La Provence en Albracka

(réalisé) (partager)
C'était mon premier voyage en "Albracka", et ça a été la révélation! Un sentiment de liberté inouïe, la fusion des deux sports que j'apprécie le plus. Ce carnet est là pour en montrer les possibilités...
Ah oui, j'oubliais!
Albracka = Alpacka + Brompton
Alpacka = marque du packraft, soit un "kayak" ultra-léger
Brompton = marque du vélo pliant
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
Précisions : Sur un tronçon, et pour trouver une $§#@% de clé de 15, j'ai fait du stop avec le vélo (plié) et le packraft (dégonflé) ! Comme quoi c'est possible.
vélo de randonnée / kayak gonflable
Quand : 17/07/13
Durée : 16 jours
Distance totale : 459.6km
Carnet créé par jeanpatriceveilhan le 27 oct. 2015
modifié le 28 oct. 2015
2251 lecteur(s)
(6 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Aspects techniques (mise à jour : 28 oct. 2015)

Cette dernière section expose quelques aspects techniques 

sur les packrafts et sur l'aptitude d'un vélo pliant à la randonnée!

On peut s'en épargner la lecture!



Un packraft, c'est quoi au juste?


Disons que ça appartient à la grande famille des kayaks/canoes/bouées gonflables. Bien sûr, en voyant les photos, on comprend assez facilement que ça n'a pas la glisse et la vitesse d'un kayak de mer de 5m50! Ni le volume d'un canoë amérindien traditionnel.

Allez, disons que c'est une grosse bouée qu'on a étirée en longueur, à laquelle on a rajouté un fond, pour en faire une sorte d'embarcation. Pas le rêve a priori...

Sauf que cette grosse bouée a des avantages indéniables:
— elle ne pèse que 2750 grammes!
— pliée, elle prend le volume d'une tente deux places: 50x20cm
— elle se gonfle avec un sac de gonflage astucieux en 3 minutes chrono
— elle permet d'emporter plein de bagages
— elle permet des descentes de rivière, en autonomie d'une semaine, à deux (assis en tailleur): si, si, je l'ai fait plusieurs fois.
— elle est très résistante à l'abrasion et aux crevaisons
— elle allège le porte-monnaie! (euh, c'est un avantage ça? :ermm:)

Ceux qui ne connaissaient pas le concept peuvent aller voir:
packrafting-store.de
alpackarafts.com


Un vélo pliant, ça peut monter partout?


— J'ai pris la version 6 vitesses du Brompton: 354% d'amplitude de braquet. Très insuffisant à mon sens!
— Alors j'ai complété par un triple plateau 42-32-22. Voilà qui est mieux: 676% d'amplitude (l'équivalent d'un moyeu Rolhoff pour ceux qui connaissent, la simplicité en moins!). Le plateau 42, c'est pour le quotidien, non chargé, quand je me sers du Brompton en vélo de ville, pour du transport alternatif. Le 32, c'est pour la randonnée chargée (25kg): ça passe presque partout, du moins tant que la pente est < 7%. Le 22, c'est pour les côtes "monstrueuses" ( > 8%, chacun a sa notion du "monstrueux" ;) ou très longues (plusieurs kilomètres). Je change de plateau à la main, avec un petit bout de bois ramassé sur le bord de la route! Ca paraît archaïque... mais c'est très simple et hyper fiable. Vive le low-tech! Et puis, c'est 4x par jour à tout casser. La plupart du temps, je reste tranquillement sur le 32 et joue sur les 6 vitesses d'origine. 


Un vélo pliant, on peut le charger?


Oui, comme une mule (15+15kg). Mais il faut oublier le traditionnel kit 2 sacoches avant + sacoche de guidon + 2 sacoches arrière + gros sac étanche posé transversalement. A la place, j'ai opté pour:

— A l'avant, un sac clipsable, le T-Bag, qui est donné pour 10kg, et qui en encaisse 15 sans broncher. C'est là que je mets toute la nourriture et les trucs lourds. NB: il porte sur le cadre et non sur la direction: gros avantage!
— A l'arrière, un sac-à-dos modifié par mes soins pour être soit mis sur le dos (train, stop, etc), soit sanglé solidement sur le Brompton. En fait, il s'agit désormais d'une claie de portage, dans laquelle je glisse un grand sac étanche ultra-léger de 80 litres. C'est là que je mets tout ce qui est volumineux: packraft, tente, couchage, vêtements...


Et il faut pédaler très vite, non ?!


Comme cette question m'est presque toujours posée (y compris par des gens ayant une solide formation scientifique), il faut croire qu'elle est naturelle.
Alors je me contente de rappeler que le but de la transmission (plateau/pignons/chaîne/dérailleur/moyeu à vitesse/etc) est justement de s'affranchir de la taille des roues. A condition de bien choisir son plateau et ses vitesses, on pédale exactement à la même cadence que sur un vélo classique.

Le comportement routier, toutefois, est différent et un peu moins agréable qu'un vélo de randonnée classique, il faut le reconnaître. Par ailleurs, avec des roues de 16'', mieux vaut éviter les pistes dégradées!
Section précédente
Commentaires