[Italie-Trek] A travers les Dolomites par l'Alta Via N°2 (partager) Vue d'ensemble

Traversée des Dolomites Italiennes par l'Alta Via N°2 de Bressannone à Feltre en autonomie totale.
Le récit en entier et toutes les photos ainsi que les conseils et le matos, c'est par ici -->http://www.ad-photos.fr/dolomites-italiennes-2015-alta-via-n2-du-nord-au-sud/
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus Précisions : On l'a fait en covoiturage :)
randonnée/trek / escalade alpinsime
(réalisé) Quand : 24/07/15 Durée : 13.5 jours
Carnet créé par carterslap le 16 juil. 2015 modifié le 09 janv. 2016
4412 lecteur(s)
(5 personnes aiment ce carnet)

Le topo : Etape 12: Autour de Feltre Bodo (mise à jour : 09 janv. 2016)


Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Etape 12: Autour de Feltre Bodo (mise à jour : 09 janv. 2016)

Nous avons bien dormi dans notre petite boite de conserve malgré des réveils réguliers en raison des aller retours de chacun pour aller soulager sa vessie au cours de la nuit. Nous émergeons vers 08h30. Il fait un temps superbe et il fait déjà très chaud. On est vraiment bien au milieu de ces montagnes, sans rien, juste la nature pour occupation.

Je pars faire une ptite balade au niveau d’un petit col qui donne sur la vallée où nous avions dormi la nuit précédente. En redescendant, je croise les Italiens qui partent pour une randonnée à la journée, je leur dit au revoir car nous devons partir dans la journée. Il nous reste 2 jours de trek à accomplir. En redescendant, j’observe un troupeau de 8 chamois qui gambadent aisément parmi les pierriers et les pentes abruptes… Vraiment bien adaptés ces animaux !
Lorsque j’arrive, Géraldine est toujours en train de bronzer et de lire au soleil. Et on décide d’un commun accord de rester une journée de plus, une journée pour profiter ! C’est vraiment agréable de décider, d’un seul coup comme ça, de rester sans se soucier de la suite, c’est du moment présent à l’état pur, si on pouvait vivre comme ça tous les jours…
Du coup, je vais pouvoir me faire l’ascension du Piz Sagron, une colonne de roche qui domine le cirque dans lequel nous nous trouvons. Pendant ce temps, Géraldine profitera du soleil et du repos.

On se fait une bonne plâtrée de pâte avec du thon trouvé dans le refuge, un délice ! C’est aussi ça nos vacances, se contenter de ce qu’on à, apprécier le peu que l’on a à notre disposition. Oublier le confort quotidien de nos vies trop assistées, vivre de lyophilisé et d’eau fraîche saupoudré d’un peu d’effort et de contemplation. Ces moments trop courts coupés du monde nous permettent de mieux apprécier ce que l’on a dans nos vies à notre retour, de faire la part des choses, de se rendre compte de la chance que l’on a à avoir de l’eau potable dans un robinet par exemple ! Je peux vous dire que lorsque vous galérez à trouver de l’eau (comme en Islande), vous trouvez vraiment l’eau de votre évier délicieuse. Votre vieux matelas devient un vrai nid douillet, vos légumes frais ont plus de saveur, vous vous en sentez en sécurité dans votre petit appartement lors des orages et des pluies torrentielles ou lorsque le vent fait rage. Le moindre petit confort devient un luxe et vous vous en rendez compte ! La randonnée ou toutes autres activités qui vous coupent de votre confort quotidien, de votre technologie, de toutes ces choses matérielles permet de vous ouvrir les yeux sur la chance que l’on a et que l’on n’a pas besoin de grand-chose au final dans la vie. Manger, boire, dormir, communiquer, aimer, être épanoui. J’imagine que lorsque l’on ira dans des pays pauvres, le choc et la prise de conscience seront encore plus intense… L’expérience et le vécu reste la meilleure source d’information pour comprendre réellement ce qui se passe à l’autre bout de la planète et se rendre compte de notre chance. Bon, là je digresse un peu. Reprenons le récit de cette journée de repos.Des nuages font leur apparition mais le baromètre ne bouge pas indiquant que le temps ne risque pas de tourner rapidement à l’orage. Je pars donc à l’assaut du Piz Sagron (2490 m). Je reprends le sentier de ce matin, grimpe rapidement la roche, facilité par un sac à dos allégé. Je passe en contrebas du col de ce matin et arrive au cube terminal du Piz Sagron. Il faut maintenant escalader une paroi verticale de 3-4 m pour atteindre une petite plateforme et ainsi de suite en escalier jusqu’au sommet. Je commence à m’engager sur la paroi et réalise que je ne suis pas franchement à l’aise et que la descente risque d’être bien galère. Je reste un débutant en escalade, je suis seul, sans corde etc. Je ne tente pas le diable ! Je préfère renoncer. Je continue donc à faire le tour du cirque mais sur la partie supérieure. C’est assez majestueux, les plis sédimentaires et les strates sont vraiment bien marquées, splendide ! Sur le chemin du retour, je revois les chamois qui remontent vers moi, je m’arrête et les observe un long moment. Je repars dans leur direction et leurs sens aiguisés indique ma position et décampent à travers une gorge rocheuse infranchissable par un être humain !! J’ai quand même hésité à y aller…
A quelques minutes du refuge, je tombe sur deux vasques remplies d’une eau cristalline, attirante et séduisante. Je n’hésite pas longtemps et m’y plonge afin de me refroidir après une descente rapide en mode Trail.

Je retourne chercher Géraldine pour l’inviter à prendre un bain dans les vasques, c’est tout simplement parfait ! Un peu moins quand je glisse sur la roche nue et lisse tapissées d’algues, je me retrouve ainsi au milieu de la vasque…


De retour au refuge, nous nous remettons au soleil, profitons de nouveau à rien faire qu’à lire Walter Bonatti et ses sommets, ainsi que le Dod’Tour de Lionel Daudet. Des voyages pendant notre voyage…

Demain, nous devons quitter le refuge vers 07h, une longue étape nous attend…


Plus de photos, c'est possible! ;)
Je voudrais la même vue tous les jours!
Je voudrais la même vue tous les jours!
Escalade pour le Piz Sagron? non non non
Escalade pour le Piz Sagron? non non non
Une bonne baignade!
Une bonne baignade!
Chamois!
Chamois!
Section précédente Section suivante
Commentaires