6 invités en ligne

Le rouge et le noir - bikeraft entre Var et Verdon

Le rouge et le noir - bikeraft entre Var et Verdon

(réalisé)
Réjoui par notre précédente aventure en bikerafting, notre trio débordait d’envie de rééditer. Restait à choisir la destination parmi les idées qui foisonnaient et trouver le bon créneau ! C’est chose faite avec cette épopée dans le Verdon et les territoires colorés de Haute Provence. Récit garanti non-stendhalien.
VTT BUL / packraft
Quand : 23/06/21
Durée : 6 jours
Distance globale : 192km
Dénivelées : +6899m / -6741m
Alti min/max : 405m/2466m
Carnet publié par Anthony le 30 juin
modifié le 30 juin
Coup de coeur ! 366 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Du plateau de Lignin au Verdon (mise à jour : 29 juin)

Distance section : 50.1km
Dénivelées section : +1227m / -2261m
Section Alti min/max : 903m/2466m

Description :

VTT : encore un peu de poussage pour atteindre le col de Lignin. Ensuite, on roule principalement sur un très beau single d'altitude pour atteindre la Baisse du Détroit, sur les traces de la TransVerdon. La pente finale d'accès se fait en poussage, mais ça passe vite ! Ensuite, un premier single permet d'atteindre le point 2294 : il est un peu cassant au début, puis devient très sympa, avec un court passage aérien (qui se fait à pied si on ne le sent pas). Au point 2294, on quitte la TransVerdon pour bifurquer vers le nord : c'est une très belle traversée où l'on alterne entre petites montées et descentes. Après le plateau de Pisse-en-l'Air (je cite l'IGN !) commence une grande descente magique. Problème : on apprendra après-coup que les gorges de St Pierre sont interdites au VTT... Solution : au point 2294 évoqué plus tôt, il suffit de suivre la TransVerdon pour plonger directement dans la vallée (très beau VTT également).

PACKRAFT : on devait embarquer vers Clot Hubert (point 1097), mais en raison du faible débit, nous sommes allés en aval. Navigation assez facile où il faudra surtout se méfier de quelques drossages en cas de débit plus élevé. Nous avons débarqué au niveau du camping de l'Adrech, en sortie des gorges, car Pascal devait rentrer vite, mais il était prévu de naviguer jusqu'à St André (même si le décor devient moins spectaculaire).

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Du plateau de Lignin au Verdon (mise à jour : 29 juin)

Ce matin, nous avons hâte de franchir le col de Lignin pour découvrir l'incroyable plateau qui se cache derrière. Et après une si longue montée, le paysage est à la hauteur des efforts consentis ! Comme des airs de steppes d'Asie centrale...
On commence par du poussage pour rester fidèle à notre habitude de la veille !
On commence par du poussage pour rester fidèle à notre habitude de la veille !
On touche au but...
On touche au but...
Voilà !
Les connaisseurs reconnaîtront la couverture de CA#67 ;)
Voilà !
Les connaisseurs reconnaîtront la couverture de CA#67 ;)
On commence par se tromper de direction tant le lieu est grandiose...
On commence par se tromper de direction tant le lieu est grandiose...
Ici, nous rejoignons le parcours de la TransVerdon, magnifique traversée qui zigzague de part et d'autres du cours d'eau. Je ne le sais pas encore, mais je suivrai ses traces 2 semaines plus tard, avec le reste de l'équipe de rédaction de Carnets d'Aventures (voir le récit complet de la TransVerdon) ! Avouons que ce n'est pas très gênant de retourner deux fois à cet endroit !
Déroutant, époustouflant... les mots manquent pour décrire ce plateau perché et isolé.
Déroutant, époustouflant... les mots manquent pour décrire ce plateau perché et isolé.
À quelques encablures de la baisse de Détroit.
À quelques encablures de la baisse de Détroit.
Le début de la descente est un peu cassant, mais ça ne dure pas.
Le début de la descente est un peu cassant, mais ça ne dure pas.
Court passage suspendu.
Court passage suspendu.
Belle traversée en balcon avant de plonger dans la vallée du Verdon.
Belle traversée en balcon avant de plonger dans la vallée du Verdon.
On se régale sur le sentier monotrace dans les arbres, joueur et ombragé.
On se régale sur le sentier monotrace dans les arbres, joueur et ombragé.
Après la forêt, changement de décor total : nous nous engageons dans des gorges vertigineuses, où il ne fait pas bon s'approcher du bord. C'est beau mais... interdit ! Nous l'apprendrons après, faute de signalisation de notre côté : rares sont les gens qui arrivent par l'amont je suppose... En tout cas, même à pied en poussant le vélo, l'endroit vaut le détour, c'est pourquoi je me permets de mettre ces quelques images.
Sentier balcon.
Sentier balcon.
Nous franchissons le Verdon à l'endroit où nous prévoyions d'embarquer.
Nous franchissons le Verdon à l'endroit où nous prévoyions d'embarquer.
En raison du faible débit du Verdon, nous décidons de poursuivre sur la route pour embarquer juste en amont de "petites" gorges : le lit étant plus étroit, nous espérons y naviguer sans toucher ou presque. Bingo : depuis le pont Clot, le cours d'eau se faufile entre des stratifications apparentes. Ce n'est pas le grand Canyon du Verdon certes, mais c'est déjà très beau, et surtout bien plus facile à naviguer !
Depuis le pont du Clot.
Depuis le pont du Clot.
Belle navigation dans ces gorges.
Belle navigation dans ces gorges.
Petits rapides rafraichissants :-)
Petits rapides rafraichissants :)
Au niveau de Thorame Haute Gare.
Au niveau de Thorame Haute Gare.
On débarque dès la sortie des gorges, afin d'arriver plus rapidement à St André, où Pascal a laissé son véhicule au préalable. Non pas que nous soyons pressés d'en finir, mais il est tard et Pascal doit rentrer jusqu'à Chambéry, en passant par le Die, pour repartir en voyage le lendemain... Sa nuit sera courte !

Avec Seb, nous prenons le temps de faire un petit ravitaillement, de manger une pizza, puis remontons la vallée de l'Issole pour trouver un petit coin de bivouac paisible en bord de rivière.
Commentaires