4 invités en ligne

Voie du Puy et Camino francés à vélo (Chemins de Compostelle)

Voie du Puy et Camino francés à vélo (Chemins de Compostelle)

(réalisé)
Nouveau 2022 : ajout du lien du film de la section Camino francés (lien ci-après).

Parce l’évasion n’est pas toujours synonyme d’éloignement et d’isolement de la civilisation, je suis parti de chez moi à Dijon à vélo, en mai 2021 pour rejoindre le Puy-en-Velay et parcourir la voie du Puy. Peu après, en octobre 2021, je me suis lancé dans la continuité sur le Camino francés en Espagne. Il s’agit de chemins de Compostelle, mais par respect des opinions et des croyances, l’aspect religieux n’est jamais abordé ici sans préciser d’ailleurs si moi-même je suis croyant ou non.  Hormis les premières sections du début du voyage, les photos sont toutes commentées.

Film - Reportage Dijon – Puy-en-Velay (mai 2021) : youtu.be/MutErhKAWKg
Film - Reportage Camino francés : https://youtu.be/QiVsZJJBMIk

Facebook : facebook.com/72rayonsdespoir
 
« 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn », c’est aussi d’autres itinérances à pied, à vélo, en kayak, passées et à venir.
vélo de randonnée
Quand : 13/05/21
Durée : 44 jours
Carnet publié par JB_Dijon le 31 mai
modifié le 31 mai
Coup de coeur ! 1497 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Oct. J18-J21 (mise à jour : 15 nov. 2021)

J18-J21. Camino Francés à vélo. Le voyage est terminé. Mon expérience du Camino Francés est nuancée. Je suis heureux d'avoir pédalé au grand air durant trois semaines, mais ses paysages trop souvent le long de grands axes routiers, sa forte fréquentation et la prégnance d'une économie qui gravite autour correspondent à ce dont je cherche à m'éloigner au cours de mes itinérances. Ma tente m'a manqué pour la liberté de m'arrêter quand je veux, me réveiller avec le soleil, me poser durablement à un endroit et appréhender un environnement que je ne fais que traverser en journée. Mais il convient de mettre les choses en perspective, la voie du Puy en France m'a apporté l'authenticité et la nature dont personnellement je suis plus sensible. J'ai découvert une nouvelle façon de voyager sur deux des voies de Compostelle, j'ai connu un travail d'introspection voyage intérieur dans le voyage, j'ai fait de très belles rencontres, je pense en particulier à Dominik un allemand parti de Hambourg d'une humilité qui force au respect. Mes impressions et mes sentiments s'entremêlent, la fatigue n'y aide pas. Avec le temps je prendrai le recul nécessaire, mais de ce que je peux vous en dire, je termine cette itinérance heureux et nostalgique de tous les bons moments passés.
J18. Des boules Quies : l'arme absolue pour dormir en dortoir 🙂
J18. Des boules Quies : l'arme absolue pour dormir en dortoir 🙂
J18. Départ au matin de Saint-Jacques de Compostelle, devant le Monastère San Martín Pinario.
J18. Départ au matin de Saint-Jacques de Compostelle, devant le Monastère San Martín Pinario.
J18. Le bureau des pèlerins dans une rue non loin de la cathédrale. C'est ici que la veille j'ai obtenu ma "Compostella" (sorte de certificat du chemin de Saint-Jacques).
J18. Le bureau des pèlerins dans une rue non loin de la cathédrale. C'est ici que la veille j'ai obtenu ma "Compostella" (sorte de certificat du chemin de Saint-Jacques).
J18. Exercice N°1 de la journée : Travailler l'équilibre en vélo - sacoches.
J18. Exercice N°1 de la journée : Travailler l'équilibre en vélo - sacoches.
J18. Vue sur la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle qui se détache sur un ciel à contre-jour.
J18. Vue sur la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle qui se détache sur un ciel à contre-jour.
J18. Ce sera ainsi toute la journée, 1250 m de dénivelé essentiellement avec des pentes assez raides, souvent à plus de 10% et parsemées de cailloux. Dans cette côte plusieurs passages à 16%, ça grimpe 🙂
J18. Ce sera ainsi toute la journée, 1250 m de dénivelé essentiellement avec des pentes assez raides, souvent à plus de 10% et parsemées de cailloux. Dans cette côte plusieurs passages à 16%, ça grimpe 🙂
J18. Brouillard devant. Brouillard derrière. J'adore l'ambiance.
J18. Brouillard devant. Brouillard derrière. J'adore l'ambiance.
J18. Pont Maceira dans le brouillard.
J18. Pont Maceira dans le brouillard.
J18. Cette photo n'a pas été facile à prendre, car Pégase roule ordinairement plus vite que son ombre ...
J18. Cette photo n'a pas été facile à prendre, car Pégase roule ordinairement plus vite que son ombre ...
J18. J'adore cette journée. En plus du beau temps, j'ai le sentiment de retrouver plus d'authenticité et de nature que sur le Camino Francés.
J18. J'adore cette journée. En plus du beau temps, j'ai le sentiment de retrouver plus d'authenticité et de nature que sur le Camino Francés.
J18. Des côtes, encore des côtes, la mécanique chauffe !
J18. Des côtes, encore des côtes, la mécanique chauffe !
J18. Que c'est beau. Je roule de moins en moins vite. Au fond je ne suis pas pressé de buter sur le bout du monde, car il marquera irrévocablement la fin du voyage.
J18. Que c'est beau. Je roule de moins en moins vite. Au fond je ne suis pas pressé de buter sur le bout du monde, car il marquera irrévocablement la fin du voyage.
J19. J'ai appris la veille que le bureau de poste de Fisterra ferme à 14h. Je me prépare donc à partir de nuit pour avoir une chance de renvoyer Pégase par la poste.
J19. J'ai appris la veille que le bureau de poste de Fisterra ferme à 14h. Je me prépare donc à partir de nuit pour avoir une chance de renvoyer Pégase par la poste.
J19. J'adapte les couches de vêtements, car parti (trop) couvert pour affronter la fraîcheur à la sortie de mon lit, je commence à transpirer dans cette première côte de la journée.
J19. J'adapte les couches de vêtements, car parti (trop) couvert pour affronter la fraîcheur à la sortie de mon lit, je commence à transpirer dans cette première côte de la journée.
J19. Voici à quoi ressemble mon avancée de nuit dans les bois. La piste est carrossable, ce qui facilite grandement la progression.
J19. Voici à quoi ressemble mon avancée de nuit dans les bois. La piste est carrossable, ce qui facilite grandement la progression.
J19. Les premiers rayons de soleil commencent à faire timidement leur apparition.
J19. Les premiers rayons de soleil commencent à faire timidement leur apparition.
J19. Le petit point blanc c'est ma lampe frontale ...
J19. Le petit point blanc c'est ma lampe frontale ...
J19. J'ai surpris ce qui ressemblent à deux chevreuils, mais je ne suis pas sûr que ça en soient. Un avis peut-être ? En tout cas ils étaient curieux, nous nous sommes observés 2-3 minutes.
J19. J'ai surpris ce qui ressemblent à deux chevreuils, mais je ne suis pas sûr que ça en soient. Un avis peut-être ? En tout cas ils étaient curieux, nous nous sommes observés 2-3 minutes.
J19. J'aperçois pour la première fois l'océan. Ce départ impromptu de nuit a du bon, car ciel, eau et soleil forment des dégradés de couleurs absolument époustouflants. Je dois avancer pour rejoindre la poste avant la fermeture, mais je ne peux m'empêcher de m'arrêter régulièrement pour admirer ce paysage.
J19. J'aperçois pour la première fois l'océan. Ce départ impromptu de nuit a du bon, car ciel, eau et soleil forment des dégradés de couleurs absolument époustouflants. Je dois avancer pour rejoindre la poste avant la fermeture, mais je ne peux m'empêcher de m'arrêter régulièrement pour admirer ce paysage.
J19. La vitesse de déplacement à vélo et un peu de chance me permettent de profiter de deux aurores dans la même matinée. Une première en hauteur, une deuxième après être redescendu au niveau de l'océan.
J19. La vitesse de déplacement à vélo et un peu de chance me permettent de profiter de deux aurores dans la même matinée. Une première en hauteur, une deuxième après être redescendu au niveau de l'océan.
J19. Fisterra et son cap.
J19. Fisterra et son cap.
J19. Les derniers kilomètres se parcourent le long de l'océan.
J19. Les derniers kilomètres se parcourent le long de l'océan.
J19. -
J19. -
J19. A peine arrivé je prépare Pégase et quelques affaires avant de les ranger dans le carton que l'on aperçoit sur le côté. Le service coûte 84 euros et me donne plus de souplesse en faisant le trajet retour dans la même journée, contre 2 jours en embarquant Pégase dans l'avion, car à Paris les vélos ne sont pas admis dans les transports en commun en heures de pointe.
J19. A peine arrivé je prépare Pégase et quelques affaires avant de les ranger dans le carton que l'on aperçoit sur le côté. Le service coûte 84 euros et me donne plus de souplesse en faisant le trajet retour dans la même journée, contre 2 jours en embarquant Pégase dans l'avion, car à Paris les vélos ne sont pas admis dans les transports en commun en heures de pointe.
J19. Dérailleur arrière et chaîne retirés, selle abaissée, pédales ôtées, cintre tourné, pneus dégonflés, roue avant démontée et fixée au cadre avec des serflex, papier bulle pour protéger le tout, petit câble anti-vol pour relier vélo - roue - sacoches - casque, ... voilà un Pégase fin prêt à voyager seul !
J19. Dérailleur arrière et chaîne retirés, selle abaissée, pédales ôtées, cintre tourné, pneus dégonflés, roue avant démontée et fixée au cadre avec des serflex, papier bulle pour protéger le tout, petit câble anti-vol pour relier vélo - roue - sacoches - casque, ... voilà un Pégase fin prêt à voyager seul !
J19. Les coulisses de mon voyage, c'est aussi prendre un moment dans la journée pour trier les photos et écrire les légendes.
J19. Les coulisses de mon voyage, c'est aussi prendre un moment dans la journée pour trier les photos et écrire les légendes.
J19. Le bout du monde n'est pas à Fisterra, mais à la pointe du cap où je me rends à pied. Quelle drôle de sensation que de terminer ce voyage sans Pégase.
J19. Le bout du monde n'est pas à Fisterra, mais à la pointe du cap où je me rends à pied. Quelle drôle de sensation que de terminer ce voyage sans Pégase.
J19. Un phare a été construit sur la pointe du cap.
J19. Un phare a été construit sur la pointe du cap.
J19. Selon une ancienne tradition les pèlerins parvenus jusque-là brûlaient leurs vêtements et sandales. Dans la continuité de cette pratique, et plus récemment, des chaussures usagées ont été abandonnées.
J19. Selon une ancienne tradition les pèlerins parvenus jusque-là brûlaient leurs vêtements et sandales. Dans la continuité de cette pratique, et plus récemment, des chaussures usagées ont été abandonnées.
J19. Je profite d'un moment de quiétude pour admirer le paysage et repenser à ce voyage riche en expériences et émotions.
J19. Je profite d'un moment de quiétude pour admirer le paysage et repenser à ce voyage riche en expériences et émotions.
J19. Je suis rattrapé par la réalité de Saint-Jacques-de-Compostelle avec un pic de fréquentation en fin de journée où se mêlent touristes et marcheurs-pèlerins. Plusieurs n'hésitent pas à utiliser un zoom pour me photographier sans retenue, assis sur mon rocher. Il me faut partir.
J19. Je suis rattrapé par la réalité de Saint-Jacques-de-Compostelle avec un pic de fréquentation en fin de journée où se mêlent touristes et marcheurs-pèlerins. Plusieurs n'hésitent pas à utiliser un zoom pour me photographier sans retenue, assis sur mon rocher. Il me faut partir.
J19. J'aménage la sacoche restante en sac a dos, encore une fois grâce au fameux élastique qui aura trouvé bien des usages sur cette randonnée.
J19. J'aménage la sacoche restante en sac a dos, encore une fois grâce au fameux élastique qui aura trouvé bien des usages sur cette randonnée.
J20. Retour en bus à Saint-Jacques de Compostelle où je dormirai avant de rentrer le lendemain.
J20. Retour en bus à Saint-Jacques de Compostelle où je dormirai avant de rentrer le lendemain.
J20. Mon nouveau sac à dos s'avère fort pratique pour parcourir avec aisance les 5 kilomètres à pied qui me séparent de l'auberge. Le lendemain je prendrai avion et train pour rentrer chez moi, à Dijon. FIN
J20. Mon nouveau sac à dos s'avère fort pratique pour parcourir avec aisance les 5 kilomètres à pied qui me séparent de l'auberge. Le lendemain je prendrai avion et train pour rentrer chez moi, à Dijon. FIN
Commentaires