La Provence en Albracka Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
C'était mon premier voyage en "Albracka", et ça a été la révélation! Un sentiment de liberté inouïe, la fusion des deux sports que j'apprécie le plus. Ce carnet est là pour en montrer les possibilités...
Ah oui, j'oubliais!
Albracka = Alpacka + Brompton
Alpacka = marque du packraft, soit un "kayak" ultra-léger
Brompton = marque du vélo pliant
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop Précisions : Sur un tronçon, et pour trouver une $§#@% de clé de 15, j'ai fait du stop avec le vélo (plié) et le packraft (dégonflé) ! Comme quoi c'est possible.
vélo de randonnée / kayak gonflable
Quand : 17/07/13
Durée : 16 jours
Distance totale : 459.6km
Carnet créé par jeanpatriceveilhan le 27 oct. 2015
modifié le 28 oct. 2015
2250 lecteur(s)
(6 personnes aiment ce carnet)

Le topo : Massif de l'Esterel (packraft) (mise à jour : 27 oct. 2015)

Distance section : 27km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Massif de l'Esterel (packraft) (mise à jour : 27 oct. 2015)

Bon, là, on voit clairement que je triche avec l'esprit du "voyage non motorisé", ligne directrice du magazine Carnets d'Aventure. Ca tombe bien! Sur "Mytrip", la règle est plus souple!

Cela dit, cette baie entre Saint-Tropez et Saint-Raphaël ne me paraissait enthousiasmante ni en packraft (les yachts de 40m me verront-ils?) ni en vélo (les milliers de voitures feront-elles attention à moi?). Vive le ferry! Et puis c'est cool, ça avance sans effort ;-)
Bon, là, on voit clairement que je triche avec l'esprit du "voyage non motorisé", ligne directrice du magazine Carnets d'Aventure. Ca tombe bien! Sur "Mytrip", la règle est plus souple! Cela dit, cette baie entre Saint-Tropez et Saint-Raphaël ne me paraissait enthousiasmante ni en packraft (les yachts de 40m me verront-ils?) ni en vélo (les milliers de voitures feront-elles attention à moi?). Vive le ferry! Et puis c'est cool, ça avance sans effort ;-)
Je trouve une bonne âme pour une petite photo qui me permet de montrer comment j'organise le packraft. En gros, j'entasse tout à l'avant: en lestant le packraft sur la proue, ça l'aide à avoir une bonne assiette et à éliminer l'effet "essuie-glace". Le sac orange contient le Brompton, à l'abri des projections d'eau salée.
Je trouve une bonne âme pour une petite photo qui me permet de montrer comment j'organise le packraft. En gros, j'entasse tout à l'avant: en lestant le packraft sur la proue, ça l'aide à avoir une bonne assiette et à éliminer l'effet "essuie-glace". Le sac orange contient le Brompton, à l'abri des projections d'eau salée.
(Rem: Mon appareil photo m'a lâché, j'en suis réduit au vieux smartphone, d'où la piètre qualité des photos. Sorry)
(Rem: Mon appareil photo m'a lâché, j'en suis réduit au vieux smartphone, d'où la piètre qualité des photos. Sorry)
La fatigue se fait sentir, j'ai envie de m'arrêter pour la nuit. Mais où? Sur une grande plage publique où des jeunes viendront faire la fête toute la nuit? bof...
Et j'aperçois soudain cette micro-plage: exactement ce que j'attendais!
La fatigue se fait sentir, j'ai envie de m'arrêter pour la nuit. Mais où? Sur une grande plage publique où des jeunes viendront faire la fête toute la nuit? bof... Et j'aperçois soudain cette micro-plage: exactement ce que j'attendais!
Mais la plage s'avère finalement un peu étroite et pas si confortable que cela avec ses gros galets. Alors le packraft servira de matelas (en fait ça fait un peu le confort d'un hamac). Quand le soleil se couche, je comprends vite qu'il va me falloir une moustiquaire: qu'à cela ne tienne! je monte le premier toit de la tente et m'arrange pour la faire tenir sur le packraft et la falaise. Certes, pour rentrer/sortir de la tente, honnêtement, y'a plus commode!

Heureusement, nous sommes en Méditerranée, et il n'y a pas de marée. J'imagine le même bivouac sur la façade atlantique quand la marée monte à 2h du matin!
Mais la plage s'avère finalement un peu étroite et pas si confortable que cela avec ses gros galets. Alors le packraft servira de matelas (en fait ça fait un peu le confort d'un hamac). Quand le soleil se couche, je comprends vite qu'il va me falloir une moustiquaire: qu'à cela ne tienne! je monte le premier toit de la tente et m'arrange pour la faire tenir sur le packraft et la falaise. Certes, pour rentrer/sortir de la tente, honnêtement, y'a plus commode! Heureusement, nous sommes en Méditerranée, et il n'y a pas de marée. J'imagine le même bivouac sur la façade atlantique quand la marée monte à 2h du matin!
Peut-on être plus au calme? Plus seul au monde sur la Côte d'Azur en plein été?
Peut-on être plus au calme? Plus seul au monde sur la Côte d'Azur en plein été?
En voyant ce massif, je me dis que j'aimerais bien y marcher aussi... Bon, faut choisir! Ce sera pour de prochaines vacances!
En voyant ce massif, je me dis que j'aimerais bien y marcher aussi... Bon, faut choisir! Ce sera pour de prochaines vacances!
Section précédente Section suivante
Commentaires