2 membres et 28 invités en ligne

Ensemble en 2022, on pédale plus loin !

(en cours)
Allez cette année on fait un break, une pause, pour refaire le plein de rencontres, de paysages et d'idées toutes fraiches !!
...
Pour tout dire, c'est surtout d'un gros gros break que j'avais besoin, de ceux dont on revient different, dans un univers devenu trop souvent incomprehensible, et pour lequel je n'avais plus les bonnes cles.
La maladie, puis le deces subit de mon pere debut mars 2020 a seulement 69 ans, a peu pres a l'age de ma future retraite, ont ete declencheurs. 

L'envie de changer d'air est devenue prioritaire, la decision d'un break en 2022 a ete prise lors du solitaire deuxieme confinement, en novembre 2020, apres une enieme journee de teletravail, confortable mais tellement anesthesiante.  

Alors un vieux reve d'ado a trouve l'opportunite trop belle pour revenir sur le devant de la scene, tout simplement "Aller en Mongolie a velo". Il a pris toute sa place, les planetes se sont alignees, et mon chef de service a accepte un conge sabbatique de 11mois jusqu'au 2 janvier 2023.

Donc l'idee de depart est assez simple : partir en velo de chez moi, fermer la porte et aller en Mongolie. Par voie terrestre uniquement, y compris le retour.
De facon plus detaillee, atteindre la vallee d'Orkhon, ou je suis deja alle en 2016, une dizaine de jours en itinerance a cheval. 
Pour le retour prendre le train Transsiberien au lac Baikal, et rentrer via Moscou et Bruxelles.

A fin mai, la situation geopolitique m'empeche de penser serieusement (enfin surtout en securite) a depasser la mer Caspienne.
Ma direction reste donc cette fameuse vallee, je surveille l'evolution geopolitique au quotidien, et croise les doigts.
Parfois je me disperse, l'itineraire s'egare dans des contrees touristiques comme la cote amalfitaine, j'y passe du temps... l'option train est prevue pour accelerer la marche si la route mongole s'ouvrait a nouveau, notamment dans l'immense et difficilement contournable Kazakstan.

Un coup de pedale apres l'autre, les paysages defilent, et les 3 mois passes sont deja une grande reussite :)
vélo de randonnée
Quand : 22/02/22
Durée : 200 jours
Distance globale : 3605km
Dénivelées : +24145m / -24425m
Alti min/max : 0m/2052m
Carnet publié par Aurel53497487 le 09 févr.
modifié le il y a 29 minutes
1405 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Florence à Naples (mise à jour : 30 avr.)

Distance section : 667km
Dénivelées section : +3671m / -3720m
Section Alti min/max : 2m/851m

Description :

De Florence, ville musée remarquable qui habrite des oeuvres mondialement connues, mais trop envahie de touristes pour moi, on part traverser la Toscane à travers les coteaux de Chianti ("meilleur vin du monde" pour mon collègue italien Enrico ).  C'est parti pour les petites routes qui serpentent, des rudes montées dont certaines finissent à pied, et des descentes aussi vertigineuses. On partage ces routes avec nombre de motards, aussi attirés que nous par ces virolos que les bonnes caves locales.

Sur cette partie, on bivouaque un peu mais surtout on dort dans des gites d'étape de la Via Francigena, chemin de pélerinage entre l'Angleterre et Rome, qui va jusqu'aux ports du sud pour embarquer vers la terre Sainte. Le gite est variable, du dortoir à la chambre en couvent, on y dort bien, au calme et pour pas cher.  Et ces lieux historiques sont toujours aussi agréables à découvrir, certains accueillant des voyageurs depuis plusieurs centaines d'années.

Sienne est une ville hors du temps, superbe. 

La montée au village perché Radicofani est mémorable, la petite route de crete retenue jouant aux montagnes russes.... arrivée en coucher de soleil sur les collines toscanes, les souvenirs s'impriment dans le corps et dans la tete :)  

Ensuite on longe les grands lacs du nord de Rome, le superbe Bolsena qui nous gratifie d'un coucher de soleil, le discret Vico dans son cratère volcanique et celui de Bracciano sous la pluie.

L'option "entrée dans Rome en ligne droite directe" par la route n'était pas la bonne, on s'est retrouvés sur une route étroite trés trés circulée et trop dangereuse à mon gout, un bon détour par la Via della Storta a été nécessaire et salutaire.
A partir de Rome et pour les prochaines grandes villes, le déplacement à vélo devient difficile en centre ville, et d'ailleurs on est quasi les seuls cyclistes... Trop de pavés mal calés, de circulation, de scooters, et quasi aucune piste cyclable.  La palme est remise à Naples, où on change de dimension cycliste! C'est une experience.... vivifiante :woot:    Mais entre la circulation difficile, tous les sens unique, les escaliers, et la peur du vol quand on le laisse 5 minutes pour faire des courses, il vaut vraiment mieux le laisser au garage, et découvrir la ville à pied.

On a traversé ici les règions Toscane avec Florence et Sienne, Latium avec Rome, nous voici dans Campanie napolitaine.  L'ambiance devient trés méditerrannéene, plantes grasses, soleil, et des champs entiers de fruitiers, kiwis, noisetiers, légumes.... quel climat privilégié. 

Je prends 4 jours pour me reposer à Naples, il était temps car la fatigue s'est tout de meme accumulée. 


Un rapide bilan en chiffres depuis mon départ : 2 mois sont passés, près de 3000km parcourus, une distance moyenne tous jours confondus de 45km par jour.  0 crevaison (!), 0 remplacement de plaquettes, 2 simples "re-tendage" de rayons arrière, et quasi aucun soucis mécanique... l'intéret d'un vélo fiable qui n'avait que 500km au compteur au départ.  pourvu que ça dure !

Un très rapide bilan subjectif.... le vélo chargé comme une mule est bien un formidable outil de voyage, de rencontres, chacun à son rythme, sans se faire mal. J'ai l'impression souvent d'avoir vécu 3 journées en une seule.  
Je suis surpris de voir si peu d'autres cyclo touristes depuis le départ, excepté en mode rapide, ultra léger - gravel.  Peut etre qu' ils arriveront  avec l'approche de l'été ;).

Allez, repos !
Et grosses bises à tous ceux qui suivent ces quelques pages de carnet de voyage, vos retours par commentaire ici ou ailleurs font bien plaisir.

Et un grand merci à Carnets d'Aventures qui héberge mes photos et états d'ames vagabonds :happy:
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Florence à Naples (mise à jour : 30 avr.)

Dans la galerie des Offices de Florence, une des centaines d'oeuvres remarquables.
Meme sans etre expert, beaucoup sont vraiment touchantes, et impressionnantes de réalisme...
Dans la galerie des Offices de Florence, une des centaines d'oeuvres remarquables.
Meme sans etre expert, beaucoup sont vraiment touchantes, et impressionnantes de réalisme...
Pleine lune florentine
Pleine lune florentine
Premier bivouac partagé avec Enrico :) Il nous a trouvé un bel emplacememt dans les oliviers, petit déj au soleil levant
Premier bivouac partagé avec Enrico :) Il nous a trouvé un bel emplacememt dans les oliviers, petit déj au soleil levant
Sur la Via Francigena, petit déj spirituel, mais pas que ;)
Sur la Via Francigena, petit déj spirituel, mais pas que ;)
En pleine ascension de la "face nord" de Montereggioni !!
En pleine ascension de la "face nord" de Montereggioni !!
Chien siennois bien curieux, entre betes on se comprend
Chien siennois bien curieux, entre betes on se comprend
Cuisine improvisée dans un gite d'étape trés rudimentaire
:)
Cuisine improvisée dans un gite d'étape trés rudimentaire
:)
Cet immense chene toscan a 370 ans, et c'est le premier monument naturel vivant classé d'Italie ! (enfin ce que j'ai compris des panneaux ... )
Cet immense chene toscan a 370 ans, et c'est le premier monument naturel vivant classé d'Italie ! (enfin ce que j'ai compris des panneaux ... )
La lumineuse récompense depuis le village perché de Radicofani
La lumineuse récompense depuis le village perché de Radicofani
Aaaaaaaah, el gelato con limon del lago Bolsena..... une pause glacée s'impose, vive le sport !
Aaaaaaaah, el gelato con limon del lago Bolsena..... une pause glacée s'impose, vive le sport !
Une piste cyclable isolée en bord de Bolsena, elle fait bien plaisir
Une piste cyclable isolée en bord de Bolsena, elle fait bien plaisir
Le lac de Bolsena toujours, et ses champs de jeunes oliviers, près d'autres multicentenaires.
Tous bien taillés et bichonnés
Le lac de Bolsena toujours, et ses champs de jeunes oliviers, près d'autres multicentenaires.
Tous bien taillés et bichonnés
Des fleurs jusque sur la route :)
Elles ressemblent à des fleurs de colza
Des fleurs jusque sur la route :)
Elles ressemblent à des fleurs de colza
Enrico m'a fait bosser la mise en scene de mes photos.... alors quand en plus le paysage du lac de Bolsena s'illumine.... :)
ça commence à faire couverture de magazine
Enrico m'a fait bosser la mise en scene de mes photos.... alors quand en plus le paysage du lac de Bolsena s'illumine.... :)
ça commence à faire couverture de magazine
L'arrivée devant le Panthéon.... la dimension des colonnes, faites d'un seul bloc rocheux, est vertigineuse.
 Bravo les constructeurs de l'époque, encore bien debout presque 2000ans plus tard. La "construction durable" était déjà un objectif.
L'arrivée devant le Panthéon.... la dimension des colonnes, faites d'un seul bloc rocheux, est vertigineuse.
Bravo les constructeurs de l'époque, encore bien debout presque 2000ans plus tard. La "construction durable" était déjà un objectif.
Le vélo ici fait mal au derrière et est usant, mais il continue de nous envoyer dans bien des endroits interdits à la circulation. Meme les grosses limousines ne sont pas autorisées ici, on se sent des voyageurs privilégiés ;)
Le vélo ici fait mal au derrière et est usant, mais il continue de nous envoyer dans bien des endroits interdits à la circulation. Meme les grosses limousines ne sont pas autorisées ici, on se sent des voyageurs privilégiés ;)
Coup d'oeil sur un quartier de Rome
Coup d'oeil sur un quartier de Rome
Spéciale dédicace aux amateurs de coquelicots sauvages
 ;)
Spéciale dédicace aux amateurs de coquelicots sauvages
;)
Quand la vie continue à s'écrire dans les vieilles pierres
 B-)
Quand la vie continue à s'écrire dans les vieilles pierres
B-)
Ebloui par la vigueur des glycines
Ebloui par la vigueur des glycines
Sur la trentaine de km entre les grands monuments de Rome et la cote touristique, on trouve ce chemin de terre plein d'authenticité, de surprises, de détours... avec quand meme quelques panneaux. C'est une partie de la Regina Ciclarium. Bien fréquentée par les cyclistes du coin
Sur la trentaine de km entre les grands monuments de Rome et la cote touristique, on trouve ce chemin de terre plein d'authenticité, de surprises, de détours... avec quand meme quelques panneaux. C'est une partie de la Regina Ciclarium. Bien fréquentée par les cyclistes du coin
A Fiumicino, le port le plus proche de Rome.
Principalement un port de peche.
A Fiumicino, le port le plus proche de Rome.
Principalement un port de peche.
La traversée du fleuve Tevere, sur le pont mobile de Fiumicino.
Direction plein sud !!
La traversée du fleuve Tevere, sur le pont mobile de Fiumicino.
Direction plein sud !!
Un collègue voyageur croisé en route :)
Un collègue voyageur croisé en route :)
Un surprenant et apaisant bivouac tout près de la cote à Nettuno.
Lieu inhabituel pour attendre le résultat du 2eme tour des élections en France avec des miettes de réseau 3G ;)
Un surprenant et apaisant bivouac tout près de la cote à Nettuno.
Lieu inhabituel pour attendre le résultat du 2eme tour des élections en France avec des miettes de réseau 3G ;)
La Dolce Vita de la Bufala ... B-)
La Dolce Vita de la Bufala ... B-)
Avec San Felice Circeo en point de mire, déroulé de paysages magnifiques entre lacs et mer
Avec San Felice Circeo en point de mire, déroulé de paysages magnifiques entre lacs et mer
Je ne sais pas si elles sont typiques d'ici, mais quelle classe
Je ne sais pas si elles sont typiques d'ici, mais quelle classe
Fin de journée typée VTT, à la recherche du bon endroit pour dormir.
Une petite réserve de nature à 2 pas de la cote urbanisée, j'adore
Fin de journée typée VTT, à la recherche du bon endroit pour dormir.
Une petite réserve de nature à 2 pas de la cote urbanisée, j'adore
Depuis Sperlonga.
 l'ambiance change désormais vraiment, Méditerrannéene pur jus
Depuis Sperlonga.
l'ambiance change désormais vraiment, Méditerrannéene pur jus
Dans les ruelles de Gaeta, une fresque poétique bienvenue
Dans les ruelles de Gaeta, une fresque poétique bienvenue
A l'approche de Naples, plusieurs ponts pourtant importants sont coupés à la circulation auto depuis un moment. Cabane de chantier brulée, seuls les piétons et vélos peuvent passer.
Peut etre l'oeuvre d'une puissante association cycliste locale ? ... ;)
A l'approche de Naples, plusieurs ponts pourtant importants sont coupés à la circulation auto depuis un moment. Cabane de chantier brulée, seuls les piétons et vélos peuvent passer.
Peut etre l'oeuvre d'une puissante association cycliste locale ? ... ;)
L'arrivée a Naples par ses faubourgs nord, interessant à traverser de jour, mais vraiment pas envie d'y rester le soir ou la nuit.
Ni de crever sur les trop nombreux bouts de verre.... c'est toujours marrant comme les jambes trouvent de l'énergie pour sortir de ce genre d'endroit avant la nuit
L'arrivée a Naples par ses faubourgs nord, interessant à traverser de jour, mais vraiment pas envie d'y rester le soir ou la nuit.
Ni de crever sur les trop nombreux bouts de verre.... c'est toujours marrant comme les jambes trouvent de l'énergie pour sortir de ce genre d'endroit avant la nuit
Commentaires
Michel Hélène - 01 mai
Superbes images de l'Italie. Une découverte pour nous qui ne connaissions que peu de choses de ce pays. Toujours autant de plaisir à lire tes commentaires plein d'humour. Repose toi bien car visiblement il va falloir traverser à nouveau les montagnes pour atteindre Bari. Bon courage à toi. Bises

Amandine87 - 08 mai
encore un super récap dis donc!
et au fait, je te prends dans mon équipe de com pour Balaviris, le verre, mais quelle bonne idée!!!!!
profite bien, c'est beau ce que tu vis!
des bises

Pascal 87 - 10 mai
Belles photos de ton périple :)
Tu traverses de belle région, en plus en cyclo tu as le temps d’en profiter.
Cela donne envie de voyager mais bon à vélo cela ne reste pas facile.
Avec les collègues ont va suivre tes aventures.
Bises

EléonoreB - 10 mai
Je rejoins enfin ton voyage Aurélien, et quel périple !
Magnifiques photos de la belle Italie ! Cela manque peut-être de photo de la gastronomie locale cependant ?! 😜
Au plaisir de te retrouver dans un prochain post !
Bon courage et profite bien de la suite de l’aventure ! 😘

Eliane - 13 mai
Hello Aurelien.
Je prends plaisir à te suivre.
J'imagine que tu profites autant que tu pédales dans ce superbe pays qu'est l'Italie.
Les belles vaches aux grandes cornes sont des Maremmana, toscanes.
Bon courage pour la suite.
Biz
Eliane