93 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Un mois de juillet pluvieux :  la chance ! :D... du moins quand on veut terminer l'été sur l'eau ! Une petite rivière comme la Dronne a habituellement un niveau d'eau bien bas à cette saison et nous profitons de cette remontée providentielle des cours d'eau ! En plus, cet affluent de l'Isle se trouve à 1 H 30 de route de la maison donc c'est l'idéal pour l'organisation. - Les étapes : nous ne les avions pas vraiment préparées car nous connaissions la présence de nombreux barrages,, donc ralentissements dans la progression. De plus, les campings au bord de l'eau sont mal répartis et les lieux de bivouac incertains. Vu la distance, nous avions calculé 6 jours + une journée pour récupérer le véhicule. Le temps peut être allonger si on veut prendre son temps et visiter les bourgades intéressantes sur le trajet. - Ravitaillement : pour être tranquilles, nous sommes partis avec 3 jours de nourriture et un jerrican d'eau. Il y a régulièrement des petites villes si on veut s'arrêter plus souvent ainsi que des "guinguettes" et restaurants au bord de l'eau. - Barrages : il n'est pas facile de donner de réelles indications sur le passage des barrages car cela est très aléatoire selon les années et les saisons. Le mieux est de toujours s'arrêter pour jeter un oeil, même s'il y a une pancarte "canoë" car toutes les embarcations ne passent pas partout, à part la passe sous le pont de Brantôme où c'est l'attraction de la ville ! Nous avons rencontré des seuils vraiment très haut. Nous avons aussi trouvé des pancartes indiquant les bras à prendre à certains embranchements. Après Chenaud, plus de locations de canoës donc plus d'indications ! Au niveau du portage, nous en avons eu quelques uns à partir du 3e jour. Nous avons eu tous les cas de figures et il faut s'adapter sans se décourager et surtout avoir un chariot ! - Bivouac : nous avons respecté les pancartes "propriété privée" et nous nous sommes toujours installés dans des endroits isolés sans laisser de traces de notre passage. C'est une rivière qui reste très sauvage jusqu'à la fin. Nous n'avons pas vu trop de monde malgré quelques locations dans les villes principales (souvent des descentes d'une heure ou deux). - Retour au point de départ : assez épique ! nous avons choisi le dernier bivouac proche de Coutras (1 heure de descente)). Là, il faut calculer sa journée selon les horaires des trains.... Pour ma part : train à 11 H avec arrêt à Périgueux puis nouveau TER direction Limoges avec descente à Agonac. C'est la gare la plus proche du pont de Verneuil (à vol d'oiseau). Ensuite, il ne faut pas trop compter sur l'auto-stop car les routes sont très sinueuses et peu fréquentées. J'ai donc fait 13 km à pied en visitant la campagne environnante ;). Bref, ça occupe bien la journée !
Voir le carnet
Au Moulin de Lombraud : ça passe mieux seul !
Août 2021 : La Dronne en Canoë - 126 km de decente
7 jours
126 km
13
Voir le carnet
Modane Menton 13 jours de traversée
Modane Menton 13 jours de traversée
13 jours
250 km
2
28 Août 2021, nous voilà partis "père et fils" pour un 1/4 de tour de France cyclocamping. Depuis 5 ans, mon père et moi avons effectué quelques périples en cyclocamping  : tour de Corse (2016) , une boucle Annecy-Lac de Come (2017) et un dernier trip dans les Alpes du Sud (2018). L'année dernière, notre projet de tour de Suisse a été annulé. Depuis sa retraite en 2012 et excepté l'année dernière (COVID), mon père a fait la même chose en solitaire et sur une durée de 21 jours.   Cette année, l'idée de base était : - de se rejoindre dans le Jura à la fin du 1er jour (mon père partant de Thônes (74) et moi de Lyon (69)) - de sillonner les routes du Jura et d'Alsace. Quand, vers Noël, j'ai vu que le projet de parcours allait jusqu'à la côte d'Opale puis contournait Paris par l'ouest avant de redescendre par la Bourgogne, je me suis dit qu'on n'était plus vraiment qu'en Alsace. Il dépassait en plus largement ce que j'avais prévu en terme de congés...et durait 21 jours ... Au final, l'alignement des planètes (familiale et au travail) a fait que j'ai pu avoir la possibilité de faire le parcours en entier.   Nos objectifs sont les suivants :  - passer du temps ensemble - faire des kms tout en passant par quelques points clés (route des crètes des Vosges Verdun, quelques tronçons mythiques de Paris Roubaix, la baraque à frites de Berck, la côte d'Opale) - ajouter des cols à ma liste (car celle de mon père est déjà bien remplie)   Les étapes sont prévues à l'avance mais les campings ne sont pas réservés. Nous visons au maximum 8h30 heures entre chaque point d'hébergement.   Niveau matériel (on ne recherche pas l'ultra léger mais plutôt le confort ...)   Bivouac (entre autre) 1 tente Quechua + 1 Jamet dolomite 4000 1 réchaud Jetboil + popote  2 tabourets pliants (quand on dit qu'on ne recherche pas l'ultra léger ...)    Vélos VSF Fahrradmanufaktur T-Randonneur  + 4 sacoches Vaude Aqua   Randonneuse montée à façon "lesvelosdepatrick.com" + 5 sacoches Vaude Karakorum Powerbank rechargés en camping + par  Chargeur E-Werk pour 1 vélo et panneaux solaires sur l'autre (Powertech 6.5W - Au top vu les conditions météo - entre 5 et 8A/jour) Au final, nous avons parcouru : - 2480km pour mon papa (23680m de d+) - 2340km pour moi  (21060m de  d+) avec plus de 7h10 de pédalage par jour (9h00 pauses comprises). Remarque : le dénivelé indiqué par la carto "mytrip" est, sur certaines étapes, plus bas que ce qui est donné par nos GPS et par openrunner.com. Nous avions un peu sous-estimé la difficulté du parcours car nous nous sommes fiés à nos habitudes de randonnées dans les Alpes (ratio distance / denivelé) à savoir des montées souvent longues et des récup en descente. Nous avons été confrontés à de nombreuses côtes assez raides mais courtes et des descentes du même genre durant lesquelles le temps de récupération n'était pas très long ... Au final, pas énormément de dénivelé mais la difficulté était bien là. Nous avons été très chanceux au niveau météo car, même si on était dans le nord de la France (vive les clichés), nous n'avons eu que 2 x 30 min de pluie lors des 2 premières semaines et 2 grosses nuits d'orage en fin de parcours. Nous avons vu de nombreux paysages différents, fait quelques rencontres d'autres cyclocampeurs mais nettement moins que lors de nos précédents périples. Comme à nos habitudes, les tâches sont bien réparties avec chacun nos "spécialités" : - pour mon père : la préparation des étapes, la gestion des timings et surtout le tempo cycliste (élevé quelquefois :)), la préparation du plat principal du soir - pour moi : la gestion GPS et des variantes éventuelles (volontairement ou non), la salade de tomates du soir, l'épluchage des pommes du matin (un peu moins les jours de pompotes), la vaisselle et la gestion du jetboil. Petite info "médicale" par rapport aux fréquences cardiaques : - Fréquences cardiaques moyennes (début / fin de parcours): - de 116 à 72 pour mon père - de 130 à 100 pour moi Bilan : - ravis d'avoir partagé ce trip ensemble - sentiment d'avoir vécu 20 jours intenses et très enrichissants. - envie de revenir visiter certains lieux plus en profondeur Grande fierté d'avoir mené ce projet à son terme de cette manière et la sensation d'avoir fait 20 jours de cyclocamping sportif.
Voir le carnet
Jura, Alsace et... allons jusqu'à la Cote d'Opale et retour (cyclocamping)
Jura, Alsace et... allons jusqu'à la Cote d'Opale et retour (cyclocamping)
21 jours
2606 km
5