Mon Grand Tour du Vercors

(réalisé) share(partager)
VTT
Quand : 29/05/20
Durée : 5 jours
Distance globale : 182km
Dénivelées : +4418m / -4419m
Alti min/max : 712m/1693m
Carnet créé par La Lozère le 15 juil.
204 lecteur(s) - 3
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 1 (mise à jour : 15 juil.)

Distance : 40km
Dénivelé : 1400m de D+


Pour cette première journée, je roule en terrain connu. D'Autrans, je remonte au nord vers le domaine nordique de Gève: 5km de route en sous-bois pour bien se chauffer les jambes. C’est le point de départ de nombreuses pistes de ski de fond et autres balades en raquette en hiver. Aujourd’hui, ce sont quelques randonneurs à pied que je vais rencontrer.
Jour 1
Après ça, c’est de la piste forestière assez roulante qui me mène juste au-dessus du tunnel du Mortier. Depuis le magnifique point de vue de La Sure, on peut en voir la sortie.

Ici, la vue offre également un panorama impressionnant sur Grenoble.

Jour 1
Pour la petite histoire, c’est à l’occasion des jeux olympique de 1968 à Grenoble que ce tunnel fut créé pour permettre un accès au plateau d’Autrans, lieu de nombreuses épreuves olympiques depuis la vallée de l’Isère. Mais construit dans la précipitation, et après 2 éboulements majeurs sur cette voie d’accès, la décision fut prise de fermée cette portion de la RD 218.
Jour 1
A partir d’ici, ma trace bifurque au sud en direction de la plaine de la Molière. Pendant quelques kilomètres, la trace suit les crêtes. J’ai beau connaitre l’endroit pour y être venu plusieurs fois, à chaque virage, la vue me surprend. Le beau temps aidant, les couleurs n’en sont que magnifiées. Et personne ne s’y trompe, vu le nombre de personne qui se balade dans la plaine. J’en profite pour me poser un peu et faire la pause casse-croute.
Jour 1
Ensuite c’est une longue descente en sous-bois qui m’attend avec un passage de la Croix de Perrin: comme dans mes souvenirs… bien cassante, avec beaucoup de rigoles. Peu avant d’arriver au hameau des bruyères, j’entends un drôle de cliquetis à la roue arrière: ça sent pas bon…. Je contrôle ma roue: j’ai des rayons détendus et un léger voile. Je retends les rayons, mais ça m’inquiète pas mal…. moins qu’une petite douleur dans la cuisse, qui je sais, sera partie demain.

Mon bivouac étant prévu sur le plateau des Allières, il me faut faire le plein d’eau. Je demande à une personne en train de passer la débroussailleuse dans son jardin. Il stop tout et m’invite sur sa terrasse. On boit un coup ensemble et on papote pendant 10mn. Lui aussi fait du vélo en itinérance chaque été pour les vacances avec sa femme, sa fille et leur chien: Bord de Loire, Eurovélo6, etc… Cette rencontre fut très agréable.

Le plein d’eau fait, je m’attaque à la dernière difficulté de la journée: la route forestière des Fayolles. Elle ne m'est pas inconnue. Il y a 9 ans en arrière, j’en avais déjà bien ch…é: 4km de montée pour 400m de D+. Le calcul est simple, 10% de moyenne d’une régularité sans faille: pas de replat, pas de rupture de pente, rien. Ben du coup, comme il y a 9 ans, je l’ai trouvé bien longue et monotone cette montée.

Mais bon, me voilà arrivé, et le coin vaut vraiment le coup d’œil. Dix petites minutes de recherche me permettent de trouver un endroit où monter mon bivouac. La vue est superbe et l’endroit bucolique. Le coucher de soleil sera somptueux.

Jour 1
Ne faite pas attention au bordel: il faut bien que je déballe mes affaires. Vous remarquerez, que j’ai même la douche 😊
Jour 1
Après une toilette de chat, un bon petit repas lyophilisé, un peu de lecture, et c’est l’heure du dodo.

A propos de lecture, comme j’aime connaitre des anecdotes et/ou l’histoire de ce que je visite, ici, j’ai décider de me plonger dans l’histoire du maquis du Vercors pendant la guerre 39/45. Ainsi, mon parcours me fera passer par plusieurs hauts lieux de ce moment de l’histoire.

Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65