Ma 1ère itinérance hivernale (Haute Route des Escartons)

(réalisé) share(partager)
Diagnostiqué porteur de la maladie de Crohn en 2012, j’ai décidé de changer de rythme de vie et voyage désormais, à pieds ou à vélo, seul sur les routes. Après plusieurs itinérances estivales et des randonnées à la journée en milieu enneigé, j’avais envie de combiner les deux pour pratiquer l’itinérance hivernale en autonomie. C’est cette première expérience que je souhaite partager avec vous, sans filtre sur les bons moments comme les moins bons. C’est parti, on embarque dans les Alpes sur la Haute Route des Escartons pour relier les vallées du Queyras, de Cervières, de la Haute Vallée de Susa et  de la Clarée ! :)
 
Ma page Facebook « 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn » c’est le récit d’itinérances à pied, à vélo, passées et à venir, dont le prochain défi : la Laponie :D
raquettes / randonnée/trek
Quand : 15/02/20
Durée : 8.5 jours
Distance totale : 119.4km Dénivelées : +5247m / -5668m
Alti min/max : 1351m/2495m
Carnet créé par JB_Dijon le 25 févr.
modifié le 04 mars
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
Précisions : Train jusqu'à la gare de Mont Dauphin Guillestre puis Bus ligne S27 jusqu'à Saint-Veran avec changement à Ville Veille (toujours S27). Les 2 cars s'attendent. Retour par la gare de Briançon.
571 lecteur(s) - 4
Vue d'ensemble

Le topo : J7&J8 (mise à jour : 25 févr.)

Description :

J7. Refugio Maurino (Italie) => Dans les hauteurs de la commune "Les Alberts".
J8. Dans les hauteurs de la commune "Les Alberts" => Plampinet + retour dans la même journée.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J7&J8 (mise à jour : 25 févr.)

The (happy) End - Ces deux nuitées au chaud avec de bons repas m'ont fait le plus grand bien. Le pas est sûr, la cadence soutenue, après avoir avalé des gâteaux, je me retrouve à avaler des kilomètres. Bilan de la journée : 2 tablettes de chocolat ingurgitées et 26 km parcourus. Je vérifie une dernière fois sur la carte, demain sonnera la fin de mon itinérance. Je ne sais qu'en penser. Sur le terrain de la fatigue, nostalgie et soulagement se confrontent comme le ferait une masse d'air chaude contre une froide, une tempête émotive souffle en moi. Aujourd'hui j'ai d'ailleurs ressenti un avant-goût de fin, car si j'ai commencé avec la satisfaction d'évoluer seul sur de petits sentiers, mon excursion italienne s'est achevée à Clavière par un dur retour à la civilisation. L'entrée en France n'a guère été mieux avec la traversée de la station de Montgenèvre qui tourne à plein régime pendant les vacances de février. L'étonnement des skieurs étaient perceptible. Il y avait sans doute un côté irréaliste à me voir évoluer en raquettes sur ces pistes sur-fréquentées avec un sac énorme, rejoignant régulièrement un peu plus bas 2 suédoises connues la veille au refuge, skis de randonnée nordique aux pieds et derrière l'une d'elle, une pulka contenant un bébé de 7 mois :) Ma descente dans la vallée de la Clarée est amorcée. Je suis entouré de montagnes, mais je ne suis plus en montagne, il me faut trouver un endroit à l'abri des regards de la route nationale non loin de là. Les gestes du bivouac sont rodés : je nivelle puis tasse l'emplacement, mes bâtons de randonnée me servent d'ancrage principaux, des bois morts maintiennent mes ancres à neige le temps de les enfouir, matelas - sac de couchage et petits ustensiles de nuit trouvent leur place respective, ... que de choses apprises ces derniers jours ! Je me lève dans la nuit, car je vais tenter d'achever mon itinérance et rentrer à Dijon dans la même journée. La vallée de la Clarée est plaisante mais elle ne réussit pas à me captiver pour autant. Je sombre dans mes pensées tout en marchant, jusqu'au moment où ... je dois me rendre à l'évidence : à force de franchir de petits cours d'eau, je me retrouve au milieu de plus gros, si bien que je suis cerné. Je ne comprends pas, ils ne figurent pas sur ma carte, me serai-je égaré ? Après plusieurs tentatives pieds nus dans une eau glaciale, je dois renoncer à 4 km du but (!) : il me faut rejoindre la route au plus vite pour avoir une chance d'intercépter la navette. A bord, le chauffeur m'explique que la commune a subi l'été dernier d'importantes coulées de boue. En plus de dégâts matériels conséquents, la Clarée est sortie de son lit. 2 TER puis un co-voiturage me ramènent à Dijon pendant que j'écris ces lignes. Si je devais faire un bilan à chaud de cette randonnée, je dirai tout simplement : "C'était plus dur que je l'avais imaginé, mais j'ai adoré. C'est sûr je vais en refaire". - The End :)

Encore merci pour l'intérêt que vous avez manifesté et vos nombreux commentaires de soutien, ils m'ont fait chaud au coeur lorsque je les lisais allongé dans ma tente givrée undefined;) Et si je peux me permettre : Vivez vos rêves! L'échec n'est pas de ne pas y parvenir, mais de ne pas avoir essayé :)


Ma page Facebook « 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn » c’est le récit d’itinérances à pied, à vélo, passées et à venir.
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
Dur retour à la vie civilisée à Clavière, dernière commune avant de rentrer en France.
Dur retour à la vie civilisée à Clavière, dernière commune avant de rentrer en France.
J7&J8
J7&J8
Traversée de la station Montgenèvre.
Traversée de la station Montgenèvre.
J7&J8
J7&J8
J7&J8
Dernier Bivouac avant de descendre le lendemain dans la vallée de la Clarée.
Dernier Bivouac avant de descendre le lendemain dans la vallée de la Clarée.
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
Dans la vallée je remonte le long de la Clarée.
Dans la vallée je remonte le long de la Clarée.
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
J7&J8
Commentaires
share posté le 26 févr.

marie31
379 messages
top :) ce topo
si la neige se maintient départ prévu le 23 mars en ski de rando nordique ...
share posté le 05 mars

kevink
7 messages
Magique ! A domicile pour moi, si j'avais su que tu préparais une aventure dans ce coin, je serai passé avec une bière au bivouac de Montgenèvre :)

Actuellement

Carnets d'Aventures N°59