en

Sacs de couchage et quilts ultra-légers et compacts

par Anthony 21 févr. 1358 lecteurs Soyez le premier à commenter share(partager) 2
Type de matériel testé : quilt sac de couchage

Résumé :

Moins de 500g pour un sac de couchage efficace ? C’est possible ! Toujours à la recherche de matériel de bivouac léger et confortable, ce test prolonge celui de l’an dernier (3 sacs de couchage), avec le même critère : ne pas dépasser la barre fatidique des 500 grammes. Sous cette limite, on trouvera des sacs de couchage qui peuvent être emmenés dans toutes les pérégrinations où le poids et le volume comptent, comme à VTT BUL par exemple. Mais il ne s’agit pas uniquement d’impressionner la balance, il s’agit aussi de bien dormir ! 

Matériel testé dans ce dossier :

nom poids note globale Prix
eLite GramXpert 336 g
180 €
Spark SPII Sea To Summit 509 g
330 €
Sestrals Quilt & Blanket As Tucas 514 g
245 €
Quilt 150 Cumulus 394 g
169 €
Entre 1,8L et 3,3L, et moins de 500g : idéal pour les emmener partout !
Entre 1,8L et 3,3L, et moins de 500g : idéal pour les emmener partout !

Le “made in Europe” à l’honneur

Avant de s’intéresser aux sacs en eux-mêmes, attardons-nous sur les fabricants. Inutile de présenter SeaToSummit, marque australienne bien connue dans le monde de l’outdoor. Comme la plupart des “grandes” marques, leurs produits sont fabriqués en Asie (Chine pour ce sac de couchage). Quant à Cumulus, marque polonaise qui fabrique dans ses ateliers en Pologne, cela fait déjà un moment que nous testons leurs produits (sacs de couchage, quilts et doudoune principalement), et nous en avons toujours été satisfaits ! D’ailleurs, le Quilt 350 testé il y a 5 ans sert encore très régulièrement.

Mais avez-vous déjà entendu parler de As Tucas et GramXpert ? Les premiers sont espagnols, les seconds sont slovènes. Relativement confidentielles, ces marques cachent de petites équipes de passionnés qui veulent créer des produits légers et parfaitement adaptés à chaque utilisateur. Personnalisation possible, écoute des retours client, fabrication à la demande : on retrouve la philosophie de concepteurs soucieux du détail, comme chez Tipik par exemple. Bien entendu, ils fabriquent sur place, dans leurs ateliers. Quel plaisir de les avoir inclus dans ce test, merci à eux !

Et le prix ? Eh bien, des 5 sacs de couchage, c'est celui qui est fabriqué en Chine qui est le plus cher :)
4 sacs sur 5 sont fabriqués en Europe.
4 sacs sur 5 sont fabriqués en Europe.

Tour d’horizon des 5 sacs

Pour cette nouvelle édition du test, ce sont 5 sacs de couchage qui passent sur le banc de test. Bien entendu, en dehors des “tests labo maison”, ces sacs sont aussi allés sur le terrain : VTT dans le massif des Cerces-Thabor, itinérance kayak à Minorque, et une bonne quantité de bivouacs en montagne. Les 5 sacs sont :
  • Cumulus Quilt 150
  • As Tucas Sestrals (version Quilt + version Blanket)
  • GramXpert eLite Quilt
  • SeaToSummit Spark SPII
Ainsi, c’est un panel de solutions très varié sur tous les points :
  • L’isolation : duvet ou synthétique, coutures en H ou traversantes.
  • Le format : quilt, couette, sarcophage, avec ou sans footbox.
Les 5 sacs de couchage ont vu du pays : à VTT (photo prise dans le massif des Cerces), en kayak, en parapente... ils ont servi !
Les 5 sacs de couchage ont vu du pays : à VTT (photo prise dans le massif des Cerces), en kayak, en parapente... ils ont servi !

Moins de 500g : un défi ?

Pourquoi cette barre symbolique du demi kilo en fait ? Parce que c’est un joli chiffre rond déjà ! Au-delà de la symbolique, c'est aussi un poids sous lequel il devient plus compliqué de concevoir un sac dont l’isolation est assez efficace. Physiquement, le problème est simple : même en utilisant les tissus les plus légers, le poids de la structure d’un sac de couchage grimpe vite. Par conséquent, pour rester sous les 500g, il reste peu de marge pour l’isolant.

Prenons un exemple concret : les quilts Cumulus. Le Quilt 150 testé ici a été mesuré à 424g, pour 150g de duvet (comme son nom l’indique) : 35% du poids est l’isolant. Si l’on opte pour un modèle plus chaud, le Quilt 450, annoncé à 710g pour 450g de duvet, le ratio passe à 63% ! Une seule solution s’impose à tous les fabricants : simplifier la structure et les détails sans sacrifier le confort ni créer de points froids.

Dans cette gamme de poids, l’isolation synthétique tire son épingle du jeu : pas besoin de compartimenter, ce qui représente une économie substantielle de poids. On reviendra plus loin sur les différences d’isolation entre duvet et synthétique.
Les sacs de couchage en duvet (à gauche) nécessitent une structure de tissus bien plus complexe que les sacs à isolation synthétique.
Les sacs de couchage en duvet (à gauche) nécessitent une structure de tissus bien plus complexe que les sacs à isolation synthétique.

Quel est l’intérêt de ces sacs ?

Une question qui revient souvent, à juste titre. On peut se demander si de tels sacs sont trop spécifiques, voire réservés aux collectionneurs de matériel ultraléger :) Adepte du “MMM” (Moins Mais Mieux), je ne prône pas l’accumulation de matériel à usage limité. Ceci étant dit, j’aime ces sacs parce que leur plage d’utilisation est souvent sous-estimée. Par exemple, je préfère emporter un vêtement thermique supplémentaire si la nuit s’annonce fraîche, plutôt que de trimballer un sac de couchage overkill qui, au demeurant, risque d’être trop chaud pour l’été !

De cette manière, j’ai le plaisir d’avoir un duvet ultra-léger et ultra-compact, que je glisse partout, même quand je ne suis pas sûr de bivouaquer. Et ce poids et cet encombrement minimal, c’est ce qui me permet de nombreuses possibilités où chaque gramme et chaque litre compte : le VTT BUL, les trips multi-activités (vélo et parapente, ski et parapente...).

Enfin, si l’on a un autre sac de couchage, un sac à moins de 500g peut venir le doubler pour affronter des bivouacs hivernaux par exemple : deux sacs peuvent suffire pour couvrir une grande plage de températures ! D’ailleurs, les sacs ultralégers en synthétique sont parfois utilisés par grand froid pour éviter que de l’humidité ne pénètre dans le sac en duvet.
Le fond de sac idéal pour l'été ? Bouteille de 750mL, quilt, matelas, tarp, et de la lecture :-)
Le fond de sac idéal pour l'été ? Bouteille de 750mL, quilt, matelas, tarp, et de la lecture :)

Tester oui. Comparer non !

Vous l’aurez remarqué, si le panel des 5 sacs n’est pas colossal, il n’en est pas moins très hétérogène. Quitte à me répéter, les formats et isolations sont ici très variés. Il en résulte des approches très différentes, qui peuvent ne pas faire l’unanimité. Par exemple, j’en entends déjà au fond de la salle qui disent “Un quilt ? Hors de question !” :) Le but de ce test n’est donc pas de comparer stricto sensu les 5 modèles, mais plutôt de mettre en avant comment chaque spécificité de fabrication peut apporter sa pierre à l’édifice.

Focalisons-nous sur l’isolation :
  • elle est volontairement inégale sur les 5 sacs testés. Parce que, parmi les 5 sacs testés, plusieurs sont personnalisables. Par exemple, sur les duvets en synthétique de ce test on peut choisir le Climashield APEX de son choix. C’est pourquoi le GramXpert eLite et l’As Tucas Sestrals ont 2 isolations différentes : APEX 67 pour l’un et APEX 133 pour l’autre. Nul besoin de sortir l’artillerie lourde pour affirmer que le premier sac est moins chaud que le second :)
  • Elle ne se joue pas uniquement sur la quantité et la qualité d’isolant utilisé. Le diable se cache dans les détails : par exemple, une footbox mal conçue qui crée un pont thermique produira un inconfort notable.
  • Lors de bivouacs, le ressenti subjectif est omniprésent. C’est pourquoi vous ne m’entendrez pas dire “j’ai dormi dans tel sac de couchage par telle température et j’étais bien” : qu’est-ce que ça veut dire ? Quelle était l’humidité ? Est-ce que j’avais bien mangé ? Mon matelas était-il assez performant pour en juger ? Tous ces facteurs peuvent aider à mieux se connaître en bivouac, mais pas vraiment à estimer la température confort pour qui que ce soit :) Seul le SeaToSummit Spark SPII peut se targuer de présenter une température confort “officielle” (7°C) : en effet, les sacs de couchage sarcophage peuvent se soumettre au test de la norme EN13537, mais il n’existe toujours pas de norme de test pour les quilts.
C’est avec toutes ces pincettes que vous pouvez aller voir plus en détail le protocole de test thermique mis en place
Un passage dans notre "labo" sera un peu plus objectif que de vous dire "j'ai dormi par 10°C et j'ai adoré" :-)
Un passage dans notre "labo" sera un peu plus objectif que de vous dire "j'ai dormi par 10°C et j'ai adoré" :)

Format : quilt, couette ou sarcophage ?*

Spoiler alert : je n'ai pas de réponse catégorique à apporter évidemment ! Au-delà des goûts subjectifs de chacun, quelques éléments peuvent être avancés : 
  • Dans un sac sarcophage comme le SeaToSummit Spark SPII, une partie de l’isolant est écrasé par le dormeur : cet isolant devient inefficace, donc inutile. C’est dommage pour des sacs dont l’esprit est de chasser le superflu ! La structure d’un sac sarcophage étant plus complexe, elle demande aussi plus de tissu : c’est double peine pour le poids ! Ceci étant dit, certaines personnes préfèrent ce format qu’ils jugent plus confortable : je ne leur jette pas la pierre !
  • Les quilts et couettes qui s’ouvrent complètement (As Tucas Sestrals (version Blanket),  Cumulus Quilt 150, GramXpert eLite) peuvent s’avérer plus polyvalentes en cas de températures plus clémentes.
Certains modèles de ce test peuvent être qualifiés d’hybrides : le quilt eLite de GramXpert et le quilt 150 de Cumulus peuvent se transformer en couette, grâce à la combinaison d’un zip et d’un système de boutons-pression pour l’un, et de sangle détachable pour l’autre. On peut aussi voir ça dans l’autre sens : ce sont des couettes qui peuvent se transformer en quilt :). L’important est d’avoir un système performant pour créer une footbox convenable.

Point commun des quilts et couettes : il faut penser à glisser un bonnet dans ses affaires pour combler l’absence de capuche. Un simple tour de cou (mieux, un tour de cou Carnets d’Aventures !) peut suffire. En cas de nuit fraîche, un cordon permet généralement de serrer le haut du sac.

*pour en savoir plus sur les différences entre quilt, couette et sarcophage
Vous êtes plutôt quilt (eLite en bleu) ou plutôt sarcophage (Spark SPII en blanc) ? À vous de choisir !
Vous êtes plutôt quilt (eLite en bleu) ou plutôt sarcophage (Spark SPII en blanc) ? À vous de choisir !

Isolation : duvet ou synthétique ?

Là aussi, il n’est pas possible de se prononcer de manière catégorique non plus, même en déployant nos tests maison. Plusieurs facteurs sont en jeu :
  • L’isolation pure : on ne peut pas trancher pour l’un ou pour l’autre, car il y a trop de paramètres en jeu : poids des tissus utilisés, formats des sacs de couchage, types de coutures… Autant de paramètres qui ne permettent pas de comparer d'égal à égal ces deux types d'isolation parmi les sacs de couchage testés. Finalement, voilà la seule conclusion qu’on peut tirer : pour des sacs de couchage légers, les deux types d’isolation se tiennent dans un mouchoir de poche. L’explication est assez simple : le ratio isolation/poids est, en théorie, moins bon pour le synthétique. Mais ce dernier demande aussi bien moins de tissu pour l’enveloppe du sac de couchage, car aucun compartimentage n’est nécessaire. Autre effet bénéfique : l’absence de ponts thermiques et points froids, puisque l’isolant est parfaitement réparti. A contrario, une faible quantité de duvet pourra potentiellement ne pas être répartie équitablement : il ne faut pas hésiter à “secouer” soi-même chaque compartiment si besoin.
  • La compressibilité : au début du test, je croyais que le synthétique était peu compressible. Puis j’ai vu que le quilt GramXpert eLite tenait dans 2L une fois rangé, alors j’ai rangé mes a priori ! Concrètement, pour une isolation limitée (ce qui est le cas ici), les 2 types d’isolants se tiennent. C’est en faisant augmenter le pouvoir isolant que l’écart se creuse, en faveur du duvet.
Duvet ou synthétique ?
Duvet ou synthétique ?

Finitions, poids et détails

S’il y a bien un point commun à tous les modèles présentés ici, c’est leur qualité de finition : elle est, d’après moi, irréprochable. Les coutures sont belles, y compris le Spark SPII fabriqué en Chine (son prix n’est pas le même en revanche !). Je n’ai pas spécialement noté d'aberration dans les choix de conception, qui sont cohérents avec l’ambition de légèreté : tissus légers, fermetures éclair courtes et légères, matériaux isolants à haut rapport chaleur/poids. En résumé, tous ces sacs sont de très bonne facture !

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié la sobriété des sacs As Tucas et GramXpert. On la retrouve sur la construction minimaliste (permise par l’isolation synthétique), et sur l’absence de signes ostentatoires de la marque. Il faut en effet aller chercher l’étiquette du produit pour le voir. C’est purement subjectif, mais ça me plait !

En matière de personnalisation, il est difficile de rivaliser avec As Tucas et GramXpert. Tous deux permettent d’ajuster de nombreux détails sur son sac de couchage, afin qu’il réponde parfaitement à son besoin et à sa morphologie. Isolation, taille (largeur et hauteur), longueur des fermetures éclair, couleur des tissus… Tout ou presque est paramétrable, et vous savez à l’avance exactement le poids que fera votre sac de couchage (à noter que ce sont les deux seuls fabricants dont le poids des sacs est bien celui annoncé à +-5g !). Si vous avez des demandes spéciales, il est aussi possible de leur demander (à condition de savoir l’écrire en anglais of course, ou en espagnol pour As Tucas). En bref, c’est du DIY sur commande ! Il va sans dire que ce type de fabrication à la demande me semble très approprié pour du matériel qui se veut très pointu, pour lesquels les attentes de chaque utilisateur peuvent varier. Ainsi, pas de compromis, mais une solution pour chacun !

Parallèlement, le SeaToSummit Spark SPII est décliné en 2 tailles, et il existe une version moins chaude (le Spark SPI) et une version plus chaude (le Spark… je vous le donne en mille… SPIII !). Un bien maigre choix en regard des modèles évoqués juste au-dessus. Actuellement, le Cumulus Quilt 150 quant à lui ne propose aucune autre taille ni option, mis à part la quantité de duvet (existe en 250, 350 et 450), mais la personnalisation (tissus, tailles et garnissage) peut être demandée par email, en attendant que leur nouveau site internet soit en ligne.
GramXpert (ci-dessus) et As Tucas proposent un niveau de personnalisation très abouti ! C'est toute la force des petites productions artisanales : vous êtes le patron :-)
GramXpert (ci-dessus) et As Tucas proposent un niveau de personnalisation très abouti ! C'est toute la force des petites productions artisanales : vous êtes le patron :)

Et maintenant ?

Compte-tenu de tous ces éléments, c’est maintenant à vous de vous plonger au coeur de chacun de ses sacs pour vous faire votre propre idée :) 

Circonstances du test

Tests effectués sur plusieurs trips variés de 2 jours à plusieurs semaines, en montagne, en bord de mer, à pied, à vélo, en kayak...

L'auteur et testeur de ce dossier :

Anthony Anthony

Les protocoles utilisés pour ce test :

isolation v1.0
Commentaires