L'Allier et la Loire en kayak gonflable avec un chien

(réalisé) share(partager)
Des sources des Saladis aux Martres-de-Veyre sur l'Allier jusqu'à Blois sur la Loire.
Soit 436.78 km en 17 jours et un jour de repos - 25.69km /jour
 
Partir le long du fil de l'eau sans objectif précis. Pour aller voir l'océan peut-être ? Le temps nous manquera, n'étant pas trop au fait de notre vitesse de progression, mais qu'importe le flacon, nous nous sommes enivrés d'oiseaux, de plages de sable, d'îles sauvages, de couchers de soleil, de baignades.

Participants
2 adultes Alex et Anne et un chien Joon, 45kgs,  un Berger Blanc Suisse

Liste complète du matériel
Ici

Matériel important emporté
- Kayak Gumotex Seawave - idéal pour la rivière, pour le transport en train et suffisamment confortable et solide pour le chien
- un réchaud à bois - le bois est un combustible que l'on trouve partout, seul bémol, la difficulté pour l'utiliser sous la pluie et en camping. C'était notre première utilisation et nous ne l'avons pas regretté tant c'est sympa de pouvoir mijoter quelques plats.
- un E-book - pouvoir emmener plein de livres sans se soucier ni de l'encombrement ni du poids et idéal pour les myopes - impossible de s'en passer.
- un panneau solaire pour recharger les APN et les téléphones
- une gonfleur électrique pour gonfler les kayaks au départ, pompe que nous laisserons à la voiture, pas indispensable mais très pratique. Prévoir évidemment un gonfleur manuel.
- une pompe de cale pour retirer l'eau dans les kayaks
- un tarp – indispensable pour se protéger du soleil ou s'abriter de la pluie. Il sera un abri rassurant pour notre chien en cas de pluie ou de feux d'artifice.
- un filtre à eau à pompe pour rendre l'eau potable. Nous n'en avions pas cette fois-ci mais la corvée d'eau est parfois mission. A envisager.
- un chariot léger en bois Nautiraid pour les portages et pour facilité le transport du kayak dégonflé pour le retour en train.
- une pagaie de secours.

Livres
- Guide pratique pour la Loire :
La Loire, vue du fleuve JF Souchard, le Canotier
- Lecture pour accompagner la descente :
Aventures en Loire 1000 km à pied et en canoë  Bernard Ollivier, Phébus

Réserves naturelles
- Réserve naturelle du Val d'Allier http://www.reserves-naturelles.org/val-d-allier (J5)
- Réserve naturelle du Val de Loire http://www.reserves-naturelles.org/val-de-loire (J10)

Etapes
J1 - Des Martres-de-Veyre à Pont-du-Château (24.68 km)
   * rapide mouvementé à Pont-du-Château
J2 - De Pont-du-Château à Vinzelles (20.4 km)
   * un portage au seuil dit des Madeleines
   * une 2e portage au seuil du pont de l'autoroute A89
   * un rapide à traverser 2km avant Joze
J3 - Jusqu'aux portes de Vichy (29.3 km)
J4 - De Vichy à Créchy (22.5 km)
   * Long portage au barrage de Vichy en rive gauche
J5 - De Créchy au camping de Châtel-de-Neuvre (24 km)
   * Réserve naturelle du Val d'Allier
J6 – Du camping à Moulins (25.9 km)
   * Seuil au denier pont de Moulins en rive gauche
J7 – De Moulins au Veurdre (31.2 km)
J8 - Du Veurdre à Varennes-Vauzelles (36.9 km)
      Confluence entre le Loire et l'Allier au Bec d'Allier
   * Le barrage de l'écluse des Lorrains à droite
   * Pont canal du Guétin à gauche
J9 - De Varennes à la Charité-sur-Loire (16.8 km)
J10 - De la Charité-sur-Loire à Cosne (28.4 km)
   * Réserve naturelle du Val de Loire
J11 - De Cosne-sur-Loire à Châtillon (32.4 km)
   * Centrale nucléaire à Belleville-sur-Loire (portage au barrage en rive droite)
J12 - De Châtillon à Saint-Père-sur-Loire (30.3 km)
   * Centrale nucléaire de Dampierre – passage en rive gauche
J13 - De Saint-Père à Jargeau (35.5 km) + un jour de repos à Jargeau
J14 - De Jargeau au Loiret (27.5 km)
J15 - Du Loiret au camping de Beaugency (16.9 km)
J16 - De Beaugency à St Dyé (20.1 km)
   * Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, portage à droite
J17 - De Saint Dyé à Blois (14 km)
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Avec un kayak gonflable, le retour en train devient possible. Nous n'avions pas d'objectif précis, n'ayant aucune idée de notre vitesse de progression. La date de fin approchait et la météo devenait capricieuse, nous avons pris la décision de nous...
kayak gonflable
Quand : 07/07/17
Durée : 18 jours
Distance totale : 462.6km Dénivelées : +644m / -897m
Alti min/max : 73m/329m
Carnet créé par Anne le 03 sept. 2017
modifié le 18 mars
1879 lecteur(s) - 12
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : 17. De Saint Dyé à Blois (mise à jour : 18 mars)

Distance section : 14.1km Dénivelées section : +2m / -8m
Section Alti min/max : 73m/73m

Description :


Et si on partageait un bout de chemin ? de Jargeau à Blois

Les parents d’Anne nous rejoignent pour partager quelques tronçons de la Loire avec nous. Ils ont emporté VTT et matériel de bivouac. La Loire à vélo, c’est 800 km du Bec d’Allier jusqu’à l‘océan. Cet itinéraire emprunte des voies vertes (27%), des routes sans transit (24%) et des pistes cyclables (12%). Nous nous donnons rendez-vous à Jargeau, où ils laisseront leur voiture. Le retour se fera en train, ils sont d’ailleurs bien aménagés pour accueillir tous les vélocyclistes venus découvrir le fleuve royal. Jusqu’à Blois nous cheminerons côte à côte. On se croise et se recroise, eux sur le pont, nous en dessous. On se fait de grands coucous. Le matin, nous décidons d’un endroit potentiel pour les retrouvailles du soir. Ils sont beaucoup plus rapides que nous, et en profitent pour sillonner la Loire sur ses deux rives. En fin d’après-midi, pendant qu’on rame encore, ils partent en éclaireurs, pour repérer un coin de bivouac. L’équipe kayak rejoint alors l’équipe VTT, pour des moments de franche rigolade autour du feu. Malheureusement, la météo étant de moins en moins clémente, l’équipe kayak abdique à Blois, alors que les valeureux vététistes du haut de leur 70 printemps, iront jusqu’à l’océan !



Pour terminer ce carnet, je citerai Bernard Olliviers qui a entrepris la descente de la Loire alors qu'il n'avait aucune expérience du canoë, "l'aventure ne réside pas seulement dans l'exotisme". Je suis bien d’accord, elle est accessible à tous et souvent à deux pas de chez soi. La rivière a un fort potentiel “Aventure” car elle offre un point de vue différent, plus à ras du sol et par conséquent elle dépayse. 
Le lendemain nous prendrons le train de Blois. Nous trouvons un endroit pour tout rincer et sécher. Une dernière nuit à l'hôtel, près de la gare, les kayaks dégonflés, Alex a fixé les roues Nautiraid sur les sacs, les pagaies sont rangées dans les housses à fusil de Décathlon, Nous nous étions assurés au départ que tout rentrerait dans nos sacs, le kayak dans une main, comme une valise sur roulettes et le chien dans l'autre, la dernière partie du voyage en train s'est parfaitement passée.

"Encore une minute, monsieur le bourreau, avant que le voyage et la réalité du fleuve ne se transforme en souvenirs" B. Olliviers, comme la fin d'une aventure est toujours triste, mais c'est pour mieux repartir… en Croatie pour le prochain périple.
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 17. De Saint Dyé à Blois (mise à jour : 18 mars)

La troupe se lève sous une éclaircie éphémère, ça réchauffe!
La troupe se lève sous une éclaircie éphémère, ça réchauffe!
Départ de Saint Dyé
Départ de Saint Dyé
17. De Saint Dyé à Blois
Alex s'amuse une dernière fois dans les rapides à Blois.
Alex s'amuse une dernière fois dans les rapides à Blois.
17. De Saint Dyé à Blois
Les roues sont fixées sur le sac de transport , bien pratique pour traverser Blois.
Les roues sont fixées sur le sac de transport , bien pratique pour traverser Blois.
La loi oblige que les grands chiens soient muselés dans le train et  il doit payer une 1/2 place. Joon accepte sans trop râler.
La loi oblige que les grands chiens soient muselés dans le train et il doit payer une 1/2 place. Joon accepte sans trop râler.
Pour sa première fois en train, il aura été sage comme une image.
Pour sa première fois en train, il aura été sage comme une image.
Commentaires
share posté le 29 oct. 2017

Trappeur63
Sterne arctique
(172 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
Merci beaucoup pour ce partage autant littéraire que photographique. Effectivement l'aventure n'est jamais loin pour qui sait la voir. Un grand bravo à joon pour son comportement qui ne m'étonne absolument pas et qui en même temps va m'aider à casser cette satanée idée reçue et propagée par certains comme quoi chien et gonflables ne font pas bon ménage. Au plaisir de vous relire, et qui sait, un jour au gré d'une rivière, aux premiers rayons de soleil sur un bivouac, dans un igloo en hiver les raquettes aux pieds ou autour d'un feu de camp, au plaisir de vous rencontrer.
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
share posté le 30 oct. 2017

Olivier
Caribou
(2212 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Très bon carnet ! Sacré Joon :D ! Merci ! :)
Et pourquoi pas ?
share posté le 31 oct. 2017

laurent01
Martinet
(35 messages)
Inscription : 21/09/07

Message privé
Génial ! On est envoûté... par les personnages, le fleuve, la simplicité et l'extraordinaire vérité du récit ! Et on en redemande ! De superbes navigations/explorations à vous trois ! laurent
share posté le 31 oct. 2017

Anne
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 15/03/07

Message privé
Merci pour tous ces commentaires sympathiques!
share posté le 19 mars

grandpas
Martinet
(36 messages)
Inscription : 26/05/11
Lieu : Grasse

Message privé
Belles photos qui me font replonger dans ce voyage 2017. je suis passé quelques jours après vous et donc j'étais sur vos traces. en effet, je suis parti de Langeac le 12 juillet jusqu'à Nevers 10 jours plus tard. (pour la loire entre digoin et Angers, c'était en 2016 pour moi). j'ai donc revu des passages grace à vos photos. (mais pour ma part, mon gonflable a morflé après Pont du Chateau, après le portage: grosse déchirure, le niveau était plus bas que sur vos photos.)
share posté le 20 mars

Anne
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 15/03/07

Message privé
Nous aurions pu nous croiser ;) Etrangement nous pensions rencontrer plus de kayakistes en itinérance sur la Loire.... Et la déchirure vous avez pu la réparer facilement ?
share posté le 21 mars

grandpas
Martinet
(36 messages)
Inscription : 26/05/11
Lieu : Grasse

Message privé
non, je n'ai pas pu, malgré quelques essais, mais la colle ne tenait pas, donc l'eau est entrée petit à petit entre les caissons et j'ai fini le voyage avec mon stock d'eau et un bateau qui devenait vraiment très lourd à la fin. (plancher déchiré). heureusement les boudins sur le coté étaient intacts . c'est un twist 2, mais j'aurai du acheter le meme que vous, qui semble plus épais et robuste. la loire, je l'avais fait avec un nautiraid biplace (pliant) qui m'a permis de prendre le bus avec. moi aussi, j'ai vu peu de monde, à part un autre nautiraid sur la loire et quelques kayaks rigides (des allemands et meme des vikings norvégiens sur la loire). Par contre, beaucoup de canoé à la journée entre la charité sur loire et sancerre, surtout avec la canicule en 2016 mi juillet, le niveau d'eau était haut début juillet sur la loire (après les inondations de juin) donc c'était exceptionnelle. mais à priori les gens le font plutot au printemps et rarement en été, car niveau d'eau trop faible. d'ailleurs votre passage sur le chantier sur l'allier,après l'autoroute , après Pont du chateau m'a surpris sur vos photos car, pour moi, le niveau était beaucoup plus bas et je n'ai pas eu besoin de portage car j'ai vu un goulet d'étranglement entre des pierres (passage prévu pour les kayaks) qui m'a permi de passer facilement. mais je ne l'aurai pas vu si le niveau était plus haut. j'ai vu que vous aviez galéré à cet endroit. A la charité sur loire, sous le pont médiéval, un norvégien a explosé l'avant de son kayak de mer en fibre de verre car il s'est trompé de voute sous le pont. je l'ai croisé à beaugency, en train de chercher de la fibre de verre pour réparer. moi, j'ai eu un gros souci sous le pont de blois. j'en ai perdu une chaussure dans la bataille. après blois, c'est super aussi ! il y a un passage magnifique après Tours et un autre aussi après saumur. et avec tous les chateaux, c'est bien aussi (chaumont, saumur, langeais, etc,..). pas mal de canoés à la journée vers saumur et amboise. sur l'allier, il y en a aussi beaucoup vers langeac. mais des grands baroudeurs sur plusieurs jours, très peu. et avec un chien, encore moins. ;))
share posté le 22 mars

Anne
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 15/03/07

Message privé
C'est fou comme un endroit change radicalement en fonction du niveau d'eau ! Merci en tous cas pour ce retour.
Nous gardons les autres portions de la Loire sous le coude et comptons bien les découvrir bientôt. Ce n'est que du bonheur!
share posté le 31 août mis à jour le 31 août

gypaete
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 31/08/18

Message privé
Bravo pour votre récit mais je me pose une qustion sur le choix du canoe gonflable:
pourquoi un seawave qui est un canoe de mer plutot qu'un solar qui d'après Nautiraid est plus adapté à la rivière?
share posté le 01 sept.

Anne
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 15/03/07

Message privé
Bonjour Gypaete
Nous avons des Seawave pour leur polyvalence mer/rivière. Mais un Solar410 conviendrait parfaitement à ce genre de trip. N'hésite pas à nous poser des questions si tu as besoin de renseignements.
Bonne journée !

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°53