Elle l'a fait, elle a réussi. Elle ne savait pas que c'était impossible.

(réalisé) share(partager)
Tour d'Europe seule en vélo

Quoi ? Mais tu vas pas partir ?
Quoi mais tu vas pas faire ça ?
Quoi, seule ? Mais tu es folle !!

Qui a dit qu'une femme seule ne pouvait pas voyager ? 
A ce qu'il parait quand on est une femme on ne peut pas réussir ? Surtout quand on est un gabarit d' 1,55m moins de 50 kg ?
Je vais vous montrer que si vous avez un rêve, n'hésitez jamais, tout est possible.

Mon rêve à moi était de vivre une aventure humaine et sportive et de découvrir le monde.

Sans grande préparation d'étapes, seule en prenant le minimum pour survivre.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Pour aller jusqu'au point de départ j'ai emprunté le train. TGV de Montpellier à Lyon puis de Lyon à Mulhouse, puis TER de Mulhouse à Bâle. Il a fallu démonter les deux roues de mon vélo pour le mettre dans un sac assez grand pour y mettre le vél...
vélo de randonnée
Quand : 30/04/18
Durée : 27 jours
Carnet créé par Elle l a fait le 20 août
modifié le 27 nov.
961 lecteur(s) - 75
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Equipement et préparation (mise à jour : 07 oct.)

Alors voici comment j'ai préparé et géré les indispensables du voyage

Mon équipement était composé de mon vélo, de ma remorque (qui a été baptisée Georgette), un sac à dos dans ma Georgette, un petit sac à dos dans mon dos, une banane et un panier à l'avant du vélo.
Il a fallu tout optimiser biensûr et ne prendre que l'essentiel car tout ça il fallait le porter pendant près de 1 500km.

Mon panier me servait
- Pour faire sécher mon linge la journée (j'avais prévu des pinces à linge pour étendre).
- Pour mettre mon chargeur solaire.
- Pour mettre mes provisions: j'avais toujours des barres céréales et des noix au cas où je ne trouverai rien à manger sur la route.
Chaque matin j'essayais de trouver un supermarché pour acheter la nourriture du midi, généralement une salade avec du pain, un yahourt et un dessert. 
Il faut savoir que le vélo ça creuse. De nature gourmande, je n'ai pas culpabilisé de manger ce qui me faisait plaisir. Un jour j'ai acheté un paquet de 8 pains au chocolat que j'ai commencé à manger un par un pour m'apercevoir rapidement que j'avais tout dévoré d'un coup sans avoir mal au ventre !!
Globalement je n'ai jamais eu de soucis pour trouver de la nourriture, j'ai anticipé les jours fériés et dimanche afin de ne pas manquer.

Mon sac à dos me servait
- Pour mettre ma bouteille d'eau et mon chargeur.
Pour l'eau je remplissais ma bouteille d'1.5 litres tous les matins puis je la remplissais pendant la journée selon les points d'eau que je trouvais, ils sont assez nombreux. En effet la voie de l'Eurovélo 6 traverse de nombreuses villes et villages il n'est pas possible de mourir de faim ou de soif sur le trajet. Je vous avouerai qu'avant de partir je n'ai pas repéré les points d'eau me disant que je trouverai facilement et ce fut le cas.

Dans mon sac situé dans ma Georgette il y avait
- Mon équipement pour dormir : tente, sac de couchage, lampe (qui ne m'a pas servi), oreiller
- Mes vêtements: 2 tee shirts ultra léger et séchage rapide, 2 pantalons (un long et un 3/4) en peau de chamois, un pantalon qui me servait pour la ville et de pyjama, une polaire, un tee shirt manches longues, une doudoune prise au dernier moment mais étant donné les températures j'ai bien fait de la prendre, 2 tee shirt de ville et une paire de tongue.
- Un nécessaire de toilette
 
Dans ma banane il y avait
- Mes papiers: carte d identité, passeport, des espèces, carte bleue, un stylo (très important à ne pas oublier), quelques morceaux de papier, mon baladeur.


Déjeuner
Déjeuner
Premier entrainement avec l'équipement_J'avais testé avec des sacoches mais je suis parti sans finalement
Premier entrainement avec l'équipement_J'avais testé avec des sacoches mais je suis parti sans finalement
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°53