2 invités en ligne

Le rouge et le noir - bikeraft entre Var et Verdon

Le rouge et le noir - bikeraft entre Var et Verdon

(réalisé)
Réjoui par notre précédente aventure en bikerafting, notre trio débordait d’envie de rééditer. Restait à choisir la destination parmi les idées qui foisonnaient et trouver le bon créneau ! C’est chose faite avec cette épopée dans le Verdon et les territoires colorés de Haute Provence. Récit garanti non-stendhalien.
VTT BUL / packraft
Quand : 23/06/21
Durée : 6 jours
Distance globale : 192km
Dénivelées : +6899m / -6741m
Alti min/max : 405m/2466m
Carnet publié par Anthony le 30 juin
modifié le 30 juin
Coup de coeur ! 366 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Montée vers la zone blanche (mise à jour : 29 juin)

Distance section : 29.8km
Dénivelées section : +1868m / -506m
Section Alti min/max : 544m/2043m

Description :

PACKRAFT : après les gorges de Daluis, le Var devient un cours d'eau tranquille qui s'écoule au milieu de larges gravières. Pas de difficultés à signaler. Nous avions prévu de continuer jusqu'à Entrevaux, auquel cas il y a deux passages de classe III à repérer.

VTT : montée roulante au col du Fam sur route qui se termine sur piste dans les derniers moments. Ensuite, c'est une piste qui se transforme en une sorte de large single (ou piste très étroite, c'est selon !) pour rejoindre Aurent. De là, débute un très long poussage/portage pour atteindre la cabane des Bas Pasqueires, heureusement entrecoupés de petites sections très belles à rouler. Attention, selon la saison, la cabane est utilisée par le berger.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Montée vers la zone blanche (mise à jour : 29 juin)

La journée commence avec une navigation bien plus simple que la veille : on suit le cours du Var dans de larges gravières. Même fleuve que la veille, mais l'ambiance est radicalement différente !
Dernières teintes rouges : changement brutal d'ambiance à la sortie des gorges !
Dernières teintes rouges : changement brutal d'ambiance à la sortie des gorges !
Nous profitons d'un paysage bien vert depuis nos embarcations.
Nous profitons d'un paysage bien vert depuis nos embarcations.
Peu de difficultés dans cette partie, si ce n'est d'éviter quelques petits rochers traîtres :-)
Peu de difficultés dans cette partie, si ce n'est d'éviter quelques petits rochers traîtres :)
Débarquement au pied d'Enriez.
Débarquement au pied d'Enriez.
Certains emportent des produits dopants !
Certains emportent des produits dopants !
Pliage et rangement : tout une routine pour passer d'un mode à l'autre.
Pliage et rangement : tout une routine pour passer d'un mode à l'autre.
Voilà notre première section de navigation terminée. Quel bonheur ! Et une drôle de sensation d'avoir déjà vécu un moment fantastique... Et dire que ce n'est que le début ! Par rapport à l'année dernière, nous constatons aussi que nous sommes plus efficaces dans nos transitions d'un mode à l'autre. Tant mieux car en l'occurrence, c'est en plein cagnard et aux alentours de midi que nous nous transformons de packrafteurs à VTTistes : mieux vaut être rapide !

Il nous faut désormais franchir deux vallées pour espérer naviguer à nouveau. Nous entamons une première montée sur route sous un soleil de plomb. Les premiers tours de roue sont difficiles mais nous prenons le rythme pour nous diriger vers Aurent, village isolé au milieu de nulle part. Après les teintes rouges, bienvenue en zone blanche !
La piste qui mène à Aurent devient un sentier, tout juste taillé pour qu'un quad puisse passer (et ainsi ravitailler le village !).
La piste qui mène à Aurent devient un sentier, tout juste taillé pour qu'un quad puisse passer (et ainsi ravitailler le village !).
Le village isolé d'Aurent est un havre de paix inattendu, encaissé au bout d'une vallée déserte. Abandonné en 1936, ce sont les héritiers qui peu à peu le restaurent et donnent à cet endroit une allure d'oasis.
Boire
Boire
Le cycle de la vie ?
Le cycle de la vie ?
On va tout au bout, là-bas, loin !
On va tout au bout, là-bas, loin !
Petite section roulante très esthétique...
Petite section roulante très esthétique...
... entre deux portages colorés, quoiqu'un peu éreintants :)
... entre deux portages colorés, quoiqu'un peu éreintants :)
Court replat vers les cabanes du Prey.
Court replat vers les cabanes du Prey.
Une dernier replat, tandis que le col demeure invisible, là-bas, au fond de la vallée...
Une dernier replat, tandis que le col demeure invisible, là-bas, au fond de la vallée...
La nuit nous rattrape, la fraîcheur tombe vite, le vent s'invite, et la cabane des Bas Pasqueires est ouverte et libre : on s'y engouffre pour passer une soirée et une nuit reposante.
Cabane des Bas Pasqueires.
Cabane des Bas Pasqueires.
À table !
À table !
Commentaires