2 membres et 24 invités en ligne

La nourriture de bivouac

Johanna
par Johanna
31 mars
911 lecteurs

Porter moins manger mieux en randonnée. Quels aliments, comment les conditionner, les transporter, les cuire… Voici quelques clés, trucs et astuces pour bien manger en voyage !
Car lors d’un voyage nature, même si l’on se déplace sans véhicule motorisé, on a tout de même besoin de carburant : la nourriture. C’est grâce à elle que notre corps assure ses fonctions vitales, lutte contre les éléments, puise l’énergie pour nous faire avancer, nous et les affaires que nous transportons. En outre, nous vivons à l’extérieur dans un environnement non régulé thermiquement. Dans ces conditions, il est clair que nos besoins sont bien plus importants que lorsqu’on mène une vie sédentaire. 
Afin de porter le minimum et d’avoir un maximum d’autonomie, il est intéressant d’essayer d’optimiser plusieurs paramètres comme le rapport poids / énergie de notre nourriture, tout en considérant des paramètres comme la diversité (réponse à nos besoins nutritionnels), le plaisir, la facilité de transport et de cuisson, etc. Bref, des équations complexes qui n’ont pas de solution unique !
Nous allons essayer de débroussailler un peu tout ça ici, puis, dans un article ultérieur, d’identifier des aliments bien « appropriés » au voyage nature et de proposer des idées de menus. La plupart des voyageurs nature témoignent de l'importance psychologique – et sociale lorsque l'on est plusieurs – des repas. Le soir notamment, point d'orgue de la journée où l'on apprécie les aliments que l'on a choisis, élaborés et transportés à la sueur de son front, et que l'on cuisine avec des moyens différents de ce que l'on fait à la maison. D’où l’idée d’essayer de rendre ces moments agréables et ludiques, et de s’offrir des petits bonus qui font du bien à la fois au corps et à l’esprit.

Préparation pour des semaines d’itinérance canoë en Finlande
Photo (et photo d'intro) : Yann et Amélie Bobe, les Supervagabonds, (cf. CA68 et 56).
Préparation pour des semaines d’itinérance canoë en Finlande
Photo (et photo d'intro) : Yann et Amélie Bobe, les Supervagabonds, (cf. CA68 et 56).
... et la suite ?