Canaries : tour de l'Ile de La Palma par le GR130

(réalisé) share(partager)
12 jours pour effectuer le tour complet de l'île le long du GR130 et 4 supplémentaires pour découvrir les spots . Sentiers balisés partout, secteur des Canaries préservé du tourisme. On y découvre assez rapidement ce qu'est un Barranco en espagnol... au fond duquel coule parfois une rivière.
randonnée/trek
Quand : 19/06/19
Durée : 12 jours
Distance totale : 223.8km Dénivelées : +10201m / -10315m
Alti min/max : 57m/1444m
Carnet créé par LucFlo le 11 juil.
modifié le 22 juil.
117 lecteur(s) - 5
Vue d'ensemble

Le topo : 20/06 Barranco de la Galga (mise à jour : 19 juil.)

Distance section : 15.8km Dénivelées section : +781m / -944m
Section Alti min/max : 238m/669m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 20/06 Barranco de la Galga (mise à jour : 19 juil.)

A part la circulation un peu bruyante en début et fin de nuit, nous avons bien dormi. 

7h30, le soleil éclaire toute l'île, les nuages d'hier ont disparu mais reviendront envahir tous les sommet comme chaque jour ou presque à la mi-journée.

Nous quittons le GR130 pour suivre un sentier de petite randonnée, signalé PR sur le terrain, qui n'apparaît pas sur la carte pour autant ; il remonte le bord d'un ravin qui descend de la montagne, l'un des innombrables barrancos qui forment les plis géologiques de La Palma. Une habitante nous ravitaille en eau potable et nous remet sur le bon chemin : il faut dire qu'un pêcher cache le sentier avec ses branches en travers et nous arrivons directement dans son poulailler de la dame. 

Nous atteignons assez vite une forêt épaisse, où nous sommes attaqués plusieurs fois par les ronces qui pendent aux arbres ce qui est assez désagréable en soi, mais le sentier est à l'ombre et cette entorse au GR130 une bonne idée.

Suit une longue descente, marquée par des traces de VTT, qui nous emmène, via quelques belvédères, au cimetière de St Juan de Puntallana. nous ne donnerons que trois étoiles aux sanitaires de ce cimetière en raison de l'absence d'eau chaude:) au robinet. Nous en profitons pour faire lessive et toilette.

Il doit être 13h, nous passons par le Spar du village pour le ravitaillement. Pendant que nos fringues sèchent au soleil, nous mangeons vers la fontaine, avec vue sur l'océan. Nous testons une spécialité locale, la sardine salée, (pas en boîte!) que nos décortiquons avec les doigts. Il faut les écailler, on en a plein les doigts, mais c'est bon!

Après midi, nous suivons plus ou moins la courbe de niveau, cassée lorsque le GR traverse un ravin plus ou moins profond. Le plus joli, la Montana de San Bartole, nous conduit jusqu'à l'océan et la remontée est tout aussi belle et heureusement ventée et ombragée. 




La lune va se coucher... nous, on se lève
La lune va se coucher... nous, on se lève
20/06 Barranco de la Galga
L'un des nombreux faucons rencontrés ici
L'un des nombreux faucons rencontrés ici
denses les forêts de La Palma !
denses les forêts de La Palma !
20/06 Barranco de la Galga
20/06 Barranco de la Galga
San Juan de Puntallana
San Juan de Puntallana
cimetière canarien
cimetière canarien
20/06 Barranco de la Galga
20/06 Barranco de la Galga
20/06 Barranco de la Galga
Nous évoluons ensuite entre les bananeraies qui n'en finissent pas. 

En début de soirée, nous trouvons de quoi poser notre tente au fond d'un large ravin occupé par ... des bananiers, en l'espèce, un carré bétonné devant un petit bâtiment d'une exploitation, d'une surface suffisante pour notre bivouac. Nous n'installons pas le double toit, il fait bon nous pourrons voir les étoiles entre les bananiers.

Au moment de nous endormir, un bruit incongru que même un créateur de dessin animé n'oserait pas donner à l'un de ses animaux imaginaires nous éveille les sens : çà semble passer au dessus de la tente, revenir à droite repartir de l'autre côté, s'éloigner,n revenir ! après mûre réflexion, nous tombons d'accord, il doit s'agir de batraciens un peu énervés, mais c'est spectaculaire ; cela ne durera que cinq minutes.

20/06 Barranco de la Galga
l'un des rares accès à l'océan
l'un des rares accès à l'océan
20/06 Barranco de la Galga
le GPS indique 17km pour 5h10 de déplacement et des dénivelés de 850m+ et 1000m-
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57