A bicyclette...vers le haut de la carte ! (partager) Vue d'ensemble

4 mois à vélocipède (et sans petites roues !), loin, loin là-bas : de la Bretagne au Nord de la Norvège.:)

Et finalement, un demi tour au niveau de Bergen (région des grands fjords, Sud Norvège). Jolie boucle pour rentrer chez moi.
vélo de randonnée
(réalisé) Quand : 01/05/16 Durée : 117.0 jours
Carnet créé par Marie29 le 22 avr. 2016 modifié le 27 août 2016
6712 lecteur(s)
(59 personnes aiment ce carnet)

Le compte-rendu : Section 3 : l'Allemagne (mise à jour : 22 juin 2016)

Au passage de la frontière, la température est montée  à 28' C, avec un grand soleil. Et comme j'avais enfilé mon short cycliste j'ai obtenu un joli bronzage "vanille-fraise". Blanc sur les cuisses et rose sur le haut des genoux. 
Heureusement, je trouve un lac ou une rivière pour me baigner et me rafraîchir tous les soirs.
Fini les canards, les oies, les courlis et les huitriers pies dans les champs, à la place je croise pas mal de "kékou"en bolides bariolés faisant crisser les pneus. Mais pas que ... 
Au bord de la Hunte
Au bord de la Hunte
Quoi c'est  ?
Quoi c'est ?
Je ne félicite pas mes collègues qui n'ont pas trouvé les musiciens de Brême. Il va falloir réviser vos classiques.
Comme tout le monde, j'ai caressé les sabots et les naseaux de l'âne, ça porte bonheur. Ici toutes les boutiques de souvenirs ont leur version du conte, et l'ordre des animaux est parfois inversé. 
A Brême,  l'école de musique était de sortie et ils ont réinterprété le répertoire de Colplay à leur manière..
Une bonne après midi clôturée par une glace vanille erdbeer assortie à mon bronzage.
Dans les ruelles
Dans les ruelles
Brême, toute de briques vêtue.
Brême, toute de briques vêtue.
Sur la route vers Hambourg, je croise un cycliste avec le Gwen Ha Du sur sa remorque. Crissement des freins.
- Breton ?
- Oui
Le jeune gars vient de Dinan et fait un tour d Europe commencé en Septembre. J'ai l'air d'une petite joueuse à côté. Qu'est ce que ça fait du bien de parler français. On discute 1/2 h, on s'échange des infos et puis chacun reprend son chemin.

Je pensais faire un break à  Hambourg, mais je trouve la ville trop industrielle, trop grande et le camping n accueille que des camping cars. Le réceptionniste voulait m'installer à touche touche entre 2 camping cars en plein cagnard et sur du gravier. Je suis répartie. Même s'il y a quand même de belles choses à  Hambourg, vous n'aurez droit qu'à une seule photo. La voici :

L'ascenseur à canoés et kayaks
L'ascenseur à canoés et kayaks
Côté Nord de la ville, le rêve de tous voyageurs nature : le magasin "globetrotter".
Avec son présentoir  à kayaks, mobile sur 4 étages. J'y ai juste acheté du gaz et je me suis retenue de justesse pour tout le reste. Très bonne adresse avec du matos de qualité allant de la popotte, aux tentes, en passant par les sacs à  dos, les duvets, les vêtements et tutti quanti. Le plus dur est d'en ressortir.
En repartant de Hambourg vers 7h00 du soir, l'orage gronde, mais j'évite la pluie. 15 km plus loin, je bivouaque à  l'entrée d'un village au bord d'une rivière.
Le lendemain, à la place du break prévu à  Hambourg, je m'offre une nuit en auberge de jeunesse à Lubeck avec un marzupan en prime. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une barre de pâte d'amande enrobée de chocolat : une tuerie. 
La  vieille ville de Lubeck, fer de lance de la Hanse (association de ville marchande de la mer du Nord et de la Baltique, datant du Moyen Age)
La vieille ville de Lubeck, fer de lance de la Hanse (association de ville marchande de la mer du Nord et de la Baltique, datant du Moyen Age)
La porte Holstentor.
Non, vous n'avez pas bu, ça penche bien d'un côté ou de l'autre.
La porte Holstentor. Non, vous n'avez pas bu, ça penche bien d'un côté ou de l'autre.
Hôtel de ville en briques noires.
Hôtel de ville en briques noires.
Quoi c'est  ?
Quoi c'est ?
Je vous laisse cogiter encore un peu pour le "Quoi c'est ?".
Un indice : le bâtiment derrière est l'église St Marie à  Lubeck.
En attendant, je vous ai mis la carte de ma traversée du Benelux à la fin de la section précédente.

Voici la réponse  : effectivement c'est bien le diable et voici sa légende à  Lubeck. Quand les habitants voulurent édifier l'église  St Marie, le diable s'y opposa. Ils lui firent croire alors à  la construction d'un bar à  vin, propice à  lui attirer des âmes perdues. Enthousiaste, le diable aida même à  la construction. Mais, le bâtiment s'élevant,  il comprit la supercherie et il voulut détruire les murs à  coup de pierres. Mais les fidèles lui promire de construire un bar à  côté de l'église. Le diable fut satisfait de cet arrangement. Et l'église terminée, les habitants batirent plutôt l'hôtel  de ville qu'ils dotèrent quand même d'une énorme taverne.
La Baltique
La Baltique
J'ai rejoins la mer au niveau de Sharbeutz (station balnéaire), et j'ai suivi la côte vers l'île de Fehman. En route, dans un petit bois, j'ai croisé une randonneuse qui faisait un morceau du chemin de St Jacques de Compostelle. On a bien rigolé  pendant une heure à  se raconter, en anglais, nos péripéties et petits malheurs. Elle est partie de Puttgarden et se fait des journées  de 15 à  20 km. Mais, au bout de quelques jours, elle a appelé son mari pour qu'il vienne la chercher. Trop froid dans les églises où elle dort, trop de pluie, de vent, d'orage et même de grêlons. Je l'ai donc rencontrée après son deuxième départ, et là les soucis sont différents, trop chaud, trop de coups de soleil (ça me rappelle quelque chose). Mais au final, elle avance.
Le lendemain, j'ai traversé le pont de l'île de Fehman avec un vent de travers de force 6. La mer moutonait, c'était beau à  voir. 
Et maintenant séquence émotion : j'ai sauvé des petits poussins de vanneau huppé qui etaient recroquevillés au milieu d'une petite route de campagne. La mère volait au-dessus assez énervée. Je les ai déposés dans l herbe sur le bas côté. Ils étaient tout chaud, doux et mignons. Voilà, c'était histoire de vous faire tirer une petite larme.
La preuve que je suis arrivée au Danemark
La preuve que je suis arrivée au Danemark
En prenant le ferry à  Puttgarden, j'ai rencontré 3 jeunes étudiants français. On a continué la route ensemble jusqu'à Maribo au camping. Eux sont partis d'Amsterdam et s'arrêtent à  Copenhague. 
Voici enfin mon trajet sur carte papier dans le Nord Ouest de l Allemagne.
Je me souviendrai particulièrement du bivouac au bord de la Hunte, de Brême  et de Lubeck.
Voici enfin mon trajet sur carte papier dans le Nord Ouest de l Allemagne. Je me souviendrai particulièrement du bivouac au bord de la Hunte, de Brême et de Lubeck.
Section précédente Section suivante
Commentaires
posté le 05 juin 2016
Mireille
Ce sont les musiciens de Breme, un conte allemand . Bonne route ?
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 07 juin 2016
pingpong
Si tu restes sur la thématique des contes, on attend la photo d'Hansel avec Graetel (si elle est dans le coin), la petite sirène bien sûr, Nils Olgersen,ou au moins une oie... bon, pour Ali Baba je crois que ce n'est pas trop le secteur, on verra ça l'an prochain. Bon courage, bises de Bretagne où il fait super beau. Si on on surveillait la récré à vélo, on aurait le même bronzage que toi
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 08 juin 2016
pingpong
Oh ! Je suis déçue ya pas le "quoi c'est". Bon, je reviens demain pour voir...
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 09 juin 2016

SupervagabondS
Hirondelle
(6 messages)
Inscription : 06/01/16

Message privé
Marie,
C'est le binôme de celui qui ne brille que par son absence !
C'est le diable.
Mais pourquoi a-t-il deux jambes différentes !? pour pédaler ça doit être coton.
L'ascenseur à kayak nous a scotché et nous sommes restés bloqués au même étage.
On sera à Lübeck pour prendre le ferry dans,exactement, une semaine. En voiture il nous faudra 24 h pour s'y rendre, alors n'oublie pas que ton trajet n 'est pas celui d'un petite joueuse, tout dépends de l'angle de vision de chacun !
On espère que ton moral reste au beau fixe.
On attends notre départ, mardi prochain, avec impatience et on ressent parfois les émotions nous perturber.
Bonne route, Bon voyage, Bon courage.
Deviens ce que tu es, c'est à dire ce que tu n 'es pas encore.
posté le 09 juin 2016
pingpong
C'est une statue d'un soldat allemand rebel qui, pour montrer son désaccord face au premier conflit mondial préféra arborer le casque à 2 pointes. Il n'en est pas moins revenu très abimé du front puisqu'il arbore à la jambe gauche une protèse. On notera que les premiers essais pour ce type d'appareillage ont étés réalisés sur la vache. Le manque de moyens, au sortir de la guerre n'a pas permis d'adapter tout de suite le modèle au pied humain.
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 10 juin 2016

Marie29
Martinet
(24 messages)
Inscription : 10/02/16

Message privé
Supervagabonds
Bien vu, c'est effectivement le diable, mais il y a toute une histoire avec.
Je suis justement repartie de Lubeck hier pour aller prends le ferry à Puttgarden. Si vous avez le temps, la vieille ville de Lubeck est très jolie à visiter avec ses bâtiment en briques et les flèches des églises en bronze vert de gris. C'est une ville riche en histoire.
Il est vrai que j'ai eu une petite baisse de moral en rentrant en Allemagne, mais en vélo, ça ne dure jamais très longtemps et cela va mieux maintenant.
Je comprends votre impatience à l'approche du départ, avec le flot d'émotions associées. J'imagine qu'il doit être dur de dormir parfois. Je vous souhaite de merveilleuses aventures et de sympathiques rencontres. S il vous manque quelque chose, n oubliez pas le magasin globetrotter dzns le Nord de Hambourg.
Kenavo
posté le 10 juin 2016

Marie29
Martinet
(24 messages)
Inscription : 10/02/16

Message privé
Ping-pong
Bravo pour l'imagination, continue comme ça. J'ai mis un indice car il faut trouver l'histoire.
Biz
posté le 10 juin 2016
Mireille
C'est le petit diable de Rolf Goerler devant l'eglise Ste Marie avec la pierre qu'il a jete de rage apres avoir ete roule par les habitants qui lui avaient fait croire qu'ils construisaient un bar a vin ( je resume ) .
Salue la petite sirene a Copenhague de notre part .
Invité (utilisateur non inscrit)