10 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Notre premier voyage à deux canoës, à chacun son embarcation, à chacun ses méditations. Ce carnet est dédié à ma fille Amélie, parce qu'avant de partir j'avais, tout comme elle, sous estimé sa capacité à être vagabonde. A l'heure de dérouler ce carnet, elle n'attends que de repartir ensemble avec son canoë. Nous pensions que ce voyage serait bien différent de celui de 2017, effectivement il fut vraiment un cran au dessus, autant dans les émotions de notre relation père fille, qu'au travers des rencontres qui ont eu lieu. Le titre est aussi un hommage parce que sans ma fille, sans Israfil et Tarja, il y aurait moins d’émotions dans ce carnet. Ce carnet est aussi un cadeau de noël pour ma fille, parce qu'il n'est pas obligatoire de consommer à outrance pour lui démontrer que je l'aime. -------------------------- Our first trip to two canoes, to each his own boat, to each his meditations. This notebook is dedicated to my daughter Amélie, because before leaving I had, like her, underestimated her ability to be a vagabond. When she unrolls this notebook, she is just waiting to leave together with her canoe. We thought that this trip would be very different from that of 2017, indeed it was really a notch above, as much in the emotions of our father-daughter relationship, as through the meetings that took place. The title is also a tribute because without my daughter, without Israfil and Tarja, there would be less emotion in this notebook. This notebook is also a Christmas gift for my daughter, because it is not compulsory to consume excessively to show her that I love her.
Voir le carnet
Voilà c'est terminé, parce qu'un cadeau finit toujours par être déballé.
Pas de besoin de faire en sorte pour que tu ne m'oublies pas, tu seras à jamais ma fille parce que depuis toutes ces années, je ne suis que, 
ton père.
SupervagabondS au pays d'Israfil et Tarja
85 jours
705 km
169
LE FILM DE CE VOYAGE EST VISIBLE ICI:  Facebook : SupervagabondS en Scandinavie 3 mois et demi de canoë en Finlande en autonomie complète avec un drone et une petite incursion en Russie qui nous a valu d’êtres soustraits de notre liberté par les gardes-cotes Finlandais... Cependant nous avons rencontré tellement de gens bienveillants, gentils et curieux à notre égard que nous considérons ce voyage comme un cadeau de la vie.  Nous avons aussi croisé un lynx; Sans images du félin, nous n'aurions rien dit ! De mi Mai à fin Juillet nous avons parcouru plus de 1200 km de canoë et apprécié une centaine de kilomètres de portages à travers des parcs nationaux, de lacs immenses en rivières minuscules aux marais envoûtants.  Jusqu'à la rencontre d'une famille Finlandaise qui bouleversera le cours de notre voyage, sa finalité et aussi un peu de notre vie.  Le mois d’Août s'est déroulé autour d'une cabane/sauna au bord d'un lac, qui nous a été prêtée sans limite de durée et à laquelle nous pouvons revenir comme bon nous semble ! L'étranger est notre frère; L'homme qui vient de bien loin est notre parent. - Proverbe Finlandais - 3 and a half months of canoeing in Finland in complete autonomy with a drone and a small incursion in Russia which has earned us from being removed from our freedom by Finnish rangers ... However, we have met so many caring, kind and inquisitive people that we view this trip as a gift of life. We also crossed a lynx; Without images of the feline, we wouldn't have said anything ! From mid-May to the end of July we traveled more than 1200 km of canoe and enjoyed a hundred kilometers of portages through national parks, from huge lakes to tiny rivers to mesmerizing marshes. Until the meeting of a Finnish family that will upset the course of our journey, its purpose and also a little of our life. The month of August took place around a cabin / sauna at the edge of a lake, which has been lent to us for no time and to which we can return as we wish ! The stranger is our brother; The man who has come a long way is our parent. - Finnish proverb -
Voir le carnet
L'art existe pour combler nos manques de conceptions.
SupervagabondS en Suomi
105 jours
1215 km
296
Voir le carnet
C'est d'ailleurs la couverture de ce carnet.
SupervagabondS - Révérence
70 jours
751 km
95
Cela faisait un petit moment que je voulais faire une petite croisière en canoë en dormant à bord. Chose faite depuis le week-end de l'Ascension 2016. Je suis parti d'Arzal le mercredi pour une très courte navigation sur la Vilaine jusqu'à l'anse au Boucaud: une petite heure de voile pendant laquelle j'ai eu pour la première fois du week-end, mais pas la dernière, le plaisir de croiser la flotte de la manifestation nautique "Vilaine en fête". Ce premier bivouac m'a permis de m'organiser car je n'ai pas une grande habitude de la chose. A noter que, bivouac après bivouac, j'ai pris un rythme de plus en plus nautique, allant de moins en moins à terre... Le deuxième jour s'est fait dans le même sens que la flotte mais en retrait puisque je suis parti en milieu de matinée. Si j'ai dû alterner pagaie et voile jusqu'à Folleux, une bonne brise d'Est m'y a accueilli, me forçant à tirer des bords jusqu'au Pont de Cran. C'est peu avant celui-ci que j'ai pu trouver un cadre champêtre pour mon deuxième bivouac. Le lendemain, je suis passé sous le pont avec en tête l'intention de retrouver la flotte au Port de Rieu. Hélas, ce même jour avait lieu un grand concours de pêche: plus de cent pêcheurs tous les 10 mètres en rive droite. Leur agressivité alors que je prenais garde de ne pas les embêter m'a été tellement pénible que j'ai préféré faire demi-tour et retourner attendre la flotte au Pont de Cran. Ca a été ensuite un grand plaisir de naviguer de conserve avec de superbes bateaux, petits et grands, jusqu'à Folleux, si ce n'est que le vent avait tourné et qu'il a fallu naviguer une fois de plus au près... Après un dernier bivouac un peu en aval Folleux, j'ai rejoint tranquillement Arzal avec l'intention de recommencer rapidement ce genre de périple!
Voir le carnet
Tout le matos prêt à être embarqué.
Sur la Vilaine en canoë à voile
4 jours
6
Récit d'un voyage à cheval en autonomie sur le Chemin de Stevenson.
Voir le carnet
Ça y est! Je suis parti!
Sur le chemin de Stevenson à cheval en autonomie
16 jours
342 km
par Stef26
6