En roue libre à travers Glens et Lochs.

(en cours) share(partager)
3 mois de bike trip à  travers l'Irlande et l'Écosse. Encore une fois, je n'ai pu résister à  l'appel du Nord-Ouest, du vent, du crachin, des pubs bien accueillants, des trèfles à  quatre feuilles et des chardons piquants ... J'embarque donc avec Shaun the sheep retrouver la "green Eire" et continuer mon périple de l'année dernière à partir de Galway.
vélo de randonnée / randonnée/trek
Quand : 17/05/19
Distance totale : 2373.9km Dénivelées : +10252m / -10454m
Alti min/max : 0m/352m
Carnet créé par Marie29 le 15 mai
modifié le il y a 10 heures
860 lecteur(s) - 29
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : The great West : îles Hébrides et Skye (mise à jour : 11 juil.)

Barra : le port de Castlebay.
Barra : le port de Castlebay.
Vendredi 28 juin, je débarque sur Barra, l'île Sud des Hébrides. Il est déjà tard, je roule donc seulement 5 km pour trouver un coin tranquille pour la nuit. Ce paysage de montagne à la mer, ce granit érodé, cette lumière particulière, tout me rappelle les pays nordiques. Je sens que je vais me plaire ici.
La soirée se passe en compagnie d'un phoque pas très bavard.  Au matin, des bancs de brume descendent des collines environnantes et la brise provoque des hululements bizarres. Je m'attendrais presque à  voir apparaître le fantôme du château. Finalement, le temps se dégage en milieu dr matinée.
 La journée démarre par quelques réparations : un rayon de cassé : je le fixe avec du shaterton en attendant de trouver un réparateur, et mon porte bagage avant cassé net : je bricole une atelle avec des morceaux de bois trouvés sur la plage. Pour l'instant ça  tient. 
Le château de Kisimul dans le port de Barra.
Le château de Kisimul dans le port de Barra.
The great West : îles Hébrides et Skye
Clin d'oeil à  Erwan : voici le barrathon, un semi marathon qui fait le tour de l'île de Barra. Entraîne-toi, je t'ai inscrit pour l'année prochaine. Attention c'est pas vraiment plat.
Clin d'oeil à Erwan : voici le barrathon, un semi marathon qui fait le tour de l'île de Barra. Entraîne-toi, je t'ai inscrit pour l'année prochaine. Attention c'est pas vraiment plat.
Les plages de Barra
Les plages de Barra
The great West : îles Hébrides et Skye
L'aéroport de Barra. L'avion atterrit sur la page à  marée basse.  Les horaires sont donc en fonction des marées.
L'aéroport de Barra. L'avion atterrit sur la page à marée basse. Les horaires sont donc en fonction des marées.
Dans l'après-midi, je prends un ferry pour l'île suivante : Eriskay. Un des marins vient me sortir les 3 ou 4 mots de français qu'il connaît, puis engage la conversation sur le brexit pas très apprécié dans le coin. En quelques minutes mon vocabulaire s'enrichit de moult vulgarités in english.
Je traverse ensuite un pont pour arriver sur l'île South Uist. Toute la partie Ouest est plate, la route est donc facile. Je finis par m'arrêter dans les dunes pas très loin de vestiges archéologiques où a été retrouvé le squelette du femme picte. Je campe dans le machair, terre de bord de mer très fertile.
Eriskay
Eriskay
Ah ouais, ça peut être dangereux une traversée intempestive de loutres. Mais je les attends toujours celles-là.
Ah ouais, ça peut être dangereux une traversée intempestive de loutres. Mais je les attends toujours celles-là.
Je bivouaque au milieu du machair au milieu des boutons d'or, des orchidés et autres petites plantes. Je me trouve au pays des lapins, des huitriers pies et des vanneaux huppés, un golden eagle vient même me souhaiter bonne nuit. Et ça piaille à  qui mieux mieux.
Le vent et la pluie se lèvent dans la nuit, travers à  la tente qui se couche dans les raffales. Eh, doucement, je suis dedans, moi.
Je bivouaque au milieu du machair au milieu des boutons d'or, des orchidés et autres petites plantes. Je me trouve au pays des lapins, des huitriers pies et des vanneaux huppés, un golden eagle vient même me souhaiter bonne nuit. Et ça piaille à qui mieux mieux.
Le vent et la pluie se lèvent dans la nuit, travers à la tente qui se couche dans les raffales. Eh, doucement, je suis dedans, moi.
La tente a pris l'eau. Le ciel est gris, venteux (beaucoup) et il crachine. Je fais donc un arrêt au petit musée de l'île. J'y apprends plein de choses sur l'Histoire de South Uist et sur Flora Mc Donald héroïne Jacobite. 
Je continue ensuite toujours sur la single track road (voie unique) avec des passing places pour doubler. Je traverse ensuite l'île plate de Benbecula et arrive sur North Uist, avec un vent de travers. Je m'abrite comme je peux derrière une ruine pour la nuit.
The great West : îles Hébrides et Skye
Ruines de monastère à North Uist.
Ruines de monastère à North Uist.
Au sommet d'une butte à côté d'un cairn du néolithique. Le sentier de randonnée qui traverse toutes les îles Hébrides passe ici aussi.
Au sommet d'une butte à côté d'un cairn du néolithique. Le sentier de randonnée qui traverse toutes les îles Hébrides passe ici aussi.
Après un rapide passage à Lochmaddy, je finis la journée sur l'île de Berneray dans une bunkhouse, une toute petite auberge de jeunesse. Mais auparavant, j'ai observé les phoques dans la baie du village.
La mère a grimpé péniblement le rocher (comme moi le Ben Nevis), puis le petit a suivi. Et voilà le spectacle d'une phoque allaitant son baby.
La mère a grimpé péniblement le rocher (comme moi le Ben Nevis), puis le petit a suivi. Et voilà le spectacle d'une phoque allaitant son baby.
Qu'est ce qu'elle a ma gueule ?
Qu'est ce qu'elle a ma gueule ?
La bunkhouse au bord de plage. On se pose là où il y a de la place, et on paye en glissant la monnaie dans la "honesty box". Jackie la gardienne  passe dire bonjour le soir. Voilà c'est simple, conviviale et accueillant.
J'y ai croisé Claire la voyageuse qui marche sur le sentier des Hébrides en ce moment. En août, elle ira pédaler en Islande. Good luck Claire.
La bunkhouse au bord de plage. On se pose là où il y a de la place, et on paye en glissant la monnaie dans la "honesty box". Jackie la gardienne passe dire bonjour le soir. Voilà c'est simple, conviviale et accueillant.
J'y ai croisé Claire la voyageuse qui marche sur le sentier des Hébrides en ce moment. En août, elle ira pédaler en Islande. Good luck Claire.
6h00 du mat mardi : get up ! Je prends le ferry pour l'île suivante Harris. Traversée bien humide sous le crachin. Mais dés mon arrivée sur Harris, le ciel se dégage et le soleil apparaît. Chaque île a son propre charme. Ici les plages sont magnifiques et le passage dans la montagne aussi.
The great West : îles Hébrides et Skye
1ère plage.
1ère plage.
The great West : îles Hébrides et Skye
La végétation du machair.
La végétation du machair.
La plus grande plage à Seilebost.
La plus grande plage à Seilebost.
Une petite baignade vous tente ?
Une petite baignade vous tente ?
La route part à droite vers la montagne.
La route part à droite vers la montagne.
Vers l'Est, l'île de Skye.
Vers l'Est, l'île de Skye.
Je m'arrête à Tarbert pour la nuit et bivouaque dans un minuscule espace vert à côté du terminal du ferry.
6h00 du mat : get up, again ! Embarquement à 7h00.
Mercredi 3 juillet, me voici sur l'ile de Skye. Je vais y passer quelques jours avant de revenir sur les Hébrides. Le soleil s'est fait la malle, remplacé par le crachin écossais tout à fait semblable à son cousin breton. Je roule dans le sens anti horaire direction Dunvegan et son château. Les paysages n'ont plus rien à voir avec les Hébrides, j'ai l'impression d'être revenue en Irlande. 
Skye : débarquement à Uig.
Skye : débarquement à Uig.
Le  château de Dunvegan, fief du clan Mc Leod depuis le XIIIe siècle (un des plus vieux et plus puissant d'Écosse). A l'intérieur on peut voir le "fairy flag", morceau de soie magique qui protège le clan et lui apporte victoire depuis des siècles.
Le château de Dunvegan, fief du clan Mc Leod depuis le XIIIe siècle (un des plus vieux et plus puissant d'Écosse). A l'intérieur on peut voir le "fairy flag", morceau de soie magique qui protège le clan et lui apporte victoire depuis des siècles.
The great West : îles Hébrides et Skye
Le broch Dun Baeg. : sorte de tour de l'âge de fer. Celui-ci daterait d'il y a 2000 à 2500 ans.
Le broch Dun Baeg. : sorte de tour de l'âge de fer. Celui-ci daterait d'il y a 2000 à 2500 ans.
The great West : îles Hébrides et Skye
Descente vers Sligachan. Apparemment le coin est réputé pour ses randonnées dans les montagnes, mais même le lendemain je ne verrai que la brumasse.
Descente vers Sligachan. Apparemment le coin est réputé pour ses randonnées dans les montagnes, mais même le lendemain je ne verrai que la brumasse.
Série de jours de pluie, l'éclaircie arrivera samedi. Petit break au camping. Je suis trempée malgré la veste gore tex et ma tente aussi. Je me planque donc aux sanitaires pour tout faire sécher. Les sanitaires : haut lieu de rencontres ! Marie Noël et ses amis, des québécois m''invitent à partager un gigot d'agneau dans leur camping car. Tabernacle, une invitation comme celle-là, ça ne se refuse pas. Entre bières de Skye et vin rouge de France, Marie Noël me raconte son périple de 6 mois en Europe à vélo. Ses amis l'ont rejointe en Écosse pour 1 semaine et elle profite donc du confort du camping car. Mais bientôt, elle va retourner dormir dans sa petite tente humide et elle sent que la transition va être douloureuse. On s'habitue trop vite au luxe. En attendant ce moment fatidique, nous profitons de cette bonne soirée au chaud. Merci les québécois !
Le petit port de Portree  ( la "grosse" ville de l'île). Photo du soir, la pluie s'est calmée.
Le petit port de Portree ( la "grosse" ville de l'île). Photo du soir, la pluie s'est calmée.
Jour de drach, je m'arrête à Portree sans avoir rien vu de la route. Le vélo rouille et moi aussi. Je lui fais une infidélité en prenant le bus pour le petit muséum de Kilmuir.
Par la même occasion, j'ai découvert le style de conduite des chauffeurs de bus : à  fond sur les single track road, croisement aux ras des moustaches des autres vehicules, créneau et marche arrière pour négocier le virage de la montée de Uig. Hum, hum, je vais me retrouver à  vélo parmi eux dans les jours suivants. Une seule solution à  l'approche d'un bus, être prête à plonger dans le fossé. J'exagère, mais le 1er chauffeur m'a un peu fait flipper quand même.
Muséum de Kilmuir avec ses vieilles maisons du XIXème siècle.
Muséum de Kilmuir avec ses vieilles maisons du XIXème siècle.
Samedi, je remonte vers le bout de l'ile. Grand beau temps : il ne pleut pas, juste de la grisaille et une certaine humidité dans l'air. Comme les jours d'avant, je ne vais pas rouler sur une grande distance car il y a beaucoup de choses à voir sur la route. Le soir, je campe vers Staffin.
J'approche de "Old Man of Storr".
J'approche de "Old Man of Storr".
Old man of Storr J'ai laissé le vélo en bas et suis montée à  pied.
Old man of Storr J'ai laissé le vélo en bas et suis montée à pied.
The great West : îles Hébrides et Skye
Superbe point de vue.
Superbe point de vue.
The great West : îles Hébrides et Skye
Obélix a oublié son menhir.
Obélix a oublié son menhir.
The great West : îles Hébrides et Skye
Les chutes de Lealt.
Les chutes de Lealt.
Le cliché inévitable. Ça manque un peu de vent, non ?
Le cliché inévitable. Ça manque un peu de vent, non ?
Kilt rock.
Kilt rock.
Cékoidonc ? Indice : sur la plage de Staffin
C'est une empreinte fossilisés de dinosaure. A priori un théropode du jurassique moyen. Je n'ai réussi à retrouver qu'une seule "footprint", mais une cinquantaine d'empreintes ont été decouvertes sur le site en 2018 : théropodes et sauropodes.
Cékoidonc ? Indice : sur la plage de Staffin
C'est une empreinte fossilisés de dinosaure. A priori un théropode du jurassique moyen. Je n'ai réussi à retrouver qu'une seule "footprint", mais une cinquantaine d'empreintes ont été decouvertes sur le site en 2018 : théropodes et sauropodes.
Ce matin, véritable grand beau temps, le soleil est là dans toute sa splendeur. L'horizon est dégagé, le ciel est bleu, je peux admirer le paysage autour de moi. Mais ça alors, je suis sur Skye ! Et je découvre enfin à quoi ressemble cette île. Ma foi, c'est bien beau. J'ai dû en louper des choses ces jours derniers ...
Quel dommage, aujourd'hui je retourne à Uig et quitte l'île. 

Je contourne la montagne Quiraing tout au Nord de l'île.
Je contourne la montagne Quiraing tout au Nord de l'île.
Les ruines du château Duntulm.
Les ruines du château Duntulm.
C'est y pas beau sous le soleil ?
C'est y pas beau sous le soleil ?
The great West : îles Hébrides et Skye
Spécial dédicace pour Thierry. Voici la "bête" ! C'est un Lapierre avec des sacoches Ortlieb. Normalement, je pars sans le sac poubelle qui dépareille l'ensemble, mais cette année je suis très chargée car j'ai emmené du matériel de rando. 
Et non c'est pas un e.bike, j'ai juste des e.legs !
Spécial dédicace pour Thierry. Voici la "bête" ! C'est un Lapierre avec des sacoches Ortlieb. Normalement, je pars sans le sac poubelle qui dépareille l'ensemble, mais cette année je suis très chargée car j'ai emmené du matériel de rando.
Et non c'est pas un e.bike, j'ai juste des e.legs !
Depuis le début du voyage le vélo a bien souffert. Aujourd'hui, cerise sur le gâteau je n'ai plus de freins. Ça cliquette, ça grince, ça frotte mais ça freine plus. Problème avec le porte bagage avant qui gêne le système et plaquettes en fin de vie. Bin ça va être coton les descentes ! Effectivement c'est plutôt cocasse. J'opte pour 2 méthodes . La 1ère, si je peux voir loin devant la montée suivante, alors je peux laisser le vélo prendre de la vitesse. La 2ème, si pas de visibilité alors je pousse le vélo ... dans la descente. S'agirait pas que je m'envole dans le décor au prochain virage ou pire que je croise le chauffeur de bus. Résultat, j'apprécie particulièrement les montées aujourd'hui, car finalement j'y avance plus vite qu'à pied dans les descentes. C'est pas le monde à l'envers ça ?
Descente finale sur Uig et le terminal de ferry. A pied évidemment ...
Descente finale sur Uig et le terminal de ferry. A pied évidemment ...
Dimanche 7 juillet après-midi, de retour à Tarbert, île Harris des Hébrides.
Dimanche 7 juillet après-midi, de retour à Tarbert, île Harris des Hébrides.
A Tarbert, je recroise Julie une américaine qui randonne dans les Hébrides. Ce matin, elle visite la distillerie de wisky (avec dégustation inclue) avant de prendre le bus pour Stornoway. Ce matin, je prends le bus pour Stornoway pour y trouver un réparateur de vélo ...avant de prendre un éventuel whisky.
La route est magnifique dans la montagne. Le bus manque d'emboutir 1 ou 2 moutons sur la route, plus 1 ou 2 cyclistes. Évidemment ceux-ci ne bougent pas leurs fesses au passage du car. Je parle des moutons ... quoique. C'est bizarre, parce que quand c'est moi qui passe en vélo, c'est toujours la panique chez ces chers sheeps.
Stornoway sur Lewis. Les îles Harris et Lewis ne sont en fait qu'une seule et même île.
Stornoway sur Lewis. Les îles Harris et Lewis ne sont en fait qu'une seule et même île.
Château de Lews, époque victorienne.
Château de Lews, époque victorienne.
A Stornoway, je déniche Alex Dan's cycle, mon sauveur. Après, plus de 10 000 km au compteur (avec les voyages précédents), et sûrement une charge trop importante dessus, mon vélo tire la gueule. Il est révisé très régulièrement, mais monsieur n'apprécie pas forcément de dormir sous la pluie et tous les chaos de la route. La jante arrière est en train de s'ouvrir et doit être changée. Les freins aussi sont réparés. Tout est réglé en 3h00 : c'est à Alex Dan que je devrais payer un whisky ! 
J'en profite pour faire un break aujourd'hui et je retrouve Julie, pas du tout éméchée, à l'auberge de jeunesse (hostel) . Sa visite de la distilerie a été raisonnable, à peine une petite bouteille. 
The great West : îles Hébrides et Skye
Je pars 2 jours faire le tour de Lewis, avec plusieurs lieux à visiter. Je ne fais plus de commentaires sur la météo, les photos parlent d'elles-mêmes. Je passe par le site de Callanish, Callorway et Garenin avant de remonter vers le bout du bout : la pointe Nord de Lewis.
En chemin, je guette toujours les phoques,  les dauphins, les oiseaux marins , les aigles, les loutres ... Mais c'est un minuscule chaton au bord de la route qui attire mon attention. Qu'est-ce qu'il fait là, les 1ère baraques sont à 500 mètres. Il miaule et vient vers moi : emmène moi, emmène moi, miaou ! Pas question, je suis trop chargée. 
Petit bout de Bretagne ?
Petit bout de Bretagne ?
Standing stones de Callanish ou Calanais. D'autres sites sont visibles aux alentours.
Standing stones de Callanish ou Calanais. D'autres sites sont visibles aux alentours.
Le site date d'environ 3000 ans av JC. A l'origine, seul se dressait un alignement  vers le Sud. Puis un un cercle de pierres et d'autres alignements ont été ajoutés. Finalement un cairn central a été érigé, puis retiré.
Le site date d'environ 3000 ans av JC. A l'origine, seul se dressait un alignement vers le Sud. Puis un un cercle de pierres et d'autres alignements ont été ajoutés. Finalement un cairn central a été érigé, puis retiré.
Quelques kilomètres plus loin sur la route ...
Quelques kilomètres plus loin sur la route ...
Dun Callorway,  broch de l'âge du fer,  peut-être occupé jusqu'au XIVème siècle. La tour de plusieurs étages est constituée de 2 murs circulaires concentriques. L'espace entre les 2 paroies servait de couloir.  C'était aussi un moyen d'améliorer  l'isolation intérieure contre les intempéries (et ça se comprend dans ce pays ...).
Dun Callorway, broch de l'âge du fer, peut-être occupé jusqu'au XIVème siècle. La tour de plusieurs étages est constituée de 2 murs circulaires concentriques. L'espace entre les 2 paroies servait de couloir. C'était aussi un moyen d'améliorer l'isolation intérieure contre les intempéries (et ça se comprend dans ce pays ...).
La reconstitution des blackhouses à Garenin. Pour résister au vent les toits sont lestés par des pierres.  Il y a un bunkhouse parmi les maisons.
La reconstitution des blackhouses à Garenin. Pour résister au vent les toits sont lestés par des pierres. Il y a un bunkhouse parmi les maisons.
C'est pas un phoque le point noir dans l'eau. C'est une mère et sa fille qui se baignent. Ils sont fous ces écossais !
C'est pas un phoque le point noir dans l'eau. C'est une mère et sa fille qui se baignent. Ils sont fous ces écossais !
Butt of Lewis, qu'on peut traduire par le cul de Lewis.
Butt of Lewis, qu'on peut traduire par le cul de Lewis.
Il paraît qu'ici on peut voir des baleines et des requins pèlerins. Toujours rien à  l'horizon.
Il paraît qu'ici on peut voir des baleines et des requins pèlerins. Toujours rien à l'horizon.
Fin de la route des Hébrides.
Retour sur Stornoway.
Fin de la route des Hébrides.
Retour sur Stornoway.
And don't forget the map !
And don't forget the map !
Claire, Julie et moi devant l'Heb hostel. 
J'étais very happy de les retrouver à  Stornoway après les avoir croisé plusieurs fois sur les Hébrides. Le soir on s'est fait un resto.
C'est l'appareil photo ou mon visage a réellement la même couleur que le mur ?
Claire, Julie et moi devant l'Heb hostel.
J'étais very happy de les retrouver à Stornoway après les avoir croisé plusieurs fois sur les Hébrides. Le soir on s'est fait un resto.
C'est l'appareil photo ou mon visage a réellement la même couleur que le mur ?
Cékoidonc ?
J'attends encore un peu pour la réponse car my mother à un pb d'Internet. 
Ayé ma mother a trouvé ! Et non Breizhinette ce n'est pas une pub pour un cabinet dentaire. C'est la photo du jeu d'échec du XIIème siècle retrouvé dans la baie de Uig (île de Lewis) en 1831. Les figurines viendraient de Norvège car les îles Hébrides étaient sous domination norvégienne à cette époque. C'est vrai que vue la gueule que tirent certains personnages on peut penser que leur propriétaire n'était pas un fin stratège au jeu d'échec.
Cékoidonc ?
J'attends encore un peu pour la réponse car my mother à un pb d'Internet.
Ayé ma mother a trouvé ! Et non Breizhinette ce n'est pas une pub pour un cabinet dentaire. C'est la photo du jeu d'échec du XIIème siècle retrouvé dans la baie de Uig (île de Lewis) en 1831. Les figurines viendraient de Norvège car les îles Hébrides étaient sous domination norvégienne à cette époque. C'est vrai que vue la gueule que tirent certains personnages on peut penser que leur propriétaire n'était pas un fin stratège au jeu d'échec.
Voilà, j'ai fini les Hébrides extérieures. Je traverse pour la 4ème et dernière fois avec un ferry de la compagnie Calmac, direction Ullapool et la côte Nord de l'Ecosse.
Tiaraidh an dràsda Hebridean !
Commentaires
share posté le 03 juil.

Marie29
Martinet
(43 messages)
Inscription : 10/02/16

Message privé
Hello Breizhinette et Thierry !
Merci pour les commentaires sur les photos, mais n'exagérons pas quand même c'est juste un petit compact très basique. C'est le soleil qui fait le boulot. Mais ne vous y trompez pas, il pleut très très très souvent en Ecosse.
Bon Thierry j"ai bien compris qu'il faut que je fasse un selfie du vélo. Pour te donner une vision de la monture c'est du genre 2 roues, un cadre gris et des sacoches dessus. En attendant la photo, je te souhaite de bonnes vacances ...à 2 roues peut être.
Kenavo à vous deux !
share posté le 09 juil. mis à jour le 09 juil.

ClaireB
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 09/07/19

Message privé
Hello Marie !! C'est Claire, la randonneuse croisée à l'auberge de Berneray ! Très bien tes retours sur les Hébrides et Skye ! Tu as croisé July toi aussi, ahahah. On s'est rencontrée a Berneray puis à Leverburgh. J'espère que ta fin de voyage sur les Hébrides se passera bien ! Je vais sur Skye dans quelques jours ! Je t'envois un email. À bientôt.
share posté le 11 juil.

Breizhinette
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 03/07/16

Message privé
Ah ah ah, il vaut mieux que ton visage ait la couleur du mur plutôt que celle de la porte !
Pour le cékoidonc, je dirais que tu as pris la photo dans la salle d’attente d’un dentiste : y en a trois, sur la droite, qui ont l’air d’avoir méchamment mal aux dents ! Non ?😊

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56