Kayak Allier Loire jusqu'à l'océan

(réalisé) share(partager)
Nouveau 2021 : ajout de la section Orléans - Océan avec photos commentées (se rendre directement à 2021 dans les onglets).

Lors de mon départ en 2020, je n'avais jamais fait de kayak auparavant et je me suis lancé sur l’Allier après une préparation éclaire de 3 semaines au retour de ma traversée des Pyrénées (achat du kayak, matériel, ...). En 2021 j’ai fini ce que je n’avais pas achevé faute de congés : Orléans - Atlantique + découverte du kayak en mer.
 
Film - Reportage de l'itinérance kayak 2020 (Allier – Loire jusqu’à Orléans) : https://youtu.be/99iBW2k9PTs
Facebook : http://www.facebook.com/72rayonsdespoir

« 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn », c’est aussi d’autres itinérances à pied, à vélo, en kayak, passées et à venir.
kayak gonflable
Quand : 01/09/20
Durée : 41 jours
Carnet créé par JB_Dijon le 06 déc. 2020
modifié le 10 sept.
632 lecteur(s) - 32
Vue d'ensemble

Le topo : 2021. J15-J18 (mise à jour : 10 sept.)

Description :

Interlude de ma descente de la Loire dans le Golf du Morbihan pour me familiariser au milieu maritime.

Le compte-rendu : 2021. J15-J18 (mise à jour : 10 sept.)

J15-J18. Pour mémoire, j'ai arrêté mon itinérance sur la Loire, à Oudon, aux portes de Nantes, et je vous avais promis un petit retour d'expérience de mes impressions de débutant lors de mes sorties maritimes dans le golf du Morbihan. C'est chose faite, vous le trouverez en commentaires des photos. Et comme cette appréhension du milieu maritime a été bénéfique, et qu'il me reste un goût d'inachevé de mon itinérance sur la Loire, je reprends mon chemin au départ de Oudon dès demain, objectif : l'océan !
J15. Préparation du kayak. Pour ma première sortie maritime, je ne vous cache pas avoir une appréhension, car je me lance seul dans une activité méconnue et la Loire m'a récemment rappelé que je suis peu de chose face à la force des éléments de la Nature.
J15. Préparation du kayak. Pour ma première sortie maritime, je ne vous cache pas avoir une appréhension, car je me lance seul dans une activité méconnue et la Loire m'a récemment rappelé que je suis peu de chose face à la force des éléments de la Nature.
J15. En milieu maritime, au-delà de 300 mètres d'un abris et jusqu'à 2 miles, plusieurs équipements sont obligatoires : pagaie de secours, écope, feu flash, bout de remorquage, ... Pour ceux que je n'avais pas encore, je me suis m'équipé la veille chez un accastilleur. J'embarque aussi mon chariot au cas où le courant et le vent aient décidé de m'emmener au mauvais endroit.
J15. En milieu maritime, au-delà de 300 mètres d'un abris et jusqu'à 2 miles, plusieurs équipements sont obligatoires : pagaie de secours, écope, feu flash, bout de remorquage, ... Pour ceux que je n'avais pas encore, je me suis m'équipé la veille chez un accastilleur. J'embarque aussi mon chariot au cas où le courant et le vent aient décidé de m'emmener au mauvais endroit.
J15. A la cale du Ruaud, la montée dans le kayak se fait par le haut avec quelques vaguelettes. Voilà qui me change de la Loire.
J15. A la cale du Ruaud, la montée dans le kayak se fait par le haut avec quelques vaguelettes. Voilà qui me change de la Loire.
J15. Premiers coups de pagaie... C'est le kiff total.
J15. Premiers coups de pagaie... C'est le kiff total.
J15. Ile des oeufs. Le Golfe du Morbihan est parsemé de petites îles, la plupart privées, dont certaines avec une habitation.
J15. Ile des oeufs. Le Golfe du Morbihan est parsemé de petites îles, la plupart privées, dont certaines avec une habitation.
J15. Parc à huîtres. Ce dispositif est particulièrement utile pour les repérer selon la hauteur de l'eau (marée). Il a toutefois ses inconvénients, car certains morceaux de bois sont affleurents, ce qui avec une embarcation gonflable n'est pas sans risque de crevaison. Je redouble de vigilance et m'en écarte autant que possible.
J15. Parc à huîtres. Ce dispositif est particulièrement utile pour les repérer selon la hauteur de l'eau (marée). Il a toutefois ses inconvénients, car certains morceaux de bois sont affleurents, ce qui avec une embarcation gonflable n'est pas sans risque de crevaison. Je redouble de vigilance et m'en écarte autant que possible.
J15. Déjeuner sur la plage de l'Ile d'Illur.
J15. Déjeuner sur la plage de l'Ile d'Illur.
J15. Vue depuis le poste de pilotage 🙂 après avoir pagayé 45 minutes à contre-courant pour une avancée plus que minime, éreinté, je fais demi-tour.
J15. Vue depuis le poste de pilotage 🙂 après avoir pagayé 45 minutes à contre-courant pour une avancée plus que minime, éreinté, je fais demi-tour.
J15. Au retour, à marée basse, les parc à huîtres sont apparents.
J15. Au retour, à marée basse, les parc à huîtres sont apparents.
J15. La cale de départ vue en marée basse.
J15. La cale de départ vue en marée basse.
J15. Léger rinçage du kayak pour lui retirer le plus gros du sel de mer et toutes les impuretés accumulées après 2 semaines de navigation sur la Loire.
J15. Léger rinçage du kayak pour lui retirer le plus gros du sel de mer et toutes les impuretés accumulées après 2 semaines de navigation sur la Loire.
J16. Petite parenthèse vélo devant le château de Suscino, résidence des ducs de Bretagne, dans la commune de Sarzeau.
J16. Petite parenthèse vélo devant le château de Suscino, résidence des ducs de Bretagne, dans la commune de Sarzeau.
J17. Nouvel essai en mer sensiblement sur le même tour que la dernière fois, mais à une heure de marée différente pour appréhender au mieux l'effet du courant sur les conditions de navigation.
J17. Nouvel essai en mer sensiblement sur le même tour que la dernière fois, mais à une heure de marée différente pour appréhender au mieux l'effet du courant sur les conditions de navigation.
J17. La joie de partir.
J17. La joie de partir.
J17. Pagaie tombée à l'eau. Le leash (élastique qui relit la pagaie au kayak) s'avère définitivement indispensable. Tout du moins pour les étourdis.
J17. Pagaie tombée à l'eau. Le leash (élastique qui relit la pagaie au kayak) s'avère définitivement indispensable. Tout du moins pour les étourdis.
J17. Une dizaine de kilomètres avec un vent de face force 4 sur l'échelle de Beaufort commencent à me tirer sur les bras. Si j'arrête de pagayer je reviens en arrière : une motivation toute trouvée pour ne pas succomber à la tentation d'un petit arrêt.
J17. Une dizaine de kilomètres avec un vent de face force 4 sur l'échelle de Beaufort commencent à me tirer sur les bras. Si j'arrête de pagayer je reviens en arrière : une motivation toute trouvée pour ne pas succomber à la tentation d'un petit arrêt.
J17. Passage du cap d'une île. Cela me fait penser à ces moments de suspension en montagne lorsque l'on arrive à un col et que l'on s'attend à découvrir un nouveau paysage.
J17. Passage du cap d'une île. Cela me fait penser à ces moments de suspension en montagne lorsque l'on arrive à un col et que l'on s'attend à découvrir un nouveau paysage.
J17. Objectif rempli : le fond du golf, port de Montsarrac - château de Bot Spernem.
J17. Objectif rempli : le fond du golf, port de Montsarrac - château de Bot Spernem.
J17. A la pause déjeuner grosse frayeur, je réalise que le plancher de mon kayak est totalement dégonflé. Il s'agit visiblement d'une crevaison lente. Aurai-je accroché sur un parc à huîtres ?
J17. A la pause déjeuner grosse frayeur, je réalise que le plancher de mon kayak est totalement dégonflé. Il s'agit visiblement d'une crevaison lente. Aurai-je accroché sur un parc à huîtres ?
J17. Une fois regonflé, retour à la vitesse grand V à la cale de départ. Le plancher s'est encore dégonflé en route.
J17. Une fois regonflé, retour à la vitesse grand V à la cale de départ. Le plancher s'est encore dégonflé en route.
J17. Première inspection visuelle, je ne remarque rien de particulier ...
J17. Première inspection visuelle, je ne remarque rien de particulier ...
J18. Vive internet et ses forums ! Après une
soirée passée à surfer sur le net, je me lance au petit matin dans la manipulation de la valve de surpression ... Visiblement la cause de mon avarie était un petit grain de sable qui s'y serait logé et a bien failli remettre en question la suite de mon itinérance. En effet, mes essais en mer ont été instructifs et je me suis décidé à retourner à Oudon pour achever ce que j'ai commencé : descendre la Loire jusqu'à l'Océan !
J18. Vive internet et ses forums ! Après une
soirée passée à surfer sur le net, je me lance au petit matin dans la manipulation de la valve de surpression ... Visiblement la cause de mon avarie était un petit grain de sable qui s'y serait logé et a bien failli remettre en question la suite de mon itinérance. En effet, mes essais en mer ont été instructifs et je me suis décidé à retourner à Oudon pour achever ce que j'ai commencé : descendre la Loire jusqu'à l'Océan !
J18. Voici le trajet restant. Le point bleu c'est là où je suis. L'étoile jaune le mi-parcours. Il me faudra parcourir une cinquantaine de kilomètres de fleuve par jour, en réalité plus en comptant les nombreux passages d'une rive à l'autre pour suivre le courant, jongler avec les marées, cotoyer des navires de marchandises, et improviser à la question de savoir comment bivouaquer sachant que le sol est vaseux, particulièrement en marée basse, trouver un point de chute une fois arrivé à l'océan et un moyen de revenir à Oudon avec toutes mes affaires, kayak compris, etc. Beaucoup d'inconnus dont je trouverai sûrement la réponse lors de mon avancée, ou pas ... 🙂
J18. Voici le trajet restant. Le point bleu c'est là où je suis. L'étoile jaune le mi-parcours. Il me faudra parcourir une cinquantaine de kilomètres de fleuve par jour, en réalité plus en comptant les nombreux passages d'une rive à l'autre pour suivre le courant, jongler avec les marées, cotoyer des navires de marchandises, et improviser à la question de savoir comment bivouaquer sachant que le sol est vaseux, particulièrement en marée basse, trouver un point de chute une fois arrivé à l'océan et un moyen de revenir à Oudon avec toutes mes affaires, kayak compris, etc. Beaucoup d'inconnus dont je trouverai sûrement la réponse lors de mon avancée, ou pas ... 🙂
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65