Vacances à vélo avec les enfants Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
Le programme, c’était : une semaine de vacances à vélo et en camping, seul avec les enfants, avec Paul en autonomie sur son propre vélo, avec des sacoches. Les étapes étaient à définir en fonction des capacités et de l’envie de Paul.
Le programme a évolué un peu quand Gaspard s’est mis à savoir faire du vélo un mois et demi avant le départ : j’ai prévu de sangler son 12″ sur la remorque et de le laisser rouler tout son saoûl.
L’itinéraire : le long du Canal Latéral à la Garonne, vers Agen. Je l’ai déjà fait en 2010, mais le Canal du Midi est moins bien pourvu en termes de revêtements, de points de chute et de campings. Cette année, l’aventure n’est pas géographique : exit les paysages inconnus, mais aussi exit les routes à gros trafic, les gros dénivelés et les galères inattendues ! Rouler avec des enfants de six et quatre ans représente déjà une bonne aventure en soi.
La météo : caniculaire. En deux mots, on aurait pu se passer des t-shirts à manches longues, des pulls, des vestes imperméables et du double-toit de la tente. Bah ! Qui est à 5kg près quand la charge est déjà de 65kg (6kg de matelas et sacs de couchages dans les sacoches de Paul, 8kg de vêtements et matériel dans les miennes, la tente sur mes sacoches, et enfin la remorque avec Gaspard, son vélo, la nourriture et courses et les antivols) ?
vélo de randonnée
Quand : 04/07/15
Durée : 8 jours
Distance totale : 149.8km
Carnet créé par Colin le 23 juin 2015
modifié le 15 sept. 2015
2260 lecteur(s)
(4 personnes aiment ce carnet)

Le topo : Vendredi 10: Grisolles-Gagnac/Garonne (mise à jour : 15 sept. 2015)

Distance section : 18.1km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Vendredi 10: Grisolles-Gagnac/Garonne (mise à jour : 15 sept. 2015)

Encore une étape où Gaspard a bien roulé, cinq ou six kilomètres. L’attrait du camping surprise a donné des ailes aux enfants.
La surprise a extrêmement bien fonctionné, Paul ne flairant le pot aux roses qu’une fois dans la rue de leur oncle et tante – “C’est drôle, on dirait chez Bruno & Luce !” – “Certes !”
Arrivés sur place, ils étaient ravis ! D’autant qu’il y avait aussi leurs grands-cousins, avec qui Paul et Gaspard s’entendent très bien. Une petite ombre, à un moment, est passée sur le visage de Paul qui m’a demandé si on allait quand même dormir dans la tente. La maison étant pleine, c’était le programme, et un grand sourire est revenu sur son visage !
À Gagnac, comme les cousins sont un peu plus grand, Paul a sauté la sieste. J’ai couché Gaspard sur un matelas, me suis mis à côté de lui en câlin jusqu’à ce qu’il s’endorme, histoire de lui faire passer le goût amer de cette injustice. Puis je l’ai laissé dormir et ai rejoint les grands en pleine séance de projection des Indestructibles.
Le soir, discutant entre adultes, et laissant les enfants jouer ensemble, nous nous sommes couchés plus tard que d’habitude : 22h et des poussières au lieu de 21h. L’avantage, c’est que le coucher a été facile et l’endormissement immédiat. Et le réveil doux, vers 8 heures comme tous les jours.
Section précédente Section suivante
Commentaires