L'Allier et la Loire en kayak gonflable avec un chien

(réalisé) share(partager)
Des sources des Saladis aux Martres-de-Veyre sur l'Allier jusqu'à Blois sur la Loire.
Soit 436.78 km en 17 jours et un jour de repos - 25.69km /jour
 
Partir le long du fil de l'eau sans objectif précis. Pour aller voir l'océan peut-être ? Le temps nous manquera, n'étant pas trop au fait de notre vitesse de progression, mais qu'importe le flacon, nous nous sommes enivrés d'oiseaux, de plages de sable, d'îles sauvages, de couchers de soleil, de baignades.

Participants
2 adultes Alex et Anne et un chien Joon, 45kgs,  un Berger Blanc Suisse

Liste complète du matériel
Ici

Matériel important emporté
- Kayak Gumotex Seawave - idéal pour la rivière, pour le transport en train et suffisamment confortable et solide pour le chien
- un réchaud à bois - le bois est un combustible que l'on trouve partout, seul bémol, la difficulté pour l'utiliser sous la pluie et en camping. C'était notre première utilisation et nous ne l'avons pas regretté tant c'est sympa de pouvoir mijoter quelques plats.
- un E-book - pouvoir emmener plein de livres sans se soucier ni de l'encombrement ni du poids et idéal pour les myopes - impossible de s'en passer.
- un panneau solaire pour recharger les APN et les téléphones
- une gonfleur électrique pour gonfler les kayaks au départ, pompe que nous laisserons à la voiture, pas indispensable mais très pratique. Prévoir évidemment un gonfleur manuel.
- une pompe de cale pour retirer l'eau dans les kayaks
- un tarp – indispensable pour se protéger du soleil ou s'abriter de la pluie. Il sera un abri rassurant pour notre chien en cas de pluie ou de feux d'artifice.
- un filtre à eau à pompe pour rendre l'eau potable. Nous n'en avions pas cette fois-ci mais la corvée d'eau est parfois mission. A envisager.
- un chariot léger en bois Nautiraid pour les portages et pour facilité le transport du kayak dégonflé pour le retour en train.
- une pagaie de secours.

Livres
- Guide pratique pour la Loire :
La Loire, vue du fleuve JF Souchard, le Canotier
- Lecture pour accompagner la descente :
Aventures en Loire 1000 km à pied et en canoë  Bernard Ollivier, Phébus

Réserves naturelles
- Réserve naturelle du Val d'Allier http://www.reserves-naturelles.org/val-d-allier (J5)
- Réserve naturelle du Val de Loire http://www.reserves-naturelles.org/val-de-loire (J10)

Etapes
J1 - Des Martres-de-Veyre à Pont-du-Château (24.68 km)
   * rapide mouvementé à Pont-du-Château
J2 - De Pont-du-Château à Vinzelles (20.4 km)
   * un portage au seuil dit des Madeleines
   * une 2e portage au seuil du pont de l'autoroute A89
   * un rapide à traverser 2km avant Joze
J3 - Jusqu'aux portes de Vichy (29.3 km)
J4 - De Vichy à Créchy (22.5 km)
   * Long portage au barrage de Vichy en rive gauche
J5 - De Créchy au camping de Châtel-de-Neuvre (24 km)
   * Réserve naturelle du Val d'Allier
J6 – Du camping à Moulins (25.9 km)
   * Seuil au denier pont de Moulins en rive gauche
J7 – De Moulins au Veurdre (31.2 km)
J8 - Du Veurdre à Varennes-Vauzelles (36.9 km)
      Confluence entre le Loire et l'Allier au Bec d'Allier
   * Le barrage de l'écluse des Lorrains à droite
   * Pont canal du Guétin à gauche
J9 - De Varennes à la Charité-sur-Loire (16.8 km)
J10 - De la Charité-sur-Loire à Cosne (28.4 km)
   * Réserve naturelle du Val de Loire
J11 - De Cosne-sur-Loire à Châtillon (32.4 km)
   * Centrale nucléaire à Belleville-sur-Loire (portage au barrage en rive droite)
J12 - De Châtillon à Saint-Père-sur-Loire (30.3 km)
   * Centrale nucléaire de Dampierre – passage en rive gauche
J13 - De Saint-Père à Jargeau (35.5 km) + un jour de repos à Jargeau
J14 - De Jargeau au Loiret (27.5 km)
J15 - Du Loiret au camping de Beaugency (16.9 km)
J16 - De Beaugency à St Dyé (20.1 km)
   * Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, portage à droite
J17 - De Saint Dyé à Blois (14 km)
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Avec un kayak gonflable, le retour en train devient possible. Nous n'avions pas d'objectif précis, n'ayant aucune idée de notre vitesse de progression. La date de fin approchait et la météo devenait capricieuse, nous avons pris la décision de nous...
kayak gonflable
Quand : 07/07/17
Durée : 18 jours
Distance totale : 462.6km
Carnet créé par Anne le 03 sept.
modifié le 30 oct.
603 lecteur(s) - 7
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : 13. De Saint-Père à Jargeau (mise à jour : 29 oct.)

Distance section : 35.5km

Description :

Sur la toile de tente, on entend les gouttes de pluie. Le ciel s'est chargé en nuages pendant la nuit et le vent souffle en notre défaveur. La journée s'annonce difficile, alors nous exécutons quelques exercices d'étirements en douceur avant de partir de notre plage privée. 
Dès les premiers coups de pagaie, nous comprenons que nos craintes étaient justifiées. Après quelques courses à Sully-sur-Loire, nous repartons mais l'après-midi est éreintante. Nous nous battons contre le vent et rapidement la fatigue se fait ressentir. La monotonie du paysage n'aide pas et une morosité palpable s'installe. PLOUF! un castor vient de plonger bruyamment sous le kayak d'Alex. Tapi au fond de l'eau, j'ai tout le loisir de l'admirer, sa silhouette n'est qu'à quelques centimètres. Cette rencontre vient généreusement égayer notre journée. 


Nous reprenons le court de l'eau, au fil de temps nous devenons des experts dans la lecture du courant afin d'optimiser au maximum notre progression. 

Le vent forcit et c'est épuisés qu'une halte s'impose à Châteauneuf-sur-Loire. Dans un café, nous rechargeons nos portables à 10%, de quoi survivre. Notre panneau solaire a rendu l’âme et de toute manière, il n’y a pas de rayons de soleil aujourd’hui.

Un chocolat chaud et quelques gâteaux nous donneront la force de ne pas encore mettre un terme à cette journée éprouvante.  Alex se plaint de plus en plus de sa tendinite, alors nous rassemblons nos dernières forces pour essayer de rejoindre le camping de Jargeau. Malheureusement trop éloigné de la Loire, nous abandonnons rapidement l'idée tant un portage ne nous fait absolument pas envie. C'est un kilomètre après Jargeau que nous installerons notre bivouac à l'abri du vent.

Le lendemain, au réveil, sous la tente, on devine la force du vent. la Loire moutonne  et c'est d'un commun accord que nous décidons de rester au fond de nos duvets. La fatigue de la veille se fait encore ressentir, la tendinite persistante d'Alex et mon petit orteil cassé ... bref nos corps réclament du repos, inutile d'insister !


Mes parents doivent venir nous rejoindre, ils entreprennent la voie verte à VTT jusqu'à l'océan, l'occasion de partager un bout de chemin ensemble.

Je pars en éclaireur pour trouver un passage jusqu’à Jargeau pour qu'ils puissent venir jusqu'à notre campement, chemin faisant je croise un drôle de personnage avec un détecteur à métaux les pieds dans l'eau. Il est en quête de boutons d'habits du XIXe, voire même du XVIe siècle et autres trésors que lui offre sa Loire chérie, il les collectionne. Il en parle comme d'une amoureuse, et regrette l'apparition du chemin de fer, qui a, selon lui, anéanti la vie trépidante d'antan de la Loire. J'admire ces hommes aussi habités par leur passion.


Le soir, mes parents nous rejoignent au bivouac et nous fêtons les retrouvailles autour d'un feu.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 13. De Saint-Père à Jargeau (mise à jour : 29 oct.)

Quasiment aucune photo ne peut être prise ce jour-là, toutes nos batteries sont à plat.
Le chaland de Loire aussi appelé une gabare.
Le chaland de Loire aussi appelé une gabare.
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017