Balade norvégienne : des fjords aux îles Lofoten

(réalisé) share(partager)
Quatre cyclos de 65 à 72 ans, 3 semaines en autonomie, de Bergen à Alesund puis quelques jours sur les îles Lofoten. Une météo un peu rude mais un excellent accueil et une superbe nature.
vélo de randonnée
Quand : 27/06/19
Durée : 20 jours
Distance totale : 912.1km Dénivelées : +7427m / -7466m
Alti min/max : -49m/734m
Carnet créé par la Creuzette le 09 nov.
modifié le 12 nov.
92 lecteur(s) - 9
Vue d'ensemble

Le topo : Section 5 (mise à jour : 10 nov.)

Distance section : 104.1km Dénivelées section : +1060m / -1094m
Section Alti min/max : 37m/384m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 5 (mise à jour : 10 nov.)

Vendredi 05 juillet, samedi 06 juillet :
Petite séance photos au bord du lac car ce matin il ne pleut pas et des sommets enneigés se découvrent. Nous repassons à Stryn. Arrêt au supermarché et à l’office du tourisme où nous changeons nos euros contre des noks sans commission (alors que les banques ne faisaient pas le change !). Nous suivons la route 15 puis la route 60 en direction d’Ellesylt. Pas de pluie mais une météo bien fraîche. Pique-nique au bord du lac d’Hornindal. Montée continue depuis le lac. Pause- café à Hornindal où nous ferons la connaissance de Colin, norvégien et de sa compagne Hélène, française. Ce sont de jeunes sportifs qui se sont connus à Chamonix ! Hélène nous parle de la vie en Norvège et des difficultés d’intégration qu’elle rencontre. Elle apprend assidument le norvégien, ce qui n’est pas facile ! L’ambiance du café est très sportive car les participants au trail organisé le lendemain viennent ici pour s’inscrire.








Ce matin il ne pleut pas. Nous en profitons pour faire de la photo.
Ce matin il ne pleut pas. Nous en profitons pour faire de la photo.
Enfin du ciel bleu et des sommets enneigés qui se découvrent.
Enfin du ciel bleu et des sommets enneigés qui se découvrent.
Au bord du Strynvatnet.
Au bord du Strynvatnet.
Côté face.
Côté face.
Habitat typique au bord du lac.
Habitat typique au bord du lac.
En route vers Ellesylt.
En route vers Ellesylt.
Rencontre avec Colin et Hélène.
Rencontre avec Colin et Hélène.
Arrivés à Ellesylt, nous sommes un peu déçus par la vue sur le fjord de Geiranger car le temps est très couvert. Comme il y a une fête foraine, nous faisons une petite pause sur la place pour déguster quelques beignets. Nous nous éloignons d’Ellesylt pour chercher un camping avec hytter. Nous en trouvons un au bord d’une cascade. Il ne reste plus qu’une cabane avec 2 lits. Cela fera l’affaire car deux d’entre nous dormirons dehors avec le bruit de la cascade comme fond sonore.




Arrivée à Ellesylt au bord du fjord Geiranger.
Arrivée à Ellesylt au bord du fjord Geiranger.
Nous quittons Ellesylt après avoir fait des courses. Le plafond nuageux est très bas. Petit tour au port pour voir le flot de touristes qui arrivent pour la visite du fjord Geiranger en bateau. Nous montons sur la route 60 jusqu’à l’entrée du tunnel dans l’espoir d’apercevoir un peu mieux le fjord. Pour rejoindre le « point de vue », il faut franchir les 4 km sous le tunnel, ce qui nous dissuade.

Nous filons, comme prévu, vers la vallée de Norangsdalen qui doit nous conduire à Alesund. Il faut d’abord remonter jusqu’au carrefour avec la route 655 avant de nous enfiler dans cette très belle vallée encaissée et sauvage. Ici, pas de circulation, ni de tunnel mais que des cascades et des sommets enneigés. Nous pique-niquons près de petites cabanes d’alpage à l’abri du vent car il fait très froid. Nous ne rencontrerons que de rares vaches avant de redescendre vers le fjord (Storfjorden). Arrivés à Lekneset, nous devons attendre plus d’une heure pour l’arrivée du ferry.  Cela nous donne l’occasion de discuter avec un jeune cyclo norvégien (qui roule en gravel !). Pour la journée suivante, il nous conseille de ne pas reprendre de ferry mais de passer par la petite route de montagne qui emprunte la vallée de Follestaddalen et nous suivrons son conseil.

Installation pour la nuit au camping de Saebo, de l’autre côté du fjord. Nous nous installons dans une cabane pour 4 car nous craignons que la pluie revienne pour la nuit. Nous sommes, une fois de plus dans un camping de pêcheurs avec des bouquets de cannes à pêche près des cabanes et les saumons accrochés sur des fils. Le coin doit être magnifique par beau temps, malheureusement nous ne pourrons pas voir les sommets enneigés.
Km parcourus : 104, D+ 1060 m
 






Les glaciers se découvrent au-dessus de la vallée de Norangsdalen.
Les glaciers se découvrent au-dessus de la vallée de Norangsdalen.
Les anciennes cabanes de bergers.
Les anciennes cabanes de bergers.
Nous nous protégeons du vent pour notre pique-nique.
Nous nous protégeons du vent pour notre pique-nique.
Très belle vallée encaissée.
Très belle vallée encaissée.
Maison typique très fleurie, au bord du fjord.
Maison typique très fleurie, au bord du fjord.
Traversée du fjord en ferry.
Traversée du fjord en ferry.
Encore un camping de pécheurs à Sæbø avec une cabane confortable pour la nuit.
Encore un camping de pécheurs à Sæbø avec une cabane confortable pour la nuit.
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57