Test comparatif de 10 sacs de couchage ultralégers

par Alexis dans Sacs de couchage 07 mars 2014 mis à jour 15 mars 2014 13677 lecteurs 1 commentaires (partager)

Test comparatif de 10 quilts, top bags et pieds d’éléphant

Les 10 sacs testés

Suite au test publié l’année dernière consacré aux sacs de couchage destinés à des températures de 0 à -10 °C et pesant environ 1 kg (publié dans CA 33 en septembre 2013 et en grande partie disponible ici), nous nous sommes cette fois-ci intéressés à des sacs beaucoup plus légers : les dix sacs testés ici pèsent entre 470 et 665 g seulement, mais grâce à une optimisation poussée de leur ratio isolation/poids et la possibilité de les utiliser de plusieurs manières (ouverts en couette ou fermés), la plupart d’entre eux sont utilisables sur une très large plage de températures (de 0 à 20 °C environ).

Les résultats complets de ce test ont été publiés dans le numéro de mars 2014 de Carnets d’Aventures (CA 35). Nous publions ici une présentation générale de ces sacs ultralégers (quilts, top bags et pieds d’éléphant), un tableau comparatif rassemblant les principales caractéristiques des sacs, ainsi qu’une fiche individuelle avec description et photos de chaque sac.

Le tableau comparatif des 10 sacs ultralégers testés :

Tableau comparatif avec les caractéristiques des 10 sacs de couchage testés

Dans CA 35, vous trouverez :

  • Un article explicatif plus complet
  • Le résultat pour chaque sac de notre test d’isolation thermique (mesures au niveau des pieds et du buste)
  • Le comparatif chiffré des 10 sacs de couchage, avec une notation de chacun d’entre eux suivant 5 critères différents et les diagrammes ci-dessous

Diagramme avec les différentes notes attribuées aux sacs

Des sacs de couchage originaux

Ces sacs sont assez particuliers : aucun n’a de capuche, certains ne contiennent pas d’isolant au niveau du dos (c’est-à-dire entre le sol et le dormeur), ils n’ont pas de zip latéral, mais à la rédaction nous sommes plusieurs à les utiliser depuis quelques années et à vraiment apprécier leur légèreté, leur polyvalence et leur confort, nous voulions donc contribuer à les faire connaître !

Ces sacs de couchage s’utilisent de préférence avec un matelas bien épais et isolant (voir notre test de matelas de sol épais publié récemment) et quelques vêtements : comme ces sacs de couchage n’ont pas de capuche, le bonnet est quasi indispensable (avec éventuellement un tour de cou, ou mieux par temps frais : une cagoule). Comme ils sont tous assez larges au niveau des épaules, il est possible de dormir vêtu d’une veste doudoune plus ou moins isolante pour affronter des températures jusqu’à -5 °C, voire -10 °C.

Le dos d'un quilt est

Les quilts

Ces sacs de couchage n’ont ni capuche, ni zip, et ils sont complètement ouverts dans le dos. On considère en effet que le garnissage situé entre le dormeur et le sol est écrasé et donc inutile (ce qui isole est l’air, or le duvet écrasé ne contient pas de couche d’air isolante) : c’est uniquement le matelas qui isole du sol. Les quilts n’ont pas de zip, mais des cordons ou sangles permettent d’attacher les deux côtés du sac dans le dos ou éventuellement de le border sous le matelas. Contrairement aux sacs de couchage classiques, le dormeur bouge à l’intérieur du quilt qui reste immobile par rapport au matelas (au lieu de se tourner avec son sac de couchage).

Un quilt peut s’utiliser au moins de trois manières différentes :

  • en position « couette à plat » : le quilt est ouvert et posé à plat sur le dormeur, la liberté de mouvements est totale et il est très facile de sortir de son sac pour un besoin au milieu de la nuit !

Quilt utilisé en position

  • en position « couette bordée » : les bords du quilt sont rabattus sous le dormeur et maintenus grâce aux sangles ou cordons du quilt.

Quilt utilisé en position

  • en position « bordé sous le matelas » : le quilt est attaché sous le matelas grâce à ses cordons ou sangles, il n’y a aucun risque de fuites thermiques sur les côtés mais la liberté de mouvements est forcément réduite par rapport à une utilisation en position « couette ».

Quilt en position

Les 6 quilts que nous avons testés (du plus léger au plus lourd) :

Le dos d'un top bag est constitué de tissu sans duvetLes top bags

Comme les quilts, les top bags ne sont pas garnis en isolant sur la partie qui est en contact avec le sol, par contre ils sont « fermés » à l’aide d’une pièce de tissu. C’est un avantage pour les bivouacs à la belle étoile ou sous une tarp : le tissu empêche les entrées d’air et éventuellement d’insectes sur les côtés. Quand il fait chaud, il est possible de retourner le top bag et de dormir avec cette face non garnie sur le dessus : on dort alors comme dans un sac à viande (les draps qu'on utilise à l'intérieur des sacs de couchage).

Les top bags sont très performants en terme d’isolation/poids, mais moins confortables que les quilts par températures élevées puisqu’il n’est pas possible de les ouvrir pour les utiliser en couette.

Le top bag que nous avons testé : ARKLIGHT DESIGN Walden 250 Quantum

Les pieds d'éléphants testés sont des sacs de couchage sans capucheLes pieds d’éléphant

Traditionnellement les pieds d’éléphant désignent des sacs de couchage sans capuche et sans zip, qui couvrent le dormeur seulement des pieds au bassin. Ils sont souvent utilisés par les alpinistes, ou à chaque fois qu’il n’est pas possible de s’allonger pour dormir.

Les trois pieds d’éléphant que nous avons testés montent en fait jusqu’au cou du dormeur comme les autres sacs testés. Ils sont quasiment symétriques dessus-dessous, il n’y a aucune zone qui soit moins garnie en duvet, le dormeur peut donc tourner avec son sac sans risque de découvrir une zone moins isolée. Comme les quilts et top bags testés, ils ont un excellent ratio isolation/poids. Ils sont par contre beaucoup moins polyvalents : comme ils ne s’ouvrent pas sur le côté (à l’exception d’un modèle testé), ils ne sont pas utilisables lors de nuits chaudes ou tempérées.

Les 3 pieds d’éléphant que nous avons testés (du plus léger au plus lourd) :

Le test de Notre test de « chaleur »

Les sacs testés, parce qu’ils sont produits en petites séries, n’ont pas été soumis à la norme EN 13537 pour déterminer leurs températures de confort, de confort limite, et extrême (lire cet article pour plus d’information sur cette norme). Certains fabricants annoncent pourtant des températures d’utilisation (limites basses), mais qui de toute façon ont peu de sens pour des quilts et des top bags puisqu’en pratique elles dépendent du type de vêtements portés la nuit.

Comme le ressenti des testeurs à propos de la « chaleur » de chaque sac de couchage est subjectif, nous avons mis en place le même protocole que pour le test précédent afin de mesurer de manière objective la capacité d’isolation des sacs : c’est le test des bidons, décrit en détail dans CA 33. En quelques mots, il s’agit de placer dans chaque sac une sorte de mannequin pour le mettre en forme, à l’intérieur duquel sont disposés deux bidons de 3 et 5 L (au niveau des pieds et du buste), remplis d’eau chaude. Le sac de couchage est placé sur un matelas bien isolant, dans une pièce à température constante. La température de l’eau des bidons est mesurée précisément au début du test et cinq heures plus tard. De la différence entre ces deux températures on déduit la résistance thermique de chaque sac qu’on ramène ensuite à un indice de chaleur (note sur 20). La moyenne des indices de chaleur au niveau des pieds et du buste donne la note d’isolation thermique de chaque sac (sur 10). Les résultats de ce test sont présentés dans le magazine (CA 35).

Les modèles testés

Les 10 sacs ultralégers testés

Ils sont listés ci-dessous, du plus léger (470 g) au plus lourd (665 g). Ils apparaissent à l'envers sur les photos, pour bien visualiser les différences entre quilts, top bag et pieds d'éléphant. En cliquant sur le nom des sacs, vous accéderez à une page avec un descriptif de chacun d'entre eux et davantage de photos.

ARKLIGHT DESIGN Walden 250 Quantum (Top bag)

Top bag ARKLIGHT DESIGN Walden 250 Quantum vu du dessous

FEATHER FRIENDS Vireo UL (Pied d'éléphant)

Pied d'éléphant FEATHER FRIENDS Vireo UL vu du dessous

NEMO Siren (Quilt)

Quilt NEMO Siren vu du dessous

ZPACKS 10 degrees (Pied d'éléphant avec zip)

Pied d'éléphant avec zip ZPACKS 10 Degrees

CUMULUS Quilt 350

CUMULUS Quilt 350 vu du dessous

CUMULUS Comforter M 350 (Couette/quilt)

Couette/quilt CUMULUS Comforter 350

TRIPLE ZERO Quilt 330

TRIPLE ZERO Quilt 330 vu du dessous

ENLIGHTENED EQUIPMENT Enigma 850DT 10° (Quilt)

Quilt Enlightened Equipment Enigma 850 DT 10° vu du dessous

ORRI Alos 33 (Couette/quilt)

Couette/quilt ORRI Alos

CUMULUS Elephant leg (pied d'éléphant)

Prototype de pied d'éléphant CUMULUS

Nous remercions tous les fabricants d’avoir accepté de participer à ce test.

Ce dossier a été réalisé par Louis Douls, Thibault Liebenguth, Alexis Loireau, Olivier et Johanna Nobili.

Commentaires
posté le 09 avr. 2014
Clec
Merci pour cet article qui me semble proposer pas mal de solutions intéressantes à ma pratique !
Invité (utilisateur non inscrit)