Mercantrek - randonnée entre Mercantour et haute Ubaye

(réalisé) share(partager)
9 jours de randonnée dans le nord du Mercantour et en haute Ubaye. Du bon temps, en amoureux, à travers des montagnes préservées. Et en plus, c'est pas loin de chez nous, pourquoi se priver ?
randonnée/trek
Quand : 08/08/20
Durée : 9 jours
Distance globale : 150km
Dénivelées : +9222m / -9643m
Alti min/max : 1063m/2896m
Carnet créé par Anthony le 05 août 2020
modifié le 14 avr.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus
Précisions : Le bus Gap-Barcelonnette permet de se rendre en Ubaye pour un prix modique. En été, des navettes gratuites sont mises en place en Ubaye, mais il faut bien étudier les horaires car elles sont peu fréquentes et ne circulent pas tous les jours. Ajout...
Coup de coeur ! 804 lecteur(s) - 35
Vue d'ensemble

Le topo : J9 : du Chambeyron à la vallée de Larche (mise à jour : 14 avr.)

Distance section : 11.7km
Dénivelées section : +301m / -1377m
Section Alti min/max : 1765m/2841m
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J9 : du Chambeyron à la vallée de Larche (mise à jour : 14 avr.)

Et voilà, c'est la dernière journée. Toutes les bonnes choses ont une fin, et celle-ci s'annonce très tranquille : on a tout le temps pour rejoindre la vallée, au niveau de Meyronnes, d'où l'on pourra attraper la navette retour.
Au réveil, le Brec n'a pas bougé.
Au réveil, le Brec n'a pas bougé.
Dentelles et aiguilles.
Dentelles et aiguilles.
Peu après le pas de la Couleta.
Peu après le pas de la Couleta.
J9 : du Chambeyron à la vallée de Larche
Vers le lac du Vallonnet inférieur.
Vers le lac du Vallonnet inférieur.
La Meyna nous surplombe.
La Meyna nous surplombe.
Il est encore tôt et il ne nous reste qu'à descendre en vallée. Alors on fait de nombreuses pauses, comme pour jouer la montre avant de clôturer ces belles vacances. L'occasion d'enfin faire une petite photo en couple !
J9 : du Chambeyron à la vallée de Larche
Ying ou yang.
Ying ou yang.
Et voilà, nous atteignons Saint Ours, il est environ midi. Et la navette passe... à 17h ! En descendant la route, on se dit qu'on peut tenter de rentrer en stop plutôt que d'attendre si longtemps. La première voiture s'arrête : ce sont des randonneurs que l'on avait croisé dans la descente, à qui l'on avait envoyé un joyeux bonjour tout sourire. Marqués par cet enthousiasme, il nous prennent volontiers mais ils vont ... juste en bas, à Meyronnes. On ne va pas aller loin à ce rythme... Mais en bon locaux, ils nous conseillent le restaurant du village tenu par un italien, le Mare et Monti, dont ils raffolent eux-mêmes. Sur le peu de temps de route ensemble, ils nous en font tellement de louanges qu'on en a l'eau à la bouche : on croise les doigts pour qu'il puisse nous installer un couvert ! Après 9 jours d'itinérance, c'est exactement ce dont on rêve. Et heureusement, quelques minutes plus tard, les restaurateurs peuvent nous installer un couvert, à condition d'être en intérieur. On accepte sur-le-champ, et c'est parti pour un repas succulent qui conclut idéalement ce voyage. Vivement le prochain !
Santé.
Santé.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64