PYRÉNÉES - LA GRANDE TRAVERSÉE

(réalisé) share(partager)
PYRÉNÉES - LA GRANDE TRAVERSÉE

☛ Le cadre : 
Les Pyrénées s'étirent sur environ 420 km de longueur à vol d'oiseau, soit une centaine de plus que les Alpes françaises. Il existe différents itinéraires qui parcourent le massif dans sa longueur. Les GR 10 et 11, balisés, traversent les Pyrénées, respectivement françaises et espagnoles, par la moyenne montagne. La Haute Route Pyrénéenne (HRP) est un itinéraire non balisé qui passe par les parties les plus hautes de la chaîne. L’itinéraire que nous avons suivi s’inspire de la Haute Route, sans toutefois s’y conformer vraiment.

☛ La naissance du projet : 
Au départ, cette traversée était le vœu de Sylvie. En 2015, elle avait fait une tentative de traversée solo par la HRP, malheureusement avortée après une dizaine de jours en raison d’une aponévrosite (tendinite du pied) handicapante. Depuis, elle espérait une nouvelle occasion d'essayer à nouveau, tout en se questionnant sur le moyen de ne pas refaire à l'identique les 10 jours qu'elle avait déjà parcourus. De mon côté, les circonstances faisaient que je pouvais, une fois n'est pas coutume, être disponible durant les deux mois d'été. De plus, l’idée d'une traversée mixte, à la fois en VTT et à pied, qui donnait un caractère singulier à ce projet, et l'opportunité d'une itinérance un peu "longue" finissaient de me convaincre de son intérêt.

☛ Le « cahier des charges » de cette Grande Traversée des Pyrénées était le suivant :
- Découvrir les secteurs les plus montagneux et les plus emblématiques de la chaîne pyrénéenne selon un parcours d’altitude aussi sauvage que possible. 
- Couper les routes et les lieux de civilisation le moins souvent possible.

☛ La traversée a été découpée en différents tronçons, en partie du fait des moyens de progression différents [VTT et marche] utilisés, en partie pour des raisons logistiques [échange de matériel, arrivée de nouveaux participants, ravitaillements].

Le découpage proposé dans ce CR (6 sections) s'appuie principalement sur les entités géographiques traversées.
- Les sections 1 & 6 ont été consacrées à la traversée des Pyrénées Orientales et du Pays Basque en VTT.
- Les tronçons 2 à 5 concernent la traversée à pied des parties les plus hautes de la chaîne : les Pyrénées ariégeoises, catalanes, aragonaises, luchonnaises, navarraises, bigourdanes et béarnaises. 

☛ Une immersion prolongée en altitude et une grande itinérance réalisée « en semi-autonomie » : nous avons bivouaqué la très grande majorité du temps, mais également utilisé quelques cabanes et fait des passages réguliers par des infrastructures "en dur" (8 au total) pour récupérer nos ravitaillements.

☛  Sens de la traversée :

Les difficultés de l'itinéraire programmé se concentraient a priori davantage sur la partie orientale de la chaîne et il me semblait plus judicieux, pour des raisons de gestion de l'effort global, de commencer par le plus dur. Il me semblait également plus logique de progresser soleil dans le dos au moment de la journée où il y a le plus de chance que celui-ci soit présent (le matin).


☛  D'autres infos complémentaires en fin de carnet...
randonnée/trek / VTT
Durée : 49 jours
Distance globale : 868km
Dénivelées : +56443m / -56638m
Alti min/max : 5m/3343m
Carnet créé par Mika05 le 13 sept.
modifié le 27 sept.
Coup de coeur ! 304 lecteur(s) - 8
Vue d'ensemble

Le topo : HAUT VAL D'ARAN, AIGUESTORTES & MALADETA (mise à jour : 23 sept.)

Distance section : 92.5km
Dénivelées section : +6482m / -7393m
Section Alti min/max : 627m/3004m

Description :

PARTIE CATALANE & aragonaise (7 jours)

- De J19 à J21 am : Entre haut Vall d'Aneu et haut Vall d'Aran (Catalogne)
Initialement, le J19 devait être une journée de repos complet. Mais nous avons finalement décidé d'avancer un peu en faisant une courte étape afin de raccourcir la suivante qui me semblait longue. Entre le secteur frontalier du Mont Valier et les montagnes du parc national d'Aigüestortes (dans les Pyrénées catalanes), nous avons transité par un petit massif secondaire situé entre le haut Vall d'Aran et le haut Vall d'Aneu. 2 jours de progression en grande partie hors sentier, à travers des montagnes modérément boisées en dépit de leur altitude moyenne mais étonnement rocailleuses.

J19   D+  450 m     D- 140 m      distance parcourue 7.5 km
J20   D+  730 m     D- 460 m      distance parcourue 9.2 km

- De J21 pm à J23 : Massif des Aigüestortes (Catalogne)
Nous avons ensuite passés 3 journées dans la partie nord du massif des Aigüestortes, mais sans pouvoir profiter pleinement des paysages magnifiques qu'offrent ces montagnes : une partie du massif nous sera resté dissimulé du fait d'une météo dégradée. Mais ce que nous avons vu confirme l'intérêt de ce secteur.
J21   D+  1880 m   D- 1640 m    distance parcourue 14.4 km
J22   D+  110 m     D- 470 m      distance parcourue 5.8 km
J23   D+  1270 m   D- 1550 m    distance parcourue 17.5 km

- J23 & J25 : Massif de la Maladeta (Aragon) & Haut Luchonnais (Haute-Garonne, France) 
Ensuite, notre intention de rebasculer versant français pour rejoindre Bagnères de Luchon nous a naturellement fait franchir le massif de la Maladeta (qui recense le point culminant des Pyrénées, le Pico de Aneto, 3404 m) par sa bordure nord. Ce faisant, on longe ce massif (qui se présente grosso modo comme une crête principale d'axe est-ouest) plus qu'on ne le pénètre. Mais l'option de la HRP qui passe plus au sud ne propose pas mieux. Il faudrait en fait intégrer une traversée sud-nord de cette arête faîtière pour passer un peu plus de temps dans ce secteur et faire au passage l'ascension de l'Aneto...

Enfin, de la haute vallée de Benasque, on bascule facilement de l'Espagne vers la France et le Luchonnais par le Port de Benasque.

J24   D+  1430 m   D- 1100 m    distance parcourue 13.8 km
J25   D+  620 m     D- 1500 m    distance parcourue 15 km
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : HAUT VAL D'ARAN, AIGUESTORTES & MALADETA (mise à jour : 23 sept.)



J19. Ma Rika Zaraï :-) dans la Noguera Palaresa, un joli torrent qui né dans le haut vall d'Aran mais qui s'écoule vers le haut Val d'Aneu.
J19. Ma Rika Zaraï :) dans la Noguera Palaresa, un joli torrent qui né dans le haut vall d'Aran mais qui s'écoule vers le haut Val d'Aneu.
Rencontre éclair dans le bois de Marimanha
Rencontre éclair dans le bois de Marimanha
Petite vipère aspic sur la sente.
Nous n'aurons vu que 2 vipères durant toute la traversée (ce qui est assez étonnant étant donné la multitude des endroits traversés favorable à cette espèce).
Petite vipère aspic sur la sente.
Nous n'aurons vu que 2 vipères durant toute la traversée (ce qui est assez étonnant étant donné la multitude des endroits traversés favorable à cette espèce).
On profite de cette journée tranquille avec peu de distance pour se la couler douce au soleil et au bord du torrent. C'est pas désagréable. Mais le taureau du quartier viendra nous déloger (on a un souci avec les bovidé espagnols :-) )
On profite de cette journée tranquille avec peu de distance pour se la couler douce au soleil et au bord du torrent. C'est pas désagréable. Mais le taureau du quartier viendra nous déloger (on a un souci avec les bovidé espagnols :) )
J19. Alors Tony, elles sont bientôt prêtes ces chipos, ou quoi ? :-)
Le nombre important de vaches dans ce vallon nous pousse à utiliser la cabane de Marimanha, petite et très simple, mais propre.
J19. Alors Tony, elles sont bientôt prêtes ces chipos, ou quoi ? :)
Le nombre important de vaches dans ce vallon nous pousse à utiliser la cabane de Marimanha, petite et très simple, mais propre.
J20. En remontant le vallon de Marimanha.
J20. En remontant le vallon de Marimanha.
Estanyet de Marimanya d'Isavarre et Estany d'Airoto depuis le Coll d'Airoto, dans le petit massif qui fait la transition entre la ligne de crête Rouch-Vallier-Mauberme au nord et le parc national d'Aigüestortes au sud (au fond à droite sur la photo).
Estanyet de Marimanya d'Isavarre et Estany d'Airoto depuis le Coll d'Airoto, dans le petit massif qui fait la transition entre la ligne de crête Rouch-Vallier-Mauberme au nord et le parc national d'Aigüestortes au sud (au fond à droite sur la photo).
Enormément d'éboulis dans ce petit massif secondaire de plus faible altitude. A certains endroits, les blocs sont énormes. Ici, la progression se fait en dehors de tout itinéraire balisé.
Enormément d'éboulis dans ce petit massif secondaire de plus faible altitude. A certains endroits, les blocs sont énormes. Ici, la progression se fait en dehors de tout itinéraire balisé.
J20. Sur les rives de l'Estany de Garrabea. Il fait chaud et on ne résiste pas à une seconde pause bain après celui du pique-nique.
J20. Sur les rives de l'Estany de Garrabea. Il fait chaud et on ne résiste pas à une seconde pause bain après celui du pique-nique.
Les cartes papier, que l'on ne consulte qu'au bivouac, ont le mérite d'offrir une bonne vue d'ensemble de la progression, ce que ne peuvent faire les cartes numériques sur les petits écrans de téléphone.
Les cartes papier, que l'on ne consulte qu'au bivouac, ont le mérite d'offrir une bonne vue d'ensemble de la progression, ce que ne peuvent faire les cartes numériques sur les petits écrans de téléphone.
J21. Estany Pudo au nord du Port de la Bonaigua
J21. Estany Pudo au nord du Port de la Bonaigua
Estany Llong dans le vallon de Gerber, en lisière du parc national d'Aigüestortes (Catalogne). Au fond, le petit massif secondaire traversé les 2 jours précédents.
Estany Llong dans le vallon de Gerber, en lisière du parc national d'Aigüestortes (Catalogne). Au fond, le petit massif secondaire traversé les 2 jours précédents.
Le petit abri non gardé de Mataro dans la partie haute du Vall Gerber.
Le petit abri non gardé de Mataro dans la partie haute du Vall Gerber.
Les Estany Negre de Dali, juste avant la montée au col du Lac Glaçat (haut vallon Gerber)
Les Estany Negre de Dali, juste avant la montée au col du Lac Glaçat (haut vallon Gerber)
Les Estany Negre de Dali, juste avant la montée au col du Lac Glaçat (haut vallon Gerber)
Les Estany Negre de Dali, juste avant la montée au col du Lac Glaçat (haut vallon Gerber)
Invitation au bain !
Invitation au bain !
J21. Au Coll de l'Estany Gelat, nous découvrons le Lac Glaçat dans la haute vallée de Saboredo et les lignes de crêtes qui se dessinent à l'ouest, jusqu'à la Maladeta.
J21. Au Coll de l'Estany Gelat, nous découvrons le Lac Glaçat dans la haute vallée de Saboredo et les lignes de crêtes qui se dessinent à l'ouest, jusqu'à la Maladeta.
Haute vallée de Saboredo, partie nord du massif d'Aigüestortes (extrémité ouest de la Catalogne)
Haute vallée de Saboredo, partie nord du massif d'Aigüestortes (extrémité ouest de la Catalogne)
Le massif d'Aigüestortes et son parc national compte un nombre incroyable de lacs d'altitude plus beaux les uns que les autres. Lac de Naut de Saboredo et lac Major de Saboredo sous une belle lumière de fin d'après-midi.
Le massif d'Aigüestortes et son parc national compte un nombre incroyable de lacs d'altitude plus beaux les uns que les autres. Lac de Naut de Saboredo et lac Major de Saboredo sous une belle lumière de fin d'après-midi.
Lacs de Naut, deth Miet et de Baish, Haute vallée de Saboredo. Au nord, les brumes remontent par le val d'Aran
Lacs de Naut, deth Miet et de Baish, Haute vallée de Saboredo. Au nord, les brumes remontent par le val d'Aran
J21. Brumes du soir à l'assaut des Aiguilles de Saboredo.
J21. Brumes du soir à l'assaut des Aiguilles de Saboredo.
J22. Après une nuit orageuse et très arrosée sous le Port de Ratera de Colomers, une éclaircie fugace éclaire l'Estanh Obago
J22. Après une nuit orageuse et très arrosée sous le Port de Ratera de Colomers, une éclaircie fugace éclaire l'Estanh Obago
1 journée de pluie en 50 jours de traversée !!

Le passage d'une bonne dépression était prévu. Mais la lumière était si belle et si franche hier au soir qu'il était difficile d'imaginer que la météo allait radicalement se dégrader quelques heures plus tard. On avait d'abord envisagé de rejoindre l'abri qui se trouve non loin des berges de l'Estanh Obago mais Sylvie ne se sentant pas très bien (mal de genoux), nous n'avons pas résisté à la présence de belles pelouses bordant un laquet en contrebas du Tuc de Ratera. Durant la nuit, le tonnerre gronde, d'abord lointain, puis de plus en plus proche. Déjà la nuit précédente, nous avons essuyé un orage et assisté à l'incontournable "son et lumière" qui l'accompagne. Rebelote donc, mais cette fois avec de belles trombes d'eau en prime. Au point que lorsque le petit jour apparaît, une piscine s'est formée dans l'abside de la tente et un torrent s'écoule entre celle-ci et celle de Tony...  

Petit déjeuner sous la toile et démontage du camp en 4ème vitesse. Il nous faut franchir le Port de Ratera de Colomers une centaine de mètres en amont avant de pouvoir redescendre en direction des nombreux lacs du haut vallon de Colomers. Quelques petites éclaircies illuminent majestueusement notre descente vers les estanhs Obago, Redon et Long de Colomers et nous consolent un peu de ne pouvoir pleinement apprécier les paysages de ces magnifiques montagnes. La pluie est annoncée pour le reste de la journée, nous sommes déjà trempés, nous filons nous abriter au refuge de Colomers. Ce sera la seule véritable journée de mauvais temps de cette traversée !!! 
Fugace rayon de soleil sur les lacs Redon et Long. Ce vallon de Saboredo est enchanteur.
Fugace rayon de soleil sur les lacs Redon et Long. Ce vallon de Saboredo est enchanteur.
J22. Fugace rayon de soleil sur les lacs Redon et Long.
J22. Fugace rayon de soleil sur les lacs Redon et Long.
J23. Le retour du beau temps est annoncé mais les nuages de la veille collent encore aux reliefs si bien qu'en franchissant les 3 petits cols entre Colomers et la Restanca, nous n'apercevons que la base de quelques sommets. C'est frustrant mais nous n'avons malheureusement plus le temps de patienter.
J23. Le retour du beau temps est annoncé mais les nuages de la veille collent encore aux reliefs si bien qu'en franchissant les 3 petits cols entre Colomers et la Restanca, nous n'apercevons que la base de quelques sommets. C'est frustrant mais nous n'avons malheureusement plus le temps de patienter.
J23. Le soleil revient sur le massif alors que nous longeons le Lac de Mar situé en amont du Circ de la Restanca.
J23. Le soleil revient sur le massif alors que nous longeons le Lac de Mar situé en amont du Circ de la Restanca.
Les nuées se déchirent peu à peu sur les reliefs, laissant apparaître les silhouettes hardies du Pa de Sucre (à gauche) et de la Punta d'Harlé (à dr.)
Les nuées se déchirent peu à peu sur les reliefs, laissant apparaître les silhouettes hardies du Pa de Sucre (à gauche) et de la Punta d'Harlé (à dr.)
En montant à la Colhada deth Lac de Mar
En montant à la Colhada deth Lac de Mar
Lac de Mar
Lac de Mar
Les granites du Pa de Sucre (à gauche) et de la Punta d'Harlé (à dr.)
Les granites du Pa de Sucre (à gauche) et de la Punta d'Harlé (à dr.)
Bastions et gendarmes granitiques
Bastions et gendarmes granitiques
Sur le versant ouest de la Colhada, un autre grand lac, celui de Tort de Rius
Sur le versant ouest de la Colhada, un autre grand lac, celui de Tort de Rius
J23. Lac Tort de Rius.
J23. Lac Tort de Rius.
En descendant dans le Val de Conangles depuis le Port de Rius, une marée blanche monte à l'assaut du versant, un impressionnant troupeau de 3000 brebis (gardé par 2 bergers)...
En descendant dans le Val de Conangles depuis le Port de Rius, une marée blanche monte à l'assaut du versant, un impressionnant troupeau de 3000 brebis (gardé par 2 bergers)...
HAUT VAL D'ARAN, AIGUESTORTES & MALADETA
Dans la belle hêtraie du Val de Conangle.
Dans la belle hêtraie du Val de Conangle.
J23. Le ciel est couvert, les températures ont fraichi. On apprécie les bivouacs en forêt qui nous changent un peu des ambiances alpines.
J23. Le ciel est couvert, les températures ont fraichi. On apprécie les bivouacs en forêt qui nous changent un peu des ambiances alpines.
J24. Il faut atteindre la partie haute du Vall de Molières pour que le vallon, tout en blocs et dalles de granite, devienne intéressant et esthétique.
J24. Il faut atteindre la partie haute du Vall de Molières pour que le vallon, tout en blocs et dalles de granite, devienne intéressant et esthétique.
J 24. Belle montée sur les granites fauves du haut vallon de Molières.
J 24. Belle montée sur les granites fauves du haut vallon de Molières.
Belle montée sur les granites fauves du haut vallon de Molières. Au second plan, les crêtes des Tucs de la Faixa de la Vall et de le Tallada, qui dominent le très encaissé Vall de Salenques.
Belle montée sur les granites fauves du haut vallon de Molières. Au second plan, les crêtes des Tucs de la Faixa de la Vall et de le Tallada, qui dominent le très encaissé Vall de Salenques.
HAUT VAL D'ARAN, AIGUESTORTES & MALADETA
La remontée du Vall de Molières se termine par le franchissement du Coret de Molières (2940 m), une brèche un peu escarpée.
La remontée du Vall de Molières se termine par le franchissement du Coret de Molières (2940 m), une brèche un peu escarpée.
J24. La remontée du Vall de Molières se termine par le franchissement du Coret de Molières (2940 m), une brèche un peu escarpée.
J24. La remontée du Vall de Molières se termine par le franchissement du Coret de Molières (2940 m), une brèche un peu escarpée.
Pendant que Sylvie et moi grimpons au Tuc de Molière, Tony coupe directement à travers le cirque. A l'arrière plan à gauche, le Pico de Aneto, le Pico Maldito et le Pico de la Maladeta.
Pendant que Sylvie et moi grimpons au Tuc de Molière, Tony coupe directement à travers le cirque. A l'arrière plan à gauche, le Pico de Aneto, le Pico Maldito et le Pico de la Maladeta.
La crête entre le Pico des Tempestades et le Pico de Aneto (à droite)
La crête entre le Pico des Tempestades et le Pico de Aneto (à droite)
Sylvie dans un pas délicat... ;-)
Sylvie dans un pas délicat... ;)
La descente du cirque situé au nord-ouest du Tuc de Molières se fait dans un paysage singulier de belles dalles de granite.
La descente du cirque situé au nord-ouest du Tuc de Molières se fait dans un paysage singulier de belles dalles de granite.
Au fond, la haute vallée de la Garonne dans le secteur de Viehla (Espagne)
Au fond, la haute vallée de la Garonne dans le secteur de Viehla (Espagne)
J24. Vallon de l'Escaleta
J24. Vallon de l'Escaleta
Vallon de l'Escaleta, en descendant en direction du Vall de Benasques.
Vallon de l'Escaleta, en descendant en direction du Vall de Benasques.
J24. Vue vers les Pics de la Mine et de Sauvegarde par lesquels passe la frontière franco-espagnole.
J24. Vue vers les Pics de la Mine et de Sauvegarde par lesquels passe la frontière franco-espagnole.
J24. Le bain du soir est glacial dans le torrent qui descend du vallon de Barrancs, au pied de l'Aneto.
J24. Le bain du soir est glacial dans le torrent qui descend du vallon de Barrancs, au pied de l'Aneto.
J25. Le réseau hydrographique de ce secteur est très étonnant : au lieu de s'écouler naturellement vers le Vall de Benasques en suivant le vallon, les eaux du torrent Esera qui dévalent le versant nord-est de la Maladeta s'infiltrent, disparaissent totalement et passent sous le chainon de montagne pour resurgir du côté du Val d'Aran, sur le bassin versant de la Garonne ! Si bien que ces eaux qui devraient en principe s'écouler vers le fleuve Ebre et la Méditerranée filent en réalité vers la Garonne et donc l'Atlantique...
J25. Le réseau hydrographique de ce secteur est très étonnant : au lieu de s'écouler naturellement vers le Vall de Benasques en suivant le vallon, les eaux du torrent Esera qui dévalent le versant nord-est de la Maladeta s'infiltrent, disparaissent totalement et passent sous le chainon de montagne pour resurgir du côté du Val d'Aran, sur le bassin versant de la Garonne ! Si bien que ces eaux qui devraient en principe s'écouler vers le fleuve Ebre et la Méditerranée filent en réalité vers la Garonne et donc l'Atlantique...
HAUT VAL D'ARAN, AIGUESTORTES & MALADETA
Haut Vall de Benasques et le massif de la Maladeta pris dans les nuages à droite
Haut Vall de Benasques et le massif de la Maladeta pris dans les nuages à droite
J25.. Conciliabule...
J25.. Conciliabule...
HAUT VAL D'ARAN, AIGUESTORTES & MALADETA
Commentaires
share posté le 14 oct.

SebL
34 messages
En complément aux textes et aux légendes très informatifs, ces photos - au traitement bien dosé - magnifient la beauté de ces paysages et prolongent l'imaginaire.
J'ai rarement vu une aussi grande densité de belles photos de ces montagnes sauvages, réalisées de surcroit au (long) cours d'une grande aventure... Bravo !
share posté le 15 oct.

Mika05
3 messages
Un grand merci SebL pour votre très sympathique commentaire. Les photos ont été réalisées avec un compact. J'ai pas mal mitraillé. D'où le temps que je mets pour trier et pour publier la suite de la traversée... Mais ça va arriver :) Encore merci !

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65