21 invités en ligne

Aventure familiale à vélo au Kirghizistan

Aventure familiale à vélo au Kirghizistan

(réalisé)
Nous sommes partis en juillet 2022 en famille avec nos 3 enfants de 12, 10 et 7 ans pour une itinérance à vélo au Kirghizistan en Asie centrale. Quatre semaines d'aventure familiale à vélo à la rencontre d'une population accueillante, de la culture nomade et de paysages grandioses.

Ce périple à vélo en famille se compose de plusieurs tronçons (cliquez sur "suite" en bas de la page pour passer au tronçon suivant) :

1. La descente des vallées de Suusamyr, de la Kokomeren, et de Jumgal : une itinérance au milieu de superbes paysages minéraux
2. La montée et le tour du lac Song Kul : une déambulation au cœur des troupeaux de chevaux et des steppes d'altitudes, à la rencontre de la culture nomade
3. L'escapade à cheval vers le lac de Kul Ukök, un petit bijou perché dans les montagnes, pour vivre au plus près la tradition équestre du Kirghizistan
3. La descente de la vallée de la Tuura Suu depuis le col très sauvage de Semiz Bel jusqu'au lac d'Issyk Kul : immensité sauvage et accueil chaleureux de la population
4. Itinérance sur la rive sud du lac Issyk Kul : des paysages à couper le souffle et des eaux turquoises pour terminer en beauté notre périple familial

Au bilan :

  • 500 km avalés sur des pistes bien chaotiques, pas mal de jolies montées ;)
  • quelques pannes mécaniques (pneu éclaté, porte bagage mis à rude épreuve par des routes cassantes)
  • de nombreuses familles accueillantes rencontrées
  • de nombreux plats typiques et succulents avalés
  • le tout dans un décor de rêve au milieu d'une nature sauvage et parfois bouillonnante !

Un périple mémorable qui laissera des souvenirs durables dans notre famille !

Merci aux Tsaga, à gtla, à Sofic et à La Tribu dont les récits nous ont tant inspirés et fait rêver ! Nos belles aventures n'auraient pas été les mêmes sans leurs conseils précieux :)
vélo de randonnée / cheval
Quand : 29/07/22
Durée : 26 jours
Distance globale : 518km
Dénivelées : +4891m / -5338m
Alti min/max : 1479m/3454m
Carnet publié par Elac le 04 sept.
modifié le 27 sept.
417 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : 4. Terres sauvages (mise à jour : 23 sept.)

Distance section : 308km
Dénivelées section : +3682m / -3778m
Section Alti min/max : 1727m/3454m

Description :

Depuis Kochkor jusqu'au lac d'Issyk Kul, nous faisons le choix d'emprunter la vallée de Tuura Suu, ce qui nous permet de ne pas nous enliser dans le trafic de la rive sud du lac Issyk Kul, et de découvrir un itinéraire peu fréquenté aux paysages sauvages. Nous ne serons pas déçu et cela restera l'un des très beaux tronçons de ce voyage familial.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 4. Terres sauvages (mise à jour : 23 sept.)

Depuis Kochkor nous rejoignons le col de Semiz Bel, un saut de puce en partie motorisé pour nous épargner plus de 1000 m de dénivelés abrupts et d'économiser les mollets.

Nous débouchons dans la vallée de Tuura Suu, superbe corridor sauvage entre les chaines de Tegerek Too et de Terskey Alaa Tuu, formant une vallée parallèle à la rive sud du lac Issyk Kul. Prairies d'altitude à perte de vue, monts enneigés et quelques (immenses) troupeaux de mouton sont croisés sur la route. Mais pas une habitation pendant plusieurs jours ! La piste très roulante est un régal pour les avants bras et nous ne nous lassons pas de contempler le panorama.
Nous profitons des lieux pour trouver de superbes spot pour bivouaquer et nous rencontrons des familles bien accueillantes. Décidément, cet itinéraire a bien des merveilles à nous faire découvrir !
Nous rejoignons la vallée de Kongur Ölöng puis dévalons la pente qui nous ramène progressivement à portée du lac Issyk kul. Quelques fameux cols et routes dégradées nous compliquent bien la tâche, mais la cohésion familiale se forge dans ces instants passés à pousser nos montures !

La vallée bien irriguée dans laquelle nous arrivons se révèle hospitalière. Coupée du monde par deux cols plutôt escarpés, la population n'est pas habituée à voir débarquer des étrangers à l'aventure, et moins encore des familles. L'accueil n'en est que plus chaleureux !
Ça monte, ça pousse !
Ça monte, ça pousse !
Ça grimpe encore !
Ça grimpe encore !
Nous arrivons un soir dans un petit village auprès duquel nous plantons la tente. Comme notre arrivée tardive ne manquera pas d'être relayée et d'intriguer toutes les âmes du village, je prends les devants en allant me présenter à la sortie de la mosquée. Alors que la nuit est déjà tombée, une nuée d'hommes en sortent aussitôt et m'encerclent en quelques secondes ; je leur présente notre aventure familiale. Les regards interrogateurs s’apaisent et se transforment aussitôt en grands sourires, les uns me parlent, les autres courent me chercher des victuailles, et je m'en retourne au bivouac le sourire jusqu'aux oreilles !
Repas familial
Repas familial
Cimetière kirghize
Cimetière kirghize
Un peu de couleurs
Un peu de couleurs
Commentaires