En roue libre à travers Glens et Lochs.

(en cours) share(partager)
3 mois de bike trip à  travers l'Irlande et l'Écosse. Encore une fois, je n'ai pu résister à  l'appel du Nord-Ouest, du vent, du crachin, des pubs bien accueillants, des trèfles à  quatre feuilles et des chardons piquants ... J'embarque donc avec Shaun the sheep retrouver la "green Eire" et continuer mon périple de l'année dernière à partir de Galway.
vélo de randonnée
Quand : 17/05/19
Distance totale : 3319.9km Dénivelées : +15729m / -16197m
Alti min/max : 0m/527m
Carnet créé par Marie29 le 15 mai
modifié le il y a 7 heures
1176 lecteur(s) - 34
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Come back in green Ireland (mise à jour : il y a 7 heures)

Vendredi 9 août, me voici de retour en Irlande du Nord, à Belfast. Et de retour aussi  dans une auberge de jeunesse pour faire sécher la tente et réparer mon pneu avant qui vient de crever. Ça alors, une crevaison avec des pneus Shalbe !? Un gros éclat de verre (sûrement une bouteille de whisky ! ) aura eu raison de la marque allemande.
Je rencontre Gay, une cycliste néo zélandaise qui voyage en Europe et qui a plus de 21000 km au compteur (... du vélo le compteur). Elle me laisse toutes ses coordonnées pour que je vienne pédaler au pays du "seigneur des anneaux" une prochaine année. Elle m'a même dessiné une carte bien mieux que map's me.
City hall
City hall
Cathédrale St Anne. Mais pourquoi le paratonnerre est-il si gros ? C'est quoi cette énorme aiguille sur le toit ?
Cathédrale St Anne. Mais pourquoi le paratonnerre est-il si gros ? C'est quoi cette énorme aiguille sur le toit ?
Devant le grand Opéra house, un vélo-bar collectif. Des collègues seraient-elles tentées par un trip à  plusieurs sur cet engin ? Évidemment, il ne s'agit pas que de boire mais de pédaler aussi.
Devant le grand Opéra house, un vélo-bar collectif. Des collègues seraient-elles tentées par un trip à plusieurs sur cet engin ? Évidemment, il ne s'agit pas que de boire mais de pédaler aussi.
La coupole du centre commercial de Victoria square.
La coupole du centre commercial de Victoria square.
Come back in green Ireland
Avant de repartir, je fais un tour au museum de Belfast puis au jardin botanique. Comme les autres musées, les sujets sont très diverses et variés. Je me concentre essentiellement sur les périodes depuis le mésolithique jusqu'à l'époque médiévale et ça fait déjà un sacré morceau.
Puis en début d'après-midi, je retourne vers les quais avec un petit arrêt buffet au marché couvert. Je trouve le début de la voie verte 99 (ninety nine c'est aussi le nom d'un cornet de glace) qui va me permettre de sortir facilement de Belfast, en m'emmenant 15 km plus loin à Comber au bord du Strangford lough.
Queen's university.
Queen's university.
Le jardin botanique.
Le jardin botanique.
Suspendus dans le museum de Belfast, 3 dragons tressés en tiges de saule. On peut trouver un trône de saule, à l'entrée aussi. Eh oui, je suis de retour au pays de "game of thrones"
Suspendus dans le museum de Belfast, 3 dragons tressés en tiges de saule. On peut trouver un trône de saule, à l'entrée aussi. Eh oui, je suis de retour au pays de "game of thrones"
En sortant de l'ascenseur au dernier étage, on tombe donc nez à nez avec ce mignon spécimen volant.
En sortant de l'ascenseur au dernier étage, on tombe donc nez à nez avec ce mignon spécimen volant.
Tant qu'on est dans le thème, voici un des 6 vitraux " glass of thrones " disséminés dans la ville. Avez-vous reconnu la maison représentée  ? Allez, c'est facile.
Tant qu'on est dans le thème, voici un des 6 vitraux " glass of thrones " disséminés dans la ville. Avez-vous reconnu la maison représentée ? Allez, c'est facile.
St George's market.
St George's market.
The big fish and the small bike.
The big fish and the small bike.
Cékoidonc ?
Le musée du Titanic sur Queen's Island. Je ne suis pas allée le visiter. Vous pensez bien : un naufrage,  je ne voudrai pas que ce soit prémonitoire pour la fin de mon voyage.
Cékoidonc ?
Le musée du Titanic sur Queen's Island. Je ne suis pas allée le visiter. Vous pensez bien : un naufrage, je ne voudrai pas que ce soit prémonitoire pour la fin de mon voyage.
Le matin, en repartant de Belfast, j'ai pété ma clef dans le cadenas du vélo. Quelle poigne ! Heureusement, le gars de l'auberge de jeunesse me prête une pince coupe-cable. J'en suis quitte pour racheter un antivol.
A Comber, la route 99 continue le long de Strangford lough. On dirait un lac, mais c'est bien la mer, un golfe très fermé. Le soir, je campe dans un champ, un peu avant Downpatrick.
Lewis Carroll est dans le coin.
Lewis Carroll est dans le coin.
Au petit port de Kilinchy.
Au petit port de Kilinchy.
La côte Est de l'Irlande est beaucoup plus facile à pédaler que la côte Ouest.  La campagne est vallonnée et le dénivelé gentillet.
La côte Est de l'Irlande est beaucoup plus facile à pédaler que la côte Ouest. La campagne est vallonnée et le dénivelé gentillet.
Je retrouve les rues colorées à  Killyleagh.
Je retrouve les rues colorées à Killyleagh.
La cathédrale de la Sainte trinité à Downpatrick. St Patrick, St Brigitte et St Colomba y sont enterrés.
La cathédrale de la Sainte trinité à Downpatrick. St Patrick, St Brigitte et St Colomba y sont enterrés.
Je poursuis ma route vers Newcastle et les montagnes Mourne.
Je poursuis ma route vers Newcastle et les montagnes Mourne.
La météo irlandaise tient toutes ses promesses : 3 saisons dans la même journée. Je suis partie sous le soleil, mais maintenant le ciel se couvre et tourne à  l'orage. Aux premières gouttes je m'abrite sous un arbre à l'entrée d'une maison. J'enfile la tenue de pluie lorsqu'un éclair zèbre le ciel. La maitresse des lieux arrive alors en courant et m'invite à l'intérieur. Et me voici assise sur un canapé, buvant un thé et discutant de la pluie et du beau temps (tout cela in english, please). Je suis devenue un vraie british.
Bloody bridge.
Bloody bridge.
Je contourne les Mourne moutains en suivant la côte.
Je contourne les Mourne moutains en suivant la côte.
Come back in green Ireland
A Greencastle, je prends le ferry pour traverser Carlingford lough et repasser la frontiere. Bye bye Northern Ireland, welcome green Eire !
Du coup, je donne mes derniers pences à un petit garçon sur le bateau. Hop, in his bucket !
A Greencastle, je prends le ferry pour traverser Carlingford lough et repasser la frontiere. Bye bye Northern Ireland, welcome green Eire !
Du coup, je donne mes derniers pences à un petit garçon sur le bateau. Hop, in his bucket !
Passage rapide à  Dundalk, puis descente vers Drogheba en déviant quelque peu vers des sites intéressants à visiter. 
La tour ronde de Monasterboice et une de ses vieilles croix celtiques médiévales  (sans doute du VIIIeme siècle)
La tour ronde de Monasterboice et une de ses vieilles croix celtiques médiévales (sans doute du VIIIeme siècle)
2 vieux tiennent une minuscule boutique dans le cabanon à l'entrée. Ils me refilent une feuille en français expliquant les tableaux de la bible sculptés sur les croix. Ici celle de Muiredach.
2 vieux tiennent une minuscule boutique dans le cabanon à l'entrée. Ils me refilent une feuille en français expliquant les tableaux de la bible sculptés sur les croix. Ici celle de Muiredach.
Autre petit détour vers les ruines de l'abbaye de Old Mellifont. C'est la 1ere abbaye cistercienne en Irlande. Ici ce qu'il reste du lavabo orthogonale.
Autre petit détour vers les ruines de l'abbaye de Old Mellifont. C'est la 1ere abbaye cistercienne en Irlande. Ici ce qu'il reste du lavabo orthogonale.
J'arrive finalement à  Drogheda en suivant la rivière Boyne. Le festival de musique traditionnelle bât son plein. Des scènes officielles sont installées à  différents endroits dans la ville, mais n'importe qui peut jouer n'importe où.  Beaucoup d'enfants parfois très  jeunes jouent d'un instrument. C'est la fête de la musique.
J'arrive finalement à Drogheda en suivant la rivière Boyne. Le festival de musique traditionnelle bât son plein. Des scènes officielles sont installées à différents endroits dans la ville, mais n'importe qui peut jouer n'importe où. Beaucoup d'enfants parfois très jeunes jouent d'un instrument. C'est la fête de la musique.
A la nuit tombante, je m'éloigne du centre ville pour camper discrètement sur une sorte de terrain "vague" de foot. J'attaque le montage de tente, lorsqu'une promeneuse de chien m'aperçoit et commence à s'inquiéter pour moi. Elle interpelle un autre promeneur de chien et la discussion s'enchaîne. C'est dangereux ... une femme seule ... l'endroit n'est pas safe ... ya des jeunes bourrés ... Finalement, je remballe tout et le promeneur de chien, Robert me conduit jusqu'à un campsite ouvert spécialement pour le festival. Here, it's safe. Ok Robert, good night !
C'est vrai, la nuit a été safe. Je me lève assez tôt pour arriver à  l'ouverture au site mégalithique de Newgrange  (Bru na Boinne). Cette année, le centre d'informations est fermé pour rénovation, mais la visite des tumulus est toujours possible est du coup gratuite. J'ai réservé la matinée pour ça et je fais donc le tour de 3h00.
Le tumulus de Knowth entouré de plusieurs petits.
Le tumulus de Knowth entouré de plusieurs petits.
Come back in green Ireland
Les pierres le ceinturant sont toutes décorées , spirales, triskells, cercles, triangles, serpents ou vagues ... Je suis devant un cours de géométrie.
Les pierres le ceinturant sont toutes décorées , spirales, triskells, cercles, triangles, serpents ou vagues ... Je suis devant un cours de géométrie.
Come back in green Ireland
Le tumulus de Newgrange datant de 3200 av JC.
Le tumulus de Newgrange datant de 3200 av JC.
80 metres de diamètre et 13 m de haut, l'édifice est monumental. Un couloir de 19 m de long permet d'accéder jusqu'à  la chambre mortuaire  cruciforme.
80 metres de diamètre et 13 m de haut, l'édifice est monumental. Un couloir de 19 m de long permet d'accéder jusqu'à la chambre mortuaire cruciforme.
Devant une pierre sculptée de spirales ou triskells. Au-dessus de l'entrée une "fenêtre" laissant passer les rayons du soleil au solstice d'hiver (quand soleil il y a !) . A l'intérieur, le guide veut nous faire vivre cette expérience et nous demande alors : "Are you brave ?  Yes !" Et hop, il éteint les lampes.  Un rai de lumière apparaît le long du couloir, éclaire le sol devant nous. Voilà, j'ai roulé des milles et des milles pour contempler une tâche de lumière dans une cave sombre et humide. J'en suis toute émue. Trêve de plaisanteries, Newgrange c'est énorme  !
Devant une pierre sculptée de spirales ou triskells. Au-dessus de l'entrée une "fenêtre" laissant passer les rayons du soleil au solstice d'hiver (quand soleil il y a !) . A l'intérieur, le guide veut nous faire vivre cette expérience et nous demande alors : "Are you brave ? Yes !" Et hop, il éteint les lampes. Un rai de lumière apparaît le long du couloir, éclaire le sol devant nous. Voilà, j'ai roulé des milles et des milles pour contempler une tâche de lumière dans une cave sombre et humide. J'en suis toute émue. Trêve de plaisanteries, Newgrange c'est énorme !
Je pique nique sur place et repars ensuite le long de la Boine. Il y a quantité de belles choses à  voir dans cette vallée, mais le temps me manque. Je pense passer par Tara Hill. Mais, que vois-je sur la carte ? Les vestiges du monastère de Kells ne sont qu'à une trentaine de bornes.  Allez zou, c'est parti pour un détour de plus. 
La tour ronde de Kells.
A l'office de tourisme, on peut voir une reproduction du livre de Kells, le vrai est à Dublin. Sur un écran, quelques pages sur lesquelles on peut zoomer. Superbes enluminures  !  Quelle finesse dans le trait.
La tour ronde de Kells.
A l'office de tourisme, on peut voir une reproduction du livre de Kells, le vrai est à Dublin. Sur un écran, quelques pages sur lesquelles on peut zoomer. Superbes enluminures ! Quelle finesse dans le trait.
Toujours ces magnifiques croix celtiques.
Toujours ces magnifiques croix celtiques.
Fin d'après-midi, demi tour vers Navan pour récupérer la route de Tara Hill. Mais, que vois-je sur la carte, un autre site mégalithique plus à l'Ouest ?...
Stop ! T'étais censée être à Dublin ce soir, arrête avec tous ces détours. Ok, je vais sagement bivouaquer à Tara Hill comme j'avais prévu ce matin. Parfois, on me demande si je planifie toutes mes étapes avant de partir. La réponse est là, trop de choses m'appellent en chemin.
Petit pont sur la Boyne après Navan.
Petit pont sur la Boyne après Navan.
Tara Hill, la colline des rois. Il ne reste que des talus et monticules. Difficile de comprendre sans une vue aérienne.
Tara est la capitale mythique de l'Irlande, dans l'ancienne province de Mide.
Tara Hill, la colline des rois. Il ne reste que des talus et monticules. Difficile de comprendre sans une vue aérienne.
Tara est la capitale mythique de l'Irlande, dans l'ancienne province de Mide.
Une partie du site vue d'en haut.
Les textes médiévaux racontent que Tara était la résidence des rois suprêmes  (Ard ri Erenn) conseillés par les druides.
C'est aussi ici que St Patrick aurait expliqué la sainte trinité, l'illustrant d'un trèfle, au roi Loegaire et l'aurait ainsi convaincu de se convertir.
Une partie du site vue d'en haut.
Les textes médiévaux racontent que Tara était la résidence des rois suprêmes (Ard ri Erenn) conseillés par les druides.
C'est aussi ici que St Patrick aurait expliqué la sainte trinité, l'illustrant d'un trèfle, au roi Loegaire et l'aurait ainsi convaincu de se convertir.
Cékoidonc ?
Attention, pas de symbole phallique là dedans.
C'est la Pierre Fail ou Fal qui selon la légende, hurlerait si une personne destinée à devenir roi d'Irlande la touche. C'est râpé pour moi.
Cékoidonc ?
Attention, pas de symbole phallique là dedans.
C'est la Pierre Fail ou Fal qui selon la légende, hurlerait si une personne destinée à devenir roi d'Irlande la touche. C'est râpé pour moi.
Bon c'est pas l'tout, mais ya Dublin qui m'attend. Je roule au plus court en longeant plus ou moins une autoroute. Et finalement je rentre dans Dublin par Phoenix park avant de rejoindre la rivière Liffey. C'est noir de monde. Je me pose 2 nuits dans une auberge de jeunesse. J'y rencontre un groupe de cyclistes russes qui finissent tout juste leur périple et commence demain un autre périple, celui pour rentrer chez eux par l'avion et le train (2 jours au total). Du coup, ils prennent toute la place dans le local à vélo et l'hôtesse de l'auberge me demande alors de laisser mon vélo dans la rue. C'est pas vraiment cool pour moi. Heureusement, en allant visiter le muséum d'archéologie, je trouve un arrangement avec un des gardiens qui me permet de laisser ma fidèle monture à l'intérieur des grilles pour la nuit. Thank you !
Samuel Beckett bridge. En forme de harpe.
Samuel Beckett bridge. En forme de harpe.
Les rues de Temple bar.
Les rues de Temple bar.
Déjà très animées le jour, mais encore plus la nuit.
Déjà très animées le jour, mais encore plus la nuit.
Come back in green Ireland
Ha'penny bridge. A l'origine cette passerelle se nommait Wellington bridge et il fallait payer un demi penny pour la traverser, half penny, d'où son surnom.
Ha'penny bridge. A l'origine cette passerelle se nommait Wellington bridge et il fallait payer un demi penny pour la traverser, half penny, d'où son surnom.
Et si t'as un petit plateau pour pédaler, tu grimpes les côtes beaucoup plus facilement.
Et si t'as un petit plateau pour pédaler, tu grimpes les côtes beaucoup plus facilement.
La chapelle du château de Dublin.
La chapelle du château de Dublin.
Toujours la même tour et chapelle, mais vues depuis le jardin.
Toujours la même tour et chapelle, mais vues depuis le jardin.
Cathédrale St Patrick.
Cathédrale St Patrick.
Cathédrale Christchurch. Juste à côté, des vestiges d'un d'établissement  viking ont été retrouvés dans les années 70.
Cathédrale Christchurch. Juste à côté, des vestiges d'un d'établissement viking ont été retrouvés dans les années 70.
Évidemment, je suis allée au Trinity collège admirer le vrai book of Kells.
Évidemment, je suis allée au Trinity collège admirer le vrai book of Kells.
La bibliothèque du Trinity collège.
La bibliothèque du Trinity collège.
La harpe Guinness : symbole nationale de l'Irlande. Ou plutôt  dans l'autre sens. C'est une des 3 harpes gaeliques, celle-ci est appelée harpe de Brian Boru (14 ou 15 ème siècle)
La harpe Guinness : symbole nationale de l'Irlande. Ou plutôt dans l'autre sens. C'est une des 3 harpes gaeliques, celle-ci est appelée harpe de Brian Boru (14 ou 15 ème siècle)
Le spire de Dublin, monument à  la lumière (an tùr solais)
Le spire de Dublin, monument à la lumière (an tùr solais)
Marché couvert.
Marché couvert.
Cekidonc ?
Cekidonc ?
Commentaires
share posté le 12 août

Breizhinette
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 03/07/16

Message privé
J’aime bien le big fish et le small bike😊
Je n’ai aucune des deux réponses (ni la maison sur le vitrail ni la construction pointue - que je ne trouve pas d’une élégance folle...). Pfou lala, c’est trop dur !
On dirait que, même sans les poneys et surtout sans les loutres, tu as retrouvé le moral. Pour nous, lecteurs, ton récit est toujours aussi intéressant.
Ta tente est bien réparée, depuis la chute de ta voisine ?
Une autre question : tu as combien de kilos de bagage ? 25 ? 30 ?
share posté le 16 août

Marie29
Martinet
(45 messages)
Inscription : 10/02/16

Message privé
Coucou Breizhinette !
Tu n'as pas suivi la série game of thrones ? Sur le vitrail, c'est bien évidemment la maison Lannister, avec Cersei et Jaimes. Vu que la série a été tournée en grande partie en Irlande du Nord, on trouve des références partout là -bas.
J'ai bien réparé ma tente à Lerwick aux Shetland avec un morceau de tube en plastique pour tuyauterie et ça tient très bien, même si maintenant j'ai des arceaux plus courts d'un côté que de l'autre. Le plus drôle c'est que j'ai retrouvé ma fracasseuse de tente sur le ferry redescendant sur Aberdeen. Encore une fois, elle ne savait pas trop où dormir sur le bateau.
Pour les bagages, cette année je suis partie avec trop de poids car j'ai du matos de rando avec moi (sac à dos, grosses chaussures de marche, bâtons ...). Je trimballe 32 à 35 kg en comptant la nourriture et l'eau pour un bivouac. D'habitude, je pars avec 22 à 25 kg. En plus, j'accumule des trucs en cours de route. Des cyclistes m'ont vanté les avantages d'une remorque à la place des sacoches pour éviter ce poids sur le vélo mais je sais pas trop, j'ai peur que ça parte en zig zag dans les descentes bien pentues. Et la remorque n'est pas acceptée dans tous les transports en commun. Enfin bref, j'ai besoin de plus d'avis et de réflexion avant de passer à la remorque.
Biz de Dublin.
share posté le 16 août

Breizhinette
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 03/07/16

Message privé
Hello ! Oserai-je l’avouer ? je ne connais Game of thrones que de nom, jamais vu et aucune idée de ce que ça peut être.
Astucieuse, ta façon de réparer ta tente !
Wouah, effectivement tu es bien chargée ! Comme toi j’ai des sacoches (de la même marque) et vu le prix de ces sacoches je n’ai aucune envie d’investir aussi dans une remorque. D’autant que les remorques sont gênantes quand il faut passer dans des chicanes, gênantes en transports en commun, et plus le volume est grand plus on a tendance à charger, donc pas envie d’avoir un chargement encore plus lourd. Et question équilibre, ça ne me dit rien qui vaille. Mais surtout, comme je suis une piètre bricoleuse, j’évite au maximum tout ce qui peut être source de problèmes techniques (casse, crevaisons ou autre). Il y a nettement moins de risques d’avoir des problèmes techniques avec des sacoches qu’avec une remorque, of course. D’où mon choix. Et plusieurs sacoches sont faciles à caser le soir au bivouac dans une tente, même minuscule comme la mienne. Alors qu’un chargement de remorque me paraît plus compliqué à faire entrer dans une petite tente. Si tu vas en Nouvelle-Zélande l’an prochain (?), dans l’avion les sacoches seront quand même plus pratiques. Mais si tu veux prendre, en plus de tes affaires de vélo, ton matériel de rando à pied, des pièges à loutres et ta robe de chambre, tu peux prendre sacoches ET remorque, l’un n’empêche pas l’autre😊

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56