L'Allier et la Loire en kayak gonflable avec un chien

(réalisé) share(partager)
Des sources des Saladis aux Martres-de-Veyre sur l'Allier jusqu'à Blois sur la Loire.
Soit 436.78 km en 17 jours et un jour de repos - 25.69km /jour
 
Partir le long du fil de l'eau sans objectif précis. Pour aller voir l'océan peut-être ? Le temps nous manquera, n'étant pas trop au fait de notre vitesse de progression, mais qu'importe le flacon, nous nous sommes enivrés d'oiseaux, de plages de sable, d'îles sauvages, de couchers de soleil, de baignades.

Participants
2 adultes Alex et Anne et un chien Joon, 45kgs,  un Berger Blanc Suisse

Liste complète du matériel
Ici

Matériel important emporté
- Kayak Gumotex Seawave - idéal pour la rivière, pour le transport en train et suffisamment confortable et solide pour le chien
- un réchaud à bois - le bois est un combustible que l'on trouve partout, seul bémol, la difficulté pour l'utiliser sous la pluie et en camping. C'était notre première utilisation et nous ne l'avons pas regretté tant c'est sympa de pouvoir mijoter quelques plats.
- un E-book - pouvoir emmener plein de livres sans se soucier ni de l'encombrement ni du poids et idéal pour les myopes - impossible de s'en passer.
- un panneau solaire pour recharger les APN et les téléphones
- une gonfleur électrique pour gonfler les kayaks au départ, pompe que nous laisserons à la voiture, pas indispensable mais très pratique. Prévoir évidemment un gonfleur manuel.
- une pompe de cale pour retirer l'eau dans les kayaks
- un tarp – indispensable pour se protéger du soleil ou s'abriter de la pluie. Il sera un abri rassurant pour notre chien en cas de pluie ou de feux d'artifice.
- un filtre à eau à pompe pour rendre l'eau potable. Nous n'en avions pas cette fois-ci mais la corvée d'eau est parfois mission. A envisager.
- un chariot léger en bois Nautiraid pour les portages et pour facilité le transport du kayak dégonflé pour le retour en train.
- une pagaie de secours.

Livres
- Guide pratique pour la Loire :
La Loire, vue du fleuve JF Souchard, le Canotier
- Lecture pour accompagner la descente :
Aventures en Loire 1000 km à pied et en canoë  Bernard Ollivier, Phébus

Réserves naturelles
- Réserve naturelle du Val d'Allier http://www.reserves-naturelles.org/val-d-allier (J5)
- Réserve naturelle du Val de Loire http://www.reserves-naturelles.org/val-de-loire (J10)

Etapes
J1 - Des Martres-de-Veyre à Pont-du-Château (24.68 km)
   * rapide mouvementé à Pont-du-Château
J2 - De Pont-du-Château à Vinzelles (20.4 km)
   * un portage au seuil dit des Madeleines
   * une 2e portage au seuil du pont de l'autoroute A89
   * un rapide à traverser 2km avant Joze
J3 - Jusqu'aux portes de Vichy (29.3 km)
J4 - De Vichy à Créchy (22.5 km)
   * Long portage au barrage de Vichy en rive gauche
J5 - De Créchy au camping de Châtel-de-Neuvre (24 km)
   * Réserve naturelle du Val d'Allier
J6 – Du camping à Moulins (25.9 km)
   * Seuil au denier pont de Moulins en rive gauche
J7 – De Moulins au Veurdre (31.2 km)
J8 - Du Veurdre à Varennes-Vauzelles (36.9 km)
      Confluence entre le Loire et l'Allier au Bec d'Allier
   * Le barrage de l'écluse des Lorrains à droite
   * Pont canal du Guétin à gauche
J9 - De Varennes à la Charité-sur-Loire (16.8 km)
J10 - De la Charité-sur-Loire à Cosne (28.4 km)
   * Réserve naturelle du Val de Loire
J11 - De Cosne-sur-Loire à Châtillon (32.4 km)
   * Centrale nucléaire à Belleville-sur-Loire (portage au barrage en rive droite)
J12 - De Châtillon à Saint-Père-sur-Loire (30.3 km)
   * Centrale nucléaire de Dampierre – passage en rive gauche
J13 - De Saint-Père à Jargeau (35.5 km) + un jour de repos à Jargeau
J14 - De Jargeau au Loiret (27.5 km)
J15 - Du Loiret au camping de Beaugency (16.9 km)
J16 - De Beaugency à St Dyé (20.1 km)
   * Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, portage à droite
J17 - De Saint Dyé à Blois (14 km)
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Avec un kayak gonflable, le retour en train devient possible. Nous n'avions pas d'objectif précis, n'ayant aucune idée de notre vitesse de progression. La date de fin approchait et la météo devenait capricieuse, nous avons pris la décision de nous...
kayak gonflable
Quand : 7/7/17
Durée : 18 jours
Distance totale : 462.6km Dénivelées : +644m / -897m
Alti min/max : 73m/329m
Carnet créé par Anne le 03 Sep
modifié le 18 Mar
1667 lecteur(s) - 12
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : 7. De Moulins au Veurdre (mise à jour : 29 Oct)

Distance section : 31.2km Dénivelées section : +86m / -104m
Section Alti min/max : 202m/205m

Description :

Nous nous prélassons et souhaitons encore profiter de ce bivouac paradisiaque. Joon se délecte de son 2ème os Intermarché. Nous goûtons tous les trois à ce bonheur sans modération. Mais il est temps de reprendre le court du courant.

Une belle étape sauvage nous attend, l'Allier nous appartient. Nous ne croiserons aucune âme qui vive tout au long de la journée. Pas de route, rien. Le silence, nous et la rivière, belle, propre et indomptée. Serait-ce des cigognes tachées de noir et là des sterns? Nous nous émerveillons face à tous ces oiseaux, sans pouvoir pour autant les nommer, n'étant ni l'un ni l'autre des spécialistes. Cela n'enlève en rien le plaisir de pouvoir les admirer.

Tiens! une pancarte qui indique une épicerie dans le village. on amarre les kayaks. Etrangement c'est la première pancarte "commerçante" vue de l'eau. Le Veurdre se situe à un petit kilomètre de la rivière, je pars explorer les lieux avec Joon, ravi de pouvoir se balader. Le village vaut le détour, village fantôme de prime abord, il offre des devantures de magasins fermés d'un autre temps. "Boulangerie artisanale, Pressing et Couture", l'offre est complète et la vitrine décorée de nains souriants est accueillante. Malheureusement, pour l'heure, ni je ne peux raccommoder ma jupe ni puis-je acheter du pain, car la porte est close. L'épicerie est ouverte et je fais quelques emplettes.
Nous bivouaquerons quelques mètres après le village, encore un chouette bivouac, l'Allier n'aura pas été avare en petit coin bivouacable de qualité. Il était temps de s'arrêter, nos muscles nous le font ressentir. Pas évident de mesurer la distance parcourue sur une rivière mais est-ce important dans le fond ? On avance et on s'arrêtera quand le moment sera venu puisque nous n'avons pas de but précis.
Demain le rendez-vous est pris, nous voguerons sur la Loire pour la 1ère fois. Nous connaissons que très peu de choses sur elle, "le dernier grand fleuve sauvage d'Europe", crainte de l'inconnu, mystère et excitation se mêlent à la tristesse de devoir quitter l'Allier. 
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 7. De Moulins au Veurdre (mise à jour : 29 Oct)

Quand les rives sont dégagées, nous laissons notre chien courir le long des berges, il en profite pour faire ses besoins ou  pour se dégourdir les pattes. Il nous écoute et nous fait entièrement confiance quand on lui demande de traverser dans le courant. Il est attentif et reste en contact constamment. Cette complicité, ce lien qui nous lie nous touche.
7. De Moulins au Veurdre
7. De Moulins au Veurdre
7. De Moulins au Veurdre
Une cigogne
Une cigogne
Quartier huppé de cigognes
Quartier huppé de cigognes
Au Veurdre, petit ravitaillement. Panneau tellement rare sur l'Allier.
Au Veurdre, petit ravitaillement. Panneau tellement rare sur l'Allier.
Le soir, au bivouac, nous jouons avec Joon. Le kayak c'est bien mais il a besoin de se défouler aussi.
Le soir, au bivouac, nous jouons avec Joon. Le kayak c'est bien mais il a besoin de se défouler aussi.
Commentaires

Now in shop

Carnets d'Aventures N°52