Cyclo-rando en famille, en terre Kirghize - été 2015 Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
5 semaines en vélo, en autonomie et en famille (Thierry et Véronique, et leurs 3 ados : Baptiste,  13 ans, Frédéri, 16 ans, et Yohann, 19 ans) au Kirghizistan en Juillet-août 2015
vélo de randonnée
Quand : 24/07/15
Durée : 31 jours
Distance totale : 1112.5km
Carnet créé par La Tribu le 29 nov. 2015
modifié le 07 janv. 2016
6784 lecteur(s)
(68 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur !

Le compte-rendu : 8 - Retour sur Bishkek (mise à jour : 16 déc. 2015)

Retour sur Bishkek
J29 - Samedi 22 août 2015


Les filles nous quittent, elles embarquent demain et ont encore 90 km à faire. Pas le temps de chômer !
Nous croisons deux touristes allemands avec des chevaux de bât, ils souhaitent passer le col Kegeti et atteindre le lac Son Kol en 3 jours 2 nuits, soit 100-150 km, ce que nous avons parcouru en 5 jours. Good luck !!!

Nous retrouvons le bitume à Sovetskoye, la température remonte, les nuages gagnent du terrain, nous suivons la petite route qui serpente sur le versant Nord des montagnes Ala Too, afin d’éviter la E125, gros axe routier qui traverse le Nord du pays d’Est en Ouest.
Le mauvais temps nous rattrape vers 17h00 et nous contraint à planter les tentes en urgence, entre la route et le torrent, peu avant Karagay Bulak. Nous attendons la fin des averses au chaud dans nos duvets.

Sous le soleil, c'est quand même plus joli que sous la pluie!
Sous le soleil, c'est quand même plus joli que sous la pluie!
 J30 - Dimanche 23 août 2015

A force d’attendre la fin de l’averse hier soir, le sommeil nous a pris par surprise vers 18h00 et tout le monde s’est endormi jusqu’à ce matin.
Une halte en magazin pour le ravitaillement
Une halte en magazin pour le ravitaillement
Dans le caddie de la ménagère : des snikers, du pain, et du jus de fruits.
Dans le caddie de la ménagère : des snikers, du pain, et du jus de fruits.
L’avantage de la petite route que nous avons choisie, c’est qu’il y a peu de circulation. 
L’inconvénient, c’est que ça monte et ça descend. Ca monte beaucoup, ça descend un peu. 


Nous croisons encore des cyclotouristes : une allemande et un espagnol qui ont loué des vélos chinois à Bishkek, puis un groupe de cyclo russes, sacoches encore propres et mollets frais. Ils viennent d’arriver, ça se voit ! 


Et nous retrouvons Benjamin, le marcheur fou. Il a quelques trous de plus à ses chaussures, mais il pète la forme. Ma parole, il va plus vite à pieds que nous en vélo ! A raison de 40 km/jour, il prévoit d’être à Bishkek après demain.
La saison des foins bat son plein.
La saison des foins bat son plein.
Derniers chevaux....
Derniers chevaux....
Véronique et son fan club
Véronique et son fan club
L'armature d'une yourte, dernière demeure kirghize
L'armature d'une yourte, dernière demeure kirghize
Supermarché local. Vous prendrez bien un snikers ?
Supermarché local. Vous prendrez bien un snikers ?
dernier bivouac....
dernier bivouac....
derniers ravitaillements...
derniers ravitaillements...
A midi trente, notre périple de 925 km s’achève, nous aurons passé 65h40 sur nos vélos. J’ai l’impression que le voyage a commencé il y a une éternité, et pourtant, c’était il y a à peine 4 semaines et demie.


Le temps de récupérer notre chambre (un vrai appartement, 2 chambres, une kitchenette, de l’eau chaude dans la salle de bains pour 120 $/nuit) et nous voilà repartis pour casser la croûte en ville. 

On oublie le saucisson de vache hallal et les sardines, on s’attable dans un steak-house (le « Red cow » : on en a l’eau à la bouche !). Au menu : plateau de fromage, entrecôte-frites, milk-shake. Un vrai régal.



Au retour, sur un moment d’inattention ou de fatigue, Baptiste tombe dans un caniveau rempli d’eau  (50 cm de profondeur, quand même de quoi se faire mal !). Beurk !
Le voyage se termine par une après-midi récurage du matériel et des cyclistes, et préparation des cartons à vélo. 

J32 - Mardi 25 août 2015
La nuit fut courte, le réveil un peu trop matinal. Notre avion est à 5h30, le réveil sonne à 3h00. Le chauffeur est en retard, et le Sprinter promis a rétréci pendant la nuit pour se transformer en voiture familiale. 


Tout le matériel rentre tant bien que mal dans le véhicule, les passagers monteront dans une voiture. 
Comme rien n’est simple, le Sprinter se fait arrêter par les motards pour excès de vitesse (qu’à cela ne tienne : un bakschich et ça repart !), puis la voiture est contrainte de s’arrêter : un pneu vient de crever. 
Nous nous tassons dans le 2e véhicule, avec le matériel (qu’on a déjà eu du mal à faire rentrer…) et nous arrivons tant bien que mal et à l’heure à Manas International Airport. 


Juste quelques bagages....
Juste quelques bagages....
Après 4500 km de vol, une longue escale, et un gros décalage horaire, nous sommes heureux d’arriver à Marignane. 

Les vélos, eux, rentrent par le chemin des écoliers puisqu’ils sont restés sur le tarmac à Istambul…. (Tant pis, nous qui voulions rentrer sur les Hautes Alpes en vélo… ah ah ah !!!). Ils nous seront livrés directement à la maison, deux jours plus tard. 


To et Kali, les grand-parents, tout juste rentrés de leur périple en Grèce en camping-car, viennent nous réceptionner. C'est sur que d'un côté comme de l'autre, il va y avoir des aventures à raconter!!! 
Si ce n’étaient pas la fin des vacances aujourd’hui, on repartirait demain….On va où l’an prochain ???


BILAN 
En conclusion, quelques réflexions personnelles :
Fred : « Mon popotin fétiche ne ressortira pas indemne de ce voyage ! »
Yohann : «l’expression « au pain sec et à l’eau » n’a jamais eu autant de sens ! »
Pensées négatives : « ce pays pue le poisson séché, le diesel et la merde ! » 
(ce genre de réflexion a heureusement disparu au bout de 3 jours, lorsque nous avons quitté le monde "civilisé" pour rejoindre la vie "sauvage")
                            «arrête de klaxoner et double, connard ! »
                            «arrête de nous frôler à 100 km/h avec ta bagnole, Ducon ! »
Les + : un thé chaud à l’arrière-boutique d’une épicerie avec des gens adorables, lorsqu’il pleut et qu’il fait froid
Etre seul au monde, sur un plateau d’altitude, suspendu entre ciel et terre.
Qu’est-ce-que c’est bon quand ça s’arrête de monter !!!

Quelques chiffres :

-      Plus haut col : Kegeti Ashuu – 3702 m.
-       Plus longue étape : 80 km 
-       Etape la plus courte : 10 km
-    Nombre de chutes : 5 (Baptiste) – 3 (Véronique) – 1 (Fred ; seul le vélo a chuté :Fred a sauté élégamment pour ne pas s’écraser au sol en redescendant du Tooz Ashuu)
-       Nombre de nuits sous tente : 19
-       Nombre de nuits en dur : 9
-       Nombre de nuits en yourte : 2
-      Journée la plus longue en terme de temps passé sur la selle : traversée des hauts plateaux jusqu’au col de Semiz-Bel.
-       Distance totale : 925 km
-       Heures passées sur la selle : 65 h40

-     Dépenses totales : 40 € par personne et par jour, tout compris (15€ si on exclut le prix du billet d'avion)
-      et au final, Thierry a perdu 5 kg, Véronique en a perdu 3, Yohann et Fred en ont perdu 4, et même Baptiste a perdu 2 kg. Quel régime!!!
Section précédente
Commentaires
posté le 06 déc. 2015
I
Bravo les Marco Polo des temps modernes!!! Et dire que nous pendant ce temps on ramassait les haricots....
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 07 déc. 2015
Testardomimi
Encore une fois fabuleux !!! Questions subsidiaires : vous avez perdu combien de kilos ? Et vous avez pu vous asseoir sans faire la grimace au bout de combien de temps ? Ceci dit,pas étonnant que les garçons soient des cadors à l'école. Merci encore.
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 12 déc. 2015

La Tribu
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 29/11/15

Message privé
Bonjour testardomimi,
Au final, nous avons perdu :
Thierry - 5 kg, Fred et Yohann - 4 kg, Baptiste - 2 kg et Véronique -3 kg. Et pourtant, on n'a jamais eu la sensation d'avoir faim. En fait on petit-déjeunait en fonction de ce qu'on avait (thé + pain + confiture, ou miel, etc), puis on grignotait tout au long de la journée (souvent des snikers, ou bien des biscuits, trouvés dans les magazin locaux); le midi on partageait une boite de sardines ou de paté de jambon (de France! parce que les sardines kirghizes.... bof). Et le soir, un gros plat de pâtes, ou de purée, de la salade de tomates et de concombres, et des fruits.
Mais on était bien contents de se taper un bon steak-frites au retour!!!
"En somme, je m'aperçois que les voyages, ça sert surtout à embêter les autres une fois qu'on est revenu" (Sacha Guitry). Le plus beau voyage, c'est celui qu'on n'a pas encore fait.
posté le 12 déc. 2015

La Tribu
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 29/11/15

Message privé
...et pour ce qui est de notre fondement... les 3 jours à cheval ont été bien plus pénibles que le trajet en vélo!
"En somme, je m'aperçois que les voyages, ça sert surtout à embêter les autres une fois qu'on est revenu" (Sacha Guitry). Le plus beau voyage, c'est celui qu'on n'a pas encore fait.
posté le 30 déc. 2015
Sandrine Bessiere
C'est énorme !!! Super trip. Merci du partage. Bonne fin d'année et meilleurs vœux à vous tous.
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 26 janv. 2016

cmax4012
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 21/11/15

Message privé
un grand bravo aux enfants et aux parents pour avoir organiser cette expédition, des commentaires et des photos qui font voyager et donne envie de repartir...
posté le 03 févr. 2016
nathylachouette
Très très beau voyage, merci pour ces photos nous partons avec nos 5enfants au mois d'aout en Allemagne à Vélo et c'est la première fois que nous voyons un carnet de route avec des grands enfants.
Avez-vous aussi un blog comme d'autres familles.
Je serai ravi d'échanger avec vous sur votre matériel et votre préparation...
A bientôt
Nathalie
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 05 févr. 2016

La Tribu
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 29/11/15

Message privé
Bonjour Nathy,
pour l'instant, nous n'avons pas de blog. Peut-être un jour, plus tard, quand on aura le temps...!
Si vous me donnez votre adresse@, on pourra échanger.
Bon courage pour le voyage en Allemagne, avec 5 enfants, wahoo! ça doit déménager! Question matériel, le si je peux donner un conseil, c'est : partez léger!!! Moins il y a de bazar, plus vite c'est rangé, et surtout, c'est plus facile à manier, surtout quand ça monte! Mais d'un autre côté, on a bien apprécié nos fauteuils de camping, le soir, à l'étape. Pour les sacoches, on a apprécié d'avoir chacun son barda, mais la remorque était aussi bien pratique et très maniable..
Quant à la préparation, nous avions fait un essai de cyclo-rando l'été 2014 le long de l'Atlantique (La Rochelle-Hendaye). Mais à part une bonne condition physique, pas besoin d'entraînement particulier pour se lancer dans l'aventure. Si c'est trop long ou trop pentu, on raccourcit les étapes ou on pousse le vélo!
Bon voyage!!!
"En somme, je m'aperçois que les voyages, ça sert surtout à embêter les autres une fois qu'on est revenu" (Sacha Guitry). Le plus beau voyage, c'est celui qu'on n'a pas encore fait.