A bicyclette...vers le haut de la carte !

(réalisé) (partager)
4 mois à vélocipède (et sans petites roues !), loin, loin là-bas : de la Bretagne au Nord de la Norvège.:)

Et finalement, un demi tour au niveau de Bergen (région des grands fjords, Sud Norvège). Jolie boucle pour rentrer chez moi.
vélo de randonnée
Quand : 01/05/16
Durée : 117 jours
Carnet créé par Marie29 le 22 avr. 2016
modifié le 27 août 2016
6761 lecteur(s)
(60 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Section 7 : rel'Allemagne, mais par la côte Nord Ouest (mise à jour : 01 août 2016)

Passée la frontière, je traverse vers l'ouest pour retrouver la mer du Nord. A Bredstedt, je rattrape la Nord Sea cycle road. Je la suis le long du rivage ce qui rallonge passablement la route. Le paysage a bien changé : c'est tout plat. Champs et prairies protégés par une digue. Rien à  voir avec mon trajet par Brême, Hambourg et Lubeck de l'aller. Deux couleurs dominent : le vert de l'herbe et le gris de la vase à perte de vue.
Le royaume des moutons
Le royaume des moutons
Il fait très chaud en pleine journée. Les moutons cherchent la fraîcheur de la vase. Ca va donner des pulls tout gris cette affaire.
Il fait très chaud en pleine journée. Les moutons cherchent la fraîcheur de la vase. Ca va donner des pulls tout gris cette affaire.
Diva avec un fan
Diva avec un fan
Le soir, je bivouaque sur une plage. Le concept de plage est particulier ici. Pas de sable blanc et d'eau claire pour se baigner. Juste une pelouse bien tondue sur la pente de la digue. Clôturée de chaque côté pour empêcher les moutons d'agrémenter l'herbe de leurs milliers de crottes. Quelques marches pour atteindre l'eau grise et son mètre de profondeur sur plusieurs centaines de mètres. Impossible de nager. C'est plutôt un bain de boue et les enfants se roulent dedans. Parfait pour camper lorsque la plage est désertée, je profite des douchettes de plein air pour me laver. 
La vase et son camaïeu de gris
La vase et son camaïeu de gris
La plage sur la digue. La photo est cadrée pour ne pas voir la plate-forme pétrolière juste en face.
La plage sur la digue. La photo est cadrée pour ne pas voir la plate-forme pétrolière juste en face.
Bivouac face aux îles de  wadden à  l'horizon.
Bivouac face aux îles de wadden à l'horizon.
La digue interminable. D'un côté un lac, de l'autre la vase et plus loin la mer.
La digue interminable. D'un côté un lac, de l'autre la vase et plus loin la mer.
Les rails pour accéder par wagonnets sur un des îlots.
Les rails pour accéder par wagonnets sur un des îlots.
L'anémomètre à  pierre.  Une vraie station météo. Je ne comprends pas l'allemand (si quelqu'un me le traduit, c'est sûrement à mettre dans les commentaires ).  J'imagine que ça dit à  peu près ceci :
Si la pierre bouge c'est qu'il y a du vent.
Si la pierre est mouillée c'est qu'il pleut
Si tu ne vois plus la pierre c'est qu'il y a de la brume
Si la pierre est blanche c'est qu'il  neige.
L'anémomètre à pierre. Une vraie station météo. Je ne comprends pas l'allemand (si quelqu'un me le traduit, c'est sûrement à mettre dans les commentaires ). J'imagine que ça dit à peu près ceci : Si la pierre bouge c'est qu'il y a du vent. Si la pierre est mouillée c'est qu'il pleut Si tu ne vois plus la pierre c'est qu'il y a de la brume Si la pierre est blanche c'est qu'il neige.
Le 26 juillet, je suis à Brunbutel. Je vais prendre un bac pour traverser l'Elbe et poursuivre la route à  Cuxhaven. Je compte rouler en bord de mer encore un petit peu.
Petit port, je ne sais plus où.
Petit port, je ne sais plus où.
Le soir, lorsque le calme s'installe, la vase me parle. J'entends ses crissements,  glouglous et cliquetis ... Je débloque, je pense.
Le soir, lorsque le calme s'installe, la vase me parle. J'entends ses crissements, glouglous et cliquetis ... Je débloque, je pense.
Le bac pour passer la Weser (fleuve de Brême), est en panne. Je roule en suivant la berge pour aller en chercher un autre 25 km plus au sud. 
Il pleut une partie de la nuit ce qui fait le bonheur de certaines bestioles. Et à  travers la toile de tente, je vois une légion de limaces. Elles sont bien 20 à 30 en train de ramper vers le sommet. Tel un film d'horreur : l'invasion des limaces gluantes ! D'une pichenette, je les envoie valser, mais elles reviennent. Toujours. Évidement, au matin, la tente est pleine de bave, les sacoches aussi et malheureusement les quelques vêtements pendus aux arceaux itou. Je vais repasser par la case lessive. Mais le pire, ce sont les crottes. Eh oui, une limace ça défèque.
Sur la Weser.
Sur la Weser.
Le bac. Merci de bien respecter la signalisation.
Le bac. Merci de bien respecter la signalisation.
La vase c'est un peu monotone quand même. Alors pour varier les plaisirs,  Je prends le Ems-Jade-Kanak entre Wilhelmshaven et Emdem. Je coupe donc par la campagne.
Une des rares écluses du canal. La campagne est très plate.
Une des rares écluses du canal. La campagne est très plate.
Le château d'Aurich
Le château d'Aurich
Arrivée à Emdem à une écluse ronde, croisement des canaux.
Arrivée à Emdem à une écluse ronde, croisement des canaux.
Vieux bateau-phare à Emdem
Vieux bateau-phare à Emdem
Le temps est couvert, mais rien de bien méchant. Certains nuages ont l'air menaçants. Lors d'une "pause marsipan" j'entends un drôle de bruit derrière moi. Je me retourne et vois arriver un rideau de pluie qui court sur la route. Juste le temps de sortir la bâche et de me cacher dessous et il est sur moi. Ouf, sauvée, car finalement  c'est un grain de grêle. A Emdem, j'innove un peu. J'aperçois un stade et je bivouaque sous les tribunes, au sec pour la nuit. D'habitude, je ne campe jamais comme ça en ville. Mais là, l'occasion fait le larron.
Le lendemain, je traverse l'Ems par le bac Petkum-Ditzumt et contourne une partie de la baie de Dollard. Au passage, je goûte les sandwichs au maquereau mariné : super bon. Juste avant de passer la frontière, je croise un groupe sur la route. Je ne vous en dis pas plus, ce sera mon quoi c'est. Je rentre aux Pays Bas le 30 juillet.
Quoi c'est ?
Quoi c'est ?
Je vois que personne n'a trouvé, même ma mère s'est enlisée dans des supputations fumeuses (des histoires d'attrapeurs d'ondes. ..).
C'est un joueur de Bosseln ! Sport national de la Frise Orientale qui sera aux JO cet été  (enfin je l'espère ). Le jeu se déroule sur les petites routes de campagne sur plusieurs kilomètres. Il consiste à  lancer une boule le plus loin possible et ainsi dépasser l'autre equipe pour marquer des points. L'espèce de fourche appelée un Graber ne sert qu'à retrouver la boule dans les herbes des fossés. Dans les règles, il est conseillé de partir d'une auberge pour y revenir à la fin et d'emporter de nombreuses provisions.
L'athlète en plein effort
L'athlète en plein effort
Schuss la Frise Orientale et les îles de Frison. Schuss la vase. Schuss les "moin moin" pour dire bonjour.
Section précédente Section suivante
Commentaires
posté le 27 juil. 2016

pongping
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 07/07/16

Message privé
Et si la pierre est rouge c'est que quelqu'un s'est approché trop près un jour de tempête.
posté le 30 juil. 2016 mis à jour le 30 juil. 2016

Ginger.
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 02/07/16

Message privé
Oh ! de la limace. Mais fallait pas gâcher ! Lis un peu ça, et en français, n'est-ce pas ?!

" Les vertus de la limace
Les anciens considéraient la limace comme ayant de grandes vertus thérapeutiques et nutritives. Les grands-mères préparaient le sirop de limace, dont voici la recette :
Vous prenez une grosse limace orange, vous la posez sur une mousseline dans une passoire à thé au-dessus d'un verre et vous la saupoudrez abondamment de sucre.
Petit à petit, vous allez voir un joli sirop orange dans le verre tandis que la limace se réduit de plus en plus. Quand la limace est devenue de la taille d'un noyau de datte, le sirop est prêt."

Miaaam ! C'est regrettable de les avoir laissées filer... ; )

Bonne route !
posté le 31 juil. 2016

Marie29
Martinet
(28 messages)
Inscription : 10/02/16

Message privé
Je m'en souviendrai pour la prochaine fois. Si tu veux, je t'en rapporte quelques unes.
posté le 31 juil. 2016

pongping
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 07/07/16

Message privé
C'est un vélo équipé d'un détecteur d'OVNI à l'arrière. Placé discrètement sur un vélo (on pourrait croire facilement qu'il s'agit d'une épuisette), cela fait amplificateur d'antenne. Ainsi équipé, l'humain passe inaperçu et ne se fait pas repérer au cas où les extraterrestres seraient d'humeur belliqueuse.
Par contre, ça n'a rien à voir, mais j'avais le même vélo pliant quand j'étais petite.
Oh mais, si j'en crois ma carte, encore un bon petit millier de km et tu seras de retour ! Alors, bon courage pour cette dernière partie. Et le genou, comment va-t-il ?
posté le 01 août 2016

Marie29
Martinet
(28 messages)
Inscription : 10/02/16

Message privé
Belle imagination ping-pong, mais non ce n'est pas ça. Le genou va beaucoup mieux et me remercie de mon option de route. Cest vrai quol reste pas mal de km et je cais sans doute prendre le train en France du moins sur une partie. En plus je ne sais pas trop où passer pour ne pas refaire la même route. J'arriverai de la côte de la Belgique (je compte passer) par Bruge. Je peux descrndre jusqu'à Berck le long de la mer, mais après j'ai déjà fait la côte.... On verra à ce moment là. Biz
PS : si tu t'ennuies, essaye donc la recette de Ginger et dis moi ensuite ce que t'en penses.