En roue libre à travers Glens et Lochs.

(réalisé) share(partager)
3 mois de bike trip à  travers l'Irlande et l'Écosse. Encore une fois, je n'ai pu résister à  l'appel du Nord-Ouest, du vent, du crachin, des pubs bien accueillants, des trèfles à  quatre feuilles et des chardons piquants ... J'embarque donc avec Shaun the sheep retrouver la "green Eire" et continuer mon périple de l'année dernière à partir de Galway.
vélo de randonnée
Quand : 17/05/19
Distance totale : 3985.9km Dénivelées : +17916m / -18275m
Alti min/max : 0m/527m
Carnet créé par Marie29 le 15 mai
modifié le 30 août
1445 lecteur(s) - 43
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Shetland the ponies'land ! (mise à jour : 30 juil.)

Mercredi 24 juillet, 7h30 du matin : débarquement aux Shetland dans la ville principale de Lerwick.
Mercredi 24 juillet, 7h30 du matin : débarquement aux Shetland dans la ville principale de Lerwick.
Après un café-p'tit déj sur le vieux port, je prends la direction du Sud vers Sumburgh Head. Le dénivelé est nettement plus important qu'aux Orcades. Finie la campagne vallonnée, ici c'est le Nord, le vrai, le sauvage. Je fais un détour par la cale de Leebitten pour prendre les horaires de bateau pour l'ile de Moussa que j'aimerais visiter le lendemain. Bien m'en a pris, car à peine arrivée à la cale, la pluie se met à tomber à verse durant 2h00. Heureusement, je suis à l'abri dans le petit hangar et j'en profite pour manger. Dehors, 3 phoques s'amusent dans la baie. Il y en a un qui se gratte le dos sur un rocher, comme un chien qui se roule par terre.
Ma destination de la journée.
Ma destination de la journée.
Mais juste avant, je me suis arrêtée au site de Jarlshof . Et oui, on ne se refait pas. C'est plus fort que moi, dés qu'il s'agit de découvertes archéologiques il faut que j'aille y jeter un oeil. Sur la photo, des wheelhouses de l'âge  du fer, maison rondes compartimentées comme les rayons d'une roue.
Mais juste avant, je me suis arrêtée au site de Jarlshof . Et oui, on ne se refait pas. C'est plus fort que moi, dés qu'il s'agit de découvertes archéologiques il faut que j'aille y jeter un oeil. Sur la photo, des wheelhouses de l'âge du fer, maison rondes compartimentées comme les rayons d'une roue.
Je monte ensuite au phare de Sumburgh. Des nappes de nuages nous enveloppent parfois.
Je monte ensuite au phare de Sumburgh. Des nappes de nuages nous enveloppent parfois.
Shetland the ponies'land !
Vue vers le site de Jarlshof depuis le phare.
Vue vers le site de Jarlshof depuis le phare.
Et devinez qui je retrouvre sur les falaises de la pointe ?
Et devinez qui je retrouvre sur les falaises de la pointe ?
Je bivouaque près d'une zone de nidification de sternes arctiques. Autant dire que ça paille méchamment. Elles m'ont même attaquée en vol piqué  lorsque je suis allée leur dire bonsoir.
Je bivouaque près d'une zone de nidification de sternes arctiques. Autant dire que ça paille méchamment. Elles m'ont même attaquée en vol piqué lorsque je suis allée leur dire bonsoir.
Je campe avec Emily croisée sur la route. Malheureusement, en se levant dans la nuit, elle s'est effondrée dans ma tente. Les arceaux n'ont pas résisté et ont cassé à  2 endroits. Ah c'est ballot quand même, je n'ai qu'un tube de réparation. J'improvise donc une attelle avec une sardine et du shatterton (le scotch miracle). Il faudra que je trouve assez vite de quoi faire une véritable réparation car tout ça ne tiendra pas par fort vent.
D'après la météo, je vais avoir quelques jours de beau temps. En tout cas pour l'instant ça s'annonce bien. Je remonte vers Lerwick en n'oubliant pas de faire une pause sur l'île de Mousa.
Ceux-ci ont l'air moins agressifs que les sternes.
Ceux-ci ont l'air moins agressifs que les sternes.
La cale de Leebitten d'où l'on peut prendre un bateau pour l'ile de Mousa.
La cale de Leebitten d'où l'on peut prendre un bateau pour l'ile de Mousa.
Ok, va falloir ramer pour y aller. Voici des yoles de Ness, fortement inspirées des bateaux vikings.
Ok, va falloir ramer pour y aller. Voici des yoles de Ness, fortement inspirées des bateaux vikings.
A trente dans la Yole de Ness, on a eu peur de couler, du coup on a pris le "Solan".
A trente dans la Yole de Ness, on a eu peur de couler, du coup on a pris le "Solan".
L'île de Mousa. Il paraît que parfois on peut apercevoir des orques venus se faire un petit goûter parmi les phoques. Mais rien aujourd'hui.
L'île de Mousa. Il paraît que parfois on peut apercevoir des orques venus se faire un petit goûter parmi les phoques. Mais rien aujourd'hui.
Shetland the ponies'land !
Le broch. De loin par temps de brume, on peut le confondre avec une centrale nucléaire. Celui-ci est très  bien conservé dans sa totalité. Il fait 13 mètres  de haut
Le broch. De loin par temps de brume, on peut le confondre avec une centrale nucléaire. Celui-ci est très bien conservé dans sa totalité. Il fait 13 mètres de haut

L 'intérieur.
L 'intérieur.
On peut monter par l'escalier inséré entre les 2 murs concentriques.
On peut monter par l'escalier inséré entre les 2 murs concentriques.
Et au sommet du broch, le gardien des lieux : un black guillemot.
Je l'aurais plutôt appelé "red boots guillemot".
Et au sommet du broch, le gardien des lieux : un black guillemot.
Je l'aurais plutôt appelé "red boots guillemot".
Shetland the ponies'land !
Shetland the ponies'land !
Je suis à la latitude 60° Nord, à  peu près au niveau de Bergen en Norvège. Les Shetland sont plus près du cercle arctique que de Londres, ça veut tout dire. L'hiver, on peut voir des aurores boréales.
Je suis à la latitude 60° Nord, à peu près au niveau de Bergen en Norvège. Les Shetland sont plus près du cercle arctique que de Londres, ça veut tout dire. L'hiver, on peut voir des aurores boréales.
Après cette excursion sur l'ile de Mousa, je renfourche mon vélo et arrive à Lerwick en fin d'après-midi.
Voici l'histoire que m'a raconté un écossais. En 1886, dans le Sud des Shetland, Betty Mouat embarque sur un bateau avec 3 marins pour se rendre à Lerwick. Mais le temps tourne mauvais et le capitaine passe par dessus bord sur un coup de bôme. Les 2 matelots mettent alors à l'eau une petite embarcation pour le récupérer. Mais ils ne le retrouvent pas et quand ils décident de revenir au bateau celui-ci a dérivé et disparu. Les 2 matelots réussiront à  rentrer sains et saufs à terre. Betty Mouat, quant à elle, n'y connaît rien à la navigation à voile et va dériver durant 8 jours avant de s'échouer près d'Alesund sur les côtes norvégiennes où elle est secourue par des pêcheurs. Elle rentrera ensuite aux iles Shetland et y vivra encore de longues années. L'écossais qui m'a raconté cette histoire très connue là -bas, m'a même précisé que les norvégiens lui avait fait payer son billet retour.
Lerwick, capitale des Shetland.
Lerwick, capitale des Shetland.
Cékoidonc ?
Town hall de Lerwick. A l'intérieur, ses vitraux de grands personnages des Shetland sont magnifiques. Mais peut être que Breizhinnette a raison et que l'édifice sert aussi d'écurie à la fédé des Shetland ponies. Il m'a semblé  apercevoir une crinière derrière un tabouret  ...
Cékoidonc ?
Town hall de Lerwick. A l'intérieur, ses vitraux de grands personnages des Shetland sont magnifiques. Mais peut être que Breizhinnette a raison et que l'édifice sert aussi d'écurie à la fédé des Shetland ponies. Il m'a semblé apercevoir une crinière derrière un tabouret ...
A Lerwick, j'assiste au festival des poneys shetlands. Des poneys, en veux-tu, en voilà. C'est la grande attraction du moment. Des membres de l'association des Shetlands de France se sont même déplacés pour cet événement et rencontrer des élèveurs.
Ponies'land !
Ponies'land !
Voici les nouveaux véhicules de fonction de la brigade des remplaçants de la circo. Ça aurait de la gueule si on arrivait en calèche tractée par deux poneys shetlands, vêtu d'un kilt et au son de la cornemuse de surcroît. Je vais faire une demande à  la rentrée ...
Voici les nouveaux véhicules de fonction de la brigade des remplaçants de la circo. Ça aurait de la gueule si on arrivait en calèche tractée par deux poneys shetlands, vêtu d'un kilt et au son de la cornemuse de surcroît. Je vais faire une demande à la rentrée ...
Au garrot, le poulain m'arrive aux genoux. On dirait des jouets, mais c'est très robustes ces petites bêtes et il en faut de la robustesse pour passer les hivers à  "ponies'land"
Au garrot, le poulain m'arrive aux genoux. On dirait des jouets, mais c'est très robustes ces petites bêtes et il en faut de la robustesse pour passer les hivers à "ponies'land"
Tu veux ma photo ? Il a l'air bien rigolo celui-là. Pour un peu je troquerais mon vélo pour cette nouvelle monture.
Tu veux ma photo ? Il a l'air bien rigolo celui-là. Pour un peu je troquerais mon vélo pour cette nouvelle monture.
Je repars ensuite vers Scalloway derrière plusieurs lignes de crête (montée,  descente ...etc).  Mais le temps change vite. Le vent se lève et la pluie l'accompagne. Je ne m'attarde pas trop sur les quais du bourg (de toute manière la loutre attitrée du coin était absente ) et me rabats sur le château, à l'abri.
Scalloway dans la grisaille, ancienne capitale des Shetland.
Scalloway dans la grisaille, ancienne capitale des Shetland.
Le château de Scalloway a été construit en 1600 par Patrick Stewart, surnommé Black Patie, comte des Orcades et seigneurs des Shetland. Il était très impopulaire car il taxait fortement la population et forceait les hommes à  travailler sur la construction du château. Il finit exécuté pour trahison, et son fils avec par la même occasion.
Le château de Scalloway a été construit en 1600 par Patrick Stewart, surnommé Black Patie, comte des Orcades et seigneurs des Shetland. Il était très impopulaire car il taxait fortement la population et forceait les hommes à travailler sur la construction du château. Il finit exécuté pour trahison, et son fils avec par la même occasion.
Shetland the ponies'land !
Descente vers la baie où je vais dormir ce soir.
Descente vers la baie où je vais dormir ce soir.
Le bod de Nebister. Un bod est une ancienne cabane de pêcheur réhabilitée en  mini auberge de jeunesse, ici 4 lits. Le confort est sommaire : pas d'électricité, des toilettes dehors et un robinet pour l'eau à l'extérieur aussi. En résumé c'est comme une tente mais en pierre. Je suis arrivée là par hasard, toujours à  la recherche de spot à loutres. Et j'y ai croisé Anny la gardienne des clefs. Je suis donc restée pour la nuit en compagnie d'un charmant jeune homme amateur d'oiseaux. Oh je vous vois venir avec vos commentaires salaces, et non, nous n'avons fait que parler oiseaux ... et peut-être aussi d'autres choses.
Le bod de Nebister. Un bod est une ancienne cabane de pêcheur réhabilitée en mini auberge de jeunesse, ici 4 lits. Le confort est sommaire : pas d'électricité, des toilettes dehors et un robinet pour l'eau à l'extérieur aussi. En résumé c'est comme une tente mais en pierre. Je suis arrivée là par hasard, toujours à la recherche de spot à loutres. Et j'y ai croisé Anny la gardienne des clefs. Je suis donc restée pour la nuit en compagnie d'un charmant jeune homme amateur d'oiseaux. Oh je vous vois venir avec vos commentaires salaces, et non, nous n'avons fait que parler oiseaux ... et peut-être aussi d'autres choses.
I'm very lucky and very happy ! J'ai vu une loutre, de très très près en plus.
Derrière le bod, madame loutre nageait au ras des rochers et ne m'a pas vue approcher. On a été surprise autant l'une que l'autre lorsqu'on s'est aperçues. J'étais à 2 ou 3 mètres d'elle, mais cet instant magique n'a duré que 3 secondes car elle s'est redressée puis a filé sous l'eau sans demander son reste. J'ai retrouvé sa salle à  manger sur les rochers avec plein de débris de crabes, d'oursins et de coquillages.
Sorry no picture of the otter, only me on the picture.
I'm very lucky and very happy ! J'ai vu une loutre, de très très près en plus.
Derrière le bod, madame loutre nageait au ras des rochers et ne m'a pas vue approcher. On a été surprise autant l'une que l'autre lorsqu'on s'est aperçues. J'étais à 2 ou 3 mètres d'elle, mais cet instant magique n'a duré que 3 secondes car elle s'est redressée puis a filé sous l'eau sans demander son reste. J'ai retrouvé sa salle à manger sur les rochers avec plein de débris de crabes, d'oursins et de coquillages.
Sorry no picture of the otter, only me on the picture.
Je reprends la route vers le Nord des Shetland. L'épisode pluvieux est oublié et je retrouve le soleil et la crème solaire. J'ai même trop chaud l'après-midi. C'est comme un été breton !
Je passe Voe, Brae, Hillswick et finis sur les falaises Esha Ness.
Shetland the ponies'land !
Rencontre improbable sur la route, au milieu de nulle part ! 
- Hello ! How are you ?
- Nice to meet you. Good travel !
Rencontre improbable sur la route, au milieu de nulle part !
- Hello ! How are you ?
- Nice to meet you. Good travel !
Tout schuss dans la descente !
Tout schuss dans la descente !
Shetland the ponies'land !
Petite baie de Stenness, spot à loutres. Mais nothing today because a woman's playing with a drône and la loutre n'aime pas le bruit.
Petite baie de Stenness, spot à loutres. Mais nothing today because a woman's playing with a drône and la loutre n'aime pas le bruit.
Dans le soleil couchant, les falaises paraissent encore plus rouges. Dans cette région du Nord Ouest, la roche est d'origine volcanique.
Dans le soleil couchant, les falaises paraissent encore plus rouges. Dans cette région du Nord Ouest, la roche est d'origine volcanique.
Les falaises Esha Ness.
Les falaises Esha Ness.
Shetland the ponies'land !
Lighthouse, toujours modèle Stevenson.
Lighthouse, toujours modèle Stevenson.
Demi-tour pour récupérer la route du Nord. Je repasse par Hillswick, longe le fjord de Ronas Voe, fais quelques courses à la coop de Brae et rejoins le ferry à Toft. Je traverse le bras de mer qui sépare Mainland, l'île principale de Yell. Aujourd'hui, j'ai les jambes et je continue plus loin vers la dernière île : Unst.
Et pour la 3ème fois, je vois une loutre qui nage nonchalamment en passant derrière le ferry. Elle est pas belle la vie ?
Shetland the ponies'land !
Débarquement à Ulsta sur Yell.
Débarquement à Ulsta sur Yell.
Je remonte par West Sandwick, Sellafirth et Gutcher.
Je remonte par West Sandwick, Sellafirth et Gutcher.
Grandes zones de "no man land" et parfois "no Sheep land" ce qui est encore plus inquiétant.
Grandes zones de "no man land" et parfois "no Sheep land" ce qui est encore plus inquiétant.
Jolies plages sur Unst, toujours sous le soleil. D'ailleurs, malgré la crème, j'ai pris des coups de soleil sur les épaules.
Jolies plages sur Unst, toujours sous le soleil. D'ailleurs, malgré la crème, j'ai pris des coups de soleil sur les épaules.
Il y a plusieurs sites d'etablissements vikings sur Unst. Ici, c'est la reconstitution d'une de leurs grandes fermes toutes en longueur avec un toit végétal (juste avant Haroldswick).
Il y a plusieurs sites d'etablissements vikings sur Unst. Ici, c'est la reconstitution d'une de leurs grandes fermes toutes en longueur avec un toit végétal (juste avant Haroldswick).
L'intérieur est cosy.
L'intérieur est cosy.
Cette réplique a vraiment navigué ...  ailleurs que sur les graviers.
Cette réplique a vraiment navigué ... ailleurs que sur les graviers.
Le fjord qui sépare les 2 pointes Nord. The Noup à droite et Herma Ness à  gauche. Le temps se couvre.
Le fjord qui sépare les 2 pointes Nord. The Noup à droite et Herma Ness à gauche. Le temps se couvre.
J'emprunte le chemin qui mène au bout du bout à la pointe Herma Ness. La brume tombe.
J'emprunte le chemin qui mène au bout du bout à la pointe Herma Ness. La brume tombe.
The great grey view ! Il y a un phare quelque part, je ne l'ai pas vu. L'ile Flugga non plus.
The great grey view ! Il y a un phare quelque part, je ne l'ai pas vu. L'ile Flugga non plus.
Voilà, j'ai atteints le point le plus Nord de mon voyage. Il va falloir redescendre maintenant.
Voilà, j'ai atteints le point le plus Nord de mon voyage. Il va falloir redescendre maintenant.
La pointe est une zone de nidification du Great Skua ou grand labbe. Il y a aussi beaucoup de gannets (fou de bassan). Mais aussi ...
La pointe est une zone de nidification du Great Skua ou grand labbe. Il y a aussi beaucoup de gannets (fou de bassan). Mais aussi ...
Revoici mes petits amis en gros plan.
Revoici mes petits amis en gros plan.
Ah, c'est beau l'amour ...
Ah, c'est beau l'amour ...
Le retour se fait en partie sous la pluie et le crachin. Je connais la route, il n'y en a qu'une seule pour monter ici. Je traverse les mêmes patelins qu'à l'aller et me farcis les mêmes côtes en sens inverse. Et finalement, le soleil revient pour mon arrivée à Lerwick. Suis un peu sur les rotules car je n'ai pas chômé pour rentrer et la dernière montée m'a tuée.
Au terminal de ferry, je prends un billet pour Aberdeen le soir même. J'hésite un instant entre un puffin et un poney à ramener en souvenir, mais j'ai bien peur que mon appart soit trop petit pour eux. Par dépit, je me console devant une bière des Orcades.
Avec une petite larme à l'oeil : Bye Bye Shetland the ponies' land ! 
Thank you pour tous ces moments magiques.
Avec une petite larme à l'oeil : Bye Bye Shetland the ponies' land !
Thank you pour tous ces moments magiques.
Commentaires
share posté le 31 juil.

Breizhinette
Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 03/07/16

Message privé
Je me répète mais c’est vraiment un super reportage que tu nous offres. Géniales, les photos des macareux et des paysages.
Pour le cékoidonc, j’hesite entre l’auberge de jeunesse ou le siège de la fédération nationale des poneys shetland.
share posté le 02 août

Mouette8032
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 01/03/19

Message privé
Encore un super récit, merci de ton partage. Beaucoup de ciel bleu (et un peu de pluie) dans mon bureau. Le vélo que j'aime : découverte, un peu d'effort et beaucoup d'humour. On sent les difficultés mais sans héroïsme ni fausse modestie.
Ca donne des fourmis dans les guiboles !
share posté le 03 août

Bertrand
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 01/07/16

Message privé
Toujours autant de plaisir à te lire. Profite !

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57