4 invités en ligne

Le rouge et le noir - bikeraft entre Var et Verdon

Le rouge et le noir - bikeraft entre Var et Verdon

(réalisé)
Réjoui par notre précédente aventure en bikerafting, notre trio débordait d’envie de rééditer. Restait à choisir la destination parmi les idées qui foisonnaient et trouver le bon créneau ! C’est chose faite avec cette épopée dans le Verdon et les territoires colorés de Haute Provence. Récit garanti non-stendhalien.
VTT BUL / packraft
Quand : 23/06/21
Durée : 6 jours
Distance globale : 192km
Dénivelées : +6899m / -6741m
Alti min/max : 405m/2466m
Carnet publié par Anthony le 30 juin
modifié le 30 juin
Coup de coeur ! 645 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : La mise en jambes (mise à jour : 29 juin)

Distance section : 12.4km
Dénivelées section : +766m / -62m
Section Alti min/max : 405m/1109m

Description :

Rien de spécial pour cette courte première étape : belle montée sur route puis sur piste roulante.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : La mise en jambes (mise à jour : 29 juin)

Juin 2021. C’est donc un an après notre premier bikeraft que nous revoici équipés de nos VTT et nos packrafts pour une boucle qui s’annonce haute en couleur. Littéralement. En effet, comme à son habitude, Sébastien a concocté un itinéraire constellé de pépites : géologie surprenante, navigations sublimes, sentiers ludiques. Et à nouveau pas si loin de la maison.

Depuis la première édition, de l’eau a coulé dans les rivières et nous abordons ce nouvel opus en bons novices éclairés. De mon côté, voilà 6 mois que je me suis mis au kayak de rivière dans un club. Seb, quant à lui, s’est équipé chez Mekong de son propre packraft, dont la fabrication s’est terminée moins de 48 heures avant notre départ ! Nous sommes mieux préparés certes, mais toujours organisés dans un joyeux chaos : avec Seb nous nous attendons, chacun de notre côté, à la gare de Digne. Lui à la gare SNCF, moi à la gare routière 1 km plus loin. Oups ! Puis nous retrouvons Pascal à St-André-les-Alpes, encore en train de préparer ses affaires sur le parking. Malgré tout, nous parvenons sur le coup des 18h à notre point de départ, Puget-Théniers, où nous nous empressons de… siroter une bière en terrasse, tandis que 800 mètres de dénivelé nous attendent ! Heureusement que nous sommes proches du solstice d’été, nous y parviendrons dans la pénombre.


Article complet publié dans Carnets d'Aventures #68

Un grand merci à Seb et Pascal, éternels passionnés et émérites enthousiastes sans qui tout cela ne prendrait pas une si belle forme. De la conception de l'itinéraire à sa réalisation, ils sont au coeur de la réussite du projet !
Arrivée déjà tardive au village perché de la Croix-sur-Roudoule.
Arrivée déjà tardive au village perché de la Croix-sur-Roudoule.
On se faufile dans les genêts.
On se faufile dans les genêts.
Comme si on remontait le temps sur cette piste...
Comme si on remontait le temps sur cette piste...
Auvare, bout de la route, entre chien et loup.
Auvare, bout de la route, entre chien et loup.
Quand nous arrivons à Auvare, il fait presque nuit. Nous trouvons un point d'eau puis, en reprenant le chemin, la première clairière est parfaite pour y installer un bivouac. À vrai dire, nous ne faisons pas les difficiles !
Depuis le bivouac, les lueurs nocturnes d'Auvare.
Depuis le bivouac, les lueurs nocturnes d'Auvare.
Commentaires