Le haut Rhône en kayak gonflable

(réalisé) share(partager)
En France, le Haut-Rhône est la section du fleuve comprise entre la frontière Suisse et Lyon. Près de 198 km, caractérisés par une pente assez importante et des paysages de moyenne montagne formant des gorges par endroits.
Dès les années 50 cette section fut la proie des aménageurs qui transformèrent le fleuve en une suite de barrages hydroélectriques et de lacs morts, déviant toute son eau dans un canal parallèle rectiligne. On aurait pu croire à la fin de ce fleuve sauvage définitivement asséché et massacré par les verrues EDF/CNR… sans la directive Européenne (DCE) adoptée le 23 Octobre 2000, qui (en gros) obligea tous les pays membres à multiplier par 4 les débits réservés à l’échéance 2014. Sur notre parcours, de longues sections du « Vieux-Rhône » revoient le jour avec des débits importants de l’ordre de 60 à 130 m3s, assez pour rétablir la flore, la faune, les forêts riveraines, et surtout, empêcher définitivement toutes les incursions des véhicules ou des constructions… en bref une « renaturalisation » spectaculaire qui concerne 80 km sur les 198 du parcours, et dans la foulée des protections supplémentaires – réserves naturelles, arrêtés de biotopes, classement des sites – sur 60 km linéaires, véritables coulées vertes de plusieurs centaines de mètres de largeur, voire plusieurs km.
La descente du Haut-Rhône en canoë redevient donc une croisière majeure pour les amoureux des rivières et des fleuves. Ce n’est évidemment pas le Canada ! Il reste des villages et quelques petites villes au bord du Haut-Rhône, quelques zones agricoles et des industries : 7 barrages à contourner et même une centrale nucléaire… Vous serez quand même surpris par la qualité et la quantité des sections naturelles, emportés par le courant presque omniprésent, et emballés par quelques seuils et petits rapides…
kayak gonflable
Durée : 5 jours
Distance globale : 192km
Dénivelées : +64m / -227m
Alti min/max : 184m/334m
Carnet créé par Alex le 27 mai 2019
modifié le 12 juin 2019
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Embarquement (accès en train) : Pougny : pont de la D948B – frontière entre France et Suisse – et à 200m de la gare SNCF (possibilité de laisser une voiture au parking de la gare). Débarquements (accès avec transports en commun jusqu’à une gare SN...
970 lecteur(s) - 5

Les sections de ce carnet :

  1. 35.6km d+ 20m
    mise à jour : 12 juin 2019
  2. 19.6km
    Dénivelées section : -20m
    mise à jour : 12 juin 2019
  3. 13.9km
    Dénivelées section : -10m
    mise à jour : 12 juin 2019
  4. 16.4km d+ 8m
    mise à jour : 12 juin 2019
  5. 40.6km d+ 17m
    mise à jour : 12 juin 2019
  6. 33.3km d+ 12m
    mise à jour : 12 juin 2019
  7. 32.5km d+ 7m
    mise à jour : 12 juin 2019

La carto de l'ensemble du carnet :

Voir ma position
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Vue d'ensemble :

Section 1

Km 0 à Km 32

Km 0. Pont de Pougny – frontière entre France et Suisse. L’embarquement est relativement facile juste en aval du pont en rive droite, d’abord grâce à un escalier qui descend à une station de mesure de débit, ensuite facilité par quelques marches le long de l’échelle de niveau. A peine 100 m en aval du pont le « seuil de Chancy » vous offre un beau rapide à volume (classe 1 ou 2 suivant la passe choisie) avec quelques belles vagues possible suivant le débit relâché pa ... voir la section

Section 2

Km 32 à Km 54

Km 36. Portage du barrage de Seyssel : la cale de débarquement est en rive droite, et située 450 m en amont du barrage. Le portage est confortable grâce à une petite route goudronnée en rive droite. La distance varie de 550 à 1250 m en fonction du point de rembarquement que vous choisirez. Personnellement je remets à l’eau à une centaine de mètres en aval du barrage à l’aide d’une petite sente à peine tracée suivie d’un peu d’équilibre sur des enrochements… t ... voir la section

Section 3

Km 54 à Km 71

Km 56 à 59. Le fleuve navigable arrive sur la droite, navigation sur le Rhône principal, beaucoup de courant.
Km 59. Le portage du barrage de Lavours entre les cales de sortie et de réembarquement officielles et indiquées le long de la rive gauche du Rhône, est long de 1200 m. Il y a une solution beaucoup plus pratique et navigante : 
- depuis la cale de sortie, portez sur 100m jusqu’aux escaliers immédiatement en aval d’une petite vanne, sous une passerelle ... voir la section

Section 4

Km 71 à Km 86

Km 60 à 79. Navigation sur le Vieux-Rhône, section attractive et animée avec deux « seuils » portables facilement ou franchissables en fonction de votre niveau. Ainsi qu’un petit barrage à Yenne, infranchissable mais contournable grâce à une rivière artificielle peu difficile (voir description détaillée sur la fiche Haut-Rhône P3).
Km 79 à 90,5. Navigation sur le Rhône principal quand le canal rejoint le cours du Rhône en aval de Brens. Sur cette section vous ... voir la section

Section 5

Km 86 à Km Km 134 

Km 79 à 90,5. Navigation sur le Rhône principal quand le canal rejoint le cours du Rhône en aval de Brens. Sur cette section vous avez d’abord un bon courant puis le fleuve s’élargit en un vaste plan d’eau créé par la retenue du barrage de Champagneux. 
Km 90,5 Portage du barrage de Champagneux : comme repère pour le portage de ce barrage, vous apercevrez une première cale de sortie au niveau du hameau de Leschau en rive gauche, signalée. Cette cale est ... voir la section

Section 6

Km 134 à Km 168

Km 134 : Le plus beau reste à venir : 300 m en aval du débouché de la rivière dans le bras de droite (Vieux-Rhône), le premier « rapide de Sault-Brénaz » est un petit seuil aménagé en travers du fleuve qui génère quelques petites vagues lisses propices au surf. Descendez encore 300 m et passez sous le pont de la D52. 250 m en aval de celui-ci vous découvrirez ce qui reste des fameux rapides de Sault-Brénaz : un dénivelé d’environ 1 mètre aménagé en déversoir en ri ... voir la section

Section 7

Km 178 à Km 198

Km 171. En vue du pont de Jons, restez au milieu de Rhône. Le barrage de Jons sépare en deux bras. A gauche, le « canal de Jonage » est un bras principalement artificiel. L’ancien lit du Rhône sauvage passait par le bras de droite appelé « canal de Miribel », c’est celui que nous prenons. Portage du barrage de Jons : Un panneau avec le logo canoé bien visible à gauche de l’Ile vous signale le portage du barrage. Débarquez sur la cale située en aval de la passe à p ... voir la section

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60