Vers le nord à vélo, sur la côte ouest norvégienne, en quatre semaines

(réalisé) share(partager)
Après avoir déjà roulé à l’intérieur de plusieurs pays du nord, je voulais découvrir à vélo la côte déchiquetée de la Norvège, entre mer et montagnes. Je tenais également à faire un voyage sans prendre l'avion, ce qui est possible pour l'Europe du Nord, mais il faut prendre son temps.
Après avoir rejoint Marie à Oslo, nous démarrons notre périple de Trondheim le 22 juin, et remonterons au plus près de la côte, pour arriver à Oksfjord le 18 juillet après 1700kms environ.
vélo de randonnée
Quand : 23/06/19
Durée : 27 jours
Distance totale : 1298.5km Dénivelées : +7523m / -7930m
Alti min/max : 0m/589m
Carnet créé par Stine le 15 août
modifié le 20 août
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train ferry
Précisions : Aller : J1 :Train : Grenoble -> Genève / Genève ->Bienne / Bienne -> Bâle / Bâle-> Hambourg. Nuit à Hambourg. J2 : Train : Hambourg -> Kiel Ferry : Kiel -> Oslo. Nuit sur le ferry et arrivée J3. J3 : Train : Oslo -> Trondheim Retour : J1 : ferr...
164 lecteur(s) - 3
Vue d'ensemble

Le topo : De Namsos à Bronnoysund (mise à jour : 15 août)

Distance section : 147.7km Dénivelées section : +971m / -366m
Section Alti min/max : 7m/337m

Description :

26 juin : Namsos ->Kolvereid en passant par Lund
27 juin : Kolvereid ->Vennesund
28 juin : Vennesund -> Bronnoysund
29 juin: repos à Bronnoysund

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : De Namsos à Bronnoysund (mise à jour : 15 août)

Cette première étape démarre avec un temps froid.
Le paysage commence à devenir vraiment intéressant. Des bras de mer s’enfoncent dans une terre de Causses rocheuses et boisées. Les chalets rouges disséminés le long de cette côte rompent gaiement  l’équilibre des couleurs naturelles.
Le relief maintenant assez mouvementé, nous oblige à grimper de nombreuses petites côtes.
Nous arrivons à Lund juste à temps pour embarquer sur le ferry qui ferme sa grosse mâchoire juste derrière nous. Nous excellerons dans cette manière d'embarquer à la dernière minute, au prix de sprints imprévus au programme.

La deuxième journée sera agrémentée d’averses régulières.
Au détour d’un virage, un renne solitaire se laisse surprendre, le premier du voyage.
Le relief s’agite maintenant ; avec la pluie, des cascades en profitent pour jouer dans les falaises au pied des montagnes. Nous passons ainsi au pied du Heilhornet (1063m) le sommet local qui nous tend des bras, que nous déclinerons, la météo n’étant pas de la partie aujourd’hui.
La météo annonce pour les jours suivants une pluie continue et des températures en chute. Les difficultés vont commencer.

Effectivement le temps pluvieux, bruineux se poursuit, et nous décidons le lendemain de nous arrêter un jour complet dans un petit camping à deux kms de Bronnoysund.
Ce camping vaut le détour :
La propriétaire est une collectionneuse hors pair, et a aménagé une grange en véritable musée d’objets hétéroclites du patrimoine norvégien. Des objets de cuisine aux outils, en passant par les trolls et les Pères Noël, une telle accumulation donne le tournis. Ce « musée » privé ouvert librement au public, est une richesse patrimoniale d’une grande valeur.







Huitrier
Huitrier
Non, ce n'est pas mon vélo !
Non, ce n'est pas mon vélo !
De Namsos à Bronnoysund
Notre premier renne
Notre premier renne
Le Heilhornet se dévoile à peine dans la brume
Le Heilhornet se dévoile à peine dans la brume
A mi-chemin de cette côte norvégienne
A mi-chemin de cette côte norvégienne
Musée confidentiel
Musée confidentiel
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57