Mon Stevenson en bikepacking

(réalisé) share(partager)
VTT
Quand : 31/05/21
Durée : 10 jours
Distance globale : 484km
Dénivelées : +8117m / -7948m
Alti min/max : 96m/1691m
Carnet créé par La Lozère le 28 juin
modifié le 01 août
778 lecteur(s) - 5
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 4 (mise à jour : 24 juil.)

Jour 5 – Moudeyres > Arquejols
48km – 800m de D+


La journée s'annonce magnifique. J'ai passé une très bonne nuit, et le soleil à décider de m'accompagner. Les premiers kilomètre de la matinée m'offre de très belles vues sur le Velay.


Jour 4
Après 10km, j'y suis…. Ca y est, j'arrive au Monestier sur Gazeille début de la véritable aventure sur le parcours officiel du GR70 – Le Stevenson.
C'est ici, sur la place du marché, que Stevenson a fait la connaissance de Modestine, qui lui sera vendu pour 65 francs et un verre d'eau de vie.

Jour 4
Je suis dans le village de départ de l'aventure que RL Stevenson a entamé et partagé avec son ânesse au cours de l'automne 1878. J'en profite pour prendre le petit déjeuné et admirer la façade de l'église St Chaffre construite de pierre de laves rouges, de basalte et d'arkose.
Jour 4
Tout de suite je suis dans le bain avec une belle montée pleine de pierres. Encore une séance de poussette…. Impossible pour moi de rouler là-dessus.
Jour 4
Maintenant que je suis sur le GR70, j'y retrouve beaucoup de randonneurs. Comme on est au mois de juin, il y a peu, voir pas de familles. Des randonneurs seuls, ou des personnes d'un certain âge qui profite pleinement de leur temps désormais libre. Bien que ce GR suive l'aventure d'un homme avec son ânesse, je ne verrais que très peu de randonneur accompagné de la sorte. Surement la saison qui veut ça. Le voyage avec un âne devant se faire plus avec les enfants, en comme ce n'est pas encore les vacances…
Ayant anticipé ma cohabitation avec les randonneurs, j'ai équipé mon vélo d'une petite sonnette. Et vous savez quoi ? Ben elle m'a beaucoup servi au cours de ce voyage, et c'est un accessoire particulièrement apprécier des randonneurs. Un petit coup de dring-dring pour les prévenir avant de les dépasser et toujours le bienvenu, même si parfois certains semble dans leur bulle, et ne l'entende qu'au dernier moment. Mais bon, on ne peut leur en vouloir, il y a tellement de belles choses à voir.

J'arrive maintenant dans une zone que j'avais noté comme difficile…. La descente vers le Goudet. En fait, elle n'est pas difficile… Elle est impossible. Surtout en mode bikepacking avec mes 17kg de bagages. Il y a de grosses marches, des rigoles et plein de racines. Une fois n'est pas coutume, ce sera du poussage en descente.


Jour 4
Par contre la vue sur la vallée est très belle avec ici encore les genets en fleurs.
Si la descente vers le Goudet ne fut pas simple, la remontée vers Montagnac qui suit, bien que "roulante", est trop raide pour moi. Donc après un poussage à la descente, ce sera un poussage à la montée.

Jour 4
La suite sera une succession de petits chemins vallonnés qui m'emmèneront jusqu'au petit village du Bouchet St Nicolas. Ayant du temps, j'en profite pour aller faire un tour au lac du Bouchet. Ce lac est magnifique, quasiment rond. C'est un très beau lac d'origine volcanique, situé à 1 205 mètres d'altitude. Ce plan d'eau aux allures de lac canadien est un site naturel magnifiquement préservé, entouré de sapins, de mélèzes, de hêtres et d'épicéas.
L'histoire raconte que Stevenson, a cherché ce lac et ne l'a pas trouvé.

Jour 4
Je devais normalement me poser dans les alentours pour la soirée. Mais bon, il est à peine 15h00, alors après avoir fait quelques courses, je décide de pousser un peu plus loin et profiter encore de cette magnifique journée.
Jour 4
Je vais donc continuer jusqu'à Arquéjols ou je trouve l'aire de camping naturel "Au-delà des nuages". Le camping offre une vue panoramique époustouflante sur l'ancienne province du Gévaudan, en Lozère. Le propriétaire soucieux de l'écosystème a fait de son camping un endroit calme rafraîchissant, un véritable havre de paix.
Jour 4
La journée se termine comme elle a commencé… Avec un super soleil et un ciel entièrement dégagé. Avec une petite avance sur le planning prévu.
Dans la nuit j'aurais le plaisir de gouter à quelque chose qui me manque et que je n'avais pas vu depuis très longtemps à cause de la pollution lumineuse de la région Lyonnaise…. Une magnifique voie lactée. Que du bonheur.

Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65