1 membre et 14 invités en ligne

Aventure familiale à vélo au Kirghizistan

Aventure familiale à vélo au Kirghizistan

(réalisé)
Nous sommes partis en juillet 2022 en famille avec nos 3 enfants de 12, 10 et 7 ans pour une itinérance à vélo au Kirghizistan en Asie centrale. Quatre semaines d'aventure familiale à vélo à la rencontre d'une population accueillante, de la culture nomade et de paysages grandioses.

Ce périple à vélo en famille se compose de plusieurs tronçons (cliquez sur "suite" en bas de la page pour passer au tronçon suivant) :

1. La descente des vallées de Suusamyr, de la Kokomeren, et de Jumgal : une itinérance au milieu de superbes paysages minéraux
2. La montée et le tour du lac Song Kul : une déambulation au cœur des troupeaux de chevaux et des steppes d'altitudes, à la rencontre de la culture nomade
3. L'escapade à cheval vers le lac de Kul Ukök, un petit bijou perché dans les montagnes, pour vivre au plus près la tradition équestre du Kirghizistan
3. La descente de la vallée de la Tuura Suu depuis le col très sauvage de Semiz Bel jusqu'au lac d'Issyk Kul : immensité sauvage et accueil chaleureux de la population
4. Itinérance sur la rive sud du lac Issyk Kul : des paysages à couper le souffle et des eaux turquoises pour terminer en beauté notre périple familial

Au bilan :

  • 500 km avalés sur des pistes bien chaotiques, pas mal de jolies montées ;)
  • quelques pannes mécaniques (pneu éclaté, porte bagage mis à rude épreuve par des routes cassantes)
  • de nombreuses familles accueillantes rencontrées
  • de nombreux plats typiques et succulents avalés
  • le tout dans un décor de rêve au milieu d'une nature sauvage et parfois bouillonnante !

Un périple mémorable qui laissera des souvenirs durables dans notre famille !

Merci aux Tsaga, à gtla, à Sofic et à La Tribu dont les récits nous ont tant inspirés et fait rêver ! Nos belles aventures n'auraient pas été les mêmes sans leurs conseils précieux :)
vélo de randonnée / cheval
Quand : 29/07/22
Durée : 26 jours
Distance globale : 518km
Dénivelées : +4891m / -5338m
Alti min/max : 1479m/3454m
Carnet publié par Elac le 04 sept.
modifié le il y a 2 jours
371 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : 1. Vallées kirghizes (mise à jour : 16 sept.)

Distance section : 93.7km
Dénivelées section : +644m / -918m
Section Alti min/max : 1479m/2094m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 1. Vallées kirghizes (mise à jour : 16 sept.)

Après une visite éclair de Bishkek, nous débutons notre aventure dans la vallée de Suusamyr, avant de rejoindre la Kokomeren. Grossie par la fonte des neige, la rivière tumultueuse sera notre guide et bercera nos nuits tout au long des prochains jours.

A peine arrivés, nous sommes saisis par l'immensité et l'onctuosité des montagnes environnantes, dont les formes arrondies et harmonieuses contrastent avec l'aridité des paysages. 

La la piste au revêtement de tôle ondulée n'est pas de tout repos : nos bras avalent les vibrations à longueur de journée et le regard reste focalisé sur les aspérités de la piste ! Heureusement, la cette dernière est parfois bordée d'une plus petite piste herbeuse qui permet à chacun de se reposer et de lever la tête !
Une petite piste bien agréable au milieu de paysages ondulés et minéraux.
Une petite piste bien agréable au milieu de paysages ondulés et minéraux.
Un petit verre ? Et non, à cette saison, les puits sont à sec depuis longtemps !
Un petit verre ? Et non, à cette saison, les puits sont à sec depuis longtemps !
Nous nous insérons rapidement dans l'étroite vallée de la Kokomeren, sur la piste encaissée au milieu de falaises parfois menaçantes mais d'une esthétique qui nous laisse souvent contemplatifs. Les bivouacs se succèdent, et nous apportent un repos bien mérité après des journées à affronter la tôle ondulée qui recouvre intégralement cette piste. Ces haltes sont l'occasion de se reposer et de se laver dans une eau fraîche et vivifiante ! 
La vallée encaissée de la Kokomeren est un vrai régal pour les yeux !
La vallée encaissée de la Kokomeren est un vrai régal pour les yeux !
Devant les eaux tumultueuses de la Kokomeren
Devant les eaux tumultueuses de la Kokomeren
Bivouac idyllique
Bivouac idyllique
La vallée s'élargit par instant. Les différents plans de montagnes qui se succèdent à l'horizon offrent un panorama à couper le souffle, et nous ne pouvons pas nous empêcher de nous arrêter à de nombreuses reprises pour admirer ce superbe décor. Falaises ocres, montagnes d'une blancheur étonnantes et, au loin, de superbes 4000 m qui nous dominent, imposant leur masse sombre à l'horizon.
Multiplans
Multiplans
Rocaille et paysages minéraux sont au rendez-vous.
Rocaille et paysages minéraux sont au rendez-vous.
Une falaise nous surplombe, gigantesque éboulis de plus de 1000m. Panorama fantastique et coloré.
Une falaise nous surplombe, gigantesque éboulis de plus de 1000m. Panorama fantastique et coloré.
3 plans de montagnes
3 plans de montagnes
La piste met à rude épreuve la mécanique, et un porte bagage finit par nous lâcher, l'acier n'ayant pas résisté au poids des sacoches et aux secousses incessantes liées au revêtement chaotique. Deux jours de vélo et voilà déjà que l'un des équipements primordiaux de nos vélos nous lâche. Il va falloir tenir dans la durée !

Heureusement, grâce aux outils et aux précieux équipements stockés dans nos sacoches, une réparation de fortune nous permettra de rependre et de poursuivre la route sans tarder. Après quelques minutes, le tour est joué et nous repartons à l'assaut de la piste. Cette réparation de fortune devrait nous permettre de poursuivre jusqu'au prochain village, à 2 ou 3 jours de là.

Sur la route, nous croisons ingénieurs et ouvriers qui prennent des mesures. Ils nous annoncent très fiers qu'une nouvelle route verra bientôt le jour : belle nouvelle pour les habitants de la région, moins bonne pour les aventuriers en recherche de pistes sauvages et rustiques épargnées par les voitures !
Quelques serflex, de la ficelle est le tour est joué. Voilà qui devrait nous permettre de tenir encore quelques jours.
Quelques serflex, de la ficelle est le tour est joué. Voilà qui devrait nous permettre de tenir encore quelques jours.
La piste longeant la Kokomeren
La piste longeant la Kokomeren
Cimetière kirghize
Cimetière kirghize
De nouveaux paysages s'offrent à nous à chaque instant
De nouveaux paysages s'offrent à nous à chaque instant
Nous rejoignons la vallée de Jumgal, où nous retrouvons une route bitumée et donc bien roulante. Les vélos et les avant-bras vont apprécier ! Et bien que la route soit en légère montée, les kilomètres devraient filer plus rapidement !

Les paysages somptueux nous accompagnent toujours : vertes prairies cultivées au premier plan, relief ondulé au deuxième, et sommets enneigés au loin. Le panorama et superbe et ne nous lasse pas : chaque coup de pédale nous offre de nouvelles surprises !
Bivouac de rêve au milieu de la verdure et de paysages minéraux au loin
Bivouac de rêve au milieu de la verdure et de paysages minéraux au loin
Différents plans montagneux se succèdent, des verts pâturages aux sommets enneigés.
Différents plans montagneux se succèdent, des verts pâturages aux sommets enneigés.
Dans ce secteur plus fréquenté, nous rencontrons de nombreux kirghizes. Très sociables, ils s'adressent à nous en russe ou en kirghize, et nous sommes bien souvent contraints de poursuivre la discussion par gestes ou à l'aide de notre application de traduction favorite ! Nous profitons de petits villages pour nous approvisionner et faire quelques réparations.

Nous rencontrons de petites épiceries correctement pourvues. Seules les denrées fraîches tels les fruits et les légumes se révèlent plutôt rares. On saute donc sur les produits frais dès que nous en trouvons !
Bonne pioche, une superette bien pourvue !
Bonne pioche, une superette bien pourvue !
L'hospitalité kirghize ne tarde pas à se manifester, et nous sommes accueillis un soir chez une famille très sympathique dans le village de Kaiyrma . Les enfants en profitent pour jouer avec des camarades du même âge : cette première nuit en "dur" nous offre un repos bien réparateur !

Nous en profitons aussi pour découvrir la succulente cuisine kirghize, synthèse des traditions culinaires du Kazakhstan, de la Russie et de la Chine voisine : le résultat est riche et varié pour les papilles ! Et dans une famille kirghize, le plat prend également une saveur plus typique encore. Ces moments de partage correspondent à ce que nous sommes venu chercher : une culture différente, des modes de vie parfois opposés, et tellement à nous apprendre. 

Partie de foot, tour à vélo, jeux avec de petits camarades : les enfants sont ravis !
On nous conduit dans un foyer kirghize
On nous conduit dans un foyer kirghize
Une passe ?
Une passe ?
Jeu des différences : la barrière de la langue disparait !
Jeu des différences : la barrière de la langue disparait !
J'invite une petite amie des enfants à essayer le Follow-me. Elle ne voudra plus en descendre !
J'invite une petite amie des enfants à essayer le Follow-me. Elle ne voudra plus en descendre !
Délicieux Borsh kirghize en bonne compagnie
Délicieux Borsh kirghize en bonne compagnie
Commentaires
dodosoustente - 19 sept.
Superbe ! Ça nous rappelle de si bons souvenirs la-bas en itinérance à pied :)
Une belle aventure bravo