De la France au Cap Nord (Norvège) en vélo et en autonomie

(réalisé) share(partager)
Rejoindre le cap Nord (Norvège) à vélo et en autonomie, depuis notre domicile de Morancé dans le Rhône. Nous partirons pour 3 mois et 6 mois d'aventures, selon que nous ferons l'aller ou l'aller et le retour. C'est aussi une parenthèse dans notre vie professionnelle de 6 mois qui arrive au bon moment.
Pour plus détails sur notre voyage et le matériel emporté : https://eddimo.wordpress.com/
vélo de randonnée
Quand : 01/05/19
Durée : 134 jours
Distance globale : 10174km
Dénivelées : +27624m / -27562m
Alti min/max : -27m/761m
Carnet créé par Crazyfrenchfamily le 28 août 2019
modifié le 10 mai
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train ferry
1459 lecteur(s) - 30
Vue d'ensemble

Le topo : Section 11 (mise à jour : 27 avr.)

Dénivelées section : +471m / -472m
Section Alti min/max : 1m/63m

Description :

Le Danemark de Frederikshavn à Rudbol via l'Eurovelo 12 (route de la côte Ouest<3) en 7 jours.
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 11 (mise à jour : 27 avr.)

Le Danemark
Le Danemark
La boucle est bouclée en pratiquement 2 mois, après avoir quitté le Danemark le 13 juin au matin, je le retrouve le 17 aout au soir au même endroit.
 
Cela commence par un jour de repos, car il pleut des cordes, j’en profite pour lire, faire un tour à la piscine couverte chauffée à 28°c, faire les courses et acheter des bières dignes de ce nom (car de nouveau en vente libre). Mes voisins sont un couple de cycliste Allemand qui vienne de faire le tour de l’Islande et un Anglais qui à traversé la Norvège de Kirkenes à Oslo en passant par le cap nord.
 
La première étape commence tôt, par un réveil à 6H20 mais, c’est enfin reparti, direction Ålbæk sur une belle piste cyclable, puis Hulsig pour rattraper l’Eurovelo 12 (ou plutôt route vélo 1 pour les Danois) avec des panneaux à pratiquement tous les changements de direction possible, même en forêt. La route 1 commence par du chemin très roulant, au niveau de la Råbjerg Mile (Dune géante qui se déplace de la côte nord ouest à la côte est depuis des centaines, voire des milliers d’années). Avant Tversted sur le bord de la route une échoppe libre service (comme il y en plein au Danemark) de légumes, miel et confitures, les prix sont marqués sur les articles, tu prends et tu mets l’argent dans la caisse (c’est beau un pays où il y a encore de la confiance). Ensuite direction Hirtshals à la pointe nord ouest du Danemark, c’est aussi le point de départ des bateaux vers la Norvège, les Iles Féroé, l’Islande. Je retrouve les shelters Danois, un groupe de 6 huttes pour moi tout seul, avec point d’eau, emplacement pour faire du feu avec une grille et du bois coupé au sec à profusion.
Cette première partie est vraiment agréable, car c’est une alternance de chemins et de petites routes, un coup dans la forêt, un coup entre les dunes, les prochains jours devraient seront du même acabit.
 
Deuxième étape direction Lønstrup (village d’artistes peintres, souffleurs de verre, céramistes,..). Petit tour à pied sous la pluie pour aller voir si nos amis Danois (visités à l’aller en juin) sont dans leur maison de vacances, pas de chance il n’y a personne.C’est reparti pour une poignée de km, jusqu’au Rubjerg Knude Fyr (un vieux phare maritime ensablé, principale attraction du Nord Jutland, voire du Danemark), l’accès est fermé car ils vont  le déplacer de 80 m, pour éviter qu’il ne tombe dans la mer avec l’effondrement régulier de la falaise, du à l’érosion. La ville suivante est Løkken (belle petit ville balnéaire), ici pas de ports, les bateaux sont remontés sur la plage tous les jours), à la sortie de Løkken, l’Eurovelo 12 passe sur la plage (sable plutôt dur) jusqu’à Gronhøj, je dois appuyer sur les pédales comme un forcené, car le vent de face, plus le sable énergivore me font peiner pendant 6 km, heureusement que pour aller à Blokhus, la ville suivante, L’Eurovélo passe ensuite par les petites routes, car je n’aurais pas supporté de faire les 15 km sur la plage avec ces rafales à 40 km/h. A Blokhus, arrêt chez Vaflen, pour manger une glace. Puis c’est reparti direction Tranum, d’abord dans la Blokhus Klitplantage (forêt artificielle, qui est une plantations d’arbres pour éviter que le sable des dunes s’étende vers les terres intérieures), puis derrière les dunes du bord de mer jusqu’à Svinkløv, la destination du jour. Dans les parties de forêt, il y pas mal de cueilleurs de champignons avec des pleins paniers de ceps 
 
Troisième étape attaque directement par des chemins, ça sent bon le sous bois humide et il y a des champignons (et des cueilleurs aussi). Le long du parcours il y a aussi de la bruyère en fleur. Direction Thorup Strand, avec un petit détour pour prendre les bateaux de pêche. Ensuite direction Bulbjerg avec une vue depuis la falaise, sur les deux côté de la baie. Après Vigsø, je longe le bord de mer jusqu’à Hanstholm, par un petit chemin qui serpente dans les dunes, j’adore. A Hanstholm, le circuit passe par le bord de mer qui est aussi la zone des entrepôts de pêche et le départ des ferries direction les îles Shetland et Féroé, l’Islande et la Norvège (c’est le plus grand port du Danemark), ce n’est pas très beau, comme toutes les zones industrielles.
Direction Klitmøller la ville suivante, me permet de prendre encore du vent plein la quiche pendant plus de 10 km. Je m’y arrête pour prendre des photos des surfeurs (l’autre nom de Klitmøller est Cold Hawaii).
En sortie de Klitmøller, je poursuis jusqu’à Vorupør pour planter ma tente en haut d’une dune avec vue sur la mer.
 
Quatrième étape, comme hier, je pédale encore dans le parc national de Thy (prononcer Tu), le plus grand parc naturel du Danemark.
Un peu avant Agger, je rattrape le bord de mer, et aussi le vent de face (car plus aucune de protection des arbres qui coupe une partie de ce frein). Ici commence les lignes droites qui me paraissent interminables avec tous les efforts qu’il faut déployer pour avancer avec ce vent .J’attrape le ferry pour la traversée du Limfjorden qui est courte.De l’autre côté, direction le port de Thyborøn pour manger un morceau de poisson assis à l’abri du vent (ça me repose les oreilles).
Ensuite de nouveau une ligne droite entre lagune côté gauche et dunes du bord de mer côté droit, il y a des troupeaux de taureaux qui broutent au bord de la lagune (la viande est peut être déjà salée?).
 
Cinquième étape, rien que pour la portion sur le bord de la falaise entre Ferring et l’église deTrans, la journée vaut vraiment le coup, avec le phare de Bovbjerg entre les deux. On oubliera donc la grande ligne droite du Nissum Fjord à l’abri de la dune (aucune vue sur la mer), Heureusement après un peu de chemins en forêt et entre les champs pour varier les paysages. La partie après Vestervig (la grande station balnéaire du Jutland de l’ouest) jusqu’à Hvide Sande était pas mal, petit chemin bien roulant, d’abord au milieu des sommer huse (maison d’été), puis au milieu de la lande et des dunes, avec le phare de Lyngby en point de mire et une vue de temps en temps sur le Ringkøbing Fjord sur ma gauche.
 
Sixième étape, ça commence par où ça s’est arrêté hier, c’est à dire des petits chemins et des pistes cyclables (loin des routes) qui serpentent dans la nature pendant des dizaines de km. Il y a des passages qui sentent la bruyère, car le sol en est tapis.
Bien sûr il y a aussi des passages moins intéressants le long des routes et en plus il y a du trafic, car c’est samedi, les vacanciers vont au bord de la mer dans leur sommer huse (après Vejers par exemple). Pause à l’entrée d’Esbjerg pour prendre en photo les géants. Puis direction Store Darum fin de l’étape.
 
Septième étape, ça a mal commencé, je pète la boucle plastique de réglage de mon casque et la béquille de mon vélo se met en vrac, complètement tordue, il m’a fallu la démonter pour la mettre à la poubelle. C’est une journée pour ceux qui aime la géométrie, surtout les droites, les longues lignes droites. Après 20 km je traverse Ribe, la plus vielle ville du Danemark, puis je rattrape le bord de la mer de Wadden, mais derrière la digue de protection, j’ai seulement une vue sur les moutons et les polders. En fin d’étape, je plante ma tente à Rudbøl, à 300m de la frontière Allemande.

Pour plus détails sur notre voyage et le matériel emporté : https://eddimo.wordpress.com/
Shelter de Skallerup
Shelter de Skallerup
Rugbjerg Knude Fyr
Rugbjerg Knude Fyr
"Port" de Lokken
"Port" de Lokken
Maisons de plage de Lokken
Maisons de plage de Lokken
"port" de Thorup Strand
"port" de Thorup Strand
Bulbjerg
Bulbjerg
En arrivant sur Hanstholm
En arrivant sur Hanstholm
Eglise
Eglise
Serpenter entre les dunes et maisons de vacances
Serpenter entre les dunes et maisons de vacances
Statues monumentales d'Esbjerg
Statues monumentales d'Esbjerg
Ribe la plus vieille ville du Danemark
Ribe la plus vieille ville du Danemark
Section 11
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60