Nord de la Sardaigne en Tandem

(réalisé) (partager)
Tour, en tandem, du nord de la Sardaigne pendant deux semaines ensoleillées du mois d'avril. 700km parcourus pour 10.000m de dénivelé. 

Aucun parcours n'est défini au départ, le vague objectif étant de parcourir une cinquantaine de kilomètres chaque jour avant de commencer à chercher un bivouac.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en ferry
tandem
Quand : 08/04/17
Durée : 14 jours
Distance totale : 1026.5km
Carnet créé par LucFlo le 19 mai
modifié le 15 juin
94 lecteur(s)
(3 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le topo : 09/04 Porto Torres/ Osilo (mise à jour : 12 juin)

Distance section : 36.2km

Description :

données du GPS du jour :
distance parcourue 45 km
dénivelé positif       950m
temps de déplacement 4h10

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 09/04 Porto Torres/ Osilo (mise à jour : 12 juin)

Le ferry de la compagnie Tirrenia met un temps infini pour se rapprocher du port, avance lentement à grands coups de corne de brume en raison d'un épais brouillard à Porto Torres. Le temps d'accoster, la brume s'est levée et il fait beau. Nous partons petit déjeuner à l'extérieur de la ville avant de revenir sur Porto Torres. Nous n'avons aucun itinéraire particulier, le seul impératif étant de nous trouver ici à Porto Torres ou Olbia dans deux semaines pour reprendre un ferry. Nous prenons la direction du nord, le long d'une étroite piste cyclable, qui s'étrécit entre deux barrières et devient un sentier descendant très étroit et pentu... virage à la sortie. La remorque se retourne, capote percée. Nous rejoignons la route. Peu agréable, car il y a une certaine circulation automobile, un peu rapide, le paysage n'a pas un grand intérêt. Nous rejoignons SORSO, puis SENNORI deux petites villes côte à côte. Nous apprenons concrètement ce que le mot "dénivelé" signifie, ça grimpe et la température est estivale.

D'un commun accord, nous faisons une pause dans sur la terrasse d'un bar où nous goûtons la bière pression locale qui descend toute seule!


Nous continuons est/sud est en empruntant des chemins roulants. Le paysage commence à changer régulièrement, cela monte encore. Après une succession de montées/descentes sur chemin blanc, ponctuée d'une pause repas, nous retrouvons le macadam et rejoignons le bourg d'OSILO au sommet d'une belle colline. Un match de foot a lieu sur le terrain de sport communal, acclamé par un nombre de supporters inversement proportionnel au bruit qu'ils génèrent...

Nous demandons de l'eau dans un bar avant de redescendre sur un petit kilomètre. Nous quittons la route pour un chemin qui grimpe sur deux cents mètres et nous nous installons dans un coin de pâture accessible pour la nuit. 

Section précédente Section suivante
Commentaires