6 jours d'errance entre Albertville et Grenoble entre souffrance et bonheur = un tour de pédale !

(réalisé) share(partager)
la trace ne fait pas dans la dentelle ; elle est dure physiquement mais elle déroule de massifs en massifs, et ça, c’est impressionnant. Au final rien n’est bien loin ou tout est si proche ?

Distance réelle parcourue : 243 km
Denivelé réel effectué : 9200 m
VTT BUL
Quand : 26/06/21
Durée : 6 jours
Dénivelées : +9200m /
Alti min/max : 411m/2156m
Carnet créé par StfPetitCaillou le 04 juil.
modifié le 05 juil.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
317 lecteur(s) - 3

Les sections de ce carnet :

  1. mise à jour : 04 juil.
  2. mise à jour : 04 juil.
  3. mise à jour : 04 juil.
  4. mise à jour : 04 juil.
  5. mise à jour : 04 juil.
  6. mise à jour : 05 juil.
  7. mise à jour : 05 juil.
  8. mise à jour : 05 juil.

La carto de l'ensemble du carnet :

Ma position
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Vue d'ensemble :

jour 1

Je vous dévoile une petite tricherie = j’avais un moteur ou plutôt un porteur !!! le jour 1
J’ai adoré le beaufortin peut-être parce que Guy m’a accompagné ce jour. Tri athlète albertvillois et éducateur sportif de mon ancienne mission professionnelle, il m’accompagnera comme un prince jusqu’au col des prés puis il redescendra…(obligation conjugale : oh mon dieu, le plan foireux, en plus il a raté le point de RDV avec sa copine, je l’avais prévenu lol, et on a même pas bu un coup en l’ho ... voir la section

jour 2

Aventure de chien #1 et de Ti caillou = en fin de descente de cette face Sud, 3 chiens de mouton me courent dessus, je m’arrête, le premier est impressionnant, je me laisse renifler, prudence et bestiale des deux côtés, les deux autres chiens s’approchent et font de même. Je marcherais à coté de mon vélo et ils m’escorteront. Ils sont impressionnants. Le berger n’est pas très causant. « C’est bon ils ne vous feront rien » je remonte sur mon vélo. Je vois Deux moutons morts et le berger m ... voir la section

jour 3

Route de la madeleine = Dur-dur. Au final je me dégonflerais pour les pistes sur l’autre versant vers Valmorel et les crêtes. La route est jolie. En cet fin juin hors WE il n’y a pas trop de fréquentation motorisée. Que c’est long, que c’est dur, que c’est beau.

Le ciel me garde = Arrivée en haut le ciel est toujours menaçant, une fois beau une fois gris, et il commencera trois gouttes de pluie et le ciel s’abat. J’échappe au pire désagréable. Je suis accueillie comme une reine p ... voir la section

jour 4

GRANDE MONTEE MOUSSEUSE  = La fine pluie passe et je pars en me disant que je planterais la tente si le ciel s’abat. Mais rien de tout ça. Sur cette route qui mène nulle part, je ne croiserai personne, ni voiture ni âme qui vive. Ça pour être tranquille c’était une journée réussie. La route a de la mousse dans son goudron, elle sent la non fréquentation. Le goudron c’est quand même dur-dur, La piste est longue, je me réconforte des fleurs de bordure qui m’encouragent.

Vie de chien #3 ... voir la section
+ Afficher toutes les dernières photos...

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65