Home Sweet Home : bikepacking et parapente dans les Alpes

(réalisé) share(partager)
Un vélo, un parapente, et trois semaines de voyage sans jamais s'aventurer à plus de 60 kilomètres de la maison : comment être dépaysé dans son jardin ?
vélo de randonnée / parapente vol-rando
Quand : 07/10/19
Durée : 21 jours
Distance globale : 600km
Dénivelées : +19377m / -19280m
Alti min/max : 719m/2910m
Carnet créé par Anthony le 23 sept. 2019
modifié le 12 oct.
Coup de coeur ! 193 lecteur(s) - 5
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Grand tour des Écrins (mise à jour : 12 oct.)

À vrai dire, j’ai l’impression de vivre depuis 10 ans dans le luxe. Celui-là n’est pas financier. Il est de pouvoir pratiquer toutes les activités que j’aime, dès le pas de ma porte. Comme il est aisé de toiser ceux qui, les pauvres riches, sombrent dans la possession. Ceux qui consomment sans réfléchir, étriqués qu’ils sont dans leur étroitesse d’esprit. S’ils savaient, ces béotiens, comme il est simple et gratuit de se ressourcer dans la nature.

En quoi mon attitude serait plus louable si, baigné dans ce luxe, je lui tournais le dos pour aller chercher là-bas, loin, une herbe plus verte. Un décor plus somptueux. Ne cédé-je pas aux mêmes sirènes du toujours plus ?

On se console en se murmurant que l’on consacre du temps à l’exploration des alentours. À qui veut bien l’entendre, on ne tarit pas d’éloges sur tel endroit voisin que l’on visite chaque année, le temps d’un bivouac. Chaque week-end, on se gave de sorties locales, s’écriant notre surprise de ne voir personne dans ce vallon sauvage, à deux pas de la maison. De surcroît, ces déconnexions temporaires ont la cote, elles sont une bouffée d’oxygène dans des rythmes de vie étouffants. Fi du smartphone, fi de la 4G, fi de l’aventure au bout du monde. Le temps d’une journée voire d’une nuit, la micro-aventure a le vent en poupe.

Toute cette gymnastique valide notre consommation raisonnée, à l’instar de notre régime alimentaire locavore. On coche ces comportements vertueux au quotidien. Toutefois, cette locavoracité cache parfois mal notre appétit d’ogre pour le lointain. Quelle fâcheuse tendance avons-nous à ne pas nous contenter de ce qui est sous nos yeux. Moi le premier.
Quand l'hiver vient toquer à la porte de l'automne, la montagne se pare d'un mélange blanc et doré qui lui sied à merveille.
Quand l'hiver vient toquer à la porte de l'automne, la montagne se pare d'un mélange blanc et doré qui lui sied à merveille.
Descente boueuse et rocambolesque depuis le col Nodry.
Descente boueuse et rocambolesque depuis le col Nodry.
Tentative d'extorsion de nourriture par attendrissement.
Tentative d'extorsion de nourriture par attendrissement.
Incroyable piste suspendue entre Villard-Reymond et Villard-Notre-Dame.
Incroyable piste suspendue entre Villard-Reymond et Villard-Notre-Dame.
La route qui relie Villard-Notre-Dame et Bourg d'Oisans, goudronnée, semble elle aussi suspendue à la paroi.
La route qui relie Villard-Notre-Dame et Bourg d'Oisans, goudronnée, semble elle aussi suspendue à la paroi.
Ici, les routes sont taillées dans la falaise. Sur l'autre versant, en montant vers Auris.
Ici, les routes sont taillées dans la falaise. Sur l'autre versant, en montant vers Auris.
Le plateau d'Emparis, un bijou.
Le plateau d'Emparis, un bijou.
La Meije et le Rateau comme sentinelles de cet espace idyllique.
La Meije et le Rateau comme sentinelles de cet espace idyllique.
Grand tour des Écrins
Des allures de Highlands écossais ? Mais sans les midges !
Des allures de Highlands écossais ? Mais sans les midges !
Poste d'observation, la Meije joue à cache-cache avec les nuages.
Poste d'observation, la Meije joue à cache-cache avec les nuages.
Les nuits sont fraîches.
Les nuits sont fraîches.
Placement de bivouac parfait, pour bénéficier du soleil le plus tôt possible.
Placement de bivouac parfait, pour bénéficier du soleil le plus tôt possible.
Grand tour des Écrins
Le pic du Mas de la Grave.
Le pic du Mas de la Grave.
La face nord de la Meije surplombe la Grave, en contrebas.
La face nord de la Meije surplombe la Grave, en contrebas.
Bivouac au-dessus du Grand Lac. J'espère décoller depuis la crête de la Ponsonnière le lendemain.
Bivouac au-dessus du Grand Lac. J'espère décoller depuis la crête de la Ponsonnière le lendemain.
Et ça vole, le Grand Lac en contrebas.
Et ça vole, le Grand Lac en contrebas.
Retour rapide au Lauzet, qu'on aperçoit en contrebas, où j'ai laissé mon vélo.
Retour rapide au Lauzet, qu'on aperçoit en contrebas, où j'ai laissé mon vélo.
Ca file ! Le glacier du Casset en arrière-plan.
Ca file ! Le glacier du Casset en arrière-plan.
Je retrouve les arbres et avec, les couleurs d'automne.
Je retrouve les arbres et avec, les couleurs d'automne.
Grand tour des Écrins
Grand tour des Écrins
Bivouac aux alentours du col du Granon. Un petite brise est installée, j'en profite pour jouer avec ma voile.
Bivouac aux alentours du col du Granon. Un petite brise est installée, j'en profite pour jouer avec ma voile.
Grand tour des Écrins
Une soupe et au lit.
Une soupe et au lit.
Montée au Grand Aréa matinale.
Montée au Grand Aréa matinale.
Pour redescendre...
Pour redescendre...
... directement à la tente !
... directement à la tente !
Après le col de Granon. Les forêts de mélèzes colorent le paysage.
Après le col de Granon. Les forêts de mélèzes colorent le paysage.
Grand tour des Écrins
Vers le sommet des Anges.
Vers le sommet des Anges.
Grand tour des Écrins
Les ruines d'anciens bâtiments militaires sont très nombreuses ici.
Les ruines d'anciens bâtiments militaires sont très nombreuses ici.
Après une petite chute dans la descente vers Briançon, l'auberge de Cervières est providentielle. On me donne même de quoi désinfecter ma plaie...
Après une petite chute dans la descente vers Briançon, l'auberge de Cervières est providentielle. On me donne même de quoi désinfecter ma plaie...
... et le chat local pour un moment câlin.
... et le chat local pour un moment câlin.
Revigoré, je prends la route pour le col d'Izoard.
Revigoré, je prends la route pour le col d'Izoard.
Ça me parle. Ce voyage est une invitation à ralentir !
Ça me parle. Ce voyage est une invitation à ralentir !
Derniers virages avant le refuge Napoléon.
Derniers virages avant le refuge Napoléon.
Rencontre sympathique avec des longboarders.
Rencontre sympathique avec des longboarders.
Les sensations doivent être sympas !
Les sensations doivent être sympas !
Je partage une petite descente avec eux, quitte à remonter à nouveau le col !
Je partage une petite descente avec eux, quitte à remonter à nouveau le col !
Versant sud, la route traverse la Casse Déserte : une trouée minérale dans les mélèzes.
Versant sud, la route traverse la Casse Déserte : une trouée minérale dans les mélèzes.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65