L'Allier et la Loire en kayak gonflable avec un chien

(réalisé) share(partager)
Des sources des Saladis aux Martres-de-Veyre sur l'Allier jusqu'à Blois sur la Loire.
Soit 436.78 km en 17 jours et un jour de repos - 25.69km /jour
 
Partir le long du fil de l'eau sans objectif précis. Pour aller voir l'océan peut-être ? Le temps nous manquera, n'étant pas trop au fait de notre vitesse de progression, mais qu'importe le flacon, nous nous sommes enivrés d'oiseaux, de plages de sable, d'îles sauvages, de couchers de soleil, de baignades.

Participants
2 adultes Alex et Anne et un chien Joon, 45kgs,  un Berger Blanc Suisse

Liste complète du matériel
Ici

Matériel important emporté
- Kayak Gumotex Seawave - idéal pour la rivière, pour le transport en train et suffisamment confortable et solide pour le chien
- un réchaud à bois - le bois est un combustible que l'on trouve partout, seul bémol, la difficulté pour l'utiliser sous la pluie et en camping. C'était notre première utilisation et nous ne l'avons pas regretté tant c'est sympa de pouvoir mijoter quelques plats.
- un E-book - pouvoir emmener plein de livres sans se soucier ni de l'encombrement ni du poids et idéal pour les myopes - impossible de s'en passer.
- un panneau solaire pour recharger les APN et les téléphones
- une gonfleur électrique pour gonfler les kayaks au départ, pompe que nous laisserons à la voiture, pas indispensable mais très pratique. Prévoir évidemment un gonfleur manuel.
- une pompe de cale pour retirer l'eau dans les kayaks
- un tarp – indispensable pour se protéger du soleil ou s'abriter de la pluie. Il sera un abri rassurant pour notre chien en cas de pluie ou de feux d'artifice.
- un filtre à eau à pompe pour rendre l'eau potable. Nous n'en avions pas cette fois-ci mais la corvée d'eau est parfois mission. A envisager.
- un chariot léger en bois Nautiraid pour les portages et pour facilité le transport du kayak dégonflé pour le retour en train.
- une pagaie de secours.

Livres
- Guide pratique pour la Loire :
La Loire, vue du fleuve JF Souchard, le Canotier
- Lecture pour accompagner la descente :
Aventures en Loire 1000 km à pied et en canoë  Bernard Ollivier, Phébus

Réserves naturelles
- Réserve naturelle du Val d'Allier http://www.reserves-naturelles.org/val-d-allier (J5)
- Réserve naturelle du Val de Loire http://www.reserves-naturelles.org/val-de-loire (J10)

Etapes
J1 - Des Martres-de-Veyre à Pont-du-Château (24.68 km)
   * rapide mouvementé à Pont-du-Château
J2 - De Pont-du-Château à Vinzelles (20.4 km)
   * un portage au seuil dit des Madeleines
   * une 2e portage au seuil du pont de l'autoroute A89
   * un rapide à traverser 2km avant Joze
J3 - Jusqu'aux portes de Vichy (29.3 km)
J4 - De Vichy à Créchy (22.5 km)
   * Long portage au barrage de Vichy en rive gauche
J5 - De Créchy au camping de Châtel-de-Neuvre (24 km)
   * Réserve naturelle du Val d'Allier
J6 – Du camping à Moulins (25.9 km)
   * Seuil au denier pont de Moulins en rive gauche
J7 – De Moulins au Veurdre (31.2 km)
J8 - Du Veurdre à Varennes-Vauzelles (36.9 km)
      Confluence entre le Loire et l'Allier au Bec d'Allier
   * Le barrage de l'écluse des Lorrains à droite
   * Pont canal du Guétin à gauche
J9 - De Varennes à la Charité-sur-Loire (16.8 km)
J10 - De la Charité-sur-Loire à Cosne (28.4 km)
   * Réserve naturelle du Val de Loire
J11 - De Cosne-sur-Loire à Châtillon (32.4 km)
   * Centrale nucléaire à Belleville-sur-Loire (portage au barrage en rive droite)
J12 - De Châtillon à Saint-Père-sur-Loire (30.3 km)
   * Centrale nucléaire de Dampierre – passage en rive gauche
J13 - De Saint-Père à Jargeau (35.5 km) + un jour de repos à Jargeau
J14 - De Jargeau au Loiret (27.5 km)
J15 - Du Loiret au camping de Beaugency (16.9 km)
J16 - De Beaugency à St Dyé (20.1 km)
   * Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, portage à droite
J17 - De Saint Dyé à Blois (14 km)
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Avec un kayak gonflable, le retour en train devient possible. Nous n'avions pas d'objectif précis, n'ayant aucune idée de notre vitesse de progression. La date de fin approchait et la météo devenait capricieuse, nous avons pris la décision de nous...
kayak gonflable
Quand : 07/07/17
Durée : 18 jours
Distance totale : 462.6km Dénivelées : +644m / -897m
Alti min/max : 73m/329m
Carnet créé par Anne le 03 sept.
modifié le 18 mars
1432 lecteur(s) - 12
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : 4. De Vichy à Créchy (mise à jour : 29 oct.)

Distance section : 22.5km Dénivelées section : +21m / -37m
Section Alti min/max : 250m/255m

Description :

Après une heure de navigation, nous atteignons Vichy à la recherche d'un magasin pour les courses et d'une fontaine éventuelle pour faire le plein d'eau. Premier ravitaillement depuis notre départ. Il faut avouer que les villages que nous avons traversés ne sont étrangement pas orientés vers la rivière. Ils lui tournent le dos même, il est donc difficile de trouver un bar pour s'offrir un café.


Portage au barrage de Vichy

Au niveau de palais omnisport, en rive gauche, nous hissons nos kayaks pour le franchissement de ce barrage. Heureusement, nous avons prévu des roues. C'est notre 1er essai et ne savons pas si cela va fonctionner sur des gonflables chargés.

Alex part faire quelques courses de l'autre côté du pont et moi je me charge de la corvée d'eau. Joon, attaché, garde les kayaks. Un employé du palais omnisport accepte que je me serve en eau discrètement dans le club. Dommage qu'il n'y ait pas de fontaine.

Je me fais traiter de "connasse mal baisée" car un instant je bloque la circulation pour passer sur le passage piéton, le kayak dans une main et mon chien dans l'autre. L’homme se sent toujours tout puissant au volant de sa voiture et surtout prioritaire.

Dans mon courriel au maire de Vichy concernant la décharge à ciel ouvert, je glisse quelques mots sur ce manque d'infrastructure pour les kayakistes. Voici la réponse du cabinet du maire :
"Concernant le franchissement du barrage par les kayaks, il n’a effectivement pas été prévu au moment de la construction de celui-ci, voilà plus de 60 ans. Mais nous sommes surpris par le fait que vous parliez  de l’obligation d’un portage sur plusieurs KM. En effet, les kayaks peuvent aborder sans difficulté dans les alvéoles situées devant le Palais du Lac, soit à quelques 500 mètres de l’aval du barrage. Nous sommes bien conscients que cela n’est pas idéal, mais pas non plus insurmontable. Cependant nous sommes sensibles à cette question et nous avons demandé aux architectes paysagistes, dans le cadre des études d’aménagement de  la rive gauche dont la Ville de Vichy est propriétaire (c'est-à-dire du pont de Bellerive au pont barrage), d’envisager la création d’un passage piéton sous le pont barrage afin d’assurer la continuité de promenade, ce qui améliorerait également les problèmes logistiques des kayakistes. Mais ces aménagements risquent d’être complexes techniquement et onéreux. Nous ne pouvons donc vous donner l’assurance aujourd’hui, ces études n’étant pas encore abouties, que ce projet soit réalisé dans les prochaines années."

Oui j'avais un peu exagéré sur le nombre de kilomètres, il doit y avoir 800m environ mais chargé ça parait vraiment plus long ;)
Après Vichy, de l'autre côté du barrage l'Allier redevient sauvage et retrouve sa quiétude. Elle est même plus propre qu'en amont. Le barrage jouerait-il un rôle filtrant ?
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 4. De Vichy à Créchy (mise à jour : 29 oct.)

Les promeneurs saluent Joon qui ne se plaint pas de cette célébrité naissante ;-)
Les promeneurs saluent Joon qui ne se plaint pas de cette célébrité naissante ;)
Nous savons que nous aurons un barrage à franchir, nous partons à la recherche de renseignement. C'est le yacht club de Vichy qui nous conseillera de sortir en rive gauche.
Nous savons que nous aurons un barrage à franchir, nous partons à la recherche de renseignement. C'est le yacht club de Vichy qui nous conseillera de sortir en rive gauche.
4. De Vichy à Créchy
Nous avons hissé les kayaks hors de l'eau au niveau du palais Omnisports. Nous ne regrettons pas d'avoir emmené les roues, cela simplifie le portage, d'autant qu'il s'avère long et prérilleux, puisqu'il faut traverser une route très fréquentée. J'ai dû essuyer quelques insultes virulentes car mon embarcation et mon chien ont bloqué la circulation quelques secondes le temps du passage. De l'autre côté il faut passer de l'autre côté de la rivière artificielle et en prendre à gauche en bas pour rejoindre l'Allier.

Le manque d'eau sur ce bras de l'Allier nous a contraint à revenir sous le barrage à contre courant pour retrouver le courant plus à droite.
On sort les kayaks au niveau des alvéoles juste avant le barrage. On installe les roues qui vont fortement faciliter ce portage.
On sort les kayaks au niveau des alvéoles juste avant le barrage. On installe les roues qui vont fortement faciliter ce portage.
Ca roule!
Ca roule!
Près de Créchy, nous retrouvons la quiétude d'un joli bivouac.
Près de Créchy, nous retrouvons la quiétude d'un joli bivouac.
Un réel bonheur ce réchaud à bois. Il nous permet de cuisiner des légumes aux épices variées sans jamais se soucier du niveau de carburant restant.
Un réel bonheur ce réchaud à bois. Il nous permet de cuisiner des légumes aux épices variées sans jamais se soucier du niveau de carburant restant.
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018