Un petit tour en Europe en pédalant

(réalisé) share(partager)
Eh bien voilà, on y est à cette année sabbatique avec l'idée de découvrir une partie de l'Europe et d'aller à la rencontre de ses habitants... et de nous découvrir nous même, aussi.
Un changement de vie pour 10 mois.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus ferry
Précisions : C'est possible en train bus ferry Précisions : chaque section peut être jointe et quittée de manière douce. chaque section peut aussi être réalisée seule.
vélo de randonnée
Quand : 13/11/17
Durée : 311 jours
Distance totale : 16020.5km
(dont réalisés 9192.2km)
Dénivelées : +33705m / -34610m
(dont réalisés d+:31345m / d-:31810m)
Alti min/max : 0m/689m
Carnet créé par nico66 le 14 déc.
modifié le 10 févr.
1408 lecteur(s) - 47
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : Direction la Baltique (mise à jour : 11 janv.)

Distance section : 1009.8km Dénivelées section : +270m / -378m
Section Alti min/max : 0m/105m

Description :

Köpernitz à Gdanks du 5 au 30 juin
peu de circulation, petites routes, chemins forestiers, pistes cyclables sécurisés, différents circuits vélos (Eiszeitroute, Ostseeradweg, R10) suivis, pannotage excellent.
Courtoisie au volant de rigueur...
un environnement naturel varié (lacs, Bodden, zones humides, mer baltique, falaises...) et vallonné (empreinte de l'âge glaciaire omniprésente), beaucoup de moustiques en cette saison, attention aux tiques
Peu de cueillettes (cerises et merises), sécheresse déjà avancée, dernière pluie au mois d'avril
aucun souci d'approvisionnement (eau: très peu de fontaine, mais nombreux cimetières+nourriture) ni de bivouac, magasin et réparateur de cycles nombreux
Météo anormalement chaude en Allemagne, plus frais en Pologne, quelques épisodes orageux
avifaune en pleine symphonie printanière

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Direction la Baltique (mise à jour : 11 janv.)

La baltique, c'est fantastique. 

Avec nos partenaires particuliers, on quitte Köpernitz mardi 05 juin, avec au programme  la  traversée de la "petite Finlande" allemande pour rejoindre la baltique.
On suit les différents itinéraires cyclables proposés comme la Eiszeit route. Incroyable de s'imaginer le décor glaciaire il y a 12000 ans...  On est aux anges à pédaler au milieu de ces forêts et entre ces lacs.  Le temps est estival, c'est un peu vallonné mais sans plus pour ménager nos petits muscles et reprendre en douceur.  On trouve des lieux de bivouacs  superbes et très facilement. On est serein même s'il a été difficile de se dire "à dans 5 mois" avec Monna après des virées  (cyclables) nocturnes inoubliables et gravées à jamais dans notre mémoire. Chérie on t'aime fort fort. 
Bref, on reprend nos automatismes de vie nomade rapidement. On maraude quelques cerises en bord de chemin pour agrémenter le quotidien. 
Les conditions sont au beau fixe et les moustiques se plaisent bien aussi. 

On ressent toujours cet esprit ex bloc de l'Est en traversant ces jolis hameaux et belles bourgades  avec ces infrastructures parfois à l'abandon.  
 09 juin, Mer en vue, yes ! Mine de rien elle nous manquait... Bon évidemment il y a du monde dans les stations balnéaires. On croise énormément de personnes en Vélo à Assistance Électrique (VAE) et par endroit des nouvelles infrastructures hôtelières qui dénotent franchement  avec ces chaumières à colombages magnifiques. Mais bon il faut l'accepter, c'est partout pareil. Heureusement il y a parcs nationaux et réserves naturelles et une sensibilité notable à l'écologie, mais quand même par endroit, c'est trop. On défigure le front de mer sur l'autel du roi € et des retraites dorées. Mais qu'est ce que c'est que ce Binz... On se dit qu'en plein été ça doit pas être la même... Heureusement très vite on peut s'extraire de ce manège et retrouver la simplicité bercé par la nature.  
Malgré une rupture de vis puis 2 jours après une casse complète  du porte-bagages du vélo de Christiane (Nico, devenu champion du bricolage collier serre-flex, on avance et nous passons la frontière germano-polonaise le  19 juin après un ultime contraste villas 1900 et baraques à fric.
Tiens, on retrouve une langue Slave.  On quitte le confort linguistique... Les paysages eux ne changent pas. C'est toujours magnifique.  Et les contrastes sont encore plus marqués ! Des endroits paradisiaques extrêmement bien préservés "militaire désarmes toi" (JL Murat dans le texte) et des buildings dans les bois, des villages devenus "vacances"  dont les maisons se cachent derrière toutes sortes d'échoppes "âmer douilles..." Incroyable . C'est les vacances en Pologne et l'industrie estivales bat son plein.  C'est rigolo et on s'y habitue !  De toute façon deux kilomètres plus loin on sait qu'on sera de nouveau immergé en pleine nature entre Sahara Polonais et zones marécageuses. Cela permet de se ré-approvisionner aussi...et de se mettre au sec et à l'abri dans un B&B après une tempête de solstice décoiffante... 
Après un deuxième passage de frontière entre la Pologne et l'Allemagne (celle du traité de Versailles), nous voilà de nouveau au milieu de la civilisation et de la vie citadine en banlieue de Gdansk. 
Une pause afin de préparer la suite. On a bien réfléchi et le temps passe...  À suivre. 
PS: La plage fait quelques 500 kilomètres, de sable très fin et très blanc, entrecoupée des quelques estuaires et falaises.
PPS: dans la continuité des vélo routes depuis Prague, nous avons suivi la R10, bien indiqué par tous les moyens, pas forcément des panneaux..
C'est repartit !
C'est repartit !
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Notre perchoir du soir
Notre perchoir du soir
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Youpi, revoilà la mer
Youpi, revoilà la mer
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Ludwigsburg
Ludwigsburg
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Pour laisser sortir les voiliers, une gymnastique impressionnante
Pour laisser sortir les voiliers, une gymnastique impressionnante
modes doux, trains et véhicules motorisés
modes doux, trains et véhicules motorisés
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Bivouac de rêve
Bivouac de rêve
dans une zone démilitarisée
dans une zone démilitarisée
immaculée
immaculée
nos seuls pas...
nos seuls pas...
on apprécie !
on apprécie !
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Darlowo
Darlowo
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
la frontière du traité de Versailles
la frontière du traité de Versailles
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
Direction la Baltique
On sent quand même les polonais marqués par une histoire frontalière "compliquée"

On sent quand même les polonais marqués par une histoire frontalière "compliquée"
Direction la Baltique
Bye bye le sud...
Bye bye le sud...
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°54