1 membre et 14 invités en ligne

PYRÉNÉES - LA GRANDE TRAVERSÉE

(réalisé)
PYRÉNÉES - LA GRANDE TRAVERSÉE

☛ Le cadre : 
Les Pyrénées s'étirent sur environ 420 km de longueur à vol d'oiseau, soit une centaine de plus que les Alpes françaises. Il existe différents itinéraires qui parcourent le massif dans sa longueur. Les GR 10 et 11, balisés, traversent les Pyrénées, respectivement françaises et espagnoles, par la moyenne montagne. La Haute Route Pyrénéenne (HRP) est un itinéraire non balisé qui passe par les parties les plus hautes de la chaîne. L’itinéraire que nous avons suivi s’inspire de la Haute Route, sans toutefois s’y conformer vraiment.

☛ La naissance du projet : 
Au départ, cette traversée était le vœu de Sylvie. En 2015, elle avait fait une tentative de traversée solo par la HRP, malheureusement avortée après une dizaine de jours en raison d’une aponévrosite (tendinite du pied) handicapante. Depuis, elle espérait une nouvelle occasion d'essayer à nouveau, tout en se questionnant sur le moyen de ne pas refaire à l'identique les 10 jours qu'elle avait déjà parcourus. De mon côté, les circonstances faisaient que je pouvais, une fois n'est pas coutume, être disponible durant les deux mois d'été. De plus, l’idée d'une traversée mixte, à la fois en VTT et à pied, qui donnait un caractère singulier à ce projet, et l'opportunité d'une itinérance un peu "longue" finissaient de me convaincre de son intérêt.

☛ Le « cahier des charges » de cette Grande Traversée des Pyrénées était le suivant :
- Découvrir les secteurs les plus montagneux et les plus emblématiques de la chaîne pyrénéenne selon un parcours d’altitude aussi sauvage que possible. 
- Couper les routes et les lieux de civilisation le moins souvent possible.

☛ La traversée a été découpée en différents tronçons, en partie du fait des moyens de progression différents [VTT et marche] utilisés, en partie pour des raisons logistiques [échange de matériel, arrivée de nouveaux participants, ravitaillements].

Le découpage proposé dans ce CR (6 sections) s'appuie principalement sur les entités géographiques traversées.
- Les sections 1 & 6 ont été consacrées à la traversée des Pyrénées Orientales et du Pays Basque en VTT.
- Les tronçons 2 à 5 concernent la traversée à pied des parties les plus hautes de la chaîne : les Pyrénées ariégeoises, catalanes, aragonaises, luchonnaises, navarraises, bigourdanes et béarnaises. 

☛ Une immersion prolongée en altitude et une grande itinérance réalisée « en semi-autonomie » : nous avons bivouaqué la très grande majorité du temps, mais également utilisé quelques cabanes et fait des passages réguliers par des infrastructures "en dur" (8 au total) pour récupérer nos ravitaillements.

☛  Sens de la traversée :

Les difficultés de l'itinéraire programmé se concentraient a priori davantage sur la partie orientale de la chaîne et il me semblait plus judicieux, pour des raisons de gestion de l'effort global, de commencer par le plus dur. Il me semblait également plus logique de progresser soleil dans le dos au moment de la journée où il y a le plus de chance que celui-ci soit présent (le matin).


☛  D'autres infos complémentaires en fin de carnet...
randonnée/trek / VTT
Durée : 49 jours
Distance globale : 868km
Dénivelées : +56443m / -56638m
Alti min/max : 5m/3343m
Carnet publié par Mika05 le 13 sept.
modifié le 05 déc.
Coup de coeur ! 1750 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : VIGNEMALE-BALAÏTOUS, HAUT ARAGON & BEARN (mise à jour : 05 déc.)

Distance section : 126km
Dénivelées section : +11277m / -10510m
Section Alti min/max : 1233m/2729m

Description :

Parc national des Pyrénées (Vallées des Gaves, HAUTE PYRENEES), Haut ARAGON, Haut Béarn & Haute Navarre

De Gavarnie à la Pierre-Saint-Martin en passant au pied du Vignemale, du Balaïtous, du Pic du Midi d'Ossau et des Aiguilles d'Ansabère.

Du Jour 35 au jour 43 (9 jours)


- De J35 à J38 : Les massifs du Vignemale et du Balaïtous
Nous avons fait le choix d'un itinéraire plutôt direct et assez « convenu » dans cette partie du massif : les sentiers suivis sont des itinéraires largement fréquentés (De Gavarnie aux Oulettes de Gaube, on est même sur le GR 10) qui passent au pied des deux grands sommets du secteur, sur le versant français pour le Vignemale et sur le versant espagnol pour le Balaïtous. L'ascension du Vignemale (3298 m) doit pouvoir se faire assez facilement en aller-retour depuis les Grottes de Bellevue. Celle du Balaïtous (3144 m) semble plus compliquée. Une option nettement plus sauvage que celle que nous avons suivi serait de contourner au plus près le Balaïtous par le nord. Entre ces 2 sommets, le passage par le vallon du Marcadau n'est pas non plus une option particulièrement sauvage, mais il est appréciable de bivouaquer dans ce secteur où des pins séculaires bordent des torrents cristallins qui s'écoulent sur des dalles de granite polies par les glaciers. Bref, un havre de douceur au milieu du minéral.
Bien qu'également classique, le Passage d'Orteig, qui symbolise un peu l'entrée dans le Béarn, « vaut le détour ».

J35    Longueur : 15.1km       d+:1324m     d-:250m
J36    Longueur : 12.58km     d+:973m       d-:1311m
J37    Longueur : 12.6km       d+:978m       d-:770m
J38    Longueur : 16.6km       d+:826m       d-:1451m

- J39 & J40 : Vallée d'Ossau, Pic du Midi et Somport (Haut Béarn)
Dans le secteur Pourtalet - Somport, la crête frontalière s'abaisse franchement, faisant du Pic du Midi d'Ossau un poil plus au nord le sommet emblématique du Haut Béarn. Là non plus, pas d'ascension, nous nous sommes contentés de passer à son pied par des sentiers classiques et plutôt « roulants » tout en profitant des vues superbes qu'offre, quel que soit son versant, cette montagne particulière. Nous avons ensuite rejoint le Somport par les crêtes frontalières de moyenne altitude (Pics des Moines, de Bélonseiche, de Bénou et d'Arnousse), un parcours assez facile et très panoramique.

J39    Longueur : 12.45km     d+:1258m     d-:705m
J40    Longueur : 8.59km       d+:1753m     d-:2153m     [Nuit « en dur » et ravitaillement sous le col de Somport]

- De J41 à J43 :  Haute vallée d'Aspe, Parque natural Valles Occidentales (Haut vallée de Hecho, Espagne), haute vallée de Lescun, massif karstique d'Ansabère - Anie
Côté espagnol, le passage au pied de la Sierra de Bernera est dépaysante, entre autre du fait de la présence des pélites qui colorent singulièrement une partie du paysage. En rebasculant ensuite versant français, on profite d'une position en balcon au-dessus des vallées d'Aspe et de Lescun. Sur toute cette partie, le cheminement ne présente pas de difficultés et est assez direct en direction du nord-ouest, jusqu'au pied des Aiguilles d'Ansabère.
Dans le secteur Ansabère - Trois Rois - Anie, nous avons pris le parti de rester sur la frontière tant ce massif est singulier. Le cheminement dans ce massif karstique est plus compliqué mais il achève superbement notre traversée pédestre de la partie haute des Pyérénées.

J41    Longueur : 16.57km     d+:1956m    d-:1526m
J42    Longueur : 15.15km     d+:712m      d-:962m
J43    Longueur : 16.07km     d+:1497m    d-:1382m
J44    [Repos, ravitaillement et nuit « en dur » à la Pierre-Saint-Martin]
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : VIGNEMALE-BALAÏTOUS, HAUT ARAGON & BEARN (mise à jour : 05 déc.)

J35. Isard curieux au bivouac, en amont du Barranco d'Ossoue
J35. Isard curieux au bivouac, en amont du Barranco d'Ossoue
J36. Vue sur le refuge Bayssellance en montant à l'Hourquette d'Ossoue.
J36. Vue sur le refuge Bayssellance en montant à l'Hourquette d'Ossoue.
Face nord du Vignemale depuis l'Hourquette d'Ossoue.
Face nord du Vignemale depuis l'Hourquette d'Ossoue.
Face nord du Vignemale depuis l'Hourquette d'Ossoue.
Face nord du Vignemale depuis l'Hourquette d'Ossoue.
Pointe Chausenque, Aiguille des Glaciers, Piton Carré, Vignemale et ce qu'il reste des glaciers du Petit Vignemale et des Oulettes.
Pointe Chausenque, Aiguille des Glaciers, Piton Carré, Vignemale et ce qu'il reste des glaciers du Petit Vignemale et des Oulettes.
Ce qu'il reste du glacier des Oulettes.
Ce qu'il reste du glacier des Oulettes.
Faces nord.
Faces nord.
Gave et vallon d'Arratille
Gave et vallon d'Arratille
Tobogan !
Tobogan !
On installe le bivouac tôt pour profiter de ces lieux paradisiaques
On installe le bivouac tôt pour profiter de ces lieux paradisiaques
J36.
J36.
J37. Le Gave des Batans au petit matin. Vallon du Marcadau (Hautes Pyrénées).
J37. Le Gave des Batans au petit matin. Vallon du Marcadau (Hautes Pyrénées).
Vallon du Marcadau.
Vallon du Marcadau.
Pin sylvestre
Pin sylvestre
Le Vallon du Marcadau recense de nombreux pins séculaires magnifiques.
Le Vallon du Marcadau recense de nombreux pins séculaires magnifiques.
Pin sylvestre
Pin sylvestre
J37. Un des nombreux lacs du vallon de Cambales.
J37. Un des nombreux lacs du vallon de Cambales.
Vallon de Cambalès.
Vallon de Cambalès.
Cristallin.
Cristallin.
Baignade.
Baignade.
Versant occidental des Peyregnets de Cambales, haute vallée d'Arrens (Bearn).
Versant occidental des Peyregnets de Cambales, haute vallée d'Arrens (Bearn).
Au Port de la Peyre St Martin, on bascule à nouveau côté espagnol et campons en bordure du petit lac Ibon de la Ranas, dans le Cirque de Piedrafita (Aragon).
Au Port de la Peyre St Martin, on bascule à nouveau côté espagnol et campons en bordure du petit lac Ibon de la Ranas, dans le Cirque de Piedrafita (Aragon).
Coucher de soleil sur l'embalse de Respomuso.
Coucher de soleil sur l'embalse de Respomuso.
J37. Derniers rayons du solel sur les Picos de Campo Plano et de Llena Cantal
J37. Derniers rayons du solel sur les Picos de Campo Plano et de Llena Cantal
J38. Depuis l'entrée du vallon d'Arriel situé au pied du Balaïtous, vue vers la belle Sierra de Teiera au sud.
J38. Depuis l'entrée du vallon d'Arriel situé au pied du Balaïtous, vue vers la belle Sierra de Teiera au sud.
Vue vers la Pena Foratata et la Sierra de Teiera au sud.
Vue vers la Pena Foratata et la Sierra de Teiera au sud.
Sylvie sur les dalles du lac d'Arremoulit, haute vallée d'Ossau (Béarn).
Sylvie sur les dalles du lac d'Arremoulit, haute vallée d'Ossau (Béarn).
La mer de nuage qui recouvre les vallées d'Ossau remonte jusqu'en bordure du lac d'Artouste
La mer de nuage qui recouvre les vallées d'Ossau remonte jusqu'en bordure du lac d'Artouste
Au Passage d'Orteig, le seigneur des lieux, le Pic du Midi d'Ossau, surgit derrière une croupe.
Au Passage d'Orteig, le seigneur des lieux, le Pic du Midi d'Ossau, surgit derrière une croupe.
Mer de nuage aux frontières du Béarn et du Lavedan.
Mer de nuage aux frontières du Béarn et du Lavedan.
Dans le « gazeux » Passage d'Orteig
Dans le « gazeux » Passage d'Orteig
Passage d'Orteig
Passage d'Orteig
Lac d'Arrious
Lac d'Arrious
J38. Le Pic du Midi d'Ossau depuis la combe d'Arrious.
J38. Le Pic du Midi d'Ossau depuis la combe d'Arrious.
J39. Un épais brouillard recouvre la hétraie du vallon de Pombie où nous avons bivouaqué.
J39. Un épais brouillard recouvre la hétraie du vallon de Pombie où nous avons bivouaqué.
On sort enfin de la couche brouillardeuse à l'approche du col de Peyreget.
On sort enfin de la couche brouillardeuse à l'approche du col de Peyreget.
Le Pic du Midi d'Ossau versant sud.
Le Pic du Midi d'Ossau versant sud.
Au-dessus des brouillards de la vallée d'Ossau
Au-dessus des brouillards de la vallée d'Ossau
Au lac de Peyreget.
Au lac de Peyreget.
Le versant occidental de l'Ossau.
Le versant occidental de l'Ossau.
Brumes évanescentes au lac Bersau
Brumes évanescentes au lac Bersau
J39. Lac Bersau
J39. Lac Bersau
J40. Les campeurs profitent du lever du soleil sur les rives du lac Bersau.
J40. Les campeurs profitent du lever du soleil sur les rives du lac Bersau.
Miroir ! (Lac Bersau, Vallée d'Ossau).
Miroir ! (Lac Bersau, Vallée d'Ossau).
Contrejours sur la vallée d'Ossau.
Contrejours sur la vallée d'Ossau.
Vallée d'Ossau.
Vallée d'Ossau.
Zone humide et méandres sous le col des Moines.
Zone humide et méandres sous le col des Moines.
Zone de contact géologique entre les pélites et les calcaires au-delà de la frontière franco-espagnole, dans la haute vallée de Hecho.
Zone de contact géologique entre les pélites et les calcaires au-delà de la frontière franco-espagnole, dans la haute vallée de Hecho.
Versant espagnol, l'Ibon de Escalar au premier plan et la Sierra de Aisa au second plan.
Versant espagnol, l'Ibon de Escalar au premier plan et la Sierra de Aisa au second plan.
Du col de Bielle au Pic d'Arnousse, le cheminement se fait en crête, sur la ligne frontière entre les hautes vallées d'Aspe et du Rio Aragon
Du col de Bielle au Pic d'Arnousse, le cheminement se fait en crête, sur la ligne frontière entre les hautes vallées d'Aspe et du Rio Aragon
La vallée d'Aspe est sous les nuages. Au dernier plan, le masif Ansabère- Anie où nous passerons 3 jours plus tard.
La vallée d'Aspe est sous les nuages. Au dernier plan, le masif Ansabère- Anie où nous passerons 3 jours plus tard.
Haute vallée d'Aspe et derrière, la sierra espagnole de Secus.
Haute vallée d'Aspe et derrière, la sierra espagnole de Secus.
Vallée d'Aspe.
Vallée d'Aspe.
Les vautours fauves sont présent en grand nombre dans le Béarn.
Les vautours fauves sont présent en grand nombre dans le Béarn.
Sur la crête frontière, entre les pics de Bénou et d'Arnousse.
Sur la crête frontière, entre les pics de Bénou et d'Arnousse.
J40.
J40.
J41. Hétraie dans le secteur des sources du Gave d'Aspe.
J41. Hétraie dans le secteur des sources du Gave d'Aspe.
Vue sur la Sierra de Bernera depuis le Puerto de Estanes (Aragon, Espagne)
Vue sur la Sierra de Bernera depuis le Puerto de Estanes (Aragon, Espagne)
L'Ibon de Estanes
L'Ibon de Estanes
Au fond à droite, toujours l'Ossau.
Au fond à droite, toujours l'Ossau.
Sierra de Bernera.
Sierra de Bernera.
Les pélites de la Sierra de Marcanton.
Les pélites de la Sierra de Marcanton.
Méandres dans la haute vallée de Hecho (Rio Aragon Subordan).
Méandres dans la haute vallée de Hecho (Rio Aragon Subordan).
Méandres dans la haute vallée de Hecho (Rio Aragon Subordan).
Méandres dans la haute vallée de Hecho (Rio Aragon Subordan).
J41. Pélites du versant sud du col d'Arlet
J41. Pélites du versant sud du col d'Arlet
Pause contemplation au-dessus rio Aragon Subordan
Pause contemplation au-dessus rio Aragon Subordan
Refuge et lac d'Arlet depuis le col éponyme, haute vallée d'Aspe.
Refuge et lac d'Arlet depuis le col éponyme, haute vallée d'Aspe.
La meilleure tondeuse à gazon !
La meilleure tondeuse à gazon !
Cabane pastorale de Lapassa. Au fond, le Pic du Midi d'Ossau.
Cabane pastorale de Lapassa. Au fond, le Pic du Midi d'Ossau.
J41.
J41.
J42. Le jour se lève sur l'Ossau.
J42. Le jour se lève sur l'Ossau.
En arrivant au col de Saoubathou. Quelque soit notre position géographique au sein du Haut Béarn, le regard est irrémédiablement attiré par la silhouette emblématique de l'Ossau.
En arrivant au col de Saoubathou. Quelque soit notre position géographique au sein du Haut Béarn, le regard est irrémédiablement attiré par la silhouette emblématique de l'Ossau.
Plus que l'ombre de nous-même ?
Plus que l'ombre de nous-même ?
Le paisible cirque de la Cuarde entre les vallée d'Aspe et de Lescun.
Le paisible cirque de la Cuarde entre les vallée d'Aspe et de Lescun.
Défilé incessant de vautours en route vers une curée sur le versant espagnol de la Pena de Riste.
Défilé incessant de vautours en route vers une curée sur le versant espagnol de la Pena de Riste.
Le cirque de la Cuarde au premier plan et la vallée d'Aspe au second.
Le cirque de la Cuarde au premier plan et la vallée d'Aspe au second.
Iris sauvages
Iris sauvages
En descendant sur l'Ibon de Acherito (haute vallée de l'Echo)
En descendant sur l'Ibon de Acherito (haute vallée de l'Echo)
Ibon de Acherito.
Ibon de Acherito.
Bruyère.
Bruyère.
Les Aiguilles d'Ansabère, haute vallée de Lescun (Béarn, Pyrénées Atlantiques)
Les Aiguilles d'Ansabère, haute vallée de Lescun (Béarn, Pyrénées Atlantiques)
Majestueuses aiguilles d'Ansabère...
Majestueuses aiguilles d'Ansabère...
Vallon d'Ansabère, haute vallée de Lescun.
Vallon d'Ansabère, haute vallée de Lescun.
J42. Bivouac au pied des Aiguilles.
J42. Bivouac au pied des Aiguilles.
J43. Lever de soleil sur les Petite et Grande Aiguilles d'Ansabère
J43. Lever de soleil sur les Petite et Grande Aiguilles d'Ansabère
Elancement vertical de la Petite Aiguille d'Ansabère.
Elancement vertical de la Petite Aiguille d'Ansabère.
En route vers le Port d'Ansabère.
En route vers le Port d'Ansabère.
Petite Aiguille et Pic de Pétragème.
Petite Aiguille et Pic de Pétragème.
Depuis le Pic des Trois Rois, vue vers le nord-ouest.
Depuis le Pic des Trois Rois, vue vers le nord-ouest.
Cheminement pas simple dans les karsts du versant nord du Pic des 3 Rois (Haute Navarre, Espagne)
Cheminement pas simple dans les karsts du versant nord du Pic des 3 Rois (Haute Navarre, Espagne)
Superbe secteur à karst sur le versant espagnol
Superbe secteur à karst sur le versant espagnol
Sierra de Anelara / Ukerdi, versant espagnol du col de l'Insole. Au fond, les montagnes du Pays basque, dont le Pic d'Orhy.
Sierra de Anelara / Ukerdi, versant espagnol du col de l'Insole. Au fond, les montagnes du Pays basque, dont le Pic d'Orhy.
Nous cherchons le passage qui permet de remonter dans la barre de la Sierra de Anelarra.
Nous cherchons le passage qui permet de remonter dans la barre de la Sierra de Anelarra.
Sierra de Anelarra
Sierra de Anelarra
KARST !
KARST !
Karst et Pic d'Arlas au-dessus de la station de la Pierre-Saint-Martin.
Karst et Pic d'Arlas au-dessus de la station de la Pierre-Saint-Martin.
Le cheminement dans les karsts est usant et nécessite pas mal d'attention.
Le cheminement dans les karsts est usant et nécessite pas mal d'attention.
Vue depuis le Pic d'Anie (dernier sommet en allant à l'ouest de plus de 2500 m) sur la vallée d'Aspe. L'ensemble du piémont nord pyrénéen est sous les nuages.
Vue depuis le Pic d'Anie (dernier sommet en allant à l'ouest de plus de 2500 m) sur la vallée d'Aspe. L'ensemble du piémont nord pyrénéen est sous les nuages.
J43. En descendant du Pic d'Anie vers la Pierre-Saint-Martin où se termine la partie pédestre de notre traversée.
J43. En descendant du Pic d'Anie vers la Pierre-Saint-Martin où se termine la partie pédestre de notre traversée.
Les 35 jours de marche se terminent au refuge Jeandel, à la petite station de ski de la Pierre-Saint-martin. Tony, valeureux compagnon de toutes les « batailles » depuis notre arrivée en Ariège, et Audrey qui a su prendre le train en marche, nous quittent ici. Sarah, la fille de Sylvie, qui assure notre logistique, récupère nos affaires de marche et nous livrent nos vélos. Merci à vous 3 pour avoir partagé cette belle aventure avec nous :)

On sent qu'une page se tourne, que le bout du chemin se profile. Mais on a besoin de faire un petit break, de prendre une journée pour laver notre linge, pour recharger nos batteries, au sens propre comme au figuré.


Pour aller jusqu'à l'Océan, cliquer sur le "bouton" vert ci-dessous... :)
Commentaires