4 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Il Depuis de nombreuses années, j’épuise mon bilan carbone par des allers / retours réguliers pour rendre visite à ma belle famille à Libourne depuis Montbéliard, en ce mois d’octobre, la maman de Christine souhaite fêter ses 85 ans, pour une fois j’irai en vélo. Habituellement, je pratique l’itinérance plutôt en VTT sans me soucier des dénivelés par les chemins et sentiers, or comme cette fois je pars en solo, j’opte pour des tracés plus traditionnels en vélo de voyage, lourd mais apparemment solide et prêt à recevoir des sacoches remplies. Pour l’itinéraire, 3 solutions : la plus directe en traversant le massif central, inconvénient peu de pistes cyclables et quelques ascensions difficiles avec les bagages La plus longue mais un tracé balisé presque tout du long par l’EV6 et la Velodyssée Un peu plus courte que la précédente avec une majorité de tracé hors circulation, Je choisi la 3ème solutions qui me permettra également de rendre visite à mon fils Cédric à Nîmes et des amis sur Montpellier, je peaufine donc l’itinéraire, ce sera donc l’EV6 pendant 120km et ensuite la forêt de chaux et les petites routes dans le Jura et l’Ain avant de rejoindre la via-Rhôna et le canal du midi, ensuite on verra, soit je rejoins Libourne directement, soit je retrouve au passage des amis qui tiennent un camping aux portes de la Dordogne  Combien de temps pour ce périple, 15 jours, 100km par jour est-ce possible ?, je ne peux donc pas prévoir maintenant toutes mes étapes, les contacts avec les warmshowers se feront donc au fur et à mesure. Concernant les bagages, c’est difficile de faire des choix, l’expérience me rappelle que l’on peut voyager très léger, d’autant que je n’ai pas prévu de bivouaquer, je prend donc l’indispensable pour la réparation et les équipements électriques. Concernant la selle qui supporte en permanence le poids du corps, il ne faut pas se tromper, après quelques essais je ne suis toujours pas fixé entre une smp et une Brooks, la première offre un trou sous le périnée et un rembourrage, la deuxième un cuir façonné à mon anatomie par 4000 km.
Voir le carnet
Voyage léger ?
En vélo du nord de la Franche comté à Bordeaux
15 jours
1373 km
par Crouve
9
Retour d'expérience d'un choix de vie basique et itinérant, sans durée de temps. Il est question de vivre le plus librement possible. Vaste affaire. Plus je cherche à l'être, et plus je me rend compte que je ne le suis pas ! Pourtant, je ne possède plus qu'un vélo, et du matériel de bivouac. Mais, j'ai un compte en banque avec quelques milliers d'euros dedans. En voila une piste : l'argent ! Et si on comprennait vraiment  son réel rapport à l'argent ? Sans se mentir. Nous rend t-il libre, ou bien esclave ? Pourquoi ressentir le besoin d'en gagner tous les mois ? D'ou sort cette boulimie, cette peur ? ... Alternative aux charges mensuelle ? ... Deusieme piste : l'ego. C'est lui qui aime le train-train quotidien. Qui veut être rassurer. Mais à quel prix ? Faut t'il faire péter le compteur de l'âge en vivant une vie asceptisé, sans réellement vivre (au cas ou, on sait jamais... puis t'as vu, le monde il est dangereux...) ou réelement vivre en s'adaptant puis on verra. Qui peut se venter de connaître le futur ? Pourquoi faire des plans précis sur x années ? L'autre partie de l'ego : "la vision que j'ai de moi" et "la vision que je crois que les autres ont de moi" est aussi passionnante. Ce qui nous amène à la... Troisième piste : on entre dans les "pressions sociales". Les croyances, normalité, notion manichéenne, ...humm... là il y a du "lourd" aussi. Ça vient de partout, vraiment partout... Même de nous après coup. On reprend le flambeau sans même y réfléchir... Quatrième et dernière piste pour le moment : l'écoute et la connaissance de soi. Ça commence à mon sens tout bêtement en s'analysant. Pourquoi cette émotion, que veut elle me signaler ? Puis en faisant des expériences hors norme, pour se découvrir. Quand on a plus aucune contrainte de temps, il y a plus que nous avec nous même. A savoir : je me pose, j'avance... Je reste avec ces gens, je vais en rencontrer d'autres.... Plus aucune excuse de temps ou autre. Juste écouter son envie. Et bien pour ma part, c'est pas toujours clair. D'autant plus quand la notion d'ego et de normes / pressions sociales diminuent petit à petit... Bref, il y a de quoi faire... voilà rapido sur quoi je veux /vais échanger avec vous. Ça vous branche ? ---------- Dans les grandes lignes, je suis parti CAP vers l'EST. Sans autre plan pour ne pas m'auto parasiter. (Je me donne quelques années histoire de rassuer mon ego, mais j'en sais rien...). Je suis sans compteur (EXIT le culte de la perf) pour ne pas nourrir mon cher et tendre encore fragile. Avec une auto contrainte financière pour ne pas m'abrutir avec la carte bleue et faire place à l'adaptation, l'alternative (j'avou, accessoirement aussi car je ne suis pas libre du point de vu financier, et oui, j'ai besoin d'en avoir de côté encore à l'heure actuelle). A savoir que l'expérience de l'alternative me met un pied sur le bon chemin je pense. Je suis parti de Bordeaux le 15 octobre 2017 et je suis actuellement en Croatie, à Biograd. Encore pour quelques jours, semaine... enfin, on verra quoi ;-) Au plaisir. (Je compte aussi communiquer via Facebook ici : https://www.facebook.com/apressedman/ mais il y a pas le feu hein... Puis j'apprends le montage vidéo doucement...)
Voir le carnet
A pressed man - CAP  vers l'EST - Sans retour prévu
A pressed man - CAP vers l'EST - Sans retour prévu
1001 jours
1708 km
par ima
7