Kayak Allier Loire jusqu'à l'océan

(réalisé) share(partager)
Nouveau 2021 : ajout de la section Orléans - Océan avec photos commentées (se rendre directement à 2021 dans les onglets).

Lors de mon départ en 2020, je n'avais jamais fait de kayak auparavant et je me suis lancé sur l’Allier après une préparation éclaire de 3 semaines au retour de ma traversée des Pyrénées (achat du kayak, matériel, ...). En 2021 j’ai fini ce que je n’avais pas achevé faute de congés : Orléans - Atlantique + découverte du kayak en mer.
 
Film - Reportage de l'itinérance kayak 2020 (Allier – Loire jusqu’à Orléans) : https://youtu.be/99iBW2k9PTs
Facebook : http://www.facebook.com/72rayonsdespoir

« 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn », c’est aussi d’autres itinérances à pied, à vélo, en kayak, passées et à venir.
kayak gonflable
Quand : 01/09/20
Durée : 41 jours
Carnet créé par JB_Dijon le 06 déc. 2020
modifié le 10 sept.
633 lecteur(s) - 32
Vue d'ensemble

Le topo : 2021. J19-J20 (mise à jour : 10 sept.)

Description :

De Oudon à Saint-Nazaire.

Le compte-rendu : 2021. J19-J20 (mise à jour : 10 sept.)

J19-J20. J'ai vécu ces 2 jours dans l'estuaire comme un voyage à part entière tant les conditions sont propres à cette partie pour composer avec la marée, le vent et la vase. Trois éléments naturels puissants dont pour chacun je n'ai que très peu voire aucune expérience, encore moins lorsqu'ils s'associent ou se confrontent pour générer des effets combinés. L'océan apporte les marées, la Loire fournit la vase. Dans ces conditions mon dilemme a été de remonter plus que difficilement une marée montante, ou au contraire, de profiter de la marée descendante qui une fois achevée laisse place à des rives vaseuses qui s'avèrent dangereuses à traverser pour rejoindre un emplacement fiable de bivouac. En sus s'ajoutent vent et courant, générateurs de houle, et selon leurs orientations sont synonymes d'efforts supplémentaires pour maintenir le kayak dans le cap souhaité, ou au contraire d'une aide précieuse pour me pousser, etc. J'ai déjà tiré un court bilan de ma descente sur la Loire lors de la précédente publication, je me limiterai donc ici à des photos commentées, qui je l'espère seront riches d'un retour d'expérience dans un milieu atypique à la frontière entre fleuve et océan. À bientôt pour un prochain voyage.
J19. Départ au petit matin de Oudon, à l’emplacement même où je me suis arrêté quelques jours auparavant.
J19. Départ au petit matin de Oudon, à l’emplacement même où je me suis arrêté quelques jours auparavant.
J19. La surface de l’eau commence à se rider. L’ambiance ligérienne se substitue au milieu maritime.
J19. La surface de l’eau commence à se rider. L’ambiance ligérienne se substitue au milieu maritime.
J19. Quelques minutes plus tard des vaguelettes commencent à se former.
J19. Quelques minutes plus tard des vaguelettes commencent à se former.
J19. Puis une houle aussi forte que subite s’est mise à agiter mon kayak tout en m’empêchant d’avancer. Tant bien que mal j’ai rejoint la rive pour trouver refuge derrière une digue de pierres, et après quelques brèves recherches, j’ai découvert une plage avec plus de sable que de vase pour y déjeuner.
J19. Puis une houle aussi forte que subite s’est mise à agiter mon kayak tout en m’empêchant d’avancer. Tant bien que mal j’ai rejoint la rive pour trouver refuge derrière une digue de pierres, et après quelques brèves recherches, j’ai découvert une plage avec plus de sable que de vase pour y déjeuner.
J19. J’en profite pour étudier mon nouvel environnement. Ce qu’initialement j’avais pris pour des rochers recouverts de vase s’avère être en réalité qu’un amas de vase. Sur la photo deux bâtons : un témoin de la longueur initial, un second complètement enfoncé.
J19. J’en profite pour étudier mon nouvel environnement. Ce qu’initialement j’avais pris pour des rochers recouverts de vase s’avère être en réalité qu’un amas de vase. Sur la photo deux bâtons : un témoin de la longueur initial, un second complètement enfoncé.
J19. Vent et courant tentent continuellement de faire pivoter mon kayak, et la dépense énergétique est énorme non pour avancer, mais simplement pour le maintenir dans l’axe. J’installe pour la première fois la dérive fournie avec mon kayak, de toute façon il n’y a aucun risque de racler le fond dans le chenal, et les pauses à terre sont rarissimes car la plupart du temps le rivage est impraticables avec la vase.
J19. Vent et courant tentent continuellement de faire pivoter mon kayak, et la dépense énergétique est énorme non pour avancer, mais simplement pour le maintenir dans l’axe. J’installe pour la première fois la dérive fournie avec mon kayak, de toute façon il n’y a aucun risque de racler le fond dans le chenal, et les pauses à terre sont rarissimes car la plupart du temps le rivage est impraticables avec la vase.
J19. Entrée dans Nantes. On aperçoit la pointe amont de son île.
J19. Entrée dans Nantes. On aperçoit la pointe amont de son île.
J19. Traversée de Nantes.
J19. Traversée de Nantes.
J19. Le Maillé-Brézé, escorteur d'escadre de la Marine nationale française, transformé en navire musée depuis 1988.
J19. Le Maillé-Brézé, escorteur d'escadre de la Marine nationale française, transformé en navire musée depuis 1988.
J19. Les quais à la sortie de Nantes dont l’état laisse supposer qu’ils sont plus ou moins à l’abandon.
J19. Les quais à la sortie de Nantes dont l’état laisse supposer qu’ils sont plus ou moins à l’abandon.
J19. Pont de Cheviré, dernier ouvrage avant celui de Saint-Nazaire. Sa hauteur laisse passer les navires de marchandises que je serai amené à côtoyer tôt ou tard.
J19. Pont de Cheviré, dernier ouvrage avant celui de Saint-Nazaire. Sa hauteur laisse passer les navires de marchandises que je serai amené à côtoyer tôt ou tard.
J19. Maison dans la Loire, sur le territoire de la commune de Couëron. Il s’agit d’une œuvre créée en 2007 dans le cadre de la biennale d'art contemporain Estuaire.
J19. Maison dans la Loire, sur le territoire de la commune de Couëron. Il s’agit d’une œuvre créée en 2007 dans le cadre de la biennale d'art contemporain Estuaire.
J19. Loire Princesse, bateau de croisière sur la Loire, à roues à aubes latérales.
J19. Loire Princesse, bateau de croisière sur la Loire, à roues à aubes latérales.
J19. Bac entre Couëron et le Pellerin. Lors de mon passage il faisait des allers-retours incessants, environ un trajet toutes les 10 minutes. Ce service est à priori gratuit.
J19. Bac entre Couëron et le Pellerin. Lors de mon passage il faisait des allers-retours incessants, environ un trajet toutes les 10 minutes. Ce service est à priori gratuit.
J19. Le « bateau mou » à l’écluse de la Martinière, œuvre installée lors du premier festival « Estuaire » en 2007.
J19. Le « bateau mou » à l’écluse de la Martinière, œuvre installée lors du premier festival « Estuaire » en 2007.
J19. A la recherche d’un lieu de bivouac …
J19. A la recherche d’un lieu de bivouac …
J19. L’enrochement facilite grandement la stabilité pour le déchargement du kayak. En revanche la traversée de la vase sur quelques mètres s’avère périlleuse (sans exagération). J’ai tiré une corde depuis un arbre afin de faciliter et sécuriser un minimum mon évolution.
J19. L’enrochement facilite grandement la stabilité pour le déchargement du kayak. En revanche la traversée de la vase sur quelques mètres s’avère périlleuse (sans exagération). J’ai tiré une corde depuis un arbre afin de faciliter et sécuriser un minimum mon évolution.
J19. En haut de la berge c’est un autre monde bien plus accueillant, et la récompense d’un bivouac fort agréable …
J19. En haut de la berge c’est un autre monde bien plus accueillant, et la récompense d’un bivouac fort agréable …
J19. La journée a été longue et intense tant en investissement physique qu’en découvertes d’un nouveau milieu, … j’ai faim 😊
J19. La journée a été longue et intense tant en investissement physique qu’en découvertes d’un nouveau milieu, … j’ai faim 😊
J20. Au petit matin c’est reparti en sens inverse pour une nouvelle traversée dans la vase avec mes affaires.
J20. Au petit matin c’est reparti en sens inverse pour une nouvelle traversée dans la vase avec mes affaires.
J20. Peut-être un banc de poissons à cet emplacement ?
J20. Peut-être un banc de poissons à cet emplacement ?
J20. Voici la courbe des marées. Je suis en pleine marée montante (point rouge), donc au plus fort en termes de courants. L'avancée devient trop lente et énergivore. Je décide donc de m’arrêter pour un déjeuner anticipé.
J20. Voici la courbe des marées. Je suis en pleine marée montante (point rouge), donc au plus fort en termes de courants. L'avancée devient trop lente et énergivore. Je décide donc de m’arrêter pour un déjeuner anticipé.
J20. Etude du tronçon restant avec vue sur la centrale thermique de Cordemais.
J20. Etude du tronçon restant avec vue sur la centrale thermique de Cordemais.
J20. Je me sens bien petit face à ces cheminées.
J20. Je me sens bien petit face à ces cheminées.
20. La zone pétrolière de la raffinerie de Donges. La fin est proche…
20. La zone pétrolière de la raffinerie de Donges. La fin est proche…
J20. En rive droite la zone portuaire est impressionnante, tout comme ses navires. Ici pas question de gêner ces géants des mers dans leurs manœuvres, je m’écarte donc et reste vigilant.
J20. En rive droite la zone portuaire est impressionnante, tout comme ses navires. Ici pas question de gêner ces géants des mers dans leurs manœuvres, je m’écarte donc et reste vigilant.
J20. La photo est trompeuse, mais le bateau vert est plus gros que celui en route. Je me suis rendu compte avoir perdu la notion d’échelle de grandeur en longeant un navire amarré qui me semblait bien petit, et lorsque mon regard s’est porté sur une pelleteuse à quai, j’ai réalisé qu’elle n’était rien de plus qu’un grain de riz face à ce navire que je qualifiais de « petit ».
J20. La photo est trompeuse, mais le bateau vert est plus gros que celui en route. Je me suis rendu compte avoir perdu la notion d’échelle de grandeur en longeant un navire amarré qui me semblait bien petit, et lorsque mon regard s’est porté sur une pelleteuse à quai, j’ai réalisé qu’elle n’était rien de plus qu’un grain de riz face à ce navire que je qualifiais de « petit ».
J20. Le pont de Nazaire est en vue ! Tel un portail qui s’ouvre sur l’océan, il symbolise la fin de mon voyage.
J20. Le pont de Nazaire est en vue ! Tel un portail qui s’ouvre sur l’océan, il symbolise la fin de mon voyage.
20. A son inauguration en 1975, sa travée centrale de 400 mètres lui a octroyé le record de portée pour un pont métallique haubané.
20. A son inauguration en 1975, sa travée centrale de 400 mètres lui a octroyé le record de portée pour un pont métallique haubané.
J20. En aval du pont, vue sur le chantier naval, et tout particulièrement sur le « Wonder of the Seas » qui sera le plus grand paquebot de croisière au monde.
J20. En aval du pont, vue sur le chantier naval, et tout particulièrement sur le « Wonder of the Seas » qui sera le plus grand paquebot de croisière au monde.
J20. Pour ce dernier jour j’ai pagayé aussi vite que j’ai pu pour rejoindre la cale du phare du vieux Mole, à priori problématique en marée basse. J’ai trouvé ce point de chute, fort pratique, le jour même en appelant le port de Saint-Nazaire.
J20. Pour ce dernier jour j’ai pagayé aussi vite que j’ai pu pour rejoindre la cale du phare du vieux Mole, à priori problématique en marée basse. J’ai trouvé ce point de chute, fort pratique, le jour même en appelant le port de Saint-Nazaire.
J20. J’ai rangé précipitamment mes affaires pour rejoindre la gare de Saint-Nazaire. Le train avec mon kayak, une première …
J20. J’ai rangé précipitamment mes affaires pour rejoindre la gare de Saint-Nazaire. Le train avec mon kayak, une première …
J20. Avec un kayak gonflable la glisse est moins bonne qu’avec un rigide, mais un de ses nombreux avantages est de pouvoir prendre les transports en commun avec. C’est la FIN ! Encore merci pour tous vos messages de soutien, et à très bientôt.
J20. Avec un kayak gonflable la glisse est moins bonne qu’avec un rigide, mais un de ses nombreux avantages est de pouvoir prendre les transports en commun avec. C’est la FIN ! Encore merci pour tous vos messages de soutien, et à très bientôt.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65