Rentrer de Noël à pieds

(en cours) share(partager)
Et si je rentrais de Noël chez les parents à pieds??

Je revisiterais quelques endroits sympas qui ont marqué mon enfance, et
je proposerais à la famille de m'accompagner sur un ou deux kilomètres,
ce serait sympa de se voir dans ce cadre là! Et ça pourrait peut-être
donner envie aux neveux de marcher avec moi?

Et cette fois, au lieu de faire les 200 bornes en voiture, je prendrais
le canal de Brest à Nantes... Et un peu les rives du Blavet, pour y
arriver au canal...
Oh ouais, ce serait chouette! La nature!!

Mais, à Noël, il fait froid! Et il pleut! Même il neige, parfois...
C'est pas la meilleure période pour faire une randonnée bivouac de
300km! Et puis, y'a pas beaucoup de lumière à cette période de
l'année... Je pourrais pas attendre l'été?
C'est peut-être pas la meilleure période pour le faire, mais c'est la
bonne. Et pour la lumière, justement, c'est comme ça que tu en auras un
maximum.
Ah? Bon, ok. Ca marche.
Oui, effectivement, ça va marcher!! ;)

Et puis, comme ça, si tu vas pas trop vite (;)), tu commenceras l'année
en marchant!
Est-ce qu'on peut trouver une plus belle manière de commencer une
nouvelle année toute neuve?
randonnée/trek
Quand : 28/12/19
Durée : 8 jours
Distance totale : 300.5km Dénivelées : +855m / -931m
Alti min/max : 3m/173m
Carnet créé par Floma le 25 déc. 2017
modifié le 05 févr.
S'y rendre de manière douce :
Précisions : Bon, et bien le train n'accepte pas les objets encombrants, sauf les vélos en TER, et mon objet encombrant ne rentre pas dnas le cadre de "vélo"... Mais des covoitureurs m'ont pris avec le chariot, et nous avons passé un trajet passionnant à dis...
1139 lecteur(s) - 37
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Reprise du voyage, deux ans après!! (mise à jour : 05 févr.)

Et bien la mère Noël a repris son traineau, traineau qui a rechaussé des roues de canoë au lieu des skis pour s'adapter au changement climatique... :D
Et voici enfin la suite des aventures!! 8-)<3<3<3
Qui ont été épiques, mais je vous laisse les lire... Et avec plaisir d'avoir vos commentaires!

L'envie est revenue en octobre, alors je me suis entrainée: avant la période des grèves, j'ai lancé la mode d'aller à pieds partout! 1h par ci, 2h30 par là, et mes 40 mn quotidiennes, à la fin de la semaine, ça finit par faire un bon entrainement. Et une bonne découverte de mon milieu de vie quotidien, surtout!!

L'intention, cette fois, est de me mettre en lien avec la beauté de l'hiver... Vous savez, cette saison souvent mal aimée, avec du vent, du froid, de la pluie, toutes ces choses qu'on n'aime pas beaucoup, préférant le confort de nos demeures douillettes?

Alors j'ai eu autant de mises en garde que la première fois, sinon plus: il y a eu des inondations récemment, et sachant comment le pays de Redon peut être inondable, je ne sais pas si je pourrai passer.
Bon, je me sens quand même un peu atteinte par cette contagion émotionnelle, en plus de mes peurs, il y a à rassurer les autres, à écouter leurs craintes... Alors une partie de moi se protège de leurs peurs, en revenant à l'intention de ce voyage: aller à l'aventure, être dehors dans ces temps sombres, capter de la lumière, un maximum de lumière dans cette période d'hiver. 

D'autres inquiétudes refont surface: est-ce que le corps va tenir? 
Une petite douleur à la hanche pendant mon entrainement... Comment prendre en compte un signal sans le transformer en peur? La moindre petite douleur devient une inquiétude qui pourrait bloquer ce voyage.


J'ia attendu impatiemment la météo pour le début du voyage, et là on dirait qu'il va faire beau et froid. Ca m'arrange un peu, les tempêtes, ça peut finir par être dangereux. Et s'il n'y a pas trop de pluie, l'eau pourra finir par être absorbée par les terres.

Quand même, quelle drôle d'idée, je ferais mieux d'attendre le printemps, non??
T'es sûre d'y arriver? Tu ferais peut-être mieux d'attendre...
Si tu dois arrêter au bout de quelques jours, ça vaudra pas le coup.

Eh non, je ne suis pas sûre d'y arriver. Pas du tout même. 160km qui restent à faire d'ici Nantes, ça fait 160. 
Mais si dans la vie, on ne faisait que ce qu'on est sûr de réussir, on ne ferait pas grand chose!!
Osons! 
Quelle qu'en soit l'issue! Peu importe le résultat! Seule compte la joie... 
Alors, s'il y a de la joie, de la beauté, de l'amour, même une minute de voyage vaudra le coup.

Et bien là, l'envie qui me tient depuis quelques mois, est de contacter cet esprit de l'hiver, cette beauté particulière. Explorer. Contempler l'hiver. Résonner avec lui. L'écouter. 
Et oui, au printemps la résonnance serait différente!!:D
Me mettre à disposition des éléments pour en retirer le meilleur, leurs enseignements... 
Que vont-ils m'apprendre cette fois??

Je suis curieuse de le savoir...
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°59