La Laponie Espagnole à vélo

(réalisé) share(partager)
7 jours de voyage à vélo sur la trace de Montanas Vacias, entre Alto Tajo et Serrania de Cuenca, une des trois zones les moins peuplée d'Europe surnommée la Laponie espagnole.
VTT
Quand : 13/05/21
Durée : 7 jours
Distance globale : 386km
Dénivelées : +5096m / -5073m
Alti min/max : 879m/1680m
Carnet créé par Teuienne le 07 juil.
modifié le 08 juil.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Ernesto le créateur de la trace de Montanas Vacias nous a bien dit que la desserte en train de Teruel est très faible. Il serait sans doute plus facile de démarrer à Nules sur la cote méditerranéenne et rejoindre Teruel par la Via verde de los Ojo...
486 lecteur(s) - 8
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 5 (mise à jour : 07 juil.)

Distance section : 54.7km
Dénivelées section : +734m / -944m
Section Alti min/max : 1111m/1542m
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 5 (mise à jour : 07 juil.)

Déjeuner dans l'herbe au soleil pendant que brume accumulée en fond de valon se lève. Nous saluons Felix qui part sur le chemin que nous avons emprunté hier.
Jour 5
Une longue descente nous emmène à l'embalse de la Toba où nous retrouvons pour la première fois une route passante. Nous enchainons avec Beamud et Valdemoro Sierra où un chiringuito en sortie de village nous fait hésiter. Mais une bonne grosse cote nous attend pour rejoindre Campillo Sierra, on préfère la passer à jeun, bien nous en prend, ça grimpe sec et il fait chaud sur le goudron.
Jour 5
Jour 5
Seule la fontaine était ouverte malheureusement ....
Seule la fontaine était ouverte malheureusement ....
Jour 5
En arrivant on se dirige vers ce qui semble être la place du village, quelques personnes prennent une bière devant un Centro social, on tente "Es un bar ?" Bingo ça fait tout, centre social, bar restau, et la femme qui le tient est aussi cantonnier du village. Trois cyclistes viennent discuter, l'un d'eux a fait une partie de Montañas Vacias l'année dernière.

Une bière fraiche en terrasse ombragée en appelle une deuxième, il nous reste une dizaine de kilomètres à faire on es large aujourd'hui. C'est plutôt pompette qu'on va se poser sur un banc à l'ombre pour piqueniquer et faire une sieste.

Le haut parleur d'un vendeur ambulant nous tire de notre léthargie. "El Moreno te propone patatas, patatas de calidad. El Moreno ha llegado" Quand le fourgon passe devant nous, la porte arrière ouverte laisse voire une immense affiche d'un sacré coeur. Ça nous vaudra une bonne barre de rire.

Nous rejoignons rapidement Huerta del Marquesado où nous avons réservé une cabane pour la nuit. Un gamin à vélo nous indique 2 chalets en bois derrière une ferme en ruine dans laquelle des chiens aboient. Un haut grillage avec une guérite en parpaing entoure les chalets, c'est glauque. En attendant la proprio on remarque une silhouette jaune dans un champ à côté, je soutiens qu'on dirait une personne qui prie, Arancha soutiens que c'est un rocher...

On prend possession du chalet plutôt bien équipé, vive la douche ! Puis on part explorer le village. La silhouette est toujours là on conclue pour le rocher.

Une pancarte indique un moulin à visiter, lorsque l'on s'engage sur le chemin tous les chiens des alentours se mettent à aboyer. C'est glauque là aussi, demi-tour. De retour au chalet la silhouette a disparue ... l'ambiance est vraiment étrange par ici ...
Jour 5
Une journée assez courte au final alors que l'on a fait autant de kilomètres qu'hier, mais quasiment que sur de la route goudronnée, c'est somme toute moins intéressant même si les paysages dans lesquels nous évoluons sont toujours aussi jolis.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64