Au Portugal, à grands coups de pédales...

(réalisé) share(partager)
10 jours de vacances, une grosse envie de dépaysement, des vélos qui sortent d'hibernation, pleins idées en vrac...

C'est finalement au Portugal que nous sommes allés faire notre trace.

Avec une arrivée en avion à Lisbonne et un retour de Faro, l'objectif est de rallier les deux aéroports dans le temps imparti !
vélo de randonnée
Quand : 14/04/19
Durée : 10 jours
Carnet créé par Mag le 24 juin
modifié le 26 juin
170 lecteur(s) - 4
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Section 5 (mise à jour : 24 juin)

17 avril 2019
Aldeía de Bescos - Porto Covo
55 km - 690 m D+

La météo annonçait de la pluie... C'est bien les gouttes sur la toile de tente qui nous ont réveillés ce matin. On ne se presse pas. Les averses sont courtes et peu intenses. On remballera à la première acalmie. 
Le pti déj' est pris sous le dôme de la tente. Nous partons sous une fine pluie. Nous ne tarderons pas à enfiler les surpantalons, la pluie s'intensifie. 20 km nous séparent de Santiago de Cacém. La route est sinueuse et très valonnée. Mais avec beaucoup moins de descentes que de montées ! Dommage que la vue ne soit pas dégagée car le parcours est sympa et bien varié.

Nous arrivons complètement trempés à Santiago. Juste pour l'heure de nous restaurer. Nous nous installons au restaurant O Orca après avoir coupé par les vieux quartiers, vers lesquels nous reviendrons après déjeuner. 

Notre voisin de table nous conseillera pour le choix des plats. A nouveaux copieux et savoureux, les recettes locales nous régalent !

Nous repartons à l'ascension du quartier historique pour monter au château. Monter ? Escalader devrais-je dire !! Les ruelles en pavés mouillés se révèlent presque infranchissables avec les vélos chargés et nos chaussures glissantes au pied. Le château et sa forteresse savent se faire désirer ! 

Nous profitons encore un peu des ruelles du vieux quartier. Malgré le temps maussade de cette journée, les encadrements de fenêtres colorés, de bleu, de rouge ou de doré, nous ont presque offert les rayons de soleil qui manquaient à notre journée.

Nous filons direction Porto Covo. L'étape du jour ne sera pas très longue mais vu les conditions, nous choisissons de trouver un abri pour ce soir. 

La petite route reprend ses méandres parmis les forêts de chênes lièges et les champs d'orangers. Puis nous bifurquons par un sentier - de VTT - enfin une bonne descente où nous pouvons en profiter. On est arrivé en bas bien crottés !! Il va y avoir du boulot pour ce soir...

Nous retrouvons un peu plus loin, déchaîné, l'océan. Le vent est levé. Et au dessus de Praia de Burrinho, les falaises commencent à se dresser.

Le coin est vraiment joli. Surtout avec tous les éléments déchaînés. Nous profitons d'une acalmie pour nous laisser sécher par le vent. Juste le temps de trouver le camping, il pleut à nouveau à torrent. Nous passerons la nuit en mobil-home. Pour être frais et dispo pour repartir demain (secs et dispo surtout....).

Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Section 5
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56