Majorque en Stand Up Paddle, 9 jours en autonomie

(réalisé) share(partager)
Plutôt habitués des escapades terrestres, nous avons cette fois choisi de rechercher un peu de liberté en mer, grâce au stand up paddle. Nous sommes donc partis pour 9 jours en paddle, en totale autonomie, autour des côtes majorquines. Ces quelques pages racontent notre aventure...
Stand Up Paddle/SUP / randonnée/trek
Quand : 06/05/18
Durée : 9 jours
Distance totale : 96.1km Dénivelées : +276m / -235m
Alti min/max : 0m/56m
Carnet créé par les petits pedestres le 18 févr.
modifié le 19 févr.
Coup de coeur ! 514 lecteur(s) - 6
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 1 (mise à jour : 19 févr.)

Distance section : 12.1km Dénivelées section : +3m / -6m
Section Alti min/max : 6m/6m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 1 (mise à jour : 19 févr.)

Le faux départ, on se dégonfle!

L’arrivée sur le point de départ (Cala Sant Vicenç) se passe à  merveille, le bateau, les bus et taxis se sont bien enchainés, nous avons même de l’avance sur notre programme. L’endroit est beau, il n’y a personne et la météo est relativement ensoleillée. On trouve même un robinet à proximité de la plage pour remplir nos réserves d’eau. Nous décidons de partir avec 4 vaches à eau de 10l, de quoi tenir 5 jours, car nous ne devrions pas rencontrer d’eau douce d’ici là. Tout ceci n’allège pas notre  chargement (quasi 100kg avec l’eau).

Avant le départ, Ben me fait une surprise en m’offrant un présent. Etonné, je découvre un slip de bain (non pas un boxer, un slip!) d’assez mauvais goût. Taille basse, couleurs moches, je m’interroge. Il décrit ce cadeau comme « le slip de l’amitié ». Il a le même pour lui, nous devrons le porter le plus souvent possible, si ce n’est tout le temps. Bizarre mais rigolo. J’accepte le cadeau et le remercie en simulant une larme.

Départ à Cala Sant Vicenç
Départ à Cala Sant Vicenç
C’est parti, nous enfilons nos combis, déplions et gonflons nos embarcations. L’excitation monte, le départ est imminent. La nature nous appelle! Mais ce serait trop beau et trop facile. Mon paddle laisse entendre un léger sifflement lors du gonflage. En cherchant, on découvre qu’il est fendu sur le flanc et qu’il perd de l’air! Le voyage en ferry lui a laissé des séquelles. Impossible donc de se mettre en route…
On patiente sagement pendant que la colle sèche - Cala Sant Vicenç
On patiente sagement pendant que la colle sèche - Cala Sant Vicenç
Bien dégoutés, nous ne nous laissons pas abattre et nous nous mettons au boulot pour réparer ce paddle. Seul inconvénient, la colle nécessite un temps de séchage de 8 heures pour tenir en place, et de 24 heures pour être définitivement stable… Ce temps, nous ne l’avons pas forcément car le vent doit se lever dans l’après-midi et s’orienter face à nous avec 20 nœuds en moyenne et des rafales à 30 nœuds!

Nous tentons un coup de poker: laisser la colle sécher 5 heures seulement, et se lancer pour à peine 4 km de trajet en direction d’une petite plage où nous pourrons passer la fin d’après-midi et la nuit. Là-bas, nous aurons tout le temps de finaliser la réparation du paddle convalescent.








Les Fontanelles
Les Fontanelles
Après cinq longues heures nous glissons enfin sur l’eau. Mon paddle fuit très légèrement, mais pourra tenir largement 2 heures, le temps d’arriver à notre spot pour la nuit. Un peu stressés, nous savourons ce qui nous entoure: l’eau, le paysage.

On s’éloigne petit à petit de la civilisation, jusqu’à trouver notre spot de bivouac.
Jour 1
Cala Sant Vicenç
Cala Sant Vicenç
Jour 1
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57