Nord de la Sardaigne en Tandem (partager) Vue d'ensemble

Tour, en tandem, du nord de la Sardaigne pendant deux semaines ensoleillées du mois d'avril. 700km parcourus pour 10.000m de dénivelé. 

Aucun parcours n'est défini au départ, le vague objectif étant de parcourir une cinquantaine de kilomètres chaque jour avant de commencer à chercher un bivouac.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en ferry
tandem
(réalisé) Quand : 08/04/17 Durée : 14.0 jours
Carnet créé par LucFlo le 19 mai modifié le 15 juin
87 lecteur(s)
(3 personnes aiment ce carnet)

Le topo : 14/04 La Maddalena/CASAGLIANA (mise à jour : 13 juin)

Description :

données du GPS du jour :
distance parcourue 47 km
dénivelé positif       1230m
temps de déplacement 3h30

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 14/04 La Maddalena/CASAGLIANA (mise à jour : 13 juin)

La trinité
La trinité
Vendredi. Cette nuit, la tente était trempée par l’humidité ambiante. Le séchage dure le temps de notre petit déjeuner ; le soleil toujours présent dans le quartier chauffe gentiment dès le matin. Nous chargeons à nouveau la remorque et après avoir pédalé une centaine de mètres, la route s’arrête en cul de sac derrière un virage…


Nous faisons demi-tour direction le port de La Maddalena. Les sempiternels problèmes de transmission nous conduisent chez un marchand de vélo. Nous en trouvons un en ville, mais il n’a pas du tout l’air motivé pour nous dépanner… d’ailleurs il ne peut rien pour nous. Nous réglerons le problème demain à OLBIA. Nous traversons la baie en fin de matinée et nous nous offrons des pizzas en terrasse, accompagnées de bières pression sur le port à Palau. Nous voici en début d’après-midi, il fait bien assez chaud pour la saison. A peine sortis de La Palau, nous croisons le chemin de notre première tortue, qui traverse la route en plein virage l’inconsciente ! Ensuite, jusqu’ à ARZACHENA, c’est une succession de bosses, assez sérieuses en terme de pente. De chaque côté, des rochers sont posés au milieu des champs. Chaque accès ou chemin de terre est fermé généralement par une grille et un cadenas. Et c’est ainsi sur tout le nord de l’île ! 


A ARZACHENA, nous achetons de l’eau et continuons vers OLBIA. La route devient peu agréable, en de l’importance du trafic routier. Nous sommes un peu coincés entre glissières de sécurité et voitures. Ayant assez de kilomètres dans les jambes pour aujourd’hui, nous commençons à chercher un coin à bivouac. Alors que nous pénétrons dans un champ fermé par un portail non cadenassé (c’est rare), nous croisons dans son pré, la seconde tortue de la journée ! presque 40cm de long, plusieurs kilos… bel animal !

en forme la sexagénaire... voire plus!
en forme la sexagénaire... voire plus!
Nous ne nous arrêtons finalement pas là et continuons un peu avant de quitter la route d’Olbia vers une petite route secondaire, qui nous conduit au bivouac de ce soir, à proximité d’une rivière.
Section précédente Section suivante
Commentaires